Petit mot de l'auteur ^^ : Hello chers amis lecteurs, après une longue absence, me revoilà. Première maj d'une longue série, le chapitre 17 de cette fic. Gin est au cœur de chapitre, j'espère qu'il vous plaira.

…xxxXXXxxx…

Chapitre 17 : questions de familiarité

Il y a des moments comme ça où on voudrait que le temps s'arrête, où on souhaiterait que cette paix illusoire reste pour toujours.

Nasami s'amusait de voir son frère ainé à son poste de capitaine. Ce jour là quand elle s'était réveillée chez lui sans le trouvé, elle avait d'abord paniqué avant d'être rassuré en l'apercevant par la fenêtre sur le toit de sa division. Elle l'y avait rejoint, histoire de recréer se lien qu'elle croyait perdu. Il l'avait regardé, surpris d'abord de la voir, avant de lui sourire.

Hitsugaya avait du mal avec cette relation. En fait, il mourrait d'envie de s'afficher avec elle, de la protéger en publique, de calmer les regards déplacés que lançait tous les hommes sur le passage de la nouvelle capitaine. Mais en même temps, pourquoi devoir prendre ce risque… Il préférait garder le secret, oui ça valait mieux ainsi.

-Taicho ? fit Hinamori en sortant sa capitaine de ses rêves. Taicho, qu'est ce que vous en dîtes ?

-hein ? fit Nasami surprise ?

-alors vous êtes d'accord ? C'est oui, hein ?

-heu…

Aïe. Comment allait le prendre sa vice capitaine si elle lui disait qu'elle n'avait pas écouté un seul mot du discours qu'elle lui tenait depuis près d'un quart d'heure.

-Taicho ? Accentua Hinamori

-Ecoute, Hinamori-san… ta proposition est… surprenante. Et je crois qu'il serait bon que tu… prennes des initiatives. Donc, vas-y. Décide toi-même si c'est oui ou non.

Hinamori resta bouche bée, elle ne s'attendait pas du tout à cela comme réponse. Finalement elle sourit de bon cœur.

-merci capitaine, je file tout de suite dire à shiro-chan que vous avez donné votre accord pour faire la fête d'anniversaire de rangiku-san ici.

-la fête ? Chuchota Nasami en regardant partir sa vice-capitaine. Mon dieu, qu'est ce que j'ai fait ? Toshiro va faire une crise quand il va entendre ça.

*****************************

-hé toi ! dit moi, pourquoi Aizen t'a demandé de venir aussi.

-Aizen-sama a estimé qu'il était important que vous ayez une escorte.

-Une escorte ? répéta Gin en amplifiant son sourire. Quelle belle attention de sa part, je suis surpris.

-Nous y sommes. Ce sont les quartiers de la dixième division, fit Yumiko en s'arrêtant devant la porte en question.

-Oui, je l'avais remarqué. La dixième division.

Gin Ichimaru se sentit l'espace qu'une microseconde bizarre. Peut-être un léger sentiment de satisfaction de se retrouver devant cette division qu'il aimait bien en fait. Il l'aimait à cause de ce qu'elle représentait et des joujoux qu'il avait dedans.

-Monsieur, intervint Yumiko, allons y.

-Rien ne presse voyons, fit-il avec un autre sourire marqué.

******************************

La montre de la salle marquait 11h16, et depuis exactement 10h58, matsumoto soupirait à intervalle régulier toutes les 3 minutes. Soupire, soupire et re-soupire, Hitsugaya commençait à perdre patience.

-Matsumoto, au lieu de soupirer comme ça, tu pourrais peut-être m'aider avec ces dossiers tu ne crois pas ?

Rangiku leva la tête, regarda son capitaine, soupira et se leva pour se diriger vers son bureau. Ebahi, Toshiro avait du mal à croire que sa vice-capitaine essayait réellement de venir vers lui pour prendre un dossier. Oui, sauf qu'en voulant attraper le dossier le plus haut sur la pile, elle renversa au passage la tasse de thé du capitaine sur les papiers qu'il était entrain de rédiger et fit basculer la piles des dossiers déjà rédigée et classer qui était à côté.

