Bonjour tout le monde n.n! Comment allez-vous? Moi à peu près bien... En tout cas, assez pour poster la fin de cette fic. Et oui, la fin, désolée, il fallait bien que ça arrive un jour. Bon, cela dit, si j'ai assez d'idées, je re-posterais une autre série de drabbles. Vous pouvez toujours m'en donner, ça peut m'inspirer! A noter que si je fais une réciproque sur Soul Society, ce sera une fic à part entière, pas seulement quelques drabbles.

En attendant, merci pour vos reviews et bonne lecture!


Szayel raccompagnait Ulquiorra dans sa chambre, tout en prenant des notes sur d'éventuelles séquelles que l'espada pourrait encore lui cacher.

Le cuarta ouvrit prudemment la porte de sa chambre et jeta un œil prudent.

-Allons, ne soit pas paranoïaque, l'encouragea le scientifique.

Ulquiorra entra avec méfiance dans sa chambre, sursauta en voyant le colis envoyé par les fangirls pour le pousser à sortir de sa chambre, colis qu'il n'avait pas jeté.

-Je m'occupe de ça, ne t'inquiète pas, fit complaisamment l'octavo, augmentant la nervosité de l'autre ("Szayel gentil??").

Ulquiorra alla regarder timidement dans sa salle de bain, vide, sans rien remarquer de suspect.

Szayel finit donc par sortir et referma la porte derrière lui. Il avait à peine fait un pas qu'il entendait un bruit de lutte acharnée et des cris suraigus.

-Ulquiorraaaaaaaaaaa! Ouiiiiii!

-T'es trop beauuuuuuuuuuuuu!

Ulquiorra avait ouvert la porte de l'armoire, sans savoir que les filles qui avaient "déserté" juste avant le sauvetage d'Aizen s'étaient concertées pour l'attendre dans sa chambre, lieu où il aurait bien finit par revenir.

Heureusement, Szayel avait avait encore un neutraliseur sur lui.

-Ulquiorra présente un traumatisme lourd lié aux placards qui vient de s'aggraver ; peut-être faudra-t-il retirer l'armoire de sa chambre, écrivit soigneusement le scientifique, tirant les quatre filles sonnées derrière lui.

---

Aizen prenait une douche, comme chaque matin. Il avait pris la peine de verrouiller la porte, suite à quelques insinuations de Gin quant au comportement de Loly et Menoly à cette heure-ci. Après s'être rincé longuement, il coupa l'eau et resta un instant les yeux fermés, écoutant l'eau qui gouttait sur le sol et cet étrange bourdonnement au dessus de lui. Bourdonnement? Aizen ouvrit d'un coup les yeux.

-Raaaaaaaaaaaah! hurla-t-il de rage en découvrant une caméra juste au dessus de lui qui ne perdait pas la moindre miette de ses faits et gestes.

-Kyyyyyyyyya! hurlèrent derrière l'écran quelques privilégiées de l'Aizen-fanclub.

Elles avaient payé cher un certain groupe "Sab" pour la pause de la caméra, et elles ne regrettaient rien même si cette dernière n'avait survécu que quelques minutes. Pourvu qu'elles survivent à leur hémorragie nasale pour pouvoir profiter de l'enregistrement...

---

Extrait du journal de la petite blonde du groupe Sab :

J'ai encore cette photo sous les yeux. il est beau, si beau, un vrai dieu. Il est en train de sortir de la douche, avec rien d'autre qu'une serviette autour de ses hanches, et pas très bien accrochée la serviette. Il regarde l'objectif d'un air ahuri comme s'il venait de le découvrir, ses longs cheveux blancs et soyeux encore humides cascadant sur ses épaules. Ils doivent être soyeux, et rien qu'à les voir j'ai envie de passer la main dedans. Et puis, ces petites mèches qui lui retombent devant les yeux... Il est si beau. On voit bien ses épaules finement musclées, il doit avoir la peau douce... On voit parfaitement aussi sa taille mince et ses abdos bien dessinés, et le début des hanches n'est pas caché. On peut voir aussi (il a dû mettre la serviette en catastrophe, oh mon dieu, si Ichimaru avait eu de meilleurs réflexes!) le début de ses fesses, petites et musclées, me donnant envie de les saisir à pleines mains.

Il n'a pas l'air heureux de voir qu'il est photographié. Et s'il savait qu'il était en train de faire une heureuse? Comment peut-on tomber à genoux devant un arrancar stupide alors qu'il y a des hommes comme lui? Des anges comme lui? Mais ces fichus arrancars ont eu une utilité, je me demande même si je ne devrais pas envoyer des fleurs à Ichimaru pour le remercier des photos. Mmm... Tout bien réfléchi, non. Il n'y a que pour mon ange que j'enverrai des fleurs. Mon ange, si fragile et si fort à la fois, si beau, si sérieux...

Ukitake taichô, Ukitake-sama, je vous aime. Voulez-vous m'épouser?

---

Szayel passa une énième fois la main dans ses cheveux.

-Parce que je le vaux bien, lança une fangirl qui était dans la salle d'expérimentation.

Le scientifique la fusilla du regard.

Angélique n'avait pas suffisamment poussé le vice jusqu'à tout couper, il n'avait eu heureusement que quelques mèches sacrifiées. Et ça le démangeait un peu, ou tout au moins le perturbait, le poussant à faire ce geste plutôt féminin. Maudite groupie!

---

Une fois n'est pas coutume, Noitora cherchait Tesla. Il n'était pas avec lui, et le quinta avait besoin de son admirateur absolu. Question d'ego.

-Tesla! brailla-t-il en ouvrant brutalement la porte de son fraccion, avant de s'arrêter net.

