Titre : Rallye

Auteur : Catirella

Disclamer : Ils ne sont pas à moi. Quel dommage ! J'ai pourtant tout fait pour ! Mais ils ne veulent pas les donner ou même les prêter au Japon… M'en fous ! Je les pique quand même, Na !

Genre : Série de petits OS… Les situations au hasard de la vie donc AU et OOC bien sûr… (Number 92) …

Bêta, Siashini :

Os sympa qui m'a fait bien rire, même si sur ce coup-là…
C'est vraiment trop sadique !
Merci Cat pour ce moment de détente ‼ !

Note de Catirella (l'auteur) :
Écrit les31 mais et 16/17 juin 2008 (fini à 10h55).
Mis en ligne le mardi 17 juin 2008.

Petit OS du mardi - 7

L'auteur, soit moi, est toujours en mode néant total.
Ne tuez pas l'auteur il peut un jour sortir de ce trou noir.

Pour « Etudes à Tokyo », désolée mais là c'est la panne sèche vous l'aurez compris. Et comme je n'aime pas mettre un chapitre type annonce pour faire de fausse joie, je préfère vous l'annoncez sur un texte mis en ligne, en l'occurrence ici.

Pas de miracle, mais j'avais mis maxi 3 semaines et ce délai est arrivé à terme.
Bonne lecture à vous.
Bisou,
Catirella

GW

Série des petits One Shot du mardi

Est-il vraiment utile de le préciser maintenant ? … OS court

-

Je n'ai pas encore répondu aux reviews ou j'ai répondu partiellement. J'ai privilégié la mise en ligne de l'OS, et donc pour l'OS numéro 91 du mardi 27 mai 2008, en attendant...

" Merci à... Lysanea - yaone-kami - natakukazuki - cristalsky - x-Shinigami-x - LN - lisou52 - thefrenchfan - Babel56 - Fredjs - shadow.24 - Coquillette - SNT59 - Tsuda - L'ange gardien et brrruno… Mais aussi à tous ceux qui lisent mais m'en laissent pas pour diverses raisons ou qui l'on fait mais trop tard par rapport à la mise en ligne du mardi... "

Catirella

-

Ici, les remerciements impossibles par mail (fautes non corrigées) :

La fiction " Pourquoi ? " :

eglantine : … Merci à toi pour ta review. J'espère que tu verras ces remerciements… Encore merci à toi d'avoir lu cette fiction et d'avoir pris le temps d'y laisser une review. Biz, Catirella

L'OS " Une histoire de suppo ? " :

Kornishon : … Ah oui c'est un peu du n'importe quoi, mais bon… C'était ça aussi le monde de la fiction (lol)… Mais si ce texte t'a fait rire c'est le principale… Merci à toi pour cette review. Biz, Catirella

-

GW

- Pour info, certains ne le sauraient pas, mais nous n'avons pas le droit de répondre aux reviews via les fictions…


Rallye


Une porte de voiture qui claque et…

- Même avec une boussole tu serais incapable de trouver ton trou du cul YUY.

- Mon trou du cul t'emmerde MAXWELL

Une autre porte de voiture qui est fermée avec force

- Et c'est bien la seule chose qu'il sait faire à part chier et me faire chier.

- De toute façon pour trouver le tien de trou pas besoin d'une boussole si tu vois ce que je veux dire.

- OH PUNTAIN JE VAIS LE TUER…

Un attroupement s'était fait dès leur arrivée et personne n'eut le temps d'empêcher Duo Maxwell de sauter au cou d'Heero Yuy.

- Kékipasse ! … Ils font ça devant tout le monde maintenant de mieux en mieux.

- Wufei, ils se battent là, c'est pas sexuel.

- Ah !

- Mais tu étais où toi ? Tu as vu l'état de tes cheveux ?

Wufei Chang piqua un fard.

- Je discutais avec un chameau !

- Hein !