Devant l'ampleur du désastre, elle tenta un ultime sourire à l'attention de son capitaine. Ce fut lui qui soupira cette fois-ci.

-Attendez, je vais ramasser ça, fit Matsumoto pour se racheter.

Dans la précipitation elle fit cette fois tomber l'encrier du jeune capitaine.

-Désolé ! fit-elle en essayant de reprendre le pot et en essayant de rattraper le contenu qui s'écoulait dans ses mains. Je vais arranger ça, fit-elle en cherchant à s'essuyer les mains quelque part.

-NON ! fit Hitsugaya en se levant, surtout pas, tu as assez fait de dégâts comme ça.

Le capitaine se leva et commença à ramasser ses papiers. Ne pouvant se plier à l'ordre donné, rangiku commença à son tour à ramasser.

-Matsumoto, je viens de te dire que ça allait !

-C'est ma faute.

-Mais tu mets de l'encre partout ! s'exclama Hitsugaya. Arrête de…

Il n'avait pas fait attention à la tasse qui avait roulé jusqu'au sol. Et ce n'est que lorsque qu'il entendit la porte de son bureau s'ouvrir et qu'il vit Hinamori entrer, le trouvant dans une position fort compromettante et pouvant porter à confusion, affalée sur sa vice-capitaine, que toshiro se dit que la journée allait être particulièrement longue et difficile.

-shiro-chan ? rangiku-san ? Mais qu'est ce que vous faites ?

-Hinamori, ne pose pas de questions idiotes s'il te plait, fit hitsugaya en se relevant un peu rouge. Et ne va pas imaginer des choses idiotes non plus ! fit-il en la voyant affiché un sourire ironique.

-mais non voyons, tu sais bien que ce n'est pas mon genre.

-qu'est ce que tu faits là ? fit-il en remettant son haori en place.

-je suis venu te dire que ma capitaine m'a donné son feu vert.

-quoi ? répliqua le jeune garçon. Comment ça ?

-De quoi parlez vous ? fit Rangiku un peu perdu.

-de rien qui te concerne, balbutia Hinamori.

-Tu me fais des cachoteries maintenant Hinamori-san ? fit rangiku en s'approchant près d'elle et en lui passant un bras autour des épaules histoire de la ramener plus près d'elle.

-heu… non, non, que vas-tu penser là Rangiku-san.

-tu vas me faire de la peine…

-Matsumoto ! Intervint Hitsugaya histoire de tirer sa copine d'enfance du pétrin dans lequel elle était entrain de s'engouffrer. Va me chercher une autre tasse de thé.

-une autre tasse de thé ? Mais pourquoi faire ?

-pour remplacer celle que tu viens de renverser Idiote !

Voyant l'état d'agacement avancé de son capitaine, Rangiku s'exécuta sans même broncher une seconde. Lorsqu'elle fut bien loin, Hinamori lâcha un gros soupire.

-Ne soupire pas, surtout ne soupire pas ! fit Hitsugaya. Donc Nas… Ikeda Taicho t'a donné son feu vert ?

-oui, elle est tout à fait d'accord. Je n'arrive pas à croire qu'elle ait accepté.

- moi, non plus, répéta doucement Hitsugaya.

*******************************

-Vous venez d'où ?

Le shinigami qui reçu Gin et Yumiko à l'entrée de la 10ème division les regardait d'un air étonné.

-Nous venons de la 1ère division, nous avons été envoyés ici pour aider le capitaine Hitsugaya dans ses dossiers.

-Hum… je n'ai pas été informé de ça…

Rangiku passa par là au même moment. Intriguée par ce que faisait le garde, elle se rapprocha et jeta un œil par-dessus son épaule.

-Vous avez un papier ou quelque chose attestant de la véracité de vos propos.

-Vous osez mettre en doute des ordres provenant de la première division ? Réplica Yumiko. C'est un outrage au commandant que vous faites.

-Non, ce n'est pas… commença le shinigami un peu gêné.

-Allons allons, calmez vous, finit par dire Rangiku. Que se passe t-il ?

-Matsumoto fukutaicho ! répondit le shinigami surpris de l'entendre. Je ne savais pas que vous étiez là.

-Ce n'est pas grave. Dit moi plutôt ce qu'il se passe.

