Je suis au courant que je n'ai rien ajouté depuis des années. Je suis présentement en train de réécouter Strawberry Panic! et je fouillais dans mes documents pour retrouver celui-ci. C'est la fic où j'ai reçu le plus de reviews pertinents, d'ailleurs. J'ai du temps à perdre, je pourrais la continuer, alors voilà pourquoi je tâte le terrain avec la partie de chapitre que j'avais autrefois écris, mais jamais publié. Dites-moi ce que vous en pensez, si ça vaut la peine d'être continuer. Bonne lecture!

Chapitre 3 : D'améthyste

La salle de conseil était paisible jusqu'à ce que la future ex-directrice entre en trombe l'air sévère. Hikari et Amane qui s'occupaient de quelques paperasses furent un peu effrayées de la voir ainsi, arborant cet air maléfique. La pile de feuille sous son bras leur annonçait une autre heure de travaille pour les Etoile. Mais, cet air ce fonda en un merveilleux sourire avec des yeux éclatant lorsqu'elle leur dévoila d'un geste magistral la première feuille de toute sa pile. Ce n'était qu'un plan de l'activité nommée « Surprise Shizuma » qui aurait lieu le lendemain.

-Donc, c'est décidé? S'enjoua Hikari en ratissant la feuille de son regard.

-Oui! Tout sera parfait! Shizuma va être heureuse! On ne pourrait espérer mieux avec une sœur à nos côtés!

-Et Shizuma?

-Oh…Nagisa lui fera la surprise dès demain matin.

Puis, elle partie aussi vite qu'elle y était entrée. Par contre, les deux filles avaient bien remarqué la joie qui l'habitait. Pour le peu qu'elles en savaient sur Miyuki, elle n'était pas du genre à s'extasier pour un rien. Alors que là, son comportement y ressemblait fortement, sautillant pour se rendre à la porte et leur offrant un grand sourire en signe d'au revoir.

-Les vacances approchent, n'est-ce pas? Demanda calmement Hikari,

- Dans une semaine près elle ne sera plus directrice… La fête de sa meilleure amie est une bonne opportunité de faire un dernier bon geste pour cette école, ça doit lui plaire. Compléta la deuxième Etoile d'un ton tout aussi doux que sa petite amie avant de lui voler ses lèvres dans un long baiser.

-Tu crois qu'on y arrivera? Je ne me sens pas du tout au même niveau que Shizuma-san…

-Si on reste toujours ensemble, Hikari, je n'ai peur de rien. Puis elle aussi m'a conseillé de devenir Etoile…

Hikari la regarda les yeux grands ouverts, elle en avait douté qu'elle était derrière quelque chose mais elle n'aurait pas pensé qu'elle aurait utilisé un moyen direct pour la convaincre… « Tu l'aimes bien, pas vrai, Amane-senpai? »

-Eh… Disons qu'elle m'a fait découvrir quel bienfait était la vie et ce qu'elle pourrait être si je m'en venais à te servir, Hikari.

Le ton plus ou moins clair qu'utilisa Amane n'était rien d'autre qu'une phrase qui lui avait été prêté lorsque l'ancienne Etoile lui avait dit quelle devait découvrir ce que ça apportait d'avoir ses responsabilités…Pour Hikari… Certes, Shizuma ne l'avait en rien précisé mais ça ne pouvait être d'autre chose.

-Il y a une autre chose que je doute… Tu crois sérieusement que Tamao ferait une bonne présidente? Hikari prit une pause mais ce rectifia rapidement, remarquant son erreur. Euh! En fait... je veux dire... c'est une bonne idée de la séparer de Nagisa?

- Je ne sais vraiment pas… je ne vois personne d'autre à ce post pour Miatre… Si Tamao à ce poste, elle sera transféré avec Shizuma et Tamao aura sa chambre à elle seule, puis… on aura qu'à mettre Nagisa avec Chiyo lorsqu'elle partira. Je sais fortement que c'est Tamao qui doit l'être… Tu as vu son travail pour Carmen? Elle est si dévouée.

