Ma toute première fic...
Mon premier bébé, que j'ai écrit assez rapidement, ayant tout plein d'idée en tête...

Je la réédite, (mais chapitre par chapitre, quand j'ai le temps, parce que ça prend du temps, quand même^^) d'une part parce que je trouvais que la présentation était nulle, et j'ai essayé en plus de limiter les dégâts questions fautes...
Mais vu l'heure à laquelle je m'y prends, c'est pas dit que j'en ai pas laissé passer...

Alors comme vous êtes au courant, soit vous attendez patiemment que je vous prévienne qu'elle est prête et que vous pouvez vous lancer dans la lecture, soit vous y allez, mais à vos risque et périls ! lol !

Bref, passons à la présentation de mon œuvre^^

Son titre ? Quand John rencontre John.

Son auteur ? Ticoeur. (je ne sais pas si quelqu'un aurait été prêt à piquer une histoire comme celle là^^)

Son genre ? Aventures, cross over avec Farscape, humour (enfin j'essaye...), amour, et Shweir.

Son rating ? K+, parce qu'il n'y a rien de bien méchant...

Son résumé ? Le titre parle de lui-même, alors lisez !

Disclaimer : Les perso ne m'appartiennent toujours pas, et pourtant, c'est pas faute de réclamer !

Note 1 : le prologue est à lire uniquement si vous ne connaissez pas la série Australienne Farscape. Sinon, passez directement au chapitre 1.

Note 2 : Je vous mets le premier chapitre, et si je remarque en rentrant de vacances que mon style d'écriture vous emballe, je poste la suite.

Et voualà c'est fait !

Maintenant, le choix est entre vos mains et votre clavier d'ordi !

Rendez-vous en bas, bonne lecture !

oOoOooOoOooOoOooOoOooOoOo

Prologue, Moya

Quelque part, dans une lointaine galaxie, un Léviathan femelle, nommée Moya, se baladait parmi les étoiles. A son bord, des occupants, pour le moins étrange, composaient son équipage.

Commençons les présentations...

John Crichton, grade commandant, mais non militaire, est un astrophysicien terrien, embarqué malgré lui dans cette aventure spatiale quand, au cours d'un essai de vol d'un appareil de sa conception, il est aspiré dans un vortex, qui le propulse à des années lumières de chez lui. Il "atterrit" ou plutôt, est attiré par le rayon tracteur de Moya. C'est le seul humain de ce groupe plutôt hétéroclite, il a trente cinq ans environ, grand, brun aux yeux bleu.

Aeryn Sun, une femme, un peu plus jeune, trente années terrienne environ, cheveux noirs et yeux gris bleu, mais elle n'est pas humaine, même si d'apparence, elle en a tout à fait l'air. C'est une Sébacéene, et son grade est officier. Elle est issue d'une race de guerriers pacificateurs, chargés par les Aydolon, un peuple pacifiste, de faire régner l'ordre dans leur galaxie. Son appareil a été attiré peu après celui de John à l'intérieur de Moya. Elle le poursuivait, car il avait accidentellement tué un pilote Sébacéen, qui était le frère du capitaine Craiss, le supérieur d'Aeryn.

En fait, c'était tout à fait involontaire de la part de John, car quand il ressortit du vortex, le temps qu'il reprenne le contrôle de son engin, il percuta le maraudeur qui explosa. Malheureusement pour Aeryn, le fait qu'elle ait été en contact avec des êtres d'une autre espèce que la sienne, est considéré par son peuple comme une contamination. Elle est donc devenue un paria aux yeux de ses supérieurs et reniée par les siens. Au début, sa relation avec John a été plus que chaotique. Devenus amis au fil du temps, à une amitié et un respect mutuel, est venu l'amour.

Pao Zoto Zahan, une Delvienne, environ deux cent cinquante années terrienne, mais elle a l'air d'en avoir seulement quarante. Son apparence est particulière, elle est bleue, toute bleue...

En fait, c'est une plante, très évoluée, car elle ressemble physiquement à un être humain, elle connaît la médecine par les plantes (facile, vu qu'elle en est une^^), c'est une prêtresse du 9eme niveau et de ce fait, elle possède des facultés psychiques assez étonnantes, et elle est aussi télépathe. Elle se sent attiré par Stark, car ils ont en commun un sens profond du spiritualisme.