-Et bien…

-ce shinigami a mis en doute la véracité de notre mission d'aide à votre division réplica Yumiko.

-… en même temps, il a raison, rien ne prouve que vous n'êtes pas des espions.

-mais rien ne prouve que nous ne sommes pas des alliés non plus, fit Gin en avançant.

Lorsque son regard se posa sur Matsumoto, celle-ci réagi avec un petit sursaut. Elle eu une petite palpitation, comme si elle avait ressenti que sous les traits de ce shinigami aux yeux bleus et aux longs cheveux noirs, se cachait en fait son ami d'enfance.

-… Laisse-les rentrer, fit Matsumoto.

-Mais, vice-capitaine !

-S'il se passe la moindre chose, j'en prendrai la moindre responsabilité.

Gin sourit intérieurement, il était persuadé que Matsumoto avait descellé l'infraction, mais comme a son habitude, elle préférait laisser une chance à ces nouveaux venus.

-T'as pas changé d'un poil, murmura t-il en la suivant dans les couloirs.

-Pardon ? répliqua la rousse

-rien, je disais que vous étiez charmante, dit Gin en souriant, un sourire qui mit un peu mal à l'aise Rangiku.

-Heu… merci, se contenta t-elle de dire. Au fait, comment-vous appeler vous ?

-Hitomi mademoiselle, fit Yumiko directement.

-Mamoru… Mamoru Ichimaru, fit Gin.

Le faux shinigami reçut deux regards surpris. Yumiko semblait lancer plein de reproche sur le fait de dévoiler une partie de son vrai nom, tandis que Matsumoto semblait plus choquée.

-… Ichi…maru, reprit t-elle encore sous le choc.

-Oui, pourquoi ? Mon nom est-il si étrange que ça ?

-.. Non, non, rien. Il m'est juste… familier.

********************

-IKEDA TAICHO ! Fit Hitsugaya en rentrant avec fracas dans le bureau de Nasami, à la surprise des Shinigamis qui s'y trouvaient en compte rendu de mission.

-Hitsugaya Taicho, fit la concernée avec un rire crispé. Quel plaisir de vous voir, je ne vous attendais pas… ou du moins, pas si tôt.

-Visite de routine, fit Hitsugaya en affichant un sourire noir.

-Heu… on va vous laisser, fit les 3 Shinigamis qui étaient là, conscient de la tension qui flottait dans l'air.

Une fois seuls, les deux capitaines se regardèrent en silence. Nasami entreprit donc de rompre le silence.

-Toshirô, tu a légèrement l'air contrarié…

-Non, c'est vrai ? Ironisa t-il

-Tu veux une tasse de thé ? Un gâteau ? Je sais, du chocolat, tu adores le chocolat !

-Tu peux m'expliquer pourquoi Hinamori est venu me voir en me disant que tu lui as donné ton feu vert.

-donner, donner, c'est vite dis, je lui ai dit de décider toute seule.

Hitsugaya regarda Nasami abasourdi.

-Je t'avais pourtant bien recommandé de ne pas lui céder.

-Mais ce n'est pas de ma faute si elle est soporifique ta copine.

-… soporifique ? Tu t'es assoupi pendant son plaidoyer ?

-pas exactement.

Hitsugaya soupira et prit la direction de la porte.

-Où tu vas ?

-je te souhaite bonne chance, tu vas devoir supporter Hinamori durant les préparatifs. Amuse-toi bien.

-tu vas me laisser toute seule dit ?

- assumes les conséquences de tes actes, fit Hitsugaya en ouvrant la porte.

Il fut stopper par Renji qui s'apprétait à faire la même chose de l'autre côté.

-Hitsugaya taicho ! Bonjour.

-Bonjour Abarai, se contenta t-il de dire.

Renji le regarda partir, sans dire mot. Il entra dans le bureau et referma la porte.

-Qu'est ce qu'il a hitsugaya taicho, il a l'air de mauvaise humeur.

-rien d'important ne t'inquiète pas.

-.. Si tu le dis.

Renji s'approcha de Nasami et l'enlaça.

-Je veux me faire pardonner pour la dernière fois. Je t'invite au resto ce soir.

