Voilà le dernier chap de cette fict, heureusement qu'il y a deux ficts qui continuent celle-là ! Je vais aussi les traduire, il faut juste du temps. La fict qui suit s'appelle Changements en Temps de Guerre. Je remercie ma bêta o8oangio8o qui a pris le temps de corriger les fautes de ce chap.

Félicitation à Shadd the Akago's King qui a posté la 300ième review et a donc eu ce chap en exclu.

Chapitre 35 :

« ENDOLORIS ! »

« Oh comme c'est original. » murmura Rahkesh alors que le sort de Voldemort volait vers Namach, qui l'esquiva.

« Un peu inutile aussi, les vampires de son temps, ils sont entraînés à faire face à des douleurs pires que ça. » fit une voix dans l'ombre. Rahkesh, Maugrey, et Regulus le renard se retournèrent. Rahkesh et Maugrey avaient déjà tous les deux sortis leurs baguettes mais ils avaient aussi sortis d'autres armes – des couteaux et des tasers. Des éclairs craquèrent près du sol et une étrange lueur illumina l'air autour de Maugrey. Puis ils se calmèrent tous les deux quand ils reconnurent le signal d'Akren – c'était quatre loups garous. Un léger sentiment d'excuse suivit le signal, suivi par une brève sensation de paix, et tout le monde se relaxa une peu. Regulus regarda les deux humains, Maugrey lui fit un rapide signe de la main, ce n'étaient pas des ennemis. Daniel sourit à Rahkesh et hocha la tête, il se tenait derrière une femme aux cheveux gris extrêmement bien musclée qui n'était pas beaucoup plus grande que Molly Weasley. Rahkesh regarda les deux autres, tous les deux des hommes, l'un se tenait derrière Daniel l'autre se tenait de l'autre côté de la femme. Rahkesh vérifia magiquement l'air autour d'elle et saisit l'aura d'un loup garou alpha.

Rahkesh et Maugrey donnèrent magiquement leurs noms, silencieusement, la femme loup garou répondit avec son nom, Relora, et le nom des deux autres hommes, Maxwell et Geoff.

« Nous avons senti les magies destructives, nous avons pensés que nous devrions faire un saut et voir ce qu'il se passait. Lord Hadrian est un … allié, après tout. » fit Relora avec une légère grimace à appeler un vampire un allié.

« C'est pareil pour nous. » grogna Maugrey. « Je ne savais pas que Voldemort savait comment faire ça. »

Tandis que Namach esquivait un autre Endoloris, les vampires derrière lui formèrent des groupes. Une douzaine d'entre eux formèrent un cercle et commencèrent un sort qu'Harry ne pouvait pas entendre et qu'il ne reconnaissait pas, une lueur rouge commença à se former autour d'eux. Cyala se détacha des vampires suivie par quatre autres de son clan. Rahkesh reconnut les parents de Daray, Elara et Sabien Atéres, d'après les descriptions de Daray. Elara avait l'allure d'une top modèle avec de beaux cheveux roux tandis que Sabien était un massif vampire noir taillé comme un bulldozer. Sabien était même plus grand que Namach et deux fois plus large d'épaule avec pas une seule mèche de cheveux. Il ressemblait à un lutteur professionnel.

Un frisson traversa l'esprit de Rahkesh, et il le bloqua tandis qu'ils se préparait, des détraqueurs, en grand nombre. Le rire aigu de Voldemort le fit grimacer. Le mage noir regarda en arrière en direction des nuages et rit de nouveau alors que les vampires levaient les yeux.

Les vampires avaient aussi repérés les détraqueurs. Ils semblaient ressentir les effets encore plus fortement même que Rahkesh, il pouvait voir ceux qu'ils présuma être les plus jeunes haleter et trembler. Puis ils commencèrent à lancer des patroni. Des nuages de créatures argentées, la plupart d'entre eux totalement corporels, chargèrent la masse noire.

« Avis Patroni ! » aboya Namach, suivi par Cyala lançant le même sort. Les oiseaux patroni s'envolèrent en bloc de leurs baguettes, de grands oiseaux (des simurgs mais je ne sais pas ce que c'est) étincelants de blanc d'or, et d'argent par Namach, environ une douzaine. Les oiseaux frappaient les détraqueurs avec leurs serres et criaient bruyamment. De Cyala sortit une dizaine de léopard ailés argentés et dorés. Ils furent renforcés quelques secondes plus tard par un petit troupeau de patroni des autres vampires, des biches ailées, des runespores, des lions, quelques chauves souris, des aigles, des faucons, des flamants roses, des diable de Tasmanie, des autruches et même un troupeau de minotaures.

