Et cette fois si comme pn me la demandé voici une suite, qui reprend la méme scéne mais cette fois si du point de vue de Jordan.

POV Jordan

Mes hommes me parlent mais je ne les écoute pas. J'essaye de ne pas le leur montrer, mais je suis nerveux. J'ai du mal à me contrôler pour la bonne raison que je vais le revoir. Kyle va bientôt le ramener. Cela fait si longtemps. Officiellement il doit venir pour que nous lui parlions du manuscrit des White Light, du moins c'est ce qu'ils pensent, mais ce n'est pas seulement ce que je veux. Je souhaite plus que tout le revoir ne serait-ce qu'une minute, et peut être pouvoir le toucher, l'effleurer... il me manque tellement.

Enfin je te vois, tu es en colère, tu te demandes:
"Pourquoi Isabelle est-elle là ?"
"Comment puis je lui faire confiance après ce qu'elle nous à fait ? "

Ne t'inquiète pas, jamais je ne l'aurais laisser t'approcher si je ne pensais pas qu'elle a changé. De plus, elle est importante pour l'avenir. Et de nous deux, c'est moi qui devrait être le plus fâché car, même si elle t'a forcé la main, vous alliez vous marier. Malgré tout, je n'oublie pas qu'elle t'a presque tué. Si Kyle n'avait pas été là, je n'ose même pas imaginer ce qu'il aurait pu advenir de toi. Oui, je sais, je suis jaloux et trop protecteur, mais c'est mon rôle après tout, c'est moi le plus âgé de nous deux.

Je ne te laisse pas le temps de t'énerver davantage ; je fais éruption dans la pièce suivi comme toujours par ma garde rapprochée, et me précipite vers toi pour te prendre dans mes bras. J'ai craqué. Je n'aurais pas dû...

"Penses-tu qu'ils pourraient se douter de quelque chose ?"

Mais c'est plus fort que moi, le temps est si long sans toi, et puis comment le pourraient-ils ? Alors qu'ils pensent que tu es comme un élève, on pourrait même dire, un fils, pour moi. Je sais, nous devons nous lâcher mais c'est si dur et je vois dans ton regard que c'est la même chose pour toi. Comment pourrions nous nous séparer alors que cela fait si longtemps que nous n'avons pu ressentir l'odeur de l'autre, toucher notre peau, nous effleurer, avoir nos souffles mêlés ? Je m'imprègne une dernière fois de ton odeur, un dernier regard et je te lâche.

J'essaye de te convaincre de nous rejoindre, mais tu refuses. Je suis déçu mais je m'en doutais. Tu penses que la promicine est trop dangereuse, tu ne conçois pas que ces sacrifices soient nécessaires pour construire notre Eden. C'est ce que j'aime chez toi : tu es si innocent, tu es tellement différent de moi. C'est ce qui nous a rapproché mais c'est aussi ce qui nous a séparé. Nous avons le même but mais tu préfères les méthodes pacifiques. C'est pour cela que tu t'es engagé dans la politique, que tu as dû me renier publiquement. Publiquement mais pas dans ton coeur. Devoir t'occuper des 4400 et du centre pendant mon absence t'a fait grandir, tu es devenu un chef. Si tu savais comme je suis fier de toi.

Tu t'en vas mais ce n'est qu'un au revoir car nous serons à nouveau ensemble. C'est écrit dans le manuscrit et même sans cela je le sais, car nous sommes fait l'un pour l'autre. Oui, un jour toi et moi... Shawn... nous serons de nouveau réunis... mon amour.