Rescue(partie2)

Sakura se fixait le ventre devant son miroir, elle se mit de profil… Il était indéniable qu'elle avait prit du ventre même si elle n'arrivait pas à manger. Tout devait bien se passer pour le moment. Elle posa sa main sur son ventre.

- J'espère que tu n'auras aucun problème, sourit-elle. Que tu sois un garçon ou une fille, je t'aimerais. Il faut juste que tout ailles bien.

On frappa à la porte de la chambre de Sakura, celle-ci remit correctement son haut et alla ouvrir. Tomoyo lui sourit.

- Bonjour! J'ai gagné quatre places pour la nouvelle piscine municipale, ça te dit d'y aller? Demanda Tomoyo.

- Je ne sais pas… Tomoyo, est-ce que ça se voit beaucoup que j'ai grossis? Interrogea Sakura en relevant son vêtement.

- Ma Sakura, je te vois presque tout le temps comme ça parce que je prend tes mesures pour tes vêtements… Je ne peux pas avoir un point de vue objectif. Se désola

Tomoyo. Mais j'ai la solution.

Tomoyo sortit son portable et composa un numéro qu'elle connaissait maintenant par

cœur. Elle attendit que les deux sonneries retentissent puis une voix bien connue

parla.

- Eriol? Il faudrait que tu viennes à la maison le plus vite possible… Merci beaucoup!

Elle raccrocha et regarda Sakura qui ne comprenait pas vraiment ce qu'elle avait en tête.

- Eriol ne te voit pas tout le temps ton ventre alors il saura te dire si on remarquera que tu as grossis ou non. Expliqua Tomoyo.

- C'est vrai… Dit Tomoyo, tu attends quoi pour tenter quelque chose avec Eriol? Tu l'aimes non?

- … … Oui mais pour le moment je veux surtout m'occuper de toi. Tu es ma meilleure amie et je dois te soutenir pour rendre ta grossesse la moins pénible possible. Déclara doucement Tomoyo.

- Mais ce qui me rendrait vraiment heureuse c'est que vous vous déclariez enfin, sourit Sakura. J'ai envie de savoir ma meilleure amie entre de bonnes mains.

- Si je sors avec Eriol, il faudra que tu t'occupes de Shaolan. Fit remarquer Tomoyo l'air de rien.

- Eh ben, tant pis, il comprendra. Et puis avec un peu de chance il sortira avec la fille qu'il aime, sourit Sakura. Il nous laissera tranquille comme ça.

- Je crois que cette fille ne réalise pas encore les sentiments de Shaolan. Dit Tomoyo avec sagesse.

- Il faut dire que Shaolan a la réputation d'un dragueur qui ne passe qu'une nuit avec les filles avant de les jeter comme des chaussettes, déclara Sakura.

- Mais pourtant, c'est toi qui l'a fait au début… Et puis, il a des qualités: il est préventif avec ceux qu'il aime, il est sincère, et physiquement il n'y a rien à jeter!

- C'est vrai, sourit Sakura. Il a un corps superbe.

Tomoyo sourit à son tour, elle avait remarqué que ce dernier mois Shaolan et Sakura se parlaient même si Sakura était toujours un peu rude dans ses paroles. Elle se

faisait à sa présence et le voyait moins comme une menace. Récemment Tomoyo avait parlé avec Eriol qui connaissait bien mieux Shaolan qu'elle, ils avaient tout les

deux été d'accord: Shaolan, même si au début avait juste envie d'avoir le cœur de Sakura par pur défi, désormais il était sincère. Il l'aimait vraiment même s'il fallait un déclic pour qu'il s'en rende compte. Le plus dur serait de faire en sorte que Sakura tombe amoureuse du père de son enfant. Elle était tellement naïve et têtue qu'elle ne remarquait pas les dispositions de Shaolan à son égard. Par exemple, Eriol avait commencé à porter le sac de Sakura dès qu'il avait su qu'elle était enceinte. Bien sûr, ils avaient expliqués ça en disant que Sakura avait des gros problèmes de dos en ce moment… Shaolan avait alors commencé à porter le sac de Sakura ou son plateau. Ils avaient décidés de mettre ces deux là ensemble. Sakura méritait d'être aimé et d'avoir un homme sur qui s'appuyer lorsqu'elle en avait besoin.

On sonna, Tomoyo partit en courant ouvrir à Eriol qui entra, visiblement curieux.

- Il y a un problème? Demanda-t-il.

- Pas un très grave, ne t'inquiète pas, le rassura Tomoyo. Viens.

Tomoyo le conduisit à la chambre de Sakura qui l'accueilli avec un sourire radieux. Elle lui expliqua brièvement la situation et Eriol se retint de rire. Il n'y avait que

Sakura pour se soucier d'une chose pareille.

- Vas-y montre moi ton sublime petit ventre rond, railla gentiment Eriol.

Sakura s'exécuta et souleva son tee-shirt en attendant le verdict de son meilleur ami.

- Eh bien, pour dire la vérité, lorsqu'on voit que tu manges si peu on s'attendrait à plus

mince mais moi je ne trouve pas que tu ais grossis. Déclara Eriol avec un sourire. Il

n'y a donc aucun problème pour aller à la piscine.

- Alors va chercher ton maillot de bain, sourit Tomoyo en s'adressant à Eriol. Et

comme il y a une place vide, tu pourrais prévenir Shaolan?

- Pas de problème, on se retrouve à la piscine dans… une demi-heure? Proposa-t-il en

regardant sa montre.

- ça me va.

Eriol déposa un baiser sur la joue des deux jeunes filles et sortit de la maison pendant

que Sakura et Tomoyo se préparait. Le jeune européen entra rapidement dans son appartement, jeta ses affaires dans un sac et ressortit aussi sec. Heureusement

pour lui, son cousin n'habitait pas loin. Il frappa à la porte qui s'ouvrit assez vite.

- Eriol? S'étonna Shaolan.

- Dépêche-toi, on a plus que vingt minutes pour rejoindre les filles à la piscine! Fit

Eriol en poussant Shaolan vers sa chambre.

- Tu peux m'expliquer? Demanda Shaolan en préparant ses affaires.

- Tomoyo a gagné des places pour aller à la piscine municipale, ils l'ont reconstruite il

y a peu. Apparemment, elle est digne d'un parc d'attraction. Tomoyo nous a donc invité.

- Sakura sera là? Demanda Shaolan.

- Oui… Tu sembles de plus en plus accro. Fit remarquer Eriol.

- … C'est bizarre.

- Quoi? Interrogea Eriol.

- Il y a plein de fille qui me courent après mais une seule me reste inaccessible et c'est la seule que je veux. En plus, j'ai déjà couché avec Sakura alors pourquoi est-ce que je la désire encore? Demanda sérieusement le jeune chinois.

- Dans ton lit?

- Non, je ne veux pas que son corps, je veux tout d'elle.

- Comme c'est beau l'amour, soupira dramatiquement Eriol.

Shaolan lui donna un léger coup sur le crâne et commença a partir, son sac sur l'épaule.

- Te moque pas.

- C'était trop tentant, se justifia Eriol. Et puis, c'est la première fois que je te vois amoureux alors j'en profite.

Shaolan soupira et ils allèrent tranquillement à la piscine. Les filles les attendaient devant la grille. Une fois entrés et changés, le petit groupe se retrouva dans la

piscine… Ou plutôt les piscines avec les différents toboggans et autres animations. Shaolan laissa un regard appréciateur glisser le long des courbes de Sakura. Pourtant quelque chose lui fit froncer les sourcils, il lui avait semblé que Sakura avait un ventre extrêmement plat or, elle avait une petite "brioche" comme on dit. Il n'y réfléchit pas plus et décida de s'amuser avec ses amis. Sakura, plongea directement dans un bassin et sourit en retrouvant la surface.

