Bonjour à tous !

Et oui, une éternité depuis mon dernier chapitre !

Manque de temps, puis d'inspiration, puis de nouveau de temps…

Je suis vraiment désolé pour cette attente et j'espere que vous continuerai tout de mem de lire cette fic !

La fin se rapproche !

Bonne lecture !

Disclaimer : Tous les personnages sont à J.K Rowling, sauf YORU, ZACH, ALEX, NIGHT, NAUSICAA, SKELF et YAN

Attention les personnages de Mme Rowling sont OOC pour les besoins de mon histoire mais surtout parce que je n'ai pas la prétention de connaitre aussi bien la psychologie des personnages que leur auteur. Par respect je préfère donc les adapter.

Couple : HP/TR principalement, Zach/Draco et autres couples secondaires


Chapitre 21 : Où l'on devient un ange.


Ce matin là, Sirius se réveilla avec un sentiment singulier. Une émotion qu'il n'avait plus connu depuis l'époque sacrée où il était étudiant. Oui, ce matin là, Sirius lui-même fut surpris de se réveiller ainsi, avec ce que l'on appel communément… Le stress de la rentrée des classes !

Il n'avait pourtant que quatre élèves, et ce n'est pas comme si il ne les connaissait pas. Alors pourquoi ce stress ?

C'est une question qui le tourmentait encore lorsqu'il alla prendre son petit déjeuner. Et c'est une question qui le suivi jusqu'à la salle mise à se disposition pour son cour.

Mais c'est uniquement lorsque ses élèves entrèrent dans la salle qu'il comprit. Enseigner c'est un métier, et ca s'apprend. Sirius n'avait jamais eu de cour dans cette matière. Alors comment diable allait-il réussir à enseigner quoi que se soit ?

Voilà d'où venait son stress : de l'inconnu.

« Bon, alors, les sortilèges… Comment dire… Ce n'est pas si sorcier ! » En voyant les regards dubitatifs dû autant au mauvais jeu de mot qu'au sourire de psychopathe scotché à ses lèvres, Sirius inspira un grand coup.

Il avait vécu pire, il avait survécu à bien pire, il n'allait pas en mourir… Quoique…

« Ok, reprenons. Les sortilèges, c'est plier la magie à votre volonté, c'est réaliser l'impossible grâce à un raisonnement magique, et surtout… C'est la matière la plus amusante que je connaisse. » Termina t'il avec un sourire… Tout ce qu'il y avait de plus maraudeur…

Harry soupira de soulagement quand il vit son parrain se détendre et reprendre une attitude normale. Il adora le cour de Sirius, ils eurent quelque fou rire lorsque Sirius imageait à l'aide de quelques anecdotes quelque sortilèges qu'il avait lui-même inventer. Hermione avait pris au moins un mètre de parchemin de note. Draco écoutait d'une oreille distraite, Harry appris par la suite que les sortilèges n'avaient plus de secret pour lui depuis plusieurs années, il avait appris tôt à s'en servir. Il l'appelait d'ailleurs : la matière du parfait paresseux. Seuls Blaise et lui apprécièrent donc ce cour avec légèreté et bonne humeur.


Harry se rendit ensuite à son cour avec Alex. Et il échoua encore pathétiquement à la mise ne pratique des enseignements de Nathaniel…

Il ne comprenait pas. Enfin si, il comprenait parfaitement ce que Nathaniel lui enseignait, ce qu'il ne comprenait pas c'est pourquoi il n'arrivait pas pratiquer.

Il ruminait dans son coin, assis en boule dans un des fauteuils du salon privé de Tom lorsque celui-ci entra suivit de son homologue asiatique.

« Harry arrête de bouder, ça arrivera en temps et en heure j'en suis sure. » Tenta de le rassurer La mage noir chinoise.

« Je suis nul ! » ragea le petit sorcier.

« Crois tu que si tu étais nul je te garderai à mes cotés ? » interrogea alors le Lord.

« C'est juste que tu n'as pas encore remarqué à quel point j'étais nul. » Répondit Harry qui depuis quelque temps ne se laisser plus attendrir par se genre de flatteries.