Stark, c'est le mystique de service, c'est un Banak Larak, il a été capturé par les Sébacéens à cause d'une particularité. En effet, il a la faculté de cacher des pensées. Il a été sauvé en même temps que John au court d'une mission. Il est très proche de Zahan, dont il est secrètement amoureux. La moitié de son visage est cachée par un masque qui protège ses pensées, mais qui lui permet aussi de les partager avec les autres, quand il le retire.

Ka d'Argo, un Luxan. Un colosse ! Près de deux mètres, tout en muscles, car guerrier de son état. Il a cent cinquante années terrienne, mais en fait, d'après les critères de sa race, il est tout jeune. Son apparence à lui est... étrange...

En lieu et place des cheveux, il a quatre tentacules, longs d'environ cinquante centimètres, une sorte de barbe courte mais se terminant par deux nattes de chaque côté de son nez. Lui, fréquente Chiana.

Chiana, c'est une Nébari, elle est grise, plutôt jolie, un air espiègle, avec une masse de cheveux blancs, coupés court au carré, c'est une toute jeune fille d'environ vingt ans (toujours référence à la Terre). C'est une véritable chipie, d'ailleurs, c'est comme ça que John l'appelle. Elle apprécie beaucoup le grand d'Argo, avec qui elle vit une relation plutôt volcanique (dans tous les sens du terme !). Elle est fantasque, chapardeuse, très directe dans sa façon de parler. C'est pour cette raison que son peuple voulait la "reprogrammer".

Ayant réussi à s'échapper lors de la rencontre entre le vaisseau de ses geôliers et Moya, elle a été acceptée à son bord, après maintes discutions houleuses.

Rigel, un Inérien, c'est un batracien, court sur pattes, d'ailleurs il se déplace uniquement sur une sorte de fauteuil volant. C'est le "dominar", c'est-à-dire le roi de son peuple qui compte, d'après lui, des millions de sujets. Il a été destitué de son trône par son cousin, pendant son sommeil. Il a la particularité d'être égoïste, vaniteux, très imbue de sa personne, et il est toujours affamé ! John l'a surnommé "boule de suif" ou "gros tas". Il n'attend qu'une chose de la vie, reprendre son trône à son cousin, et lui faire payer cette infamie.

Pilot, il a presque huit cent de nos années, c'est, comme son nom l'indique, le pilote symbiotique de Moya. Il est relié à elle par des connexions organiques qui lui permettent de diriger le vaisseau.

C'est une créature pacifique, assez grande, qui est comme "coiffé" d'un large chapeau plat. Il possède quatre bras au bout desquels se trouvent des mains en forme de pinces, qui lui servent à appuyer sur les touches de son tableau de commande très rapidement.

Et enfin, Moya, qui est, comme il est indiqué au début, un Léviathan femelle. Elle est bio-mécanoïde, vaisseau vivant et pacifique. C'est l'alliance parfaite entre le vivant et le non-vivant. Elle est immense, longue d'environ quatre cent mètres, et large d'une centaine à la tête, elle s'affine à son extrémité.

Elle possède une sorte d'excroissance de chaque côté de son corps, qui longe la partie centrale. Ces excroissances servent à la garder stable quand elle fait la combustion, car elles s'écartent à ce moment là, pour être plus aérodynamique.

Les Léviathans ont la faculté de s'adapter aux personnes vivants à leur bord. Ainsi, comme elle était considérée comme étant une prison, elle possède plusieurs niveaux d'habitations, qui, pour certains, demeurent inexplorés. Au début, elle aussi était prisonnière des Pacificateurs, qui la maintenait captive par l'intermédiaire d'un collier de contrôle. Ils l'avaient capturé pour en faire un vaisseau pénitentiaire. Pour ces gens, les autres races étaient considérées comme leur étant inférieur et de ce fait, quantité négligeable.

D'Argo, Rigel et Zahan étaient emprisonnés à son bord pour différentes raisons.