- Venez, elle est super bonne!

Shaolan plongea à son tour en éclaboussant Sakura pendant que Tomoyo et Eriol se mouillaient avant de rentrer peu à peu dans l'eau.

- J'ai entendu dire qu'il y avait un jacuzzi mais apparemment il est assez difficile à trouver, informa Tomoyo.

- On pourra essayer de le trouver plus tard, dit Sakura. Je ne suis jamais aller dans un jacuzzi alors j'ai envie d'essayer au moins une fois.

Après s'être baigné pendant une heure, ils sortirent de la piscine et trouvèrent sans mal le café. Malgré toutes les pâtisseries qui se trouvaient à table, Sakura ne but que son thé vert.

- Tu es sûre que tu n'as pas faim? Demanda Shaolan. Je peux aller te commander autre chose si tu veux.

- Non, c'est bon. Je n'ai pas faim.

- Sakura, tu ne manges pas beaucoup en ce moment, intervint Eriol. Tu es sûre que tout va bien?

Sakura comprit sans mal l'allusion à sa grossesse et sourit à Eriol.

- Il n'y a aucun problème…

- Tant mieux, sourit Tomoyo pour changer de conversation. Bon et si on y retournait? Je ferais bien la piscine à vague!

- Moi aussi, déclara Eriol.

- Je vais me mettre à la recherche du jacuzzi, informa Sakura.

Elle se leva et commença à partir, Shaolan la suivit. Il faisait d'une pierre deux coups: il laissait Eriol et Tomoyo ensemble pour qu'ils se rapprochent et lui en profitait pour être avec Sakura. D'ailleurs celle-ci, en se sentant suivit, se retourna vers Shaolan. Cette fois encore il ne put s'empêcher de la contempler… Mais son ventre avait définitivement grossit…

- Quoi? Demanda Sakura en constatant le regard de Shaolan.

- Tu as grossis non?

La colère passa sur son visage.

- Merci c'est gentil!

Elle se retourna pour continuer sa route. Shaolan la rattrapa.

- Ce n'était pas pour te vexer, s'excusa-t-il. Mais comme on a … J'ai déjà touché ton corps et ton ventre me semblait plus plat.

- Oui j'ai grossis! Je n'ai plus le droit de manger maintenant?! S'énerva Sakura.

- On ne peut pas dire que tu manges beaucoup.

Sakura s'arrêta et fixa Shaolan.

- écoute, tu ne me vois pas chez moi! Je mange beaucoup plus le matin et le soir que le midi! Tu ne sais rien de moi alors évite tes remarques déplacées. Dit-elle en pointant son doigt contre son torse.

Elle poursuivit sa recherche en laissant quelques secondes derrière elle, un Shaolan

penaud. Sakura avait finalement trouvé le jacuzzi et avait grimpé dedans mais elle ne s'était pas collé contre le rebord. Elle s'en voulait d'avoir été si mauvaise avec Shaolan mais elle ne pouvait pas lui dire qu'elle était enceinte! Elle soupira en fermant les yeux. Soudain, elle sentit un bras lui effleurer le bras droit puis le gauche. Elle regarda à gauche et à droite mais il n'y avait personne à part elle dans ce jacuzzi. Elle prit appuie sur ses mains pour se caler contre le fond mais ses mains butèrent contre quelque chose qui était de part et d'autre d'elle. Elle toucha cet obstacle puis elle tourna finalement la tête.

- QU'EST-CE QUE TU FAIS LA?? S'écria-t-elle sous la surprise.

En effet, Shaolan avait réussit à se glisser silencieusement derrière elle, elle avait donc sentit ses bras effleurer les siens et elle avait touché ses jambes. Le jeune homme sourit et la colla à lui.

- J'avais envie d'être avec toi dans le jacuzzi, dit-il simplement.

- Et pourquoi je serais obligé d'être collé à toi!? Demanda Sakura qui se débattait pour

que Shaolan la lâche. Laisse-moi!

- Pourquoi tu as tellement peur d'être contre moi? Interrogea Shaolan. Avec Eriol tu

n'es pas aussi timide.

- C'est parce que je le connais! Je sais qu'il ne me fera rien et puis, il aime Tomoyo

alors je n'ai rien à craindre.

Shaolan se pencha pour parler à l'oreille de Sakura qu'il tenait fermement.

- Tu n'as rien à craindre de moi non plus. Chuchota-t-il. Je suis incapable de te faire

du mal.

Sakura bénit le fait qu'elle soit dos à Shaolan sinon il aurait vu ses joues rougis. Depuis la nuit qu'ils avaient passé ensemble, Sakura refusait de rester seul en sa présence car Shaolan tentait toujours une approche physique et elle ne savait pas y résister. Elle était devenu trop sensible. Devinant le trouble de Sakura, Shaolan la mit sur le côté et la força à relever la tête avant de l'embrasser doucement. Depuis deux mois, il en rêvait! Il n'avait pas eu d'autres occasions mais là… Il entoura la taille de Sakura de ses bras musculeux et passa une main sous les cheveux de la jeune fille pour la poser sur sa nuque et la rapprocher de lui. Sakura posa ses mains sur le torse de Shaolan, se laissant aller à leur baiser. Elle n'était plus maître de la situation… Comme à chaque fois qu'il la touchait. Elle sentait ses muscles sous ses doigts, lui remémorant cette fois ou elle avait pu toucher sa peau nue. Shaolan se détacha d'elle et lui sourit doucement. Sans se rendre compte de ce qu'elle faisait, Sakura posa sa tête contre le cœur de Shaolan qui en fut heureux: elle se rapprochait un peu plus de lui. Mais il ne se faisait pas trop d'illusion, il savait qu'il avait réussit à apprivoiser son corps mais pas son cœur. Pour l'instant, elle se laissait aller et c'est tout ce qu'il voulait. Il lui déposa un baiser sur le haut de ses cheveux. Sakura avait les yeux fermés, elle se sentait bien, apaisée. Elle ne se rendit pas compte que Tomoyo et Eriol étaient eux aussi rentré dans le jacuzzi. En voyant le tableau, ils n'avaient pas oser venir mais Shaolan les avait repérés et leur avait fait signe de venir. Ils avaient face à eux, un couple en formation… Sakura avait beau dire, la présence de Shaolan la soulageait d'un poids, il n'y avait que Shaolan qui ne l'avait pas remarqué.

- Elle s'est endormit, fit remarquer Tomoyo. Elle ne dort pas très bien en ce moment. Elle a dû se sentir bien contre toi.

- Qu'est-ce qu'elle a? Demanda Shaolan. Elle ne mange presque rien et pourtant elle a

grossit, elle dort peu et elle semble malade.

- On ne sait pas… souffla Eriol. Elle est peut être stressée.

- Par quoi? Continua Shaolan.

- On en sait rien Shaolan. Tu sais, dans notre famille Sakura n'a pas un rôle très facile.

Elle doit se plier à toutes les exigences que lui demande le conseil, expliqua Tomoyo.

- Et tu ne sais pas ce qu'elle doit faire pour votre conseil? Insista Shaolan. On ne peut

pas l'aider?

- Nous l'aidons du mieux qu'on peut Shaolan, intervint sérieusement Eriol. Sakura est

importante pour nous, tu ne crois tout de même pas que nous la laisserions seule?

- Alors dites moi ce qu'il se passe que je puisse aider aussi!

- Mais tu l'aides Shaolan! S'exclama Tomoyo. Tu lui portes ses affaires et tu te soucis

d'elle, c'est tout ce dont elle a besoin… Eriol et moi l'aidons dans d'autres domaines

c'est tout.