Quatre Winner l'organisateur du Rallye en plein désert pour une association caritative en la faveur de la famine de par le monde, fixe son ami en se demandant si le chameau en question n'avait pas de longs cheveux blonds et ne portait pas le doux prénom de Zechs.

- 100 dollars sur Yuy.

Cette phrase ramena Quatre à la bagarre de 2 de ses amis.

- Il faut les stopper.

- Tu es suicidaire Winner, je tiens pas à mourir si jeune.

- Si tu ne veux pas mourir jeune Chang, évide de copuler avec ton copilote en pleine journée lorsque le soleil est à son zénith lors des étapes.

Heureusement qu'il faisait nuit car on aurait pu croire que Wufei avait pris un sérieux coup de soleil.

Au moment où Quatre allait faire une tentative de les séparer, une tierce personne jeta un sceau d'eau sur les deux hommes à terre en train de se frapper du mieux qu'ils le pouvaient.

- Merci Trowa.

- Hum.

- Non mais ça va pas c'est froid.

- Ta gueule Maxwell et vire de sur moi tu es lourd.

- Je ne suis pas gros.

- Je n'ai pas dit que tu étais gros j'ai dit que tu étais lourd et pas uniquement à cet instant si tu vois ce que je veux dire.

- Je vois très bien trou du cul. Sais-tu où il se trouve au moins le tien ? Ah oui c'est vrai tu ne sais pas te servir d'une boussole. T'inquiètes je vais te faire un plan comme cela tu sauras où ta main doit aller pour te torcher.

Heero n'eut pas hélas le temps de rétorquer qu'un nouveau sceau d'eau leur atterrit dessus. Duo se prit le plus d'eau se trouvant toujours couché pratiquement entièrement sur Heero.

- BARTON.

- Quoi ! Il y a une magnifique oasis autant que vous en profitiez.

De rage, Duo se releva et n'aida même pas Heero à se redresser. Celui-ci après avoir fermé les yeux et soupiré roula sur le côté puis se remit debout par lui-même.

- Connard.

Ce fut le mot de trop de la part de Duo qui se prit une magnifique droite de la part d'Heero.

- MAIS ARRÊTEZ À LA FIN TOUS LES DEUX.

Heero serra les poings et sans un regard pour qui que ce soit, s'éloigna de l'attroupement, mais surtout de Duo. Duo lui se massait la joue en grimaçant. Quatre s'approcha de lui pour voir de plus près l'état de son visage et pendant ce temps Trowa partit à la suite d'Heero pour savoir ce qui avait bien pu se passer pour qu'ils en arrivent aux mains.

Les autres retournaient à leur occupation première, car le départ de l'étape du lendemain était prévu pour 7 heures du matin.

- Duo.

- J'ai… j'ai cru que nous ne finirions jamais cette étape, j'ai fripé Quatre.

- Mais Duo vous êtes d'anciens soldats.

- Et alors là ce n'est pas pareil et puis à cause de lui j'ai vu de trop près un scorpion.

- Comment cela à cause de lui.

Duo vira au rouge tout en se frottant sa joue meurtrie.

- Ben j'ai eu une envie pressante et il devait couvrir mes arrières et j'ai tout de même eu la visite d'un scorpion dans mon pantalon.

Quatre rougit à son tour.

- Mais Duo il ne pouvait pas non plus être derrière toi à ce point, au risque de te voir le slip sur les chaussettes ! … Il était comment le scorpion ?

Duo fit la moue tel un enfant.

- Il était petit, plus c'est petit plus c'est vicieux.

Quatre lui sourit attendri, même si la joue de son meilleur ami avait enflé en plus d'être parée d'une belle teinte rouge.

- Et c'est pour cela que lui et toi vous vous chamaillez ?

- Nan, à cause de lui j'ai loupé le repas et moi j'ai faim, si je ne mange pas 6 fois par jour je vais me retrouver en infapoids.

- En quoi ?

- Pas en surpoids, vu que je suis pas gros MOI. Donc en infapoids. Inférieur au poids quoi.

Quatre leva un sourcil dubitatif.