John Crichton, lui, a été attiré à bord, car ses occupants, qui avaient repris les commandes après une révolte, l'avaient vu sortir du vortex, et se demandaient si ce n'était par l'intermédiaire de ce phénomène étrange qu'ils pourraient échapper à leurs geôliers.

oOoOo

Chapitre 1

Tout ce petit monde vaquait joyeusement à ses occupations. C'est à dire, que Chiana courait après d'Argo pour lui demander de l'aide. En effet, elle avait trouvé le moyen d'embêter (encore) Rigel en lui piquant le contenu de son assiette. Mais maintenant elle le regrettait, étant donné que le petit Inérien la suivait partout en lui demandant de lui rendre son repas. Une autre particularité des Inériens est qu'ils possèdent trois estomacs, donc mangent trois fois plus. Ce qui, vu la petite taille de Rigel, était quelque chose d'étonnant à voir. Il était capable d'engloutir à lui seul une quantité impressionnante de nourriture ! Chiana essayait vainement de le semer, mais c'était peine perdue. A bord de son fauteuil volant, il pouvait aller partout, et aussi vite qu'elle !

C'est donc tout naturellement qu'ils se retrouvèrent tous les deux devant la salle qui servait aux entraînements, là où était d'Argo. Chiana se précipita vers lui et le supplia. Comme il faisait mine de ne pas écouter, elle continua de plus belle.

-Allez, d'Argo... aide-moi, s'il te plait... Rigel n'arrête pas de me suivre partout, et il commence vraiment à m'énerver !

-Je crois que si tu l'avais laissé manger tranquillement, tu n'en serais pas là !

-Pour une fois, je suis d'accord avec toi, d'Argo ! Ricana Rigel.

-Toi, la ferme ! S'écria Chiana.

-La ferme toi-même !

-Non ! Toi la ferme !

D'Argo, se leva d'un coup, n'en pouvant plus.

-Ça suffit comme ça, vous deux ! Si vous continuez encore à vous chamailler comme des gamins, je vous envoi tout droit dehors voir si j'y suis ! Chiana, si tu ne voulais pas que Rigel t'embête, il fallait y penser avant ! Maintenant, laissez-moi tranquille tous les deux !

-Mais dit donc ! Depuis quand tu te soucis de ce qui peut lui arriver, au crapaud ?

-Qui tu traites de crapaud ? Espèce de sale...

-ÇA SUFFIT ! Tonna d'Argo.

Il s'était mis devant eux et les toisait de toute sa hauteur. Chiana en fut peu impressionnée, tout comme Rigel, qui ricana doucement.

-Bah voyons ! Le Luxan nous fait une crise d'autorité ! Où va t-on !

-Si tu m'avais laissé comme je te l'ai demandé, au lieu de me suivre partout comme un petit toutou, on n'en serait pas là !

-Et si tu n'étais pas toujours en train de chaparder la nourriture, je t'aurais laissé !

-Moi ? Chaparder ? Où t'as vu ça ?

-A chaque fois que je me fais un en-cas, tu es derrière moi ! Comme si je n'avais rien remarqué !

D'Argo, baissa la tête et soupira bruyamment, décidément, ces deux là allait finir par le tuer...

Non ! Il décida que si quelqu'un devait passer l'arme à gauche aujourd'hui, ce ne serait pas lui !

Alors, le plus diplomatiquement possible, ce qui pour un Luxan était un exploit, il croisa les bras.

-Chiana, fait des excuses à Rigel, et dit lui que tu ne recommenceras plus... Dit-il alors.

-Quoi ? Faire des excuses au crapaud baveux ? Jamais de la vie ! Plutôt mourir !

-Et c'est ce qu'il risque de t'arriver, si tu ne fais pas ce que je t'ai dit !

Le ton de d'Argo était devenu dangereusement bas, ce qu'elle ne manqua pas de remarquer.

-Mais on s'ennuie à mourir ici, qu'est ce que tu veux que je fasse pour m'occuper ? Chouina t-elle alors, devant l'air décidément peu avenant de d'Argo.

-Je ne sais pas, Chiana ! Rétorqua celui-ci légèrement agacé.

-Toi, tu es toujours avec ton épée, à l'affûter, à t'entraîner ! Moi je n'ai rien !

-Va voir Aeryn ou Zahan, elles te trouveront peut être quelque chose à faire !

-Tu crois que c'est comme ça que tu te débarrasseras de moi ?

-Chiana ! Soupira d'Argo.

Il pointa de son doigt l'Inérien et lui fit comprendre par un signe de tête qu'il attendait quelque chose. La jeune fille soupira, tourna la tête et dit tout bas.