Alex ricana et vint ébouriffer les cheveux du jeune Potter.

Elle s'apprêtait à sortir une réplique acide pour le taquiner un peu plus lorsqu'un mangemort fit irruption dans le salon.

« Maitre ! C'est une urgence ! Cela concerne le jeune maitre Yoru ! » Hurla à toute vitesse le pauvre homme avant que Tom n'est eu le temps de lui lancer le moindre sort pour être entré comme il venait de le faire.

Aussitôt qu'il eu finit sa phrase la colère se Tom se mua en inquiétude, qu'arrivait-il à son fils ?

« Et bien ! Parle que se passe t-il ? » Hurla t'il à son fidele.

« Il… Il s'est fait arrêter maitre. »

« Il s'est fait QUOI ? » La colère de Tom fit vibrer tout le bureau.

Alex et Harry s'était redresser et attendait eux aussi les explications plus complètes du mangemort.

« Il était à la boutique des frères Weasley lorsqu'un passant l'aurai vu discuter avec… un serpent… Il a immédiatement averti les aurores qui sont venu l'interpeller. » Finit l'homme terrorisé par la réaction de son maitre.

« Tom qu'allons nous faire ? » Interrogea vivement Harry.

« Toi tu ne feras rien, je vais aller le chercher. »

« Mais enfin tu es fou ! Tu es l'ennemi publique numéro un et tu compte aller au bureau des aurores toi-même ! Je viens avec toi ! » Hurla à son tour un Harry dont les nerfs allait céder.

« Il n'en est pas question ! Je ne prendrai pas le risque de te voir retomber entre les mains du vieux fou, tu reste ici ! En sécurité ! »

« Certainement pas ! »

« Si ! Et tu obéiras ! »

« J'ai dit NON ! » Hurla une dernière fois Harry avant de se transformer en torche humaine sous les yeux ébahis des deux mages noirs.

« Et bien, on dirai qu'il a trouvé le catalyseur. » Murmura pour elle-même Alex qui était restée silencieuse depuis le début de la dispute des deux amants.

« Harry... Calme toi veux tu. » Demanda le plus calmement possible le Lord.

« Dans cet état il ne peut pas venir c'est certain. Mais il a raison, tu reste là également, je vais y aller. » Déclara Alex.

« Je te demande pardon ? » Lança un Lord incrédule.

« Je vais m'en occuper, je vais demander à Night de m'accompagner. » Et sur ces dernières paroles l'héritière Ryu sortie du salon.

Tom hésitait entre poursuivre Alex et s'occuper de la torche humaine qui se consumait toujours dans son bureau. Il choisit de s'occuper d'abord de son amant, il poursuivrait Alex dans quelques minutes, le temps que cette dernière trouve sa directrice.

« Harry, il faut que tu te calme mon ange. » L'interpella-t-il lentement.

« Je suis calme Tom. » Répondit alors un Harry flamboyant d'une voix toute aussi calme que l'avait été celle du mage noir.

« Je suis parfaitement calme, serein. Cette sensation est fabuleuse Tom ! C'est comme si les mystères du monde allaient se révéler à moi, je ne contrôle pas le feu, je suis le feu. Je suis l'un des éléments de la création de notre monde. C'est fabuleux ! »

« Ce qui serait également fabuleux ça serai que tu t'éteigne ! » Tenta Tom. Il était inquiet de voir la transe d'Harry s'éterniser.

Ce dernier eu un petit rire et les flammes s'éteignirent doucement, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que sur ses bras, qu'il regardait bruler sans se consumer avec une fascination qui mettait Tom de plus en plus mal à l'aise.

« C'est joli tu ne trouve pas ? » Demanda finalement Harry et plongeant son regard émeraude dans les yeux de Tom.

Et ce dernier qui s'apprêtait à répondre que non, ca n'était pas joli mais inquiétant retient son souffle. Des flammes illuminaient également le regard d'Harry et ce spectacle le laissa pantois.

En apercevant l'inquiétude de son amant Harry fit disparaitre complètement les flammes et l'enlaça.