- Et vous me cachez tout les trois quelques choses, rétorqua Shaolan.

Il soupira montrant ainsi qu'il abandonnant momentanément leur discussion. Il regarda

Sakura, elle semblait paisible ainsi contre lui. Soudain, la jeune fille se réveilla en sursaut. La main sur la bouche, elle sortit en courant du jacuzzi, Tomoyo sur ses

traces. Sakura ouvrit rapidement la porte des toilettes et vomit. Tomoyo s'accroupi à ses côtés et lui frotta affectueusement le dos.

- Je pensais que tu aurais eu des nausées bien avant… Fit Tomoyo navrée. Tu veux qu'on rentre?

- Moi je vais rentrer, toi tu vas rester ici avec Eriol et Shaolan pour vous amuser. Sourit Sakura.

- Tu crois vraiment que je pourrais m'amuser si je sais que tu ne vas pas bien? Demanda Tomoyo dubitative.

- Hum… Je veux bien que tu viennes avec moi parce que j'aime pas être toute seule quand je suis malade, déclara Sakura avec une moue enfantine.

- Alors va te préparer, je vais prévenir les garçons. Sourit doucement Tomoyo.

Sakura acquiesça et partit vers les vestiaires pour récupérer ses affaires. Sa meilleure amie se dépêcha de rejoindre les deux garçons qui discutaient dans le jacuzzi.

Shaolan et Eriol la fixèrent immédiatement, quémandant des nouvelles.

- Sakura ne se sent pas très bien alors nous allons rentrer, informa Tomoyo avec un sourire désolé. On se voit demain.

Tomoyo se pencha vers Eriol pour lui dire que Sakura avait des nausées mais Shaolan la devança.

- On vient avec vous!

Il sortit de l'eau et alla directement vers le vestiaire. Tomoyo resta en retrait avec Eriol qui la regarda attentivement.

- Elle a des nausées c'est ça? Demanda-t-il.

- Oui… Elle a pu rester deux mois tranquille mais pas plus. Soupira Tomoyo. Je la plains et le pire c'est que je ne peux rien faire pour l'aider.

- Moi non plus…

Eriol prit Tomoyo dans ses bras pour la réconforter. Les deux jeunes gens furent troublés par leur proximité. Eriol déposa un léger baiser sur le front de Tomoyo.

- Allez, on y va…

Sakura attendait dehors, le vent qui soufflait était glacé et avec ses cheveux mouillés, elle avait très froid. Elle frissonna puis elle sentit quelque chose de chaud se poser sur ses épaules. Elle se retourna et remarqua que Shaolan avait posé sa veste sur elle pour la réchauffer.

- Tu vas avoir froid, fit-elle remarquer.

- Mais moi je ne suis pas malade. Tomoyo nous a dit que tu ne te sentais pas bien, tu

vas aller voir le médecin? Demanda Shaolan.

- Je ne sais pas… Si ça empire oui.

- Tu devrais quand même y aller, conseilla Shaolan.

Sakura le regarda avec étonnement. Comment se faisait-il que Shaolan aborde un air aussi inquiet pour elle? Tomoyo et Eriol arrivèrent, le petit groupe alla donc chez les filles. Arrivé devant la porte, les filles saluèrent les garçons et rentrèrent chez elles. Shaolan resta devant la maison, à observer Sakura jusqu'à ce que Tomoyo referme la porte derrière elle. Shaolan soupira.

- Eriol, il faut que tu la convainc d'aller chez le médecin. Déclara sérieusement Shaolan. Si elle est fatigué et qu'en plus elle est malade, Sakura ne pourra plus rien

faire.

- C'est la première fois que je te fois t'inquiéter pour une fille qui n'est pas de notre

famille. Sourit largement Eriol.

- Rho ça va, hein! Occupe-toi de Sakura parce que moi, elle ne me laissera pas faire.

S'énerva Shaolan.

- Tu es amoureux? Demanda Eriol sans se défaire de son sourire.

- Ta gueule!

- Hum… ça veut dire oui te connaissant. Félicitation.

- Eriol, tu veux mon poings dans la figure? Menaça Shaolan en serrant les poings.

- Pas particulièrement. Allez Shao, le prends pas comme ça! Réconforta Eriol. C'est

génial que tu aimes Sakura, elle a beaucoup de qualité.

- Oui mais son pire défaut est d'être têtue, fit remarquer Shaolan. Et je ne sais pas si tu

as remarqué mais elle ne semble pas me faire confiance, elle me parle uniquement lorsque je l'énerve. Comment veux-tu que j'ai une chance avec elle?

- C'est toi le pro de la drague, déclara sérieusement Eriol. S'il y a bien quelqu'un qui

peut faire flancher Sakura, c'est bien toi.

Eriol lui sourit une dernière fois puis il partit chez lui. Shaolan porta son regard vers la maison de Sakura puis il partit à son tour.

Sakura se leva précipitamment et couru vers la salle de bain ou elle vomit. Elle s'assit sur le carrelage froid et posa sa tête contre le meuble juste à côté des toilettes. Ses nausées n'avaient jamais disparues depuis ce jour à la piscine. Seulement maintenant, elle parvenait mieux à les maîtriser. Elle souvenait qu'un jour en classe, elle avait dû partir en courant de la classe pour ses nausées. Lorsqu'elle était réapparue, elle avait eu le droit a un interrogatoire de la part de Shaolan qui était de plus en plus inquiet pour elle. Elle ne le comprenait pas. Le jeune homme, après plusieurs jour à la voir faire des allers et retours entre la classe et les toilettes, l'avait emmené de force chez le médecin. Heureusement pour elle, il avait attendu dans la salle d'attente, elle avait pu expliquer son cas au médecin qui l'avait conseillé et donner la recette d'un remède de grand-mère contre les nausées. Elle le prenait juste avant d'aller en cours pour qu'elle tienne jusqu'à la pause. Toutes les deux heures, elle prenait ce remède miracle et pour le moment, elle n'avait pas eu à se plaindre: même Shaolan croyait que sa "maladie" était fini… D'ailleurs, il avait un comportement étrange depuis quelque temps. Il la complimentait assez souvent… En fait, dès qu'il le pouvait. Il était prévenant et il essayait d'avoir le plus de contact avec elle. C'était probablement parce que entre les deux mois suivants la sortie à la piscine, Tomoyo et Eriol s'étaient vraiment rapproché et que désormais, ils sortaient ensemble. Sakura en avait sauté de joie!

On frappa à la porte.

- Sakura, ça va? Demanda Tomoyo.

- Oui… C'est juste des nausées, expliqua Sakura.

Tomoyo entra avec un verre à la main qu'elle tendit à Sakura.

- Tiens, ton médicament anti-nausées… C'est vrai que ça marche bien. Shaolan n'a

toujours rien remarqué.

- C'est parce que tu me fais des vêtements plus large aussi. Sourit Sakura. J'ai

vraiment de la chance de t'avoir comme meilleure amie.

- Mais c'est tout naturel! Et puis, on ne peut pas dire que je déteste fabriquer des

vêtements. Déclara Tomoyo avec un clin d'œil. Allez, bois ça et après on y va

sinon on va être en retard.

Sakura s'exécuta et bu son remède avec une légère grimace: le gout n'était pas très agréable. Elle se leva ensuite mais un peu trop rapidement et elle dû s'appuyer à

Tomoyo pour ne pas tomber.

- Tu n'as toujours pas prit l'habitude, sourit Tomoyo. Il faudrait que tu t'y mettes sinon tu risques de faire tes malaises au lycée et je n'ose même pas imaginer la réaction de Shaolan.

- Dis, tu ne trouves pas qu'il est trop… Hésita Sakura.

- Mignon? Canon? Sexy? Attentionné? Gentil? Doux?…

- Doux? S'étonna Sakura.