-D'accord... Rigel, excuse-moi...

-Comment ? Je n'ai pas compris ce que tu as dit !

-Excuse-moi Rigel... Répéta t-elle un peu plus fort.

-Excuses acceptées, mais je te préviens, ne recommence pas ! Répondit celui-ci en voletant vers la sortie.

-Cause toujours...

-Quoi ? Dit Rigel en se retournant d'un coup, qu'est ce que tu as dit ? Je t'ai entendu, tu sais !

-Si t'as entendu, c'est pas la peine que je répète alors !

-Fais attention, Chiana, tu n'auras pas toujours d'Argo près de toi…

-Tu me menaces ?

-Non, je te préviens, c'est tout...

-Bon, maintenant que je suis prévenue, tu peux partir !

Rigel fit une grimace et repartit en grognant. Chiana se retourna alors vers d'Argo, et se fit câline.

-D'Argo... on va dans ma chambre ?

-Chiana, je t'ai dit d'aller voir Zahan ou Aeryn !

-Mais j'ai pas envie ! Celui que je veux, c'est toi... Minauda t-elle.

Elle avait dit ça tellement doucement, qu'il crut avoir mal entendu.

-Quoi ? Maintenant ?

-Oui, maintenant !

Il n'hésita pas bien longtemps, le simple fait de s'imaginer avec elle...

Alors il la suivit dans ses quartiers...

oOoOo

Pendant ce temps, dans la salle de contrôle, Aeryn discutait avec John du meilleur moyen d'échapper à leur poursuivant. En effet, depuis que John était à bord, Scorpius, un être mi-Sébacéen, mi-Scarran (une autre race, ennemis de tous) les poursuivait. Quand Craiss décida de sauver ceux qu'il avait fini par ne plus considérer comme ses ennemis personnels, il prit sur lui de se sacrifier avec Talyn, le fils de Moya, pour leur permettre d'échapper à Scorpius, qui pensait que capturer Crichton lui permettrait de mettre la main sur le savoir des vortex. Pour lui, c'était devenu une obsession.

-Je propose que tu cherches à comprendre comment tu as fait pour passer à travers cette chose, et que l'on s'en serve pour échapper aux pacificateurs !

-Aeryn, si je savais comment j'ai fais, crois-moi, ça fais longtemps que je vous l'aurais dit... Soupira John.

-Es-tu sûr...

-Oui, j'en suis sûr !

-Mais si jam...

-Aeryn ! Je t'en prie, concentrons-nous, et cherchons autre chose !

Elle soupira bruyamment, la patience, c'était pas son fort. En bon soldat qu'elle était, elle agissait. Les chefs étaient là pour décider, pas elle !

Pendant que John planchait sur une solution, elle se détourna, et regarda par l'immense baie vitrée qui laissait apparaître le spectacle de l'univers. Etant née à bord d'un vaisseau amiral de la flotte des pacificateurs, ce qui s'offrait à ses yeux ne l'étonnait même plus.

-Aeryn, peux-tu me dire ce que c'est que ça ? Demanda Crichton.

Il était en train de regarder la console des commandes, et, sur un écran, était apparu un point rouge qui clignotait de plus en plus vite à mesure qu'il se rapprochait de Moya.

Pas de réponse...

-Aeryn ! Tu m'écoutes ? Qu'est-ce que c'est ? Insista t-il sans lever la tête.

Elle détourna enfin son regard et le rejoignit à la console.

-Alors ? Demanda John, tu sais ?

-Ça doit être un maraudeur...

-Qu'est-ce qu'il fait là ? Il n'y a pourtant pas de base de pacificateurs dans le coin !

-Ça doit être Scorpius...

-Oh Scorpy, mon ami ! Il ne peut pas me lâcher un peu ! Je vais finir par croire que je lui plais ! Dit donc, d'après toi, il est encore loin de nous ?

-Je crois que l'on peut le distancer avant qu'il ne se rende compte qu'on est là. Mais si il se sert de son scanner, on est fichu. Il faut demander à Pilot si Moya est capable de faire une combustion.

La combustion, était une manœuvre qui permettait aux Léviathans, qui eux, ne sont pas pourvu d'armes, étant donné qu'ils sont pacifistes, de s'éloigner à très, mais alors très grande vitesse, dans l'hyper espace.