Harry était chaud, comme s'il avait de la fièvre et cela ne perturba pas Tom qui serra ses bras autour du corps plus fin de l'ange. Il déposa un baiser dans les cheveux d'Harry et se rendit compte que ce dernier devenait mou dans ses bras. Il le rattrapa juste à temps alors que le plus jeune avait sombré dans l'inconscience.

Il le souleva et l'amena dans la chambre où il posa dans les couvertures.

Il posa un dernier baiser sur son front et s'élança à la recherche d'Alex. Il trouva celle-ci en compagnie de Night dans le hall prête à partir.

« Tu n'iras nulle part sans moi » Hurla t'il du haut des escaliers menant à l'entrée du château.

« Tom sois sérieux, tu ne peux pas te montrer ! » Tenta de le raisonner Lady Hei.

« Pour une fois qu'elle a un raisonnement sensé, écoute la ! » renchérie la directrice.

« C'est mon fils, et j'entend bien le sauver. Rien de ce que vous pourrez dire ne me fera changer d'avis. Personne ne connait mon visage, je ne vois pas en quoi c'est dangereux ! »

« Il a raison, et je l'accompagnerais. » Intervint alors une voix grave derrière le Lord.

Tous se tournèrent alors vers le nouveau venu et Sirius se désintéressa d'eux en finissant de boutonner sa cape. Il leva les yeux vers le Lord et lui demanda avec nonchalance :

« Et bien qu'attendez vous, on y va ? »

Tom ne pris pas le temps de répondre, il attrapa le bras de l'homme à ses cotés et ils transplanerent pour le ministère.


Arrivé dans la cabine téléphonique qui les menait dans le ministère, Sirius mit centaines choses au clair avec son « gendre ».

« Je suis furieux qu'ils aient emmené Yoru, soyez-en sur, alors n'y voyez pas de méprise si je vous dis que pour nous, c'est une aubaine ! »

« Je vous demande pardon Black ? Êtes-vous en train de me dire que vous comptez utiliser l'arrestation de mon fils à vos fins ? » Siffla dangereusement le Lord plus tellement sur d'avoir pris la bonne décision en suivant le dernier Black.

« Tout à fait. Calmez-vous, je vais vous expliquer. »

« Et vous avez plutôt intérêt a avoir une argumentation sans faille ! »

« Tout d'abord, laissez-moi vous dire que depuis mon retour j'ai beaucoup œuvré au ministère pour m'y faire connaitre. Il me fallait me faire un nom pour commencer à influencer un peu les choses la bas. Lucius m'a introduit comme un de ces homologues américain, du nom de Orion White. Non ! Ne riez pas ! Ca a été suffisamment pénible pour moi comme ca ! Bref, pour eux, je suis en délégation afin d'observer le fonctionnement de leur ministère. »

« Venez en au fait voulez vous bien ! Qu'est-ce que mon fils vient faire là dedans ? »

« Arrestation d'un enfant de 12 ans pour raison douteuse ? Resté loin de ses parents qu'ils ne prennent pas la peine de chercher ? Croyez moi, le scandale que cela va déclencher va faire sombrer le ministre en moins de temps qu'il ne le faudra pour vider son bureau ! »

« Comment voulez vous mettre ça sur pied sans révéler l'identité de Yoru ? »

« En le faisant passer pour mon propre fils. J'ai déjà envoyé un hibou au daily prophet, ils devraient déjà être la. Vous serez le tuteur à qui j'avais confié la surveillance de mon fils qui a échappé à votre surveillance grâce à une des farces des frères Weasley. Pour le reste nous improviserons au moment venu. Avez-vous des questions Tom ? »

« Aucune ne me viens, votre plan bien qu'approximatif m'a l'air de bonne qualité. Au pire des cas je n'aurai qu'à tout réduire en cendre. »

« Ca sera notre plan B alors… » Grimaça Sirius alors que les portes s'ouvraient.

Et le jeu commença…

« OU EST MON FILS ! » Hurla immédiatement Sirius, le visage transpirant d'angoisse et de colère. Et Tom remercia l'éducation serpentarde des Black pour avoir mis un si bon acteur sur sa route.