- Avec toi en tout cas, sourit Tomoyo.

- Mais non! Quand je t'entend dire des choses dans ce genre j'ai l'impression que tu penses que Shaolan est amoureux de moi et ce n'est pas le cas.

- … Moui, fini donc ta phrase. Shaolan est trop…?

- Prévenant. Il me fait encore plus de remarque qu'Eriol et toi sur mon état de santé!

Dès que j'ai quelque chose qui ne va pas, il veut que j'aille voir le médecin. Heureusement qu'il ne sait pas que je suis enceinte sinon se serait pire! S'exclama Sakura.

- Tu ne veux toujours pas lui dire? Demanda doucement Tomoyo. Avant je voulais bien, vous n'étiez pas très proche mais maintenant, vous vous parlez assez

souvent. Et puis, tu ne pourras pas le cacher indéfiniment. Ton ventre va encore grossir, Sakura et je ne pourrais plus le camoufler avec des vêtements.

- … Je n'ai pas envie de lui en parler. C'est le père et s'il l'apprend, il voudra "prendre ses responsabilité" et puis je ne sais pas comment il va réagir.

- Comme tu veux.

Sakura et Tomoyo étaient devant le lycée et elles virent les garçons arriver mettant fin à leur discussion. Eriol s'approcha de Sakura et lui déposa un baiser sur le front. Sakura fronça le nez.

- Tu as changé de parfum Eriol?

- Non… Pourquoi?

- C'est que… enfin j'aime pas l'odeur. Déclara Sakura avec un air gêné.

Eriol lui ébouriffa les cheveux et alla embrasser Tomoyo pendant que Shaolan déposa un baiser sur la joue de Sakura. La jeune fille ne dit rien mais le parfum de Shaolan était un vrai bonheur à respirer. Il n'était pas très fort, pas trop sucré… Parfait.

- Tu as passé un bon week-end? Demanda Shaolan.

- Oui, mentit Sakura. Et toi?

Sakura avait passé son week-end la tête dans les toilettes: lorsqu'elle n'allait pas en cours, elle ne prenait pas le remède anti-nausée pour éviter de s'y habitué trop

vite et le rendre ainsi inefficace.

- Tu m'as manqué. Répondit Shaolan avec un doux sourire.

Sakura rougit malgré elle, une fâcheuse manie qu'elle avait prise depuis que Shaolan était devenu plus proche d'elle. Pourtant Eriol n'avait jamais la fait rougir avec ses compliments, elle ne comprenait pas pourquoi Shaolan y arrivait sans aucun problème. Shaolan continua à la regarder avec des yeux hypnotisant. Ce fut Eriol qui

brisa leur échange visuel.

- Nous devons aller en cours, déclara-t-il. Ça a sonné depuis longtemps.

Le petit groupe alla donc dans leur classe et le cours ne tarda pas à commencer. Deux heures après, lors de la pause, Sakura se leva précipitamment pour partir boire son remède anti-nausée mais malheureusement pour elle, elle fut prise de vertige et elle se retrouva dans les bras de Shaolan qui l'avait rattrapé avant qu'elle ne tombe.

- ça va? Demanda-t-il inquiet.

- Oui… Je me suis juste levé trop vite. Sourit Sakura.

- C'est une mauvaise habitude de Sakura, intervint Tomoyo en remarquant l'air suspicieux de Shaolan. Déjà petite, sa mère la grondait à cause de ça. Je me souviens

qu'une fois elle s'était cogné contre un meuble en se relevant comme ça.

- Tomoyo! Raconte pas ça, c'est gênant. Reprocha Sakura.

Elle se dégagea des bras de Shaolan bien qu'elle avait très envie d'y rester et sortit de

la classe pour aller boire. Shaolan la fixa encore, l'air inquiet et songeur. Il soupira. Il

avait décidé de suivre le conseil d'Eriol et il avait commencer à draguer Sakura, pour

le moment, tout se déroulait bien: elle rougissait à ses compliments et elle mettait plus de temps à se dégager de ses étreintes. Pourtant, il se faisait toujours autant de soucis pour elle. Elle n'avait plus sa gastro puisqu'elle ne vomissait plus à tout bout de champs mais elle semblait tout de même très fatigué. Lorsque Sakura revint avec un sourire, il fut rassuré. La fin de la journée se déroula normalement. Sakura, Shaolan, Tomoyo et Eriol étaient devant la grille du lycée.

- Sakura tu es sûre que tu veux m'attendre? Demanda Tomoyo. Eriol et moi finissons

la chorale dans une heure et demi. Shaolan pourrait te raccompagner.

- Je suis toujours rester à t'attendre, ce n'est pas aujourd'hui que je vais arrêter, sourit

Sakura. Et puis, Shaolan doit donner un cours particulier à Yamazaki, il a autre chose

à faire que de veiller sur moi.

- ça ne me dérange pas de veiller sur une fille aussi magnifique que toi Sakura,

intervint Shaolan.

- J'ai dis que je resterais ici, toi tu vas retrouver Yamazaki à la bibliothèque et vous

deux filés à la chorale, vous allez être en retard!

Shaolan partit rapidement vers la bibliothèque: plus vite il aurait commencé plus vite il pourrait rejoindre Sakura! La jeune fille se retrouva donc seule. Elle s'installa sous la fenêtre de la salle de musique pour entendre la voix de Tomoyo et le morceau de piano d'Eriol. Elle espérait juste que la nuit ne tomberait pas trop vite, elle n'avait qu'un petit haut en lin et un jupe.

Shaolan était en train de vérifier un exercice qu'avait fait Yamazaki lorsqu'il entendit quelque goutte de pluie taper sur le carreau. Il regarda par la fenêtre pour constater que la pluie s'intensifiait. Il pensa immédiatement à Sakura, il espérait qu'elle soit à l'abri sinon elle risquerait de tomber encore une fois malade.

- Tu penses à Sakura?

Shaolan se tourna vers Yamazaki avec étonnement. Ce dernier lui souriait.

- Quoi?

- J'ai remarqué que tu avais la tête ailleurs pendant que tu m'expliquais les maths,

déclara Yamazaki. Aujourd'hui, Tomoyo et Eriol ont chorale et Sakura doit

certainement les attendre. Il pleut beaucoup… Tu devrais aller la rejoindre.

- Comment tu sais que je suis intéressé par Sakura? S'étonna Shaolan.

- ça se voit comme le nez au milieu du visage, même Chiharu l'a remarqué. À part,

Sakura, tout le monde le sait.

Shaolan hocha la tête, il rangea rapidement ses affaires puis il remercia Yamazaki

avant de partir en courant vers le lycée. Il alla regarder vers les endroits abrités

mais il ne vit personne. Il pesta en remarquant que Sakura ne s'était pas protégé. Il partit vers la salle de musique. Il vit alors la jeune fille qui était appuyé contre le

mur, les yeux fermés. Elle était trempé! Elle allait attraper la mort en restant comme ça. Shaolan s'avança vers elle.

Sakura ouvrit les yeux en entendant des bruits de pas, elle vit alors Shaolan s'avancer vers elle. En voyant son regard, elle prit peur. Il avait l'air énervé… Pourtant, elle ne se souvenait pas avoir fait quoi que ce soit de mal. Elle se releva rapidement, comme ce matin, elle fut prise de vertige. Elle allait tomber mais des bras puissants la rattrapèrent. Elle reconnu immédiatement le parfum de Shaolan, elle entendait le battement du cœur du jeune homme. Elle amorça un geste pour se défaire de cette agréable étreinte mais ses pieds quittèrent soudain le sol.

- Shaolan mais qu'est-ce que tu fais? S'étonna Sakura.