Voldemort regarda ses détraqueurs être rassemblés en troupeau serré, des patroni de tous les côtés, et ces dernier attaquèrent vicieusement Une fois que les patroni les avaient sécurisés, quatre nouveaux patroni furent lancés, et ceux-là étaient différents. Ces patroni brillaient d'une lueur dorée. Un oiseau pour Namach et un tigre pour Cyala, suivis par une chauve souris et un aigle. Les patroni doré frappèrent les détraqueurs, et les détraqueurs commencèrent à crier. Des cris d'agonie horribles qui forcèrent rapidement Rahkesh à désactiver ses sanguimagies auditives. Il ne savait pas quel genre de patroni c'était, mais vu que les runes sanguimagiques de Cyala brillaient sur sa peau comme une toile d'araignée dorée, il supposa que c'était une forme avancée du sort impliquant la sanguimagie.

Des sorts rouges et des sorts mortels verts volèrent sur le champ de bataille en vagues de lumière. Les vampires esquivaient les sorts mortels et reflétaient les sorts rouges, peu importe ce que c'était, vers les mangemorts.

La brigade aérienne s'abattit d'en haut, s'étant regroupée. Ils volèrent droit vers les vampires lançant des sorts aussi vite qu'ils le pouvaient. Les vampires au sol esquivèrent, feintèrent ou créèrent des boucliers. Certains d'entre eux commencèrent à répliquer avec des sorts pour briser les balais et des sorts pour écraser les crânes.

La lueur rouge entourant les douze vampires commença à s'élever dans les airs, puis un treizième vampire commença à créer des vagues de feu et le sort prit forme, se métamorphosant en un cyclone tourbillonnant de flammes qui se dirigea vers les mangemorts. L'air commença à chauffer et les bruits infernaux bloquèrent tous les autres sons alors qu'il s'approchait des mangemorts, changeant le ciel en un brillant orange. Il se nourrissait de magie, soutirant la magie et les corps de quiconque était assez près de lui, de grandes langues de feu courraient après les mangemorts, s'enroulant autour et les attirant à l'intérieur, drainant leur magie et l'utilisant pour créer de petites tempêtes de feu. Rahkesh n'avait jamais vu quelque chose comme ça, des tornades de feu lancées après les mangemorts qui aspiraient la magie et les corps, mais qui ne faisait pas de dégâts sur le terrain. Ils tournaient autour, grandissant alors qu'ils consommaient, laissant seulement quelques morceaux de cendres flottant dans les airs et des cris d'agonie audibles avec ses sens télépathiques à cause de la magie qui avait été arrachées à aux âmes des mourants. Bientôt, une demi- douzaine de cyclones de feu tourbillonnaient à la recherche de mangemorts.

Des sorts volaient partout maintenant, la plupart des visibles provenaient des mangemorts. Le plus souvent les invisibles provenaient des vampires et ne pouvaient qu'être ressentis. Les mangemorts s'effondraient avec leurs intestins sortant tandis que leurs yeux éclataient et que leurs membres explosaient.

A proximité, un vampire s'effondra en criant, un pieu dans sa poitrine, la pointe sortant dans son dos. Celui qui avait utilisé ce sort pour créer le pieu avait bien réussi. Si le pieu était enlevé immédiatement et que la blessure étai guérie, il vivrait. Deux vampires allèrent à son secours alors que deux mangemorts se jetaient sur le vampires tombé. Les vampires attaquant agirent en équipe soudée ; l'un attrapa leur camarade tombé tandis que l'autre levaient les deux mains, aucune n'avait de baguette, et il commença à essayer de faire des nœuds avec une ficelle, ses doigts devinrent flous. Les mangemorts s'effondrèrent quelques secondes avant qu'ils aient terminé le sort qu'ils avaient essayés de lancer, et ils tombèrent quand le quatrième nœud fut noué, et commencèrent à convulser comme des poissons hors de l'eau au sixième. Au huitième nœuds, ils étaient morts. Rahkesh soupira d'envie, comme il voulait apprendre la filimagie !