Aussitôt des flash crépitèrent, des journalistes vinrent l'encercler ainsi que des aurores qui tentaient de l'approcher pour les faire sortir de cette foule.

Tom jouait les gardes de corps pour empêcher les curieux de s'approchait trop près de Sirius qui menaçait à tour de bras ces handicapés anglais qui avait kidnappé son fils !

Le ministre finit alors pour montrer le bout de son nez et essaya de calmé l'esprit de Mr White.

« Mais enfin il parlait fourchelangue ! Avec la menace qui pèse sur notre pays comprenez bien que nous ne pouvions que nous inquiéter ! » Argumenta Fudge.

« Êtes-vous complètement fou ? Mon fils ? Parler fourchelangue ? Quelles preuves avez-vous ? » S'énerva Sirius. Et toute la presse suivait passionné l'échange des deux hommes.

« Il a été vu parlant avec un serpent ! »

« Et alors ? C'est ca votre preuve ? Un enfant discutant avec un serpent ? Ne parliez vous pas avec votre chouette, votre rat ou merlin ne sait quoi quand vous étiez enfant ? Cela vous rendez t-il coupable de crimes ? D'accord il parlait à un serpent, mais celui-ci répondait t'il ? Et avez-vous clairement entendu du fourchelangue ? »

« Et bien… »

« C'est ce que je pensais… Rendez-moi immédiatement mon fils ! Et je vous laisse imaginer le procès que je vais vous coller ! Arrêter un enfant ! Sans preuve ! Mais dans quel monde vivez-vous monsieur le ministre pour permettre une telle horreur ! Vous imaginez le traumatisme pour un enfant ! » Hurla finalement Sirius.

Il n'en fallu pas plus pour que la presse se déchaîne alors sur le ministre.

Yoru lui fut finalement amené et sur ses joues brillaient encore les larmes de peur qu'il avait du verser. Les journalistes ne les manquèrent pas et le ministre sentit le gouffre qui s'ouvrait sous ses pieds s'agrandirent.

Sirius se dépêcha de prendre le petit prince dans ses bras avant que celui-ci ne se dirige naturellement vers Tom qui dans son regard essayait de rassurer son fils, frustré de ne pouvoir pas le tenir lui-même.

« C'est finit mon petit bonhomme. » lui chuchotta Sirius

« On rentre à la maison ? » Demande alors Yoru la voix chevrotante encore de la peur qu'il avait eue.

« Oui on y va. »

Sirius promit une interview des le lendemain et lança une dernière menace au ministre avant de quitter les lieux, Yoru dans les bras et Tom sur ses talons.


Il ne fallut par la suite que deux semaines pour que le procès s'ouvre et que Sirius, dont l'avocat fut Lucius, gagne largement le procès. Il exigea le renvoi pur et simple du ministre qui fut accordé. La presse s'était emparée de l'affaire avec une fougue impressionnante et le monde magique était renversé. Le peuple ouvrait les yeux sur les mensonges et les traitrises qui agitaient le ministère. En fouillant les journalistes déterrent d'autres cas frauduleux et le ministère se retrouva en bien faible posture.


Parallèlement à cela, le Lord ne quitta pas son fils une semaine durant. Ce dernier était fortement traumatisé par cette mésaventure. Il pleurait souvent et ne souhaitait qu'une chose : rentrer chez lui ! Apres une semaine ou Tom ne savait plus quoi faire pour que le sourire revienne sur le visage de son fils, se fut finalement Nausicaa qui lui apporta une solution.

« Je dois partir deux semaine en tourné mondiale pour présenter ma collection, je peux prendre Yoru avec moi ça lui changera les idées. Rester ici ne fait que lui rappeler son époque à chaque instant. Il a besoin de changer d'air. » Lui avait-elle dit.

Il en avait alors parlé à son fils qui avait fait un sourire rayonnant et supplié son père de le laisser y aller. Bien que surprit de l'engouement de son fils, le Lord accepta de bon cœur et laissa partir Yoru loin de lui, et loin de sa guerre…

Ce mois d'aout fut donc rythmé par la désarticulation du ministère et du départ de Yoru.