-… tu as reçu ta paie ?

-comment t'as deviné ?

-tu es trop prévisible, soupira la capitaine. Mais d'accord.

**********************

De son côté, Matsumoto faisait un peu plus ample connaissance avec ses deux nouveaux amis, autour d'un verre de saké. Mais elle était déjà légèrement pompette.

-Alors vous venez d'où tous les deux ?

-pour la cinquième fois, nous sommes de la même famille et nous venons de l'est du Sereitei, fit Yumiko agacé.

-Yumiko-san, tu peux partir, je vais rester seul avec elle, fit Gin bas à la jeune arrancar.

-Aizen-sama m'a dit de ne pas vous quitter.

-J'ai dit que tu pouvais partir, fit de nouveau Gin en accentuant son regard et son sourire.

L'arrancar ne se fit pas prier et se leva.

-Où c'est qu'elle va ? fit Rangiku en la suivant des yeux.

-Yu…Hitomi n'aime pas trop faire la fête, elle m'a dit qu'elle préférait rentrer, elle est un peu fatiguée.

-Elle n'est pas très marrante ta sœur, fit Rangiku en regardant son protagoniste… En tout cas, elle l'est moins que toi.

-Oh, je prends ça comme un compliment, fit Gin en souriant.

Une fois de plus rangiku sentit ce malaise, ce semblant de déjà vu dans ce shinigami.

-… on se serait déjà rencontré ? Finit-elle par demandé.

-non, sinon je m'en souviendrais. On n'oublie pas une jolie femme comme vous, fit Gin en plissant légèrement les yeux.

-… Haha ! Se contenta de faire rangiku, encore plus perturbé par ce Mamoru. En plus il me drague maintenant. Pourtant vos expressions et façons de faire me semblent familières.

-vraiment ? fit Gin en accentuant son plissement d'yeux et son sourire.

-oui, vous ressemblez beaucoup à un ami… oui, on dirait…

-TIENS ! Rangiku, qu'est ce que tu fais là ? fit la voix de Kira dans le bar.

La vice capitaine se retourna et vit ses collègues de la 3ème et de la 9ème division.

-Tu fais des infidélités à Shuuhei maintenant ? S'amusa Kira.

-Combien de fois va-t-il falloir te dire qu'il n'y a rien entre rangiku et moi ? Lança le 9ème vice capitaine.

-c'est ce qu'on dit… Hé ! Mais qui c'est celui là, on ne se connait pas il me semble !! S'exclama Kira en s'asseyant à la table de rangiku.

-dit moi Shuuhei, il ne serait pas un peu pompette Kira, fit bas Rangiku à Hisagi.

-ça se voit tant que ça ? répondit Hisagi.

-Juge par toi-même !

En effet, Kira était tout hilare et venait de passer son bras autour de l'épaule de Gin qui était assez amusé intérieurement de voir son ex lieutenant dans un tel état.

-Rangiku, tu ne nous as même pas présenté ton nouvel ami. C'est quoi ton nom ?

Matsumoto reprit un peu conscience l'espace d'une seconde. S'il y en avait un qui souffrait autant qu'elle de la trahison de Gin, s'était bien Kira. Et entendre Mamoru prononcé Ichimaru allait surement plomber l'humeur joyeuse de son compère.

-Kira, tu trinques avec moi ? fit-elle en ultime recours.

-Minutes, Matsu. Tu ne vois pas que je me fais un nouvel ami… Comment tu t'appelles.

Gin sourit intensément avant de prononcer les deux mots. Hisagi perdit évidemment son sourire immédiatement. Hisagi eut un réflexe de s'éloigner.

-Allons, les garçons, ce n'est qu'une coïncidence. Après tout…

-oui, c'est évident, reprit Kira après avoir avaler un verre de saké. Et puis, nous savons tous où se trouve l'Ichimaru en question.

Un silence pesant se posa à la table. Gin ne s'en sentit pas gêné et fut assez ravis de constater que le subterfuge de Szayel marchait.

-et si nous portions un toast ? fit Gin pour briser le silence.

-Bonne idée, répliqua Matsumoto. Portons un toast.

-oui à boire, fit Kira.