- Je t'amène à l'abri, il est hors de question que je te laisse ici, déclara-t-il froidement.

- Mais je vais bien, ce n'est que de l'eau.

- Tant que tu feras des malaises, je ne te laisserais pas dehors sous la pluie. Tu pourrais tomber encore plus malade.

- Mais je ne suis pas malade! S'exclama Sakura.

- Bien sûr! Tu manques de t'évanouir deux fois dans la même journée et tu vas bien?

Railla Shaolan. Je ne te laisserais pas te détruire la santé.

Pendant leur discussion, Shaolan était arrivé devant son immeuble. Lorsque Sakura le reconnu, elle commença à se débattre. Elle ne voulait pas retourner dans l'endroit ou elle avait couché avec Shaolan. Déjà en temps normal, elle avait dû mal à ne pas y penser lorsqu'il la touchait mais là… Shaolan ouvrit tant bien que mal sa porte et la referma derrière eux, d'un simple coup de pied. Il alla directement dans sa chambre ou il posa Sakura sur son lit. D'un coup d'œil, il remarqua qu'elle était complètement trempé.

- Tu vas attrapé froid, dit-il en tirant rapidement sur le haut de la jeune fille pour l'enlevé.

- NON!!

Trop tard. Le haut de Sakura dans les mains, les yeux de Shaolan se posèrent sur le ventre de Sakura. Il était encore plus gros que la dernière fois, à la piscine. Sakura essaya de rattraper le coup.

- Je sais que j'ai grossis mais ce n'est pas la peine de me regarder comme ça! Déclara-t-elle.

- C'est le moins qu'on puisse dire, répondit Shaolan en continuant de fixer le ventre de

Sakura.

- Et puis, j'ai le droit de manger quand même!

- Te fou pas de moi! S'exclama Shaolan. Nous savons tout le deux que si tu as grossis ce n'est pas parce que tu manges plus! Tu me prends vraiment pour un abruti?! C'est vrai qu'avant aujourd'hui je ne l'avais pas remarqué mais…

Shaolan passa une main dans ses cheveux.

- J'ai quatre sœurs qui ont toutes eu une grossesse. Je ne suis pas idiot au point de ne pas remarquer que tu es enceinte toi aussi.

- Mais c'est … Commença Sakura.

- Qui est le père? Demanda sérieusement Shaolan.

- Je ne vois pas en quoi ça te concerne! S'exclama Sakura.

- Vu la grosseur de ton ventre, je dirais que tu es enceinte de quatre mois… Et il y a quatre moi, tu étais dans cette chambre, dans ce lit, dans mes bras. Déclara Shaolan.

Sakura le regarda. Il n'avait pas l'air en colère, il avait l'air déterminé et …inquiet. Il ne voulait certainement pas avoir d'enfant. Elle détourna le regard.

- Est-ce que tu as couché avec un autre que moi? Continua Shaolan. Je sais qu'avant moi, tu n'as jamais eu personne, mais après…

Il releva sa tête de son index sous son menton. Il ancra ses yeux dans les siens.

- Je n'ai jamais entendu quiconque dire que tu avais eu d'autre relation après moi, déclara doucement Shaolan. Sakura, je t'en prie, dis-moi.

- Je… hésita Sakura. Il n'y a eu personne d'autre. Une fois que j'ai su que j'étais enceinte, je n'ai pas eu d'autre relation… Tu es le père, Shaolan.

Shaolan la fit se relever avec douceur puis il retira la jupe de Sakura. La jeune fille le regarda avec étonnement.

- Tu vas attraper froid si tu restes avec tes vêtements trempés, sourit tendrement Shaolan.

Il ouvrit un de ses placards pour en sortir une couverture qu'il posa sur les épaules de Sakura qui se blottit dedans. Il la fit se rasseoir puis il la regarda.

- Ce que je ne comprends pas c'est qu'on aurait dit que c'est ce que tu voulais. Déclara Shaolan.

- C'est exactement ça.

- Mais pourquoi est-ce que tu voulais être enceinte à notre âge? Demanda Shaolan. On a encore toute notre vie pour devenir parent!

- … Tu sais que dans notre famille nous avons un conseil? Eh bien, le conseil m'a dit que pour prendre la succession de ma mère dans l'entreprise familiale, je devais avoir

un enfant. Expliqua Sakura. C'est pour ça que je suis allé en boite, c'est Tomoyo qui m'a habillé.

- Attends, Tomoyo et Eriol sont au courant?

- Oui, je leur en ai parlé avant de coucher avec toi. Déclara Sakura. Tomoyo m'avait proposé de coucher avec Eriol mais je ne voulais pas le faire avec quelqu'un que je puisse revoir tout les jours. C'est pour ça que lorsque tu m'as approché, je ne t'ai pas repoussé, je ne t'avais jamais vu avant. Ça m'a fait un choc de te voir au lycée et lorsqu'on m'a dit que tu était le cousin d'Eriol, j'ai faillis faire un arrêt cardiaque.

- C'est ta famille qui voulait que tu aies un enfant? Demanda Shaolan incrédule.

- Oui… Je suis désolée de te l'avoir caché mais tu ne devais pas faire partie de ma vie. S'excusa Sakura.

Shaolan resta silencieux un instant puis il se releva.

- Je vais appeler Tomoyo. Je vais prendre mes responsabilités pour cet enfant et je ne te laisserais pas retourner dans cette famille de dingue, déclara-t-il.

- Quoi!? Je ne resterais pas ici!!

- Je ne te laisserais pas retourner chez une famille qui te considère comme une chose qui doit leur obéir! S'exclama Shaolan. Tu te rends compte que tu peux gâcher ta vie avec cet enfant? C'est une vie qu'il y a en toi, un enfant a besoin d'un père et d'une mère aimants! Ils considèrent un enfant comme un moyen de succession, c'est dégueulasse!

- Je trouve aussi mais je ne resterais pas ici! S'écria Sakura.

- Je pense que ce serait une bonne idée, Sakura.

Les deux jeunes gens se retournèrent vers la porte. Sakura alla directement vers la femme qui se trouvait devant elle, en tailleur noir.

- Sanomi!

- Désolée d'être entré sans autorisation , s'excusa-t-elle auprès de Shaolan. Sakura, Tomoyo m'a expliqué la situation. Tu aurais dû m'en parler! Le conseil n'a pas le droit de décider quelque chose de ce genre. Il est là uniquement pour aider le leader de l'entreprise. Il va falloir tout remettre en ordre et pendant ce temps, je veux que tu restes chez ce jeune homme.

- Mais Sanomi! Je ne peux pas! Le conseil…

- Va être rénové! Je ne laisserais personne faire du mal à ma petite Sakura. Je l'ai

promis à Nadeschico et plus important, tu es une fille adorable et tu seras à ta place

dans l'entreprise de notre famille. Ces vieux schnok ne te feront plus jamais de mal.

Sanomi se tourna vers Shaolan.

- Es-tu sûr que ça ne te dérange pas de prendre Sakura chez toi?

- Absolument pas! Sakura est la fille que j'aime et c'est la mère de mon enfant.

Sakura qui était en train de pleurer chaudement dans les bras de Sanomi n'entendit pas cette phrase de Shaolan. Sanomi lui sourit puis elle porta son attention sur la jeune fille. Elle lui redressa la tête en caressant sa joue.

- Qu'est-ce qu'ils t'ont fait… Fit-elle tristement. Tu es beaucoup plus sensible maintenant mais tu verras qu'avoir un enfant est l'une des choses les plus merveilleuses dans la vie d'une femme.

Sanomi commença à partir mais Sakura la retint.

- Sanomi, ne part pas… Je t'en prie, je ne veux pas rester ici! Pleura Sakura.