-Pourquoi pas Nagisa comme représentante?

-Nagisa ne sera jamais capable de s'y plier… puis c'est comme une insulte pour elle envers Shizuma et Miyuki.

Hikari poussa un long soupir… C'était compliqué toute cette paperasse et tout ce qu'elle devait penser… Heureusement qu'elle était avec Amane, sinon jamais elle ne l'aurait fait. Déjà que Yaya semblait triste de ne plus être avec elle, il ne fallait pas qu'elle se laisse faire par toutes ces feuilles! Ce n'était pas ça qui l'arrêterait. Mais…si Amane croyait que Tamao devait être directrice, elle devait avoir raison. Comme c'est compliqué d'être Etoile! Comment faisait-elle toute seule…

-C'est une superbe journée pour manger à l'extérieure tu ne crois pas Nagisa-chan?

La dite Nagisa acquiesça d'un signe de tête, posant son panier sur le sol pour commencer à manger. Tamao l'avait regardée de travers tout le long du voyage et ça la mettait mal à l'aise. Pendant une demi-heure elles mangèrent et parlèrent sur des sujets divers quand Tamao se décida à enfin mettre sa penser en mot, utilisant ce ton doux et sincère qui lui était propre lorsqu'elle s'inquiète sur quelque chose.

- Ça…s'est bien passé avec Shizuma-sama, hier?

-Uh? Oui… oui, très bien, elle a été surprise mais ça bien été.

-Dit-moi…elle…elle ne t'a rien fait? Son ton prit une teinte de nostalgie et d'humilité lorsqu'elle lui posa cette question.

-Ehhhhhhhhhhhhh? Non! Shizuma ne ferait rien que je ne voudrais pas!

Les joues de Nagisa virent au rouge vif, elle s'attendait à des questions de ce genre mais là de parler de sexe avec sa meilleure amie, et qu'elle le lui demande! Puis, elle ne lui mentait pas, hier, elles n'avaient rien fait, elles étaient beaucoup trop fatiguées… Puis, ça la regardait, elle! Pourquoi Tamao aurait voulu savoir ça. Il eut un long silence pesant durant lequel ni Nagisa ni Tamao parla, mais ce silence, comme tous les silences existant ce devait d'être brisé. La question de Tamao avait effectivement un autre sens, un désir qu'elle se devait de savoir. Si elle ne lui avait rien fait…c'était vaste mais pourtant. Au fond Nagisa savait qu'elle ne pouvait lui répondre ce simple non sans être un peu hypocrite, elle se ravisa.

-Pendant l'élection.

C'est simples mots suffirent à détruire le monde de Tamao qu'elle s'était forgée durant cette longue année. Elle s'était dit… que ça arriverait, qu'elle devait s'y attendre. Que Nagisa aimait Shizuma, ça se voyait. Elle qui l'observait attentivement chaque jour, elle qui savait tellement bien comment sa Nagisa se comportait face à telle situation ou telle situation ou lorsqu'elle change d'émotion…Elle la connaissait par cœur. Pourquoi n'avait-elle pas vu une différence cette nuit? Ces propres sentiments l'avait-elle aveuglée à ce point? Mais pourquoi n'avait-elle rien vu! Ce fait lui faisait plus mal que de savoir que Nagisa avait…. Elle avait… Elle appartenait à ce bipède trouillard sans classe et voleur de tous les cœurs. Non…elle ne devait pas penser comme ça. Ce n'était pas elle. Elle...était d'accord. C'était mieux ainsi. Mieux pour elles. Nagisa restait sa meilleure amie. Ne pouvant plus se retenir dans ses pensées elle la regarda dans les yeux et lui fit un grand câlin. Elle se devait d'être rassurée, cette étreinte lui était nécessaire.

-Je ne deviendrais pas directrice, je…je vais rester avec toi. J'ai besoin de toi à mes côtés.

Tamao lui prit les mains et c'est à cet instant qu'elle comprit tout, en un éclair, ça lui sembla plus clair. Non. Non, non et non!

