Merci à Cybélia de m'avoir réveillée avec sa review. Et toi ? Quand est ce que tu en écris une ?

Résumé du chapitre précédent : Une semaine après avoir récupéré la bague à Madacorp Kyle retrouve Tom Foss inconscient dans un parc. Avec Déclan, ils décident de l'emmener dans un lieu sûr pour tenter de le soigner.

- Chapitre 2 -

Les minutes passent, Declan roule mais je ne sais pas vers où. Je m'en fous, la culpabilité me ronge, me fait mal, Foss m'a toujours protégé et par ma faute il a failli mourir. A moins qu'il ne le soit déjà.

- Declan ? Tu aurais un miroir ? Il me regarde dans le reflet du rétroviseur. Euh ... à part les rétroviseurs, tu n'as pas de miroir ?

- Tu me prends pour une fille ?

En d'autres circonstances j'aurai ri, mais aujourd'hui ... Declan se gare sur le bas côté, se penche du côté passager et ouvre la boîte à gants.

- Attends, Lori laisse toujours traîné des trucs là dedans. Qu'est ce que je disais ! ! ! !

Il me le tends et va pour redémarrer la voiture quand je l'arrête.

- Laisse moi encore deux minutes, je veux vérifier une chose et l'endroit est bien ensoleillé.

- Kyle, on est a dix minutes ... Ok, je te laisse faire.

Je regarde le ciel et attends qu'un nuage passe. Enfin, un rayon de soleil, je bouge le miroir pour qu'il capte le rayon de soleil et je le dirige quelques secondes sur les yeux de Foss. Tout de suite ses pupilles réagissent. Je soupire, soulagé.

- Tu voulais voir si son cerveau fonctionnait encore ? me demande Declan. Ses pupilles ont réagi à la lumière ?

- Oui. Sinon, l'amener dans un endroit isolé n'aurait servi à rien. On a peut être un espoir de ...

Je n'arrive pas à finir ma phrase, une partie de moi dit que c'est trop tard. Declan redémarre.

- Un miroir à la place d'une lampe, dis moi Kyle, tu es comme MacGyver.

- Qui ça ?

- Mac ... Laisse tomber, je te montrerai plus tard quelques séries TV.

oOoOo

Nous arrivons enfin devant une immense grille. Declan descend de voiture, défait une énorme chaîne. Au loin, après des arbres, j'aperçois une villa.

- Où sommes nous ? A qui est cette villa ?

- C'est ... du moins, c'était la maison de mon grand père.

Declan se gare devant l'immense maison, deux étages, style ancien, elle paraît être abandonnée depuis deux ou trois ans. Il monte les quatres marches de l'entrée et ouvre la porte. J'installe Foss dans mes bras, Declan accourt vers moi.

- Tu veux que je t'aide ? Il n'est pas trop lourd ?

- Il est léger, tu connais ma force.

- C'est vrai, j'oublie que tu n'es pas comme nous. Viens, suis moi, on va l'installer dans le salon.

L'intérieur de la maison est mieux entretenu que les jardins. Un peu de poussière, mais l'ensemble est propre, je soupçonne Declan être venu içi depuis la mort de son grand père.

- J'utilise la villa comme garçonnière, dit-il confirmant ainsi mes soupçons.

- Lori est déjà venue içi ?

- Non, avec elle c'était une autre forme d'amour. Plus sincère ...

Je devine un peu de regret dans sa voix. Il l'aime toujours. Après être passé par deux pièces, Declan appuie sur un interrupteur, allumant ainsi un vieux lustre. La pièce est plus une bibliothèque qu'un salon. Quarantes mètres carrés, toute une collection de livres, et chose étrange, contre un mur un grand lit.

- Je vais chercher des draps à l'étage, Foss sera bien içi.

Deux minutes plus tard, il est de retour. Il installe les draps, le traversin, une grande couverture.

- Pourquoi y a t'il un lit dans ce salon ? lui demandais-je enfin.

- C'est içi que mon grand père a passé la dernière année de sa vie. Il était trop vieux pour monter à l'étage et il adorait cette bibliothèque. Voilà, tu peux installer Foss ...

- Aide moi d'abord à lui enlever ses vêtements.

Nous l'allongeons sur un canapé en cuir et enlevons chaussures, pantalon et t-shirt. Je l'installe confortablement dans le lit, remonte la couverture sur lui. Ses yeux se ferment. Est-ce de l'automatisme ou est-il conscient ?

Declan ouvre un peu la fenêtre pour aérer et je l'arrête avant qu'il n'ouvre les volets.

- Il ne faut pas que quelqu'un sache qu'on est là, laisse les volets fermés.

- Bien, je vais ranger la voiture dans le garage. Qu'est ce qu'on va faire maintenant ? Tu es intelligent mais tu n'a pas fait médecine.

- Je ne sais pas, ca fait peut être plusieurs jours qu'il est dans ce parc, il faut le réhydrater, j'ai vu une série médicale l'autre jour à la télé. Dans la bibliothèque, il doit bien y avoir des livres médicaux ... J'apprend vite.

- Je sais qu'on donnait à mon grand père du sérum physiologique.

- Oui ! C'est le terme utilisé dans la série.

- Tu sais que ca ne se trouve pas au supermarché ... Quoique ... Un sourire illumine le visage de Declan. J'ai une idée, je vais passer un coup de fil à une vieille amie et je reviens.

Je me retrouve seul avec Foss, je pose ma main sur son front et murmure :

- Tout va bien se passer, je vais vous soigner. J'ai besoin de vous Foss ... Oui, j'ai besoin de vous.

Une douleur violente me prend à la tête. Il y a des flashs blancs devant mes yeux, et j'entends une voix.

- J'ai besoin de vous Foss ...

Ce n'est pas ma voix mais elle y ressemble.

- J'ai besoin de vous Foss ...

C'est la voix d'Adam Baylin. Je me retrouve soudain dans une cave, Adam est là et Foss aussi, mais Foss semble plus jeune. Adam l'attrape par le bras.

- Il faut vous ressaisir, le gamin a besoin de vous.

- Mon couple en souffre, je n'en peux plus, ma femme me demande pourquoi je suis si énervé quand je rentre du travail. A chaque fois que je vois Kyle dans ce caisson, et les autres qui font des tests sur lui, j'ai envie de hurler, d'ouvrir la machine et de l'emmener avec moi.

- Kyle ? Vous lui avez donné un prénom ?

- Si j'avais eu un fils au lieu d'une fille, c'est comme ça que je l'aurai appelé.

- C'est joli. Vous tenez beaucoup à lui n'est ce pas ?

- Oui.

- C'est trop tôt pour qu'il sorte du caisson. Il n'a pas tout appris, il n'a même pas dix ans.

- Comment pouvez vous laisser faire ça ?! ? C'est cruel.

- Tant que vous êtes là il sera protégé. Si vous craquez et que vous partez, qui va lui apprendre la compassion, la justice, l'amour ? C'est grâce aux cassettes que vous diffusez qu'il sera plus humain. Ca fait quatre ans que vous veillez sur lui, ne l'abandonnez pas.

oOoOo

- Kyle !

J'ouvre les yeux, Declan me regarde, inquiet.

- Je t'ai appelé une dizaine de fois, dans quel monde étais-tu ?

- Je crois que j'ai eu accès à la mémoire de Foss ...

A suivre ... on dit merci à Cybélia.