- Je fais ça pour ton bien Sakura.

- Sanomi!!

La mère de Tomoyo partit en laissant Sakura pleurer fortement et s'écroula par terre, le dos secoué de sanglots. Shaolan en eut la gorge serrer sur cette scène. Il alla prendre Sakura dans ses bras. Sakura se débattit un moment puis elle se blottit contre Shaolan. Il la porta sur le lit et continua à la bercer pour qu'elle se calme. Au bout de quelques minutes, Sakura s'endormit dans les bras du jeune homme. Il la coucha dans son lit et mit les draps sur elle. Il déposa un baiser sur le front de Sakura et se leva. Il prit une couverture dans son armoire et il s'allongea dans le canapé pour s'endormir après avoir mangé rapidement.

Le lendemain matin, Sakura ouvrit difficilement les yeux. Elle posa ses doigts sur ses yeux, elle soupira de soulagement en pensant qu'ils n'avaient pas l'air très gonflés. Elle se sentit gênée en songeant qu'elle s'était donné en spectacle devant Shaolan. Elle repoussa les draps et se leva. Elle remarqua alors une chemise noire sur la chaise à côté du lit avec un mot. "Tu peux la mettre en attendant que j'aille chercher tes affaires." Elle sourit légèrement, Shaolan était vraiment très intentionné avec elle et elle avait été assez irrespectueuse lorsqu'elle avait dit qu'elle ne voulait pas rester ici. Elle enfila la chemise que Shaolan lui avait donnée, elle lui arrivait à mi-cuisse. Elle remarqua seulement que c'était la même chemise qu'il avait porté le jour ou il s'étaient rencontré en boite de nuit. Elle sortit de la chambre et elle sentit immédiatement une odeur de crêpe. Elle se dirigea donc vers la cuisine et observa un instant Shaolan, concentré sur la cuisson d'une crêpe.

- Bonjour, dit-elle timidement.

- Bonjour, sourit Shaolan en se retournant.

Il ne put s'empêcher de laisser ses yeux parcourir le corps de Sakura, même enceinte, elle restait terriblement sexy. Il fut étonné de la voir aussi intimidé. Quelque chose n'allait pas?

- J'ai dormis sur le canapé, déclara Shaolan pensant avoir trouvé ce qui gênait Sakura.

Elle hocha simplement la tête.

- Je… Pardon, fit Sakura. Je n'ai pas dis des choses très gentilles hier… Pardon.

- C'est pas grave, la rassura Shaolan. Tu étais en état de choc, je le comprends très bien et puis mes sœurs étaient pire que toi! Elles pleuraient pour un rien, une fois

je ne leur avait pas fait de crêpes et elles avaient pleurées comme des madeleines!

Sakura sourit légèrement.

- Assis-toi, sourit Shaolan.

Sakura vit alors que la table débordait de gâteau en tout genre! Elle regarda Shaolan avec surprise.

- Tu as fais tout ça pour moi? S'étonna-t-elle.

- Oui… Mais ça ne me dérange pas! Ajouta-t-il en voyant la tête de Sakura. Il a bien fallu que je m'occupe en attendant que tu te réveilles.

Sakura regarda la pendule du four et poussa un cri: onze heure! Elle prit le col de Shaolan.

- Pourquoi tu ne m'as pas réveillé? On avait cours aujourd'hui!

- Tu as eu beaucoup d'émotion hier et puis, en ce moment, tu n'avais pas l'air en forme

alors aujourd'hui et demain, on va sécher comme ça on aura le jeudi, le vendredi et le week-end pour que tu récupères totalement. Sourit Shaolan.

- Mais toi tu aurais pu y aller! S'exclama Sakura. Ne t'empêche pas de vivre pour moi.

- Ne t'inquiète pas, ça m'arrange aussi. J'ai eu un sacré choc hier en apprenant que j'étais papa, sourit Shaolan avec un air gêné.

- Pourtant tu n'avais pas l'air d'être choqué hier, fit remarquer Sakura.

- Je sais, mais tu n'allais pas très bien alors je n'ai pas voulu le montrer… Mais Sakura, pourquoi c'est moi que tu as choisis? Demanda doucement Shaolan.

- Tomoyo m'avait demandé un mec qui ne faisait pas bizarre, avoua Sakura. Tu es le seul que j'ai trouvé vraiment beau.

Sakura avait attrapé quelques rougeurs avec cette dernière phrase, Shaolan la trouva mignonne. Il passa ses bras autours de sa taille pour coller la jeune fille contre lui. C'est à ce moment que Sakura se rendit compte de la proximité qu'elle avait eu avec Shaolan. Elle ne se dégagea pas de l'étreinte de Shaolan, elle appréciait être dans ses bras, elle avait une sensation de bien être… Du moins jusqu'à ce qu'on sonne à la porte de Shaolan.

- J'y vais, annonça Sakura.

Shaolan continua alors ses crêpes pendant que Sakura ouvrait la porte. Avant qu'elle n'ai le temps de dire quoi que se soit, un poids lui sauta dessus.

- Comment ça va? Mère m'a tout raconté! Tu vas mieux? Tu es reposée? Tu as mangé? C'est quoi cette chemise? Demanda finalement Tomoyo.

- Tomoyo, Sakura vient juste de se lever alors je te serais reconnaissant si tu évitais de la bombarder de question. Et comme elle est enceinte, se serait également

merveilleux si tu pouvais éviter de la faire tomber, sourit doucement Shaolan.

- Alors le papa… Comment tu as pris la nouvelle? Demanda Eriol.

- Relativement bien, répondit Sakura. C'est plutôt moi qui était dans tout mes états.

- Vous voulez des crêpes? Proposa Shaolan.

- Tes crêpes sont les meilleures que j'ai jamais manger! Déclara Eriol en allant dans la cuisine.

Shaolan lui donna un coup sur le crâne.

- Aie! Pourquoi tu me frappes?

- Tu aurais pu me dire que j'étais père, rétorqua Shaolan.

- Sakura ne voulait pas, je n'allais pas te le dire.

Sakura avait vraiment de la chance d'avoir des amis comme Eriol et Tomoyo. Sakura et Tomoyo rejoignirent les garçons dans la cuisine.

- Sakura, je suis vraiment désolée, commença Tomoyo. Tu m'avais dis ne pas prévenir mère mais en voyant ton état je n'ai pas pu me retenir.

- C'est compréhensible, sourit Sakura. Je ne t'en veux pas, je sais que j'aurais fais la même chose pour toi… Mais pourquoi vous n'êtes pas en cours?

- Le professeur de biologie n'est pas là, informa Eriol. C'est pour ça qu'on a décidé de venir vous voir.

- C'est gentil. Dis, Tomoyo, j'ai une faveur à te demander… Commença Sakura.

- Oui?

- Est-ce que tu pourrais me ramener des vêtements? Parce que je ne peux pas

retourner à la maison.

- Pas de problème! J'allais le faire ce week-end! Sourit Tomoyo. Si tu reviens à la maison, tu ne pourras plus en ressortir. Et puis si tu restes toujours en chemise,

enceinte ou pas, Shaolan te sautera dessus, tu es tellement mignonne!

Les deux concernés rougirent et se mirent à bafouiller des dénégations peut convaincantes. Eriol et Tomoyo s'échangèrent un regard complice: cette colocation était une chance en or pour que les deux jeunes gens se rapprochent et se déclarent. Le petit groupe resta une heure ensemble à manger les crêpes et diverses gâteaux fait par Shaolan. Sakura était resté bouche bée: Shaolan était vraiment un cuisinier hors pair!