Voldemort créait de nouveaux sorts, retenant deux des tornades enflammées d'une main, tout en essayant, de l'autre, d'éloigner les Patroni de ses détraqueurs souffrants. Les patroni commencèrent à tomber sous les coups de fouet de magie noire, et quand Voldemort les renforça encore, les plus faibles patroni furent la proie des nuages noirs et disparurent. Les plus forts se précipitèrent en avant, mais les détraqueurs prenaient déjà la fuite.

Regardant le champ de bataille jonché de décombres, Rahkesh vit Namach lancer des sorts inconnus qui en premier gelaient les mangemorts qu'ils frappaient, puis les brisaient en petits morceaux, sept ou huit tombant à chaque sort. Il regardait Voldemort, attendant la prochaine grande attaque.

Les cyclones de feu gagnaient en puissance avec ceux qu'ils avaient tués et s'en prenaient maintenant aux volants. Les ballotant avec des vagues d'air chaud et les aspirant ainsi que leur magie. Les vampires au sol lançaient maintenant des boules de feu en l'air, et chaque queue de balai enflammée était rapidement repérée et attrapés par les cyclones de feu. Ils semblaient ressentir les balais enflammés et des tentacules de feu partaient du centre des cyclones en longues vagues pour capturer les balais enflammés et les sorciers qui volaient avec.

Au sol, les douze vampires qui avaient créés les cyclones de feu étaient enveloppés d'une brume rouge impénétrable. Rahkesh réalisa qu'ils étaient sans défense contre les attaques extérieures, trop concentrés sur leurs six cyclones de feu. D'autres vampires bougeaient pour arrêter tous les sorts qui se dirigeaient vers eux. Certains commencèrent à utiliser la filimagie pour créer des boucliers autour de leurs camarades immobiles et inattentifs tandis que d'autres déviaient les sorts.

Rahkesh se retourna vers Cyala et la regarda alors qu'elle fermait les yeux et frissonnait, puis elle commença à se transformer. D'énormes ailes noires avec des reflets rouges jaillirent de son dos tandis que ses yeux s'ouvrirent pour se révéler être d'un rouge vif éclatant. Des griffes sortirent de ses mains et de ses pieds.

« J'imagine. » fit Maugrey, « que cela serait un ange noir. »

« C'est approprié. » acquiesça Rahkesh.

Alors que sa transformation s'opérait, Cyala donna des ordres, et ses vêtements commençèrent à changer, se transformant en un tourbillon de Magie avant de dévoiler une armure. Une armure de métal noir décorée d'or, apparaissant impossible à enlever et très prêt du corps, elle ne l'empêchait pas de bouger alors qu'elle se pencha pour vérifier chacune des armes qui étaient apparues.

Le blason des Atéres, un ange argenté et rouge sombre dans une anneau d'or en feu avec une étoile argentée et dorée au dessus et une goute de sang rubis en dessous, une épée d'un côté et un fouet de l'autre côté étaient apparus avec son armure. Un blason sur chaque épaule, un autre plus grand dans le dos, des blasons sur ses bottes et sur les gaines de ses armes. Satisfaite que toutes ses armes soient en ordre, Cyala tapa sa gorge et chaque protège-bras avec un doigt. De longues vrilles de métal de sang apparurent, du métal noir avec des éclats rouges et ors à l'intérieur. Le métal de sang s'enroula dans les runes de sang, connectées comme un collier autour de son cou, et plongeant vers les protèges-bras. Le métal de sang brilla brièvement puis devint noir. Cyala voûta son dos et déploya ses ailes.

Des flammes noires jaillirent tout autour de son corps, recouvrant ses ailes et son corps. Le feu jaillit de l'extrémité de ses ailes à trois bons mètres et traînèrent dans son dos comme une queue ou un long fouet. Elle sauta dans les airs avec un rugissement surnaturel et elle s'envola vers les mangemorts., Le feu s'étendit jusqu' à ce que son corps physique soit invisible à travers les flammes. Du feu jaillissait de sa bouche et de ses mains, éclairant les jeunes vampires qui fuyaient devant elle. Ses ailes frôlaient leurs têtes, incinérant leurs crânes partout où elle les touchait.

Derrière elle, les quatre autres de son clan étaient aussi transformés, aussi en anges noirs. Sabien et Elara s'envolèrent dans un jaillissement de flammes et sautèrent dans les cyclones enflammés, se déplaçant dans l'air chaud pour attaquer les mangemorts sur leurs balais. Les deux autres suivirent Cyala dans l'armée des mangemorts et ils allèrent après les jeunes vampires. Puisque les vampires et les humains et les détraqueurs ne se mélangeaient pas beaucoup, il était facile de repérer une foule de jeunes vampires terrifiés et d'atterrir au centre du groupe, puis de déployer leurs énormes ailes enflammées et de tous les rôtir. La chair des vampires brûlaient bien plus facilement que la chair humaine.