-Je suis d'accord... Pilot ? Moya en est capable ? Demanda t-il au travers de l'intercom.

**Oui John, Moya et moi avions aussi remarqué le maraudeur et nous pensons que c'est une bonne solution pour échapper à Scorpius !**

John brancha alors tous les intercoms.

-Attention tout le monde, on est pris en chasse par Scorpius, on va tenter une combustion, préparez-vous !

Le compte à rebours fut lancé et Moya partit comme une flèche, disparaissant dans un éclair bleuté, laissant le maraudeur, qui n'avait pas eu le temps capter le signal de Moya, sur place...

oOoOo

Quelques instants plus tard, le vaisseau stoppa sa combustion, et se stabilisa dans une autre portion de la galaxie. Le seul problème avec ce type de départ foudroyant, c'est que la destination était toujours imprévisible. Ils ne savaient jamais où ils arrivaient...

Le vaisseau ayant repris une vitesse normale, John regarda de nouveau la console et ne vit plus le fameux petit point rouge, sauf que...

Il remarqua alors une distorsion dans les appareils de mesures, et se pencha pour voir ça de plus près.

-Alors ça, ce n'est pas banal... Marmonna t-il, interloqué.

**Commandant Crichton, Moya et moi ressentons une impression étrange, en fait, c'est comme quand tu es apparu la première fois...** Annonça Pilot.

-Oui Pilot, je vois quelque chose sur les écrans de contrôle, Aeryn, tu sais ce que c'est ?

Pas de réponse.

-Aeryn, tu m'entends ? Bon sang, j'ai l'impression de parler à un mur aujourd'hui ! Aeryn !

Toujours rien.

Alors, il se décida enfin à relever la tête...

-Je crois bien que la solution à nos problèmes vient d'apparaître... Dit-elle enfin.

Elle avait tendu le bras et montrait quelque chose à travers la vitre, devant elle.

John aussi avait vu, il ne pouvait d'ailleurs pas le louper. Le spectacle qui s'offrait à ses yeux, était étonnant... Il crut avoir un instant la berlue, se frotta les yeux, mais c'était là, devant lui.

Un vortex ! Ils avaient fini leur course près d'un vortex !

La spirale bleue tant espérée, s'animait devant eux, et c'était fantastique ! Au loin, tout au bout de ce tunnel mouvant, ils pouvaient apercevoir une planète.

Ils restèrent là, à regarder cette apparition quasi inespérée, sans rien dire, puis John réagit enfin et retourna à la console.

-Aeryn, vient voir, vite !

-Quoi ?

Elle était restée planté devant la baie, et n'arrivait pas à détacher son regard. La solution à tous leurs problèmes était là, sans que rien ni personne n'ait fait quoi que se soit, enfin…

-John, c'est toi qui as fait apparaître cette... chose ?

-Bien sûr ! Répondit-il ironiquement, je te l'ai déjà dit plusieurs fois, je suis plus intelligent que tu le penses !

Aeryn tourna la tête et le regarda de travers.

-Bien sûr que non ! Comment veux-tu que je fasse ? Rajouta John, je ne sais pas du tout comment c'est apparut, mais c'est pas grave ! C'est ce qu'on attendait, alors on va s'en servir ! Et il faut se dépêcher, d'après ce que je vois, la fluctuation est importante !

-Et ? L'interrogea t-elle.

-Ça veut dire qu'il faut en profiter maintenant ou jamais !

-Tu ne crois pas que les autres ont leur mot à dire ?

-Il faut faire vite, s'il perd sa stabilité, on ne pourra plus passer...

-Mais on ne peut pas décider pour eux ! Insista Aeryn.

-Tu as raison... D'Argo, Zahan, Chiana, Rigel, Stark ! Venez tous à la salle de contrôle, ça urge !

Quelques instants plus tard, tout le monde arriva.

Comme ils se suivaient de près, ils stoppèrent net en ouvrant des yeux comme des soucoupes en regardant devant eux. Ce qui fait qu'ils étaient tous entassés à l'entrée de la salle.

Le spectacle du vortex n'était pas banal. Et les phrases qui fusaient ne l'étaient pas non plus !