- C'est encore un mot maxillien ça.

- Ouep et j'en suis fier… Quatre j'ai FAIM.

- La bouffe te perdra.

- Nan c'est trou du cul qui me perdra.

Quatre lui sourit.

- Aussi.

Pendant ce temps du côté de Trowa et d'Heero…

- Je savais que ce rallye était une mauvaise idée, je le savais. Je vous l'avais dit. Mais non, il a fallu que toi et l'héritier de malheur insistiez lourdement.

- Cela aura au moins permis un rapprochement certain entre Wufei et Zechs, je les ai vus tout à l'heure.

Si Heero était déjà à la basse vert de rage là il explosa et ce fut Trowa qui en fit les frais.

- MAIS JE M'EN TAPE DE CE QUE FONT CES 2 LÀ. ILS POURRAIENT BIEN SE TAPPER UNE CHÈVRE OU UN CHAMEAU QUE CELA ME SERAIT TOUT AUSSI ÉGAL.

Une chèvre !

Trowa souleva son seul sourcil visible en imaginant la scène, tout en fixant Heero.

- Dure journée ?

Heero se laissa tomber comme une merde sur un rocher et son soupir fut aussi profond qu'un gouffre sans fond.

- Bien pire encore. Ce con a failli se faire piquer les miches par un scorpion lorsqu'il a été faire caca. Avec tout ce qu'il bouffe aussi, il faut bien que cela ressorte à un moment donné. Le scorpion a eu de la chance de ne pas mourir à ce moment-là. Du coup il m'a traité de tous les noms car je n'avais pas mieux surveillé ses arrières. Non mais je n'allais pas non plus le regarder chier, il ne faut pas pousser non plus… Ensuite j'étais tellement en colère que j'ai préféré lui laisser le volant et j'ai pris la carte dans le mauvais sens sur 50 bons kilomètres. Du coup j'ai eu droit à une énième crise et là j'ai cru que j'allais lui faire bouffer sa putain de natte. Du coup nous avons fait demi-tour mais il a embourbé le 4X4 et c'était de ma faute bien sûr et mosieu qui, vu que c'était ma faute, ne m'a même pas aidé pour mettre en place de quoi nous sortir de là… J'ai eu envie de lui fourrer le manche de la pelle quelque part à plus d'une reprise, mais qu'il ait eu le culot de me traiter de connard après cette journée passée en enfer avec lui ce fut de trop.

Trowa ne sachant pas s'il avait fini, attendit quelques instants… Heero n'était pas du genre loquasse et bavard, mais lorsqu'il était en colère tout devait sortir en une seule fois… Voir deux !

- Tu as fini ?

- Hn.

- Tu l'aimes toujours ?

- Hn.

Trowa sourit.

- C'est un « Hn » quoi ça ? Oui ou non ?

Tout ce que Trowa réussit à avoir comme réponse fut un grognement. Trowa se racla la gorge et ne rajouta rien Heero semblait encore en colère. Trowa allait ouvrir la bouche, mais Heero se leva du rocher pour s'approcher de l'oasis.

- Tu crois que je peux me baigner, j'en ai vraiment besoin.

- Heu oui, je crois, mais avant prend une petite douche, les douches improvisées sont là, tu vois.

Trowa les lui ponta du doigt et Heero acquiesça tout en se dirigeant vers elle.

- Je t'apporte une serviette.

- Merci.

Une fois la serviette posée au bord de l'eau Trowa partit rejoindre Quatre et sûrement Duo qui devait se trouver avec lui. Il les trouva sous la tente où les repas étaient servis cela ne l'étonna même pas.

- Tro, alors trou duc est calmé ?

- Si l'on veut… Duo, Heero a mangé aujourd'hui ? Et a-t-il bu correctement ?

- …

- Duo ?

- Je… Je ne sais pas Quatre. Trowa je n'ai pas fait attention, je…

- Je sais tu lui as fait la gueule une bonne partie de la journée, mais il n'avait pas l'air en grande forme. Qu'il ne s'alimente pas passe encore, mais qu'il ne boive pas dans le désert c'est dangereux Duo.