Il fut également animé par l'apprentissage de nos quatre jeunes sorciers qui allaient bientôt faire leur septième rentrée à Poudlard. Ils reçurent leur lettre en même temps et c'est Narcissa Malfoy qui, s'occupant chaque année des fournitures de son fils, se proposa d'acheter celle des quatre sorciers qui n'avaient pas une minute de libre.

Se fut également le mois ou Harry devint un ange…


Quand il se réveilla le lendemain de son expérience « torche humaine » il se sentait apaisé. Ce n'était pas le cas de son amant qui le veillait en se rongeant les sangs, fou d'inquiétude.

« Bonjour Tom » Souffla doucement Harry sortant Tom de ses angoisses.

« Harry… » Murmura alors Tom, semblant respirer à nouveau tant le soulagement semblait grand. Il s'approcha rapidement de son amant et le prit dans ses bras. Il transmit dans cette étreinte toute la peur qu'il avait eu en ne voyant pas son amant se réveiller… encore une fois…

« J'ai eu si peur » ajouta le Lord au creux de l'oreille du plus jeune.

Harry noua ses bras dans la nuque du Lord et le serra contre lui. Il voulait le rassurer, lui dire que tout allait bien se passer, qu'il était fort à nouveau et qu'il se briserait plus si facilement. Mais il fallait que son amant s'en aperçoive par lui-même pour qu'il puisse à nouveau agir l'esprit tranquille.

« J'ai dormi longtemps ? » demanda finalement l'ange.

Tom se sépara de lui pour mieux le voir.

« Non, une nuit normal, mais comprend que tes sommeils nous préoccupent, il y en a un ou nous avons bien cru que tu ne reviendrai pas. »

« J'étais juste éreinté je pense. C'était la première fois que je maitrisais le feu, et je crois que j'en ai un peu abusé ! » Sourit-il tranquillement.

Tom lui ébouriffa les cheveux gentiment.

« Je ne suis pas au bout de mes sueurs froides avec toi. »

Soudain les yeux d'Harry s'écarquillèrent, un élément important lui revint alors en mémoire.

« Yoru ! »

« Il va bien ne t'en fait pas, Sirius l'a sorti de là par une pirouette des plus surprenantes. Ton parrain est un allié précieux. »

Harry fut soulagé d'entendre ça. Finalement il donna un rapide baisé à Tom et se leva en filant a toute vitesse vers la salle de bain. Surpris Tom le suivit en regardant son amant semer ses vêtements jusqu'à la douche où il s'engouffra.

« Pourquoi cette précipitation ? » lui demande t'il

« Je dois m'entrainer ! » Répondit alors Harry en attrapant le savon.

« T'entrainer ? Mais tu viens à peine de te lever ! Et vu l'état de fatigue dans lequel tu t'es mis tu devrais plutôt te ménager. »

« Mais non, tu t'inquiète pour rien ! Je sais ce que je fais. Je me sens prêt maintenant, j'ai compris c'est le moment d'accélérer mon apprentissage astrale ! » Harry se tourna pour faire face au Lord et fut pris d'un sursaut.

Il ne s'attendait pas à ce que son amant l'ai rejoint sous la douche, il ne l'avait même pas entendu entrer dans la cabine !

« Très bien mon ange, ton enthousiasme me ravit, et si tu sens autant en forme, alors pourquoi ne pas en profiter… » Susurra langoureusement le mage noir à l'oreille d'Harry tout collant son corps musclé contre celui du plus jeune qui ne rechigna pas quand les bras puissant l'encerclèrent et qu'une bouche vint conquérir ses lèvres.

Harry soupira d'aise sous les caresses entreprenantes du Lord qui fit courir ses mains sur la peau savonneuse du plus jeune. Sa bouche mordillait à présent le cou de sa victime consentante et l'une de ses mains alla achever de réveiller la virilité de l'ange.