-Par tous les Inériens de la galaxie ! Qu'est-ce que c'est que ça ? Demanda Rigel, en déglutissant difficilement.

Il était (encore) en train de manger, quand il avait entendu l'appel.

-Qu'est-ce c'est ? Demanda doucement Zahan.

-Waouh, c'est... c'est... Bafouilla Chiana.

-Oh mon dieu ! S'exclama Stark en se jetant à terre… nous sommes maudits…

Chiana se retourna et pencha la tête.

-Mais ça va pas la tête, qu'est ce qu'il a l'illuminé aujourd'hui, tu ne vois pas que c'est... au fait, c'est quoi ?

-Oui John, c'est... quoi ? Demanda d'Argo avec un flegme inhabituel.

-Un vortex... Répondit John.

-Et c'est dangereux ? Demanda Chiana.

-Non... Lui répondit Zahan, c'est grâce à ça qu'est arrivé John, n'est-ce pas ?

-Grâce à ça ! Grâce à ça ! C'est vite dit ! Rétorqua Rigel, depuis qu'il est là, on est obligé de se rationner sur la nourriture, et mon système digestif s'en ressent !

-Eh ! Votre royale gloutonnerie ! Tu ne peux pas être un peu moins égoïste pour une fois ? C'est peut être vrai qu'on doit faire attention, mais si tu mangeais moins, on n'en serait pas là ! Ironisa Chiana.

-Je ne vois pas le rapport !

-Et bien, si tu mangeais moins, on ne serait pas toujours en train de chercher des planètes pour nous approvisionner, et on pourrait peut-être finir par en trouver une qui nous acceptera ! Mais Môssieur fait le difficile, et aucune n'est assez bien pour lui...

-Je te signale que toi, tu es à bord parce qu'on l'a bien voulu, alors gardes tes réflexions pour toi !

-Si j'veux ! D'abord tu n'as rien à dire, tout ce que tu sais faire, c'est vider le garde-manger !

-Et alors ! Je mange beaucoup parce que ma constitution le réclame, j'ai trois estomacs, donc, j'ai besoin de trois fois plus de nourriture !

-Continue comme ça et tu vas finir par exploser !

-Ah oui ? Et qu'est ce que ça peut te faire ? Hein ? De toute façon, vu ce qu'il y a dehors, ce n'est pas ce qui pourra m'arriver de pire !

-STOP ! Cria Aeryn.

Rigel et Chiana s'arrêtèrent instantanément. Quand Aeryn disait quelque chose, en général, ils écoutaient, car elle n'était pas d'une nature très commode. Et toutes les têtes se tournèrent vers elle.

-Je crois qu'il faut prendre une décision rapidement, si on ne veut pas être rattrapé par Scorpius ! Dit-elle.

-Aeryn à raison, je... Commença John.

-Bah voyons ! Le contraire m'aurait étonné...

-Rigel... si tu ne fermes pas ton clapet maintenant, je m'en chargerais personnellement... Gronda d'Argo.

-John, tu es sûr que l'on ne craint rien ? Demanda Zahan encore une fois, histoire de rassurer tout le monde.

-Je mentirais si je disais oui...

-Qu'est-ce qu'il pourrait nous arriver ? Demanda d'Argo.

-Etre atomisé, peut-être ! Suggéra Rigel.

-Ne dit pas de bêtises, John est ressortit de ce... truc... Commença Aeryn.

-VORTEX ! Coupa encore John, fait un effort pour te souvenir du nom de ce qui nous donnera peut être une chance d'échapper à tes supérieurs ! Continua t-il énervé.

-Vortex, si tu veux... bon, je disais donc que John en est ressortit vivant, alors pourquoi pas nous ?

Et alors que tout le monde se mit à réfléchir à ce que venait de dire Aeryn, Stark se mit à genoux.

-Si nous allons mourir, alors je vais prier pour que nos âmes reposent en paix, dites la prière avec moi, mes amis...

Et il commença à psalmodier quelque chose, dans une langue que personne à bord ne comprit, jusqu'à ce qu'il soit brutalement interrompu, par un coup reçut derrière la tête, de la part de Chiana.

-T'as pas fini, non ?

**Commandant Crichton, Moya et moi pensons que c'est une solution, mais je t'avoue que tout cela nous fait un peu peur...** Dit alors Pilot que tout le monde avait oublié.

