Titre : prince ou princesse
Auteur : ylg
Base : Shōjo kakumei Utena (anime)
Personnages/Couple : Arisugawa Juri, Juri/Utena, Juri/Shiori
Gradation : PG / K-plus
Disclaimer : propriété de Saito Chiho, d'Ikuhara Kunihiko et du studio Be-papas ; je ne me fais pas de sous avec

série animée, spoil autant dire jusqu'à la fin.

19 juillet 2008 – Journée internationale du Femslash
Nombre de mots : 365

oOo

Une photo de toi, pour mettre dans mon nouveau pendentif. Oui, c'est bien ce que Juri a demandé à Utena, ce jour ensoleillé où tout semblait aller pour le mieux à l'académie Ôtori, où tous avaient l'impression de toucher au « ils vécurent heureux pour toujours ».

Elle ne plaisantait qu'à moitié. C'était sa manière de dire à Utena qu'elle l'acceptait telle qu'elle était, qu'elle reconnaissait sa quête pour devenir « prince » en temps que telle et plus comme un simple caprice d'enfant incapable de choisir sa voie par elle-même. Lui dire qu'elle l'appréciait, même. Qu'elle voulait bien être son amie. Et, oui, peut-être un peu aussi, que si jamais elle se lassait d'Anthy, elle serait là pour elle.

Utena ou non, quoi qu'il en soit, Juri aime aussi toujours Shiori, si difficile que ça soit. Shiori ne l'aimera jamais en retour, alors qu'Utena... avec Utena, peut-être a-t-elle une chance, même infime. Shiori est une vraie peste, d'ailleurs ; Juri connaît tous ses défauts, mais voilà... elle lui reconnaît aussi des qualités et lui trouve même des excuses. Et quoi qu'elle fasse, elle l'aime toujours, même si cette rose a plus d'épines que de doux pétales.
Shiori n'est pas une innocente princesse à protéger. C'est une fille retorse, sournoise, capable de se battre, avec les armes que l'on prête aux filles sans leur dire qu'elles peuvent tenter autre chose pour faire leur chemin : séduction, ruse, déception...

Aimer Utena et renoncer, enfin, à Shiori ? Juri s'est dit fugitivement qu'elle aimerait bien. Que ça serait peut-être plus facile pour elle. Cependant, leurs personnalités trop fortes s'affronteraient. Elles ne s'entendraient pas, pas du tout. Non, malgré ses désirs ça ne serait pas plus facile, peut-être même tout le contraire.

Mais désormais, Juri ne s'en préoccupe plus. Elle a décidé de ne plus souffrir par amour, d'attendre de voir sans crainte, et d'affronter bravement ce qui viendrait. Shiori, une autre, ou personne. Elle ne sera plus l'esclave d'un amour malheureux.

C'est peut-être cela qu'elle voulait dire : ne pas prendre Utena comme muse à adorer mais comme modèle à suivre, d'une certaine façon, vivre sa vie comme elle l'entend, sans se soucier du regard du monde. Oui.