Les petites mains de l'héritier Potter partaient également en quête du corps qui le maintenait contre la paroi. Il sentait ses jambes le lâcher et se raccrochait aux larges épaules de son tortionnaire qui lui faisait redécouvrir mille plaisirs.

Tom prépara son amant langoureusement, faisant trainer ce moment sensuel. Et lorsque les jambes d'Harry le lâchèrent il le souleva et le pénétra avec une infinie douceur.

Harry laissa des cris de plaisir franchir ses lèvres. Il noua ses jambes aux hanches de Tom et se laissa faire par son amant. Il était complètement conquis par la prévenance dont le Lord faisait preuve. Tant de sensations de plénitude lui parvenaient, il frissonnait de tout son corps sous le jet d'eau brulante.

Le Lord accéléra son rythme et bientôt ils durent changer de position, Harry se trouvant alors dos à son amant qui soutenait ses hanches de ses mains. Le petit brun prenait appuis sur la paroi et se mordait les lèvres, ne voulant pas laisser la jouissance mettre fin à ces ébats qu'il aurait aimé éternels.

Mais un coup de reins de Tom mieux placé que les autres eu raison de son self-control et il laissa l'orgasme le terrasser, emmenant son amant avec lui.

Le Lord repris son souffle et serra son ange dans ses bras, déposant des baisés dans ses cheveux mouillés.

« Tu veux toujours aller t'entrainer ? Car je peux bien trouver une excuse pour que tu passe la journée au lit, à faire tout sauf dormir cette fois… je nous trouverai bien une occupation des plus… divertissante… » Dit alors Tom d'une voix cajoleuse.

Harry sourit et bien que la proposition était alléchante, répondit :

« Une autre fois peut être, quand nous aurons plus de temps que nécessaire pour nous le permettre. Mais la priorité ne va pas à nos plaisirs intimes, mais à mon entrainement ! »

Et sur ses bonnes paroles, Harry se retourna dans les bras de son amant, l'embrassa langoureusement, et sortie de la douche.

Tom, bien que déçu que sa proposition est été rejetée, fut heureux de voir son amant si motivé. Cette combativité qu'il voyait chez lui le rendait plus beau que jamais à ses yeux. Il été fier de son compagnon. Il le complétait si bien…

Harry s'habilla en vitesse et s'en alla prendre son petit dejeuné. Apres avoir mangé il prit la direction de la salle de cour qu'il utilisait habituellement avec Alex et s'y enferma.

Il ne lui fallut pas longtemps pour entrer dans l'état de transe qui lui permettait de rejoindre son alter ego du passé.

« Bonjour Harry ! » L'accueilli Nathaniel le sourire aux lèvres.

« Tu m'attendais ? » Demanda surpris Harry qui venait juste d'arriver dans son esprit.

« Et bien, j'ai su tout de suite le moment où tu as finit par comprendre l'utilisation du feu et je me doutais bien que tu viendrais me rejoindre pour apprendre la suite. Je pensais tout de même que tu serais plus rapide… »

« Oui… Euh… Disons que j'ai été retardé… » Répliqua Harry les joues rougissantes au souvenir de son intermède sensuel avec son amant.

Nathaniel fit un sourire en coin équivoque mais n'ajouta rien pour ne pas mettre plus mal à l'aise son élève.

« Bon Harry, comme tu as du le comprendre, certaine de tes émotions déclenchent plus facilement l'arrivée d'un élément ou d'un autre. Je t'ai fait commencer par le feu car ta colère est un émotion vive qui te permettais facilement de comprendre le mécanisme. Pour les trois autres, que tu devras également trouver par toi-même et ca sera plus litigieux. Il te faudra plus de concentration et de logique pour les trouver. Mais j'ai confiance, maintenant que tu en as trouvé un, les autres ne se feront plus attendre. »

« Alors je peux essayer celui que je veux maintenant ? »

« Oui, je te l'ai dit, le feu était le plus facile c'est pour cela qu'il était préférable que tu commence par lui. Les autres sont de difficulté égale alors commence par celui qui te plait le plus. »

