Base : Naruto

Genre : NDE ! (depuis le temps qu'on voulait le placer ce truc !) drabbles entre 100 et 200 mots (c'est rectifié pour Hitto-sama) Hé oui, on nous l'a fait remarquer, c'est aussi une deathfic !

Disclaimer : C'est qui le maître ? Kishimoto ! Plus fort, je vous entends pas : c'est qui le maître ? KISHIMOTO ! Allé, encore une fois ! Tous ensemble : C'est Kishimoto le maître et tout ceci lui appartient !

Les héros sont éternels.

Naruto

Il ne serait jamais Hokage. Il ne serait plus jamais rien du tout d'ailleurs, parce qu'il n'y aurait plus rien pour lui à l'avenir. Il n'y aurait plus d'avenir tout simplement.

Tout ça parce qu'il avait fait connement confiance à cet enfoiré qu'il avait stupidement pris pour un ami depuis tout ce temps. Il ne lui avait pas fallu plus d'un quart de seconde pour comprendre son erreur. Le temps que Sasuke avait pris pour le tuer en le gratifiant d'un « crétin » humiliant. De toute façon, il n'était plus question d'humiliation ou de fierté… ça ne sert à rien quand on est mort.

Il avait toujours détesté perdre devant Sasuke. Cette fois plus que toute autre. Il n'avait jamais supporté cet air sûr de soi, ce sourire dédaigneux et suffisant. Le plus dur, c'était de mourir de la main de ce sale con, de sentir qu'il avait finalement gagné.

Non, le plus dur c'était de mourir tout court. On s'en fout de savoir par qui on meurt. C'est déjà bien assez con de mourir comme ça.


Sasuke

Il allait mourir ! Il n'en revenait même pas. Pire, il était en train de mourir !

Ce débile le tuait ! Dire qu'il lui avait couru après pendant des années, qu'il l'avait quasiment supplié de revenir. Qu'il le considérait comme son meilleur ami, comme un frère…

Il s'était toujours dit que l'un d'entre eux tuerait l'autre. Sauf qu'il voyait ça dans l'autre sens !

Il s'était souvent imaginé en finir avec Naruto. Jamais comme ça. C'était à lui de le tuer une bonne fois pour toute, bordel !

Il était le dernier descendant du clan le plus puissant de Konoha, probablement le meilleur ninja de sa génération et il se faisait avoir par un parfait ahuri !

Le pire, c'est que sa dernière vision de son meurtrier c'était un blondinet qui chouinait !

Il n'y a rien de plus décevant que de se faire massacrer par quelqu'un qui n'en est même pas satisfait.