-TAMAO! Tu es celle qui doit y être. Tu es celle et uniquement celle qui mérite ce poste. Celle qui lui ferait honneur. C'est toi qui y est désignée, je ne vois que toi là-bas. Tu es la seule qui pourrait remplacer Miyuki, celle qui le doit!

-Mais… je ne veux pas être changé de chambre. Si ces responsabilités m'éloignent de toi, je n'en veux pas et je n'en voudrai jamais!

-Si je te promets…de toujours rester près de toi? Si je te promets de ne pas m'éloigner de toi. Je suis certaine que Amane-san et Hikari-chan feront exceptions… ça dut déjà arriver. Je… je resterais avec toi.

-Et Shizuma? Tu n'as pas envie d'être avec elle? D'être…de dormir avec elle? COMME HIER! Tu iras avec elle.

-Elle va graduer dans à peine un mois… oui je veux être avec elle. Mais je veux aussi rester avec Tamao-chan. Je veux…je veux… les deux. J'ai besoin…

La voix de Nagisa se fit hésitante, des larmes se formaient tranquillement dans ses yeux puis elles continuaient leur progression sur ces joues pour finir sur le pan de sa robe. Elle était perdue. Prise entre sa meilleure amie et son amour. Tamao ou Shizuma. Que…quoi faire. Qu'un mois. Mais depuis le temps que Tamao recherche quelqu'un pour être avec elle… Elle ne pouvait pas la laisser.

Leur discussion finit tard. Elle en avait oublié de manger. Mais au final tout c'était arrangé. Elle avait opté pour que… durant le dernier mois elle dormirait avec Shizuma et qu'après sa graduation elle prierait les Etoile pour revenir avec Tamao. Si elles étaient d'accord (et Shizuma également, quoique là elles avaient moins de doutes) tout serait parfait et cette situation conviendrait à toutes. Cette journée n'avait pas été des plus paisibles, à peine si Nagisa avait vu Shizuma qu'une seconde… mais après tout, elle en aurait tout le temps le lendemain. Son anniversaire arrivait. Nagisa jeta un coup d'œil à la petite boite contenant son cadeau. La nuit fut dure et pour une fois il n'y avait pas eut de tea party. Tout le monde devait être en forme!

6h30 du matin. Shizuma rêvait, elle se revoyait dans à peine quelques mois, graduant et s'en allant loin de son amour, sa Nagisa. Comment pourrait-elle la perdre? Elle devrait changer d'école et suivre le chemin que sa famille aurait tracé pour elle, allé dans les écoles qu'ils voudraient. C'était difficile à prévoir mais elle savait que son destin n'était pas comme celui de Miyuki… après sa graduation, elle devrait se marier à l'homme pour lequel elle est promise, question économique plus que d'amour. Et sa famille…que dirait-elle en apprenant l'existence de Nagisa? Ô ma chère et tendre Nagisa… Je ne pourrais vivre loin de toi…

-SHIZUUUUMA-SAMAAAAAAAAAAAAAAA!

La dite Shizuma bondit d'un mètre sur son lit, son cœur battait la chamade, elle voulu sortir immédiatement, mais quelque chose lui retenait les bras. Risquant un coup d'œil, elle vit deux rubis la regarder intensément avec quelques mèches rousses ébouriffées cadrer le doux visage de son ange…c'était un réveil particulièrement dure.

-NAGISA! QU'EST-CE QUE TU FAIS?

Une surdose d'adrénaline et la rage de s'avoir faite réveiller l'avait fait crier ainsi sinon ça aurait été impossible pour elle de le faire sur ce ton tellement elle était fatiguée. Pourtant elle se calma lorsqu'elle vit l'intrus à califourchon sur elle lui sourire tout juste avant de lui voler un baiser et de lui susurrer des mots à l'oreille.

-Happy birthday… je voulais être la première à te le dire.

Ces derniers temps, avec tous ces sentiments qui la bouleversaient, elle en avait complètement oublié son anniversaire.