« N'y a-t-il pas un moyen de trouver l'émotion directrice plus facilement qu'en tâtonnant au hasard ? »

« Si bien sur. Mais je te laisse y réfléchir, la réponse est évidente et je sais que tu la trouveras seul. Tu peux repartir maintenant, tu n'as plus rien à apprendre de moi, ton enseignement astrale doit se continuer à l'aide de ta seule réflexion. »

« On ne se reverra plus alors ? »

« Je l'espère, cela signifiera que tu n'as plus de problème. Te voila l'ange à part entière Harry. Mais rappel toi de garder la maitrise que cette énergie car si elle t'échappe… »

« Elle remplacera mon énergie sorcière et je cesserai de vieillir. Oui j'ai compris, je ferai attention promis ! »

« Alors bonne chance à toi, Harry Nathaniel, nouvel ange du jugement ! »

Et Harry sortie de sa transe. Les trois semaines qui s'écoulèrent ensuite il les passa à s'entrainer. Parfois avec Draco, Blaise et Hermione pour ses cours de défense, de sortilèges et de métamorphose, souvent seul pour comprendre sa magie astrale.


Apres avoir raconté son dernier entretien avec Nathaniel à Alex, celle-ci avait conclu que l'ange n'avait plus besoin d'elle et était repartie dans son palais asiatique, laissant seulement Night continuer à entrainer les jeunes sorciers et à conseiller Tom dans ces derniers plans.

Le ministère tombait dans les mains de Sirius et Lucius qui faisaient campagne ensemble pour changer l'institution de l'intérieur. Déjà des projets de lois voyaient le jour et la population sorcière ne savait pas qui attendre pour les prochaines élections. En effet depuis le départ de Fudge, aucune campagne d'élection n'avait été lancée. Lucius ne souhaitait pas voir arriver au pouvoir un nouvel obstacle avant la monté du Lord, il œuvrait donc au magenmagot pour retarder les élections le plus possible.


Harry avait longuement réfléchi aux paroles de Nathaniel. Pour lui effectivement, le feu était un représentant de la colère. Il en était venue à la conclusion qu'il devait trouver les émotions qui pour lui étaient représentées par l'air, l'eau et la terre. Mais voilà, il n'arrivait pas à des résultats très concluant. La terre par exemple, pour lui elle était représentative de beaucoup de choses ! La sérénité, la sécurité ou bien encore l'apaisement. L'eau et l'air lui présentait les mêmes problèmes et il commençait a se demander si il n'allait pas devoir les trouver par hasard comme pour le feu.

C'est par une belle après-midi d'été qu'il comprit ce que lui inspirait l'air. Et se fut grâce à Draco et Blaise qu'il aperçut de sa fenêtre jouer au quidditch.

Il se rappela alors les sensations qu'il avait sur un balai : la liberté, l'excitation, l'optimisme. Il se sentait invincible, intouchable une fois sur son balais. Plongé dans ses souvenirs il ne s'aperçut qu'au bout de quelques minutes qu'il ne touchait plus le sol, mais qu'il lévitait, porté par l'air. Il lui devint alors facile de contrôler cet élément. Il lui suffisait de le vouloir et de se convaincre qu'il ne pouvait qu'y arriver et il volait. La confiance ne soi, voila ce qui activait l'air.

Pour l'eau, ca lui vint en prenant son bain avec Tom. Il était détendu, dans les bras protecteur de son homme quand il se souvint alors d'un événement traumatisant de son enfance.

Il devait avoir 5 ans quand Dudley et lui étaient allés à la piscine municipale avec sa tante Petunia. Il était dans le petit bain soutenue par l'ancienne bouée usée de son cousin quand celle-ci se troua et Harry appela au secours sa tante pour venir l'aider car il ne savait pas nager et très vite sa bouée coula au fond de la piscine. Mais sa tante était bien trop concentré sur le cour de natation de son fils pour soir son neveu en train de se noyer. C'est un maitre nageur qui le sauva et le ramena au bord et depuis ce jour il n'avait plus jamais mis les pieds dans une piscine.