Le reste de la semaine se passa tranquillement: Tomoyo était venue apporter quelques vêtements pour Sakura qui était déjà plus en forme qu'avant. Tous les jours, Shaolan la voyait se réveiller vers onze heure. Elle était devenu plus gentille avec lui et beaucoup moins méfiante. Il dormait tous les soirs sur le canapé pour laisser sa chambre à Sakura. La jeune fille s'en sentait coupable d'ailleurs, chaque soir elle essayait de convaincre Shaolan de prendre son lit et qu'elle dormirait sur le canapé… Mais bien sûr, Shaolan refusait à chaque fois. Le lundi, Sakura se réveilla à l'heure… Même si le réveil avait largement eu le temps de réveiller Shaolan avant qu'elle ne l'éteigne. Le jeune homme était parti dans la salle de bain pour se préparer, Sakura avait suivit peu après et ils partirent ensemble au lycée. Shaolan portait les affaires de Sakura, pour éviter qu'elle se fatigue.

- Shaolan! Rend-moi mon sac! S'exclama Sakura. Je peux le porter, je ne suis pas faible à ce point.

- Je n'ai pas envie que tu te fatigue, répliqua Shaolan.

- Mais il n'est pas lourd! Opposa Sakura.

- Justement, ça ne me dérange pas de le porter.

- Tu es borné!

- Toi aussi. Allez Sakura, ne t'en fais pas, ce n'est qu'un sac.

- Mais j'ai l'impression d'être infirme comme ça! Rétorqua Sakura.

Shaolan s'arrêta, Sakura lui rentra dedans sans le vouloir. Le jeune homme la prit par

la taille et lui déposa un baiser sur la joue.

- La plus belle des infirmes qui soit. Sourit-il avant de reprendre sa route.

Sakura se mit à rougir puis rejoignit Shaolan. Il n'avait pas changé avec ses compliments. Elle s'en voulait de rougir aussi facilement mais Shaolan était tellement… bien avec elle. Pendant les cours, Sakura n'eu aucun malaise et aucune nausée, ce qui rassura Shaolan. Lorsque la sonnerie retentit, Sakura se leva avec Shaolan pour retourner chez ce dernier. Mais ils eurent une mauvaise surprise en sortant: il pleuvant des cordes et aucun des deux n'avaient son parapluie. Shaolan se tourna vers Sakura.

- Je vais te porter pour qu'on aille plus vite à la maison, annonça-t-il.

À peine, eut-il fini sa phrase que Sakura soupira et partit en courant. Shaolan pesta quelques secondes sur l'esprit de rébellion de Sakura puis la rattrapa.

- Je t'avais dis que je te porterais! Reprocha-t-il.

- Je peux courir toute seule. Sourit Sakura.

Sakura arriva même en première à l'appartement de Shaolan, elle était essoufflée mais elle ne semblait pas sur le point de s'effondrer. Shaolan lui tint les épaules.

- Sakura, je n'ai pas envie que toi et le bébé ayez le moindre problème.

- Ne t'inquiète pas.

Sakura posa doucement sa main sur la joue du jeune homme en lui souriant. Elle avait l'air bien mieux qu'avant. En fait, c'était la première fois qu'il lui voyait un tel sourire. Il referma la porte de son appartement et commença à préparer à manger pendant que Sakura se mettait en pyjama: une nuisette blanche assez ample sous la poitrine. Elle retourna ensuite dans la cuisine, Shaolan, comme d'habitude se retint de la serrer dans ses bras. Sakura était vraiment magnifique. Il sentait que la cohabitation allait être difficile, il avait envie d'être plus proche de Sakura mais elle ne se laisserait jamais faire. Sakura se posta devant lui.

- Je prends le relais, tu peux aller te changer. Sourit-elle.

Shaolan accepta rapidement, il commençait à avoir froid avec ses vêtements trempés. Il alla enfiler un tee-shirt ample noir et un caleçon sec. En voyant Sakura de dos en train de s'occuper de la cuisine, il sourit. On aurait dit vraiment un couple… même s'il n'en était pas un. Après quelques minutes le diner fut près et Sakura le servit.

- Shaolan, ce soir, tu prends ton lit! Commença Sakura dès que le repas fut fini.

- Tu ne vas pas recommencer! Je te l'ai déjà dit, je ne te laisserais pas dormir sur le canapé.

- Mais je peux m'endormir n'importe ou! Tu peux bien prendre ton lit!

- Sakura…

- Je vais aller chercher une couverture.

- Je ne dormirais pas dans mon lit, sauf si tu veux que je sois avec toi, ajouta Shaolan d'un ton équivoque.

Sakura rougit violemment et partit chercher une couverture pour Shaolan. Ce dernier se félicitait pour avoir trouvé le moyen de faire taire Sakura.

Sakura se tournait et se retournait dans son lit, incapable de trouver le sommeil. De nouveau, un éclair gronda. Elle se mit en boule dans son lit sous la peur. Elle n'en pouvait plus! Elle avait une peur bleu de l'orage et cette nuit, il semblait plus fort que tout les autres orages qu'elles avaient vécu! Elle repoussa les couvertures et sortit de la chambre. Elle se dirigea à tâtons dans l'appartement pour se retrouver dans le salon. Elle alla directement vers le canapé. Elle vit que Shaolan dormait à poings fermé. Elle n'osait pas le réveiller. Elle profita donc du fait qu'il soit collé au fond du canapé pour soulever la couverture et se glisser à ses côtés. Cependant, Shaolan se réveilla et manqua de faire tomber la jeune fille, il la colla juste à temps contre lui.

- Sakura?

- Désolée, je t'ai réveillé…

- J'ai le sommeil très léger, avoua Shaolan. Ce n'est pas de ta faute… Mais qu'est-ce

que tu fais là?

- Je… J'ai peur de l'orage, dit timidement Sakura. Alors pour me rassurer, je me suis dis que j'allais venir avec toi.

Shaolan sourit et déposa un baiser sur le front de Sakura. Il se leva ensuite.

- Qu'est-ce que tu fais? Paniqua Sakura.

- Si on doit dormir tous les deux, il vaut mieux que se soit dans le lit, il y a plus de

place. Nota Shaolan.

- C'est vrai.

Elle prit la main de Shaolan et ils retournèrent dans la chambre. Sakura se coucha suivit de Shaolan. Il était dos à elle. Sakura tendit sa main vers le dos de Shaolan,

voulant se blottir contre lui mais elle n'osait pas… Après quelques secondes à avoir la main en l'air, Sakura fut surprise de sentir celle de Shaolan contre la sienne.

- Si tu as peur, tu peux te mettre contre moi. Dit-il doucement.

Sakura ne se fit pas prier et se blottit contre le torse de Shaolan qui s'était tourné vers elle. Le jeune homme sourit tendrement sous le comportement de Sakura. Il passa ses bras autours de sa taille et déposa un baiser sur le haut de son crâne, la jeune fille ne tarda pas à s'endormir. Se sentant en sécurité dans les bras de Shaolan.

Le lendemain, lorsqu'il se réveilla Shaolan eu la bonne surprise de voir Sakura toujours contre lui. Elle était magnifique. Elle respirait l'innocence. Il caressa doucement le dos de la jeune endormie qui ne tarda pas à se réveiller. Elle rougit légèrement en voyant Shaolan puis elle le salua.

- Bien dormit? Interrogea le jeune homme.

- Oui… Merci d'être venu.

- De rien.

Comme la veille, ils se préparèrent et allèrent en cours. Lorsque la fin du dîner arriva, Sakura se mit à rougir, attirant l'attention de Shaolan.

- Shaolan… Tu sais hier on a dormit ensemble, commença avec gêne la jeune fille. On pourrait dormir ensemble maintenant. Comme ça tu n'irais pas sur le canapé et je n'irais pas non plus!

