-Grimmjow Jaggerjack, la chambre des 46 a pris sa décision

La chambre des 46. Enfin renouvelée. Et qui rendait sa première décision. Ça méritait le suspense. Le président décida donc de ménager un peu son effet. Mais ce n'était pas vraiment du goût de l'ancien espada.

-Accouche, le vieux. Commanda-t-il.

Trois années de détention dans les geôles de Soul Society ne l'avait pas dotée de deux sous de manière.

-Ne soyez pas insolent envers le président ! S'insurgea un autre membre.

-Ouais, ouais… répondit d'un air profondément blasé l'arrancar, en regardant ostensiblement dans une autre direction.

Son interlocuteur s'apprêta à répliquer, mais le président leva une main apaisante. Grimmjow reporta son attention sur lui.

-Au regard des services que vous avez rendu à Soul society durant la guerre du Hôgyoku, nous allons passer l'éponge sur vos crimes antérieurs, et vous éviter l'exécution. Néanmoins, vous serez retenu dans les douves souterraines de détention spéciale.

-C'est quoi, c'truc ?

-Vous comprendrez quand vous y serez. Le capitaine Soi Fon de la deuxième division vous y conduira.

A ce moment, une femme petite, très mince, respirant l'agilité et la roideur à la fois, rentra. La mise en scène était bien réglée.

-Soi Fon taichô, nous vous le confions.

-Hai. Prononça-t-elle.

Sa voix était sèche, constata Grimmjow. Dommage qu'elle soit si coincée, elle était plutôt pas mal dans son genre.

-Suivez moi. Lui ordonna-t-elle.

Il lui dédicaça son plus beau sourire, ironique et carnassier tout ensemble, et dit :

-Avec le plus grand plaisir.

Elle fronça les narines devant la vulgarité du ton.

Dehors, l'air était frais. Normal, il faisait nuit. Tout avait été calculé pour que le transfert se passe de manière à ce qu'il y ait le moins de risque d'être vu.

Néanmoins, Grimmjow sentait les reiatsus des mecs des services spéciaux qui s'obstinaient à vouloir passer totalement inaperçus s'agiter autour d'eux, patrouillant pour parer à toute possibilité. Ça le fit rire. Soi Fon lui demanda pourquoi.

-Comme ça, répondit-il avec le même sourire effrayant.

Ils sortirent du quartier et s'engagèrent dans les rues désertées.

Aucune autre parole ne fut prononcée jusqu'à ce qu'ils arrivent.

Les gardes s'écartèrent respectueusement, et Soi Fon leur chuchota quelques ordres. Puis elle s'engagea dans les escaliers, précédée par Grimmjow.

Arrivé en bas, l'ancien arrancar vit qu'il se trouvait dans une pièce commune. Ça et là erraient des humains à l'air perdus. Il sentit Soi Fon derrière lui, et se retourna pour lui demander ce que c'était que ce putain de merdier, mais le visage fermé de la capitaine l'en dissuada. Elle lui indiqua le couloir à prendre, où elle le suivit. Au fond se trouvait une cellule, dans les barreau était fait en pierre de Sekki. Elle l'enferma dedans.