La peur. Voilà ce que représentait l'eau pour lui. Et il essaya directement sa théorie, créant des petites colonnes d'eau sous les yeux médusés de Tom qui le regardait faire.

« Incroyable… » Murmura ce dernier.

« Il suffit de me laisser porter par mes doutes, mes phobies, mes idées noires et l'eau devient alors malléable. » lui expliqua Harry.

« Et bien il me semble qu'il ne te reste plus qu'un mystère à percer ! »

Harry tourna la tête vers lui avec un sourire resplendissant. Il l'embrassa alors passionnément, heureux d'être si près du but. Bientôt il rentrerait à Poudlard, et il serait plus puissant que jamais, prêt à faire tomber l'école entre les mains de son amant.

Harry fut content de retrouver Yoru après ses deux semaines d'absence. L'adolescent auquel il s'était beaucoup attaché lui avait manqué ! Il le trouva rayonnant et toute la soirée Yoru narra son voyage à ses parents. Tom ne pouvait d'ailleurs pas s'empêcher de penser que cet aperçu de ce que devait être son futur, c'est-à-dire tranquillement installé chez lui, son amant dans ses bras, écoutant son fils en souriant était un tableau idyllique.

Enfin, c'est en observant Yoru faire de la botanique avec Tom dans la roseraie qu'Harry comprit. Il s'avança vers le bourgeon malade dont s'occupait son amant et d'un geste de la main, fit éclore le petit bourgeon en magnifique rose bleu.

« Le courage. Voilà ce que représente la terre. Peu importe les malheurs, les obstacles, les cataclysmes, la terre continue de faire son devoir, elle reste forte et suit son chemin. Elle continue de se battre pour pourvoir à nos besoins » Expliqua alors l'ange aux deux bruns qui le regardaient fascinés.

Il comprit également que deux éléments étaient offensifs, et deux autres défensifs. En effet, les émotions négatives telles que la colère et la peur lui permettaient de se servir du feu et de l'eau, brulant et noyant ses adversaires. Tandis que des émotions positives telle que la confiance en soi et le courage lui permettait de voler, et donc d'échapper facilement à ses adversaire, et de créer des boucliers de pierres ou de terre pour se protéger.

« Et bien, j'ai eu peur que tu ne finisses jamais par le trouver celui la. » Déclara finalement Tom.

Et Harry lui sourit, soulagé lui aussi d'avoir trouvé, car le lendemain, c'était la rentrée…


Fin du chapitre………


Et voilà !

Au prochain chapitre, rentrée scolaire pour tout le monde !

Nous reviendrons sur l'été d'Albus, et ce n'ets pas sur qu'il ai été aussi positif pour nos héros…

A bientôt !

Kailone


Réponse aux reviews anonymes !

Chloé : Il ne m'ait rien arrivée, rassure toi.

Tout va bien et je suis désolé de t'avoir inquiété et d'avoir tant tarder !

J'espère que ce nouveau chapitre t'as plus ! N'hésite pas a me dire ce que tu en as pensé !

Elfi : Merci pour ta review !

Elle m'a fait vraiment plaisir ! J'espère que tu aimeras autant la suite !

N'hésite pas à me donner tes impressions !

Grispoil : Tu as desactivé les message privé, du coup je te repond comme ça ^^

Yoru n'a pas vraiment de mission à accomplir, il faut juste que certaine choses se mettent en place…

Merci pour tes reviews, c'est toujours un plaisir !

Ligeia : Je suis ravie que tu ais lu ma fic d'une traite ! C'est toujours motivant de voir autant d'enthousiasme !

C'est tresinteressent que tu me dise que tu aime ce que j'ai fait des persos, c'est des remarque constructive comme les tiennent qui font avancer les auteurs !

Je n'ai pas de beta c'est vrai, et si malgres mon année d'absence ta proposition tiens toujours ce serai avec plaisir!

Sati-san Le chapitre est là !

Sarina : Merci pour ta review !

Je suis contente que ma fic te plaise et j'espere que la suite ne te decevra pas !

Camille : Je suis ravie que tu adore ! j'espere que ca restera ainsi :