-Je sais Pilot, je sais... Répondit John, à moi aussi !

-Et si on votait ? Proposa Rigel, que ceux qui veulent rester, lèvent la main.

Tout le monde se regarda, et à part Rigel et Chiana, toutes les mains restèrent en bas. C'était normal dans un sens, ils étaient les deux seules personnes qui n'avaient rien à craindre de Scorpius.

C'était le cousin de Rigel qui l'avait fait enfermer, quant à Chiana, c'étaient les dirigeants de sa planète, qui l'avait interné. Tous les deux, n'avaient donc rien à voir avec les problèmes de leurs camarades.

-Ça m'aurait étonné ! S'exclama t-il, quand il s'agit de suivre l'humain tout le monde est là. Mais réfléchissez un peu, bon sang ! Ne croyiez vous pas qu'il vaudrait mieux essayer de parlementer avec les pacificateurs avant de se jeter tête baissée dans ce truc, alors qu'on n'est même pas sûr dans ressortir vivant ? Crichton est là, c'est vrai, mais c'est un humain, et pas nous ! Comment peut-on savoir que ça ne nous sera pas fatal !

L'argument porta, mais la peur des représailles l'emporta.

-Il y a quelque chose de l'autre côté, une planète, je ne sais pas si elle pourra nous accueillir, mais le meilleur moyen de le savoir, c'est d'y aller ! Continua John.

-Rigel, Chiana, je sais que vous avez peur, mais s'il vous plait, oubliez un peu votre vie en tant que personne unique, nous sommes un groupe, et c'est ensemble que nous devons continuer l'aventure... Prononça doucement Zahan.

-Je ne force personne, mais je crois que c'est là notre unique chance d'échapper à nos poursuivants, alors il faut se décider, et vite ! Dit John.

-Nos poursuivants ? Dit plutôt, tes poursuivants ! Continua Rigel.

-Alors là, bravo Rigel, tu lui as cloué le bec ! Approuva Chiana qui avait bien vite retournée sa veste.

Elle avait le chic pour toujours se mettre du bon côté, enfin, celui qu'elle estimait bon pour elle ! C'était une opportuniste, mais c'était aussi grâce à ça qu'elle avait pu s'échapper de sa prison.

-Alors ? J'attends toujours, vite, le temps presse... Insista John.

Pas de réponse, un silence de mort régnait dans la salle, quand soudain, une voix se fit entendre.

**Je détecte des fluctuations dans ce… vortex, il a déjà perdu 15 de stabilité, je vous suggère donc de prendre votre décision rapidement, sinon, il sera bientôt trop tard !** Annonça Pilot.

-Pilot, on t'a complètement oublié ! Toi aussi, tu as le droit de donner ton opinion, que décides-tu ?

**Commandant, Moya et moi sommes d'accord, il n'est pas question que l'on nous remette le collier de contrôle, et c'est ce qui arrivera si les pacificateurs nous rattrapent...**

-Quelle est donc ta décision ? Demanda Aeryn.

**On vous emmène où vous voulez ! **

-Chiana, Rigel ? Vous avez peu de temps pour vous décider... Insista John.

-D'accord... mais je le fais pour d'Argo ! Répondit Chiana.

-Je vous suis... parce que je sais que vous n'y arriverez certainement pas sans moi ! Et puis, où irions-nous si Moya vous emmène tous. Les capsules de survie peuvent-elles nous garantir qu'on restera en vie jusqu'à ce qu'on nous trouve ? Et n'oubliez pas que sans moi, vous aurez du mal à négocier quoi que se soit sur cette planète ! Répondit Rigel à son tour.

-Eh ben dit donc, c'est pas la modestie qui t'étouffe ! S'esclaffa la Nébari.

C'est donc d'un commun accord, qu'ils prirent enfin la décision de franchir le vortex.

John regarda tout le monde puis appuya sur l'intercom.

-Pilot ? Préparez-vous, toi et Moya à nous faire franchir le vortex. On y va !

Et la majestueuse Moya se laissa aspirer par le tunnel...

oOoOo

A suivre...

oOoOo

Voilà, alors maintenant, si ça vous a plu, faites le savoir, et vous aurez la suite !
Parce que je pars pour 15 jours, alors soyez patient !

A tout !

Et merci de me lire...