Tesla était avec une fille, l'une des groupies qui l'avaient attaqué. Plus précisément, il était avec celle qui avait été enfermée dans le filet avec lui, et ils étaient en train de s'embrasser à pleine bouche au milieu de photos de Noitora au mieux de son avantage. La fille tenait même une photo de lui à la main.

Le numéro cinq éprouva le curieux besoin d'aller respirer de l'air frais.

---

Statistiques officielles de l'invasion programmée du côté de l'Ichimaru fanclub :

63 filles mobilisées.

27 rescapées dont 20 blessées légères

25 prisonnières chez Szayel (nombre peu précis, faute de sources sûres)

2 hakamas de Ulquiorra

1 bout de tissu ayant appartenu à Noitora.

2 bouts différents des vestes d'Aizen (un noir, un blanc)

500 photos plus ou moins réussies.

5 heures de film durant l'action

Quelques mèches de cheveux de diverses personnes

Quelques dizaines de fantasmes supplémentaires en pagaille

116 photos de capitaines et de vice-capitaines

Dix minutes de film d'Aizen sous la douche.

2h de conversation injurieuse entre Szayel et Angélique suite à l'invasion.

3h de négociations avec divers fanclub (Ukitake, Byakuya, Renji) pour les photos.

50 cas de malaise suite à une hémorragie nasale après la fin de la mission

---

Statistiques de Szayel :

Environ 15L de sang versé sur le sol et divers supports.

Environ 25L de salive versés sur le carrelage, principalement lorsqu'un espada ou Gin avait été attrapé.

4h de hurlements quasi-ininterrompus.

112 pièges à remettre en place.

Ulquiorra à guérir de sa phobie des placard et des voix féminines

Ichimaru à éviter car particulièrement irritable depuis l'invasion.

28 nouvelles cobayes au QI sous-développé

Des éventuelles caméras à chercher.

Plusieurs gigaoctets de données volées voire effacées

Diverses blessures plus ou moins bien placées (Ichimaru, Noitora, Ulquiorra)

---

-Je ne sais pas vous, mais moi j'ai un sérieux problème, commença Ukitake lors de la réunion nocturne et clandestine de quelques beaux spécimens mâles shinigamis.

-Ah, toi aussi? s'enquit Kyoraku en voyant ce qui semblait être des photos dans la main de son ami.

-Mais qu'est-ce que ça peut bien vous foutre? grommela Kenpachi, de mauvaise humeur. Quelques photos de vous...

-C'est vrai que toi tu ne risques pas de te faire violer, murmura Hisagi d'une voix tellement faible que seul Kira et Renji l'entendirent.

-Ce dont je suis sûr, c'est que j'ai pas envie que des photos de moi presque nu atterrissent sur le bureau de l'association des femmes shinigami, annonça fermement Hitsugaya. Hisagi, tu travailles à la gazette du sereitei, tu ne pourrais pas les empêcher de publier?

L'interpellé fit une moue dubitative.

-Même si j'arrive à les en empêcher (et ce ne sera pas une chose facile) elles sont capables de faire un autre magazine. Ou des brochures.

Il y eut un moment de silence où chacun examinait avec épouvante cette éventualité.

-Je n'arrive pas à croire que ces filles ont réussi à prendre autant de photos de nous sans que personne ne sache qui elles sont, pesta Renji. Même vous capitaine, elles ont réussi à s'introduire dans votre manoir?

La voix du lieutenant à la crinière flamboyante reflétait son incrédulité. Le regard noir que lui envoya Byakuya lui fit bien comprendre, que, si, elles avaient réussi. On ne sait comment.

-Bon sang, il faut qu'on trouve un truc, je ne veux pas aller à un rendez-vous avec ces hystériques, articula Ukitake d'une voix faible. Je ne veux pas me faire enlever...

---

-Tu crois qu'il accepterait?

-Pas sûr... Même en le flattant...

-Il faut quand même essayer.

-Tu sais bien qu'il n'aime pas trop les femmes!

-Oui mais là je serai sous ses ordres, pas sa supérieure!

Et c'est ainsi que Tesla essaya de faire valoir auprès de Noitora-sama l'utilité d'une deuxième fraccion. Sans grand succès. Le quinta n'oserait jamais avouer qu'il avait peur de finir violé...

---

-Croyez-vous qu'on pourrait mettre le capitaine Unohana dans la confidence?

-Mmm... Il faudrait éviter de prendre des risques. C'est quand même une femme.

-On va trouver. On finira bien par trouver...

-Il faut se dépêcher! Elles pourraient mettre leurs menaces à exécution!

-Vous avez l'air vraiment inquiet, capitaine Hitsugaya. C'est à ce point, vos photos?

-Ferme la, Madarame. Moi, il y avait des traces de sang sur la lettre.

-Tu es très pâle, Kira. Tes photos à toi sont vraiment gênante? demanda Renji, étonné par le teint cireux de son ami.

-C'était le capitaine Ichimaru qui a pris les photos que j'ai reçues. Il pouvait accéder comme il voulait à mes appartements, répondit le blond d'une voix mourante, à genoux par terre et la tête entre les mains.

-Oh... s'apitoyèrent les autres.


Voilà, je clôture cette fic (au moins provisoirement) en laissant les shinigamis dans la mouise XD! Une fois n'est pas coutume... (au fait, la description d'Ukitake vous a plu? n.n)

J'espère que vous avez apprécié cette fic qui m'a pris pas mal de mon temps n.n. J'aimerais beaucoup avoir votre avis sur l'ensemble de la fic, en plus du chapitre. Merci d'avance!

Au plaisir de vous retrouver dans mes autres fics, Nora-Elsa.