Titre : arrangements
Auteur : ylg
Base : Les compagnons du crépuscule, Le dernier chant des Malaterre
Personnages/Couple : Anaïs/Ancelinotte, et tout le reste de la troupe.
Gradation : PG / K-plus
Disclaimer : propriété de François Bourgeon -sauf le nom de « Pernette » que j'ai inventé moi-même, faute d'en trouver un dans la BD (pas faute d'avoir cherché pourtant, mais si je bigle et qu'elle en avait déjà un, je veux bien qu'on me le pointe !)- en tout cas je ne me fais pas de sous avec.

19 juillet 2008 – journée internationale du Femslash
Notes : post tome 3
Nombre de mots : 150

oOo

Sur les planches, dans les contes pour amuser le public, les personnages s'en vont par trois. Les comédiennes en vue sur la scène, aussi, s'arrangent ainsi. Une brune, une blonde, une rousse, et le conteur ne compte pas.

En privé, la vie de la petite troupe s'organise plutôt par paires. Mariotte et son Aymon, évidemment : sans l'entêtement de la jouvencelle à s'attacher son moinillon, aucun d'entre eux n'en serait là aujourd'hui. Luce et son Martin, le vieil homme et son ours sont inséparables. Pernette et le souvenir laissé par l'Anicet ; la surprise de la découverte passée, elle vit son deuil et son attente mêlés.
Cela laisse Ancelinotte entre les bras d'Anaïs. Peut-être qu'à la base, c'est encore Mariotte qui voulait que la petite servante les accompagne... mais vraiment, Anaïs n'a fait aucune difficulté à l'emmener. De toute la ville de Montroy, c'est bien la seule dont elle se souciait.