Shaolan la regarda un instant, Sakura ne se doutait pas qu'un homme serait tenté par elle et qu'être dans le même lit qu'elle, l'inciterait a tenter quelque chose tôt ou tard.

- Si tu veux…

Sakura se mit à sourire, Shaolan et elle allèrent donc se coucher dans le même lit. Une semaine passa tranquillement. Sakura et Shaolan ressemblaient de plus en plus à un couple de jeune marié (selon les dire de Tomoyo et Eriol) et ils dormaient ensemble tous les soirs sans que Shaolan ne tente quoi que se soit bien que se soit difficile pour lui. C'est après ces quelques jours que Sakura se tourna vers Shaolan dans le lit. Elle se blottit contre lui sans aucune raison, troublant le jeune homme. Shaolan la regarda un instant et Sakura en fit de même. Pour une raison qui lui était inconnu, la jeune fille s'était montré très câline avec lui aujourd'hui.

- Quelque chose ne va pas Sakura? Demanda Shaolan, inquiet.

- Ne t'inquiète pas, je vais bien. C'est juste que…

Elle fixa Shaolan puis elle avança son visage vers le sien. Elle ferma les yeux lorsque ses lèvres rencontrèrent celle du jeune homme. Shaolan ne se fit pas prier pour

répondre à ce baiser qui devint rapidement passionné. Le jeune chinois colla un peu plus Sakura contre lui. Il se sépara soudain.

- Sakura…

- Shaolan… J'ai… envie de te sentir contre moi… S'il te plait…

- Sakura, tu es sûre que tout va bien? Continua Shaolan. Tu n'as jamais été comme ça avant.

- Je le sais…

Elle laissa sa main passer sous le tee-shirt du jeune homme pour caresser langoureusement ses muscles. Shaolan, incapable de résister, l'embrassa sauvagement. Les vêtements des deux jeunes gens se retrouvèrent sur le sol et bientôt des gémissements retentirent dans la chambre. Le jeune couple s'endormit ensuite, l'un contre l'autre.

Le lendemain, Sakura se réveilla, seule. Elle se mordit doucement la lèvre inférieur. Elle avait été idiote de coucher de nouveau avec Shaolan! Il avait dû le prendre comme une envie et n'avait rien vu de plus. Après tout, elle savait la réputation de Shaolan. Pourtant si elle s'était offerte à lui, s'était parce qu'elle était tombé sous son charme. Toutes les nuits elle avait voulu se blottir contre lui, entendre les battements de son cœur… Soudain, la porte s'ouvrit et Shaolan entra dans la chambre avec un plateau dans les mains. Sakura le regarda avec étonnement.

- Je me suis dit que tu aurais faim… Déclara Shaolan avec une légère gêne.

Il posa le plateau sur le lit puis il embrassa Sakura. Il la regarda avec un doux sourire.

- Je t'aime.

Sakura cru qu'elle rêvait. Apercevant le manque de réaction de sa compagne Shaolan l'embrassa une nouvelle fois.

- C'est … Tu ne mens pas? S'étonna Sakura.

- Bien sûr que non. Je t'aime depuis longtemps mais tu es tellement têtue que tu ne le prenais pas pour toi, sourit Shaolan.

- C'était moi la fille que tu aimais et pour qui tu repoussais les autres?! S'exclama Sakura.

- Oui… C'est avec ce qu'il s'est passé hier soir que j'ai compris que mes sentiments étaient réciproques… Tu n'aurais jamais fais le premier pas sinon.

Sakura sourit et se blottit contre Shaolan. Ce dernier se recula et regarda Sakura avec gêne.

- Est-ce que je peux…

Sakura le regarda sans comprendre puis en voyant le regard insistant sur son ventre, elle sourit. Elle prit la main de Shaolan et la posa sur son ventre qui ne faisait que s'arrondir. Shaolan touchait pour la première fois son ventre, son enfant. Il sourit tendrement.

- Il va falloir que je te présente à ma famille, annonça-t-il. Mère sera contente de

savoir que j'ai une futur femme aussi bien.

- Futur femme?! S'écria Sakura.

- Bien sûr, je ne t'ai pas encore fais la demande officielle mais tu es la seule dont je

sois tombé amoureux alors si tu le veux bien, on pourra finir notre vie ensemble.

- Tu ne penses pas que ça fait un peu trop tôt? S'enquit Sakura.

- ça fait quatre mois que je suis raide dingue de toi, sourit Shaolan. Et je sais que tu

seras la seule. La question est: est-ce que je suis le seul pour toi?

- Je… Je t'aime aussi Shaolan. Et tu es le seul.

Shaolan l'embrassa puis il se pencha sur le ventre de Sakura.

- Tu vois, on s'y est pris dans le désordre mais finalement on formera une famille. Tu

penses que c'est un garçon ou une fille? Demanda alors Shaolan.

- Je ne sais pas, qu'est-ce que tu préfèrerais?

- Je m'en fiche du moment que c'est un enfant de toi.

Sakura venait à peine de sortir de la limousine qu'on leur avait envoyer pour rejoindre la famille Li que quatre femmes se jetèrent sur elle.

- ELLE EST TROP MIGNONNE!!

- Tu es enceinte de combien de mois?

- Huit, sourit Sakura.

- C'est pour ça qu'on a pas besoin de quatre folles pour lui faire mal, gronda Shaolan.

On est venu ici pour que Sakura rencontre la famille, pas pour qu'elle perde le bébé!

- Bienvenu mes enfants, dit doucement la mère de Shaolan en arrivant. Sakura allez

vite dans le salon vous asseoir.

- Merci madame…

Le petit monde alla donc dans le salon. Sakura et Shaolan s'étaient fiancé et

attendaient que Sakura se soit totalement remise de son accouchement qui ne serait

tarder, pour se marier. Yelan s'était évanouis lorsque Shaolan lui avait annoncé son futur mariage et l'arrivée de son petit enfant. Yelan regarda Sakura avec tendresse.

- J'ai cru comprendre que vous attendez un fils…

- Oui, nous allons l'appeler Toya, sourit Sakura.

- Comment ta famille a prit la situation? Demanda Shefa. Mère nous a tout raconté, les Amamya sont vraiment horrible!

- Maintenant ma tante a fait le ménage, sourit Sakura. Ce que j'ai vécu ne se reproduira plus. Globalement tout le monde a bien prit mon futur mariage même si la

majorité pense que c'est un mariage pour les affaires.

- Ils sont encore plus mania que nous! S'exclama Famei.

- Je dois avouer qu'au début, j'ai cru à quelque chose dans ce genre, déclara Yelan.

Mais lorsque mon fils m'a expliqué votre situation, j'ai compris que je me trompais. Et puis, si j'avais encore un seul doute, vous voir tout les deux ne peut que me les ôter. Vous êtes amoureux l'un de l'autre et ça se voit parfaitement. Tu ne pouvais pas mieux choisir Shaolan.

Sakura sourit, touchée par les paroles de Yelan. La présentation de Sakura à la famille de Shaolan s'était parfaitement déroulé. Un mois plus tard, au Japon, Sakura avait accouché du petit Toya. Le parrain et la marraine furent Eriol et Tomoyo qui avait également confectionné la robe de mariage de Sakura. La réunion de la famille Li et Amamya avaient donné lieu à une réception splendide. Le couple de jeune marié resplendissait de bonheur avec leur petit Toya. Tout s'était bien fini pour Sakura et Shaolan qui étaient désormais à la tête de leur entreprise.

Fin! J'espère que cette one-shot vous aura plus! Cette idée me trottait dans la tête mais je trouvais que faire une longue fiction dessus était inutile donc j'ai opté pour une One-shot! à la prochaine fois pour une autre fiction! Je vous l’ai publié pour que vous patientez avant la suite de mes autres fictions!