-Non, plus pour toi Kira, tu as assez bu comme ça, et tu sais bien ce qu'il se passe quand tu as trop bu.

-Soit pas si rabajoie Shuuhei, fit Rangiku en lui donnant un verre et en le remplissant. Je propose qu'on porte un toast en l'honneur de… Renji et Ikeda Taicho ?!

-A Renji et Ikeda Taicho ! Répétèrent les 3 autres directement. Quoi ? S'exclamèrent-ils.

-… drôle de toast, fit Kira.

-Mais non ! Renji et Ikeda Taicho viennent de rentrer dans le bar bras dessus dessous, regardez !!

Les garçons tournèrent les yeux vers l'entrée et constatèrent effectivement la présence du couple.

*

-Renji, tu penses que c'est une bonne idée de venir dans ce bar ? Si jamais on rencontrait un des vices-capitaines…

-Mais non ne t'inquiète pas Nasami, ils ne viennent jamais dans ce bar, conclut-il en l'embrassant doucement.

*

-ça alors ! fit Matsumoto ! Renji et le capitaine Ikeda ! Je n'en reviens pas.

-euh… qui c'est cette Ikeda Taicho ? demanda Gin interloqué.

-ben voyons, la capitaine de la 5ème division, tu débarques d'une autre planète ou quoi ?

-De la 5ème division ? répéta Gin avant de regarder la jeune femme. Intéressant, fit-il en souriant. C'est donc elle qui a pris le poste vacant d'Aizen. Elle n'a pourtant pas l'air bien méchante.

-je n'aurais jamais imaginé qu'ils puissent sortir ensemble ces deux la, fit Shuuhei. Ils sont, si… différents.

-tu as raison. Mais, ils sont tellement chou… fit Matsumoto. COUCOU RENJI !!! Cria t-elle en direction des amoureux.

*

Renji, avala de travers en entendant la voix de rangiku l'interpeller. Il n'osa pas se retourner et plaqua un peu plus Nasami contre lui.

*

-RENJI !!! PAR ICI !! Continua Kira.

*

-« ils ne viennent jamais dans ce bar » hein ? dit Nasami légèrement amusé. Je crois qu'il ne sert à rien d'essayer de faire comme si tu n'avais pas entendu, Renji.

Renji soupira et se tourna en direction de la table des vices-capitaines.

-Hisagi, Kira, Matsumoto, quelle surprise de vous voir ici, fit-il avec un grand effort pour paraitre naturel.

-Et nous donc, surtout en si belle compagnie, fit Shuuhei.

-Heu, c'est pas ce que tu crois, fit Renji en lâchant directement la main de Nasami.

-C'est bon Renji, pas la peine de faire l'innocent, on vient de te voir l'embrasser.

-… S'il vous plait, je vous en supplie, ne le dite à personne, fit Renji en se mettant à genou à la table du trio.

- Renji, relève-toi, tu es ridicule, fit Nasami un peu rouge. Tu te donnes en spectacle inutilement.

-C'est vrai, en plus, qu'est ce que ça peut faire que tout le monde soit au courant ? Il n'a jamais été dit qu'un vice capitaine et un capitaine ne pouvait pas sortir ensemble. Quand Hitsugaya taicho apprendra ça.

Nasami faillit s'étouffer en entendant matsumoto dire ça.

-NON ! Surtout pas ! Il ne faut surtout pas le dire à Toshiro, s'il vous plait !!!

-là, c'est toi qui te donne en spectacle Nasami, fit Renji en la voyant à genou au sol.

-Heu, c'est si important que ça que votre relation reste secrète ? fit Matsumoto.

-Oui !répondirent Renji et Nasami en même temps.

-Tiens tiens tiens, on dirait qu'il y a un lien entre ce cher Hitsugaya et cette nouvelle capitaine de la 5ème division. Voilà qui me donne quelques bonnes idées pour pimenter cette mission.

**************

-Akio-chan ! fit Yumiko en entrant dans la chambre du capitaine de la 10ème division.

-Qui es-tu et comment oses-tu entrer sans permission dans mes appartements.

-Akio-chan ! Ne me dit pas… que tu m'as oublié. C'est moi, Yumiko.

-Yumiko ?...

Continue on chapter 18…