Duo soupira et reposa ce qu'il était en train de manger.

- J'étais tellement énervé que j'en ai oublié ma mission première… Faire bien attention qu'il mange un peu et surtout qu'il s'hydrate… Il m'énerve mais il m'énerve et t'as vue ma joue ? Elle est belle hein ?

- Tu aurais préféré un coup de pelle ailleurs ?

- Hein !

- C'est quoi cette histoire de pelle ?

Le cerveau de Duo analysa la situation avec le mot « pelle » et vira au rouge en comprenant où était l'endroit qui se voulait « ailleurs ».

- TROWA.

- Hm !

- Il aurait pas osé ?

- Mais c'est quoi cette histoire de pelle à la fin ?

- Je te raconterais plus tard Quatre.

Quatre qui n'aimait pas plus que Duo être sur la touche, bouda pour la forme et un Quatre Winner qui boudait c'était quelque chose à voir. Trowa en ferma les yeux en soupirant.

- Pire qu'un gosse.

- Hey, je ne te permets pas.

Duo voyant que cela allait virer en scène conjugale prit un plateau et mit tout ce qu'il lui était possible dessus, puis prit le chemin de sa tente qu'il partageait avec Heero.

Heero qui venait tout juste de revenir frissonnait et était en train de batailler avec un tee-shirt qu'il n'arrivait pas à passer à cause de son torse encore humide. Duo déglutit à la vision de rêve et laissa échapper une sorte de gémissement qui fit sursauter Heero.

- Ce n'est que moi, je t'ai apporté de quoi manger et aussi de quoi boire… Attends je vais t'aider pas la peine de tirer comme un malade dessus, il est coincé.

Heero se laissa faire et lorsque son visage réapparut Duo eut un choc. Heero s'était pris un putain de coup de soleil en pleine tronche, pris sûrement lorsqu'il avait dû sortir jouer de la pelle dans le sable. Heero n'avait pas l'air d'aller très bien.

- Je vais aller chercher de la crème pour ton visage… Pourquoi ne m'as-tu rien dit ?

Heero souleva un sourcil.

- Ok ok, je ne t'aurais pas écouté, je sais… Pouf, marre de la vie.

Lorsque Duo revient avec un gros tube de crème Heero buvait ce qui lui fit plaisir, mais il n'avait encore rien mangé.

- Il faut manger aussi.

- Hn.

Duo soupira.

- Bon je vais aller faire un brin de toilette, je veux que tu aies mangé un minimum lorsque je reviendrais sinon je te fourre un scorpion dans ton slip.

- J'en porte pas.

Duo piqua un fard.

- Boxer, ne joues pas sur les mots.

- Hn… Fais attention l'eau dans les bourriches est froide.

- Merci.

Moins de 15 minutes plus tard Duo arriva en hurlant dans la tente et sauta littéralement sur Heero qui avait eu tout juste le temps de reposer la galette qu'il avait en main.

- Retire-le, retire-le, retire-le.

Heero leva un sourcil et chercha ce qu'il devait retirer.

- Quoi ?

- Le serpent il est accroché à ma natte, retire-moi cette sale bestiole j'ai peur des serpents.

Heero regarda la natte de Duo et en effet un serpent s'y était enroulé amoureusement. Cela le fit sourire.

- On dirait qu'il est amoureux de ta natte.

Duo fronça les sourcils toujours scotché à Heero.

- M'en fous retire-moi cette chose de ma natte.

- Mais c'est cruel.

- Hein !

- C'est cruel d'être séparé de celui que l'on aime.

- Heero !

Fin ? … Non … À Suivre…
du
LXXXXII

Comment cela moi aussi je suis cruel ? … Nan, si peu (lol) … Je vous dis à dans une semaine voire deux pour la suite. Biz,

Catirella

-


Je vous remercie de m'avoir lue et vous souhaite une bonne fin de semaine…