Rahkesh regarda les anges noirs alors qu'ils fondaient sur les ennemis, transformant les vampires attaquants en tas de centres. Ok, donc peut-être que c'était une raison pour laquelle la forme de démon de Daray n'avait pas été considérée comme trop étrange. L'animagus d'ange noir devait se transmettre dans la lignée de Cyala … même s'il était peu probable que son créateur ait fait ça. Elle devait avoir trouvé un moyen de le transmettre par son sang, une certaine forme de sanguimagie, même si Rahkesh n'avait jamais entendu parlé de quelque chose d'aussi avancé. Ça devait être impossible, ce qui fonctionnait pour un ne fonctionnait pas pour tous, la forme aurait due être rejetée par le corps des autres … peut-être que c'était lié à l'existence de Cyala. L'exposition aux magies de leur créateur autorisaient les autres à conserver leur forme jusqu'à ce qu'il devienne une part d'eux.

La bataille se déplaça de nouveau, et les mangemorts et les vampires courraient soudainement vers le petit groupe, hurlant des sorts les uns aux autres. Les loups garous bondirent hors du chemin et se placèrent derrière de grands morceaux de marbre qui avait été une colonne du hall d'entrée. Maugrey se baissa et roula à côté d'eux tandis que Regulus sauta entre les morceaux effondrés du plafond.

Rahkesh se tourna pour rechercher Nagini, le grand serpent était toujours coincé où elle avait atterri, sifflant, et se tordant pour se dégager.

Des sorts volaient au dessus de sa tête, Rahkesh esquiva, une soudaine explosion l'aplatit sur le sol et il entendit des zing de bruits de métaux autour de lui. Des grenades ?

Le combat était tout autour de lui maintenant, et l'espace entre lui et Nagini était impossible à atteindre. L'air se réchauffait et brillait derrière ses paupières, Rahkesh ouvrit les yeux et roula de côté.

Un des cyclones de feu se dirigeait vers lui ; il bascula sur le côté et regarda vers Nagini alors que les premières langues de feu s'enroulaient entre eux.

« Rahkesh ! » aboya Maugrey, Rahkesh se précipita dans l'espace libre derrière les colonnes de marbre. Nagini allait devoir attendre.

« Par l'enfer, je veux juste ce satané serpent. » grogna-t-il, « Alors nous pourrons partir d'ici. » Un ange noir vola au dessus et Maxwell retint son souffle et se mordit le poing pour s'empêcher de hurler alors qu'une vague de feu brûlait sa chaussure et lui carbonisait son pied.

« Une fois là-bas, on fait une pause - »Un silence abrupte arrêta Maugrey en pleine réponse. Les loups garous, à part Maxwell, sautèrent par-dessus la colonne de marbre tombée à terre et les deux humains et le renard suivirent.

Des inféris, une armée d'inféris, marchaient autour des arbres restants au bord de la pelouse de l'ancien manoir, et ils montaient la colline vers eux.

Voldemort fit un rapide comptage de tête de ses inféris puis il se tourna triomphalement vers les vampires, qui s'étaient regroupés. La poignée de ceux qui contrôlaient les tornades de feu et leurs gardes relâchèrent le contrôle qu'ils avaient et les tornades quittèrent le sol et s'envolèrent derrières les vampires, protégeant efficacement leurs arrières. Les vampires avaient reculés, se regroupant derrière leurs leaders, laissant Hadrian Maître de Londres, Tristan Namach et une poignée d'autre en première ligne. Où ils étaient partis, Rahkesh repéra quelques vampires morts au sol. Avec les magies les soutenant parties ainsi que leurs vies, ils étaient faciles à repérer – ils pourrissaient anormalement rapidement, disparaissant alors que les corps s'écroulaient en poussière. Ainsi la bataille ne serait pas sans perdre du côté des vampires. Puis Rahkesh se rappela avoir entendu Cyala et Namach discuter d'avoir à tuer quelques uns des radicaux pour rassembler les vampires et les faire coopérer. Donc peut-être que ceux-là avaient été tués par les anciens sous couvert de la bataille ?

Parmi les vampires rassemblés des hurlements commencèrent à se faire entendre. Des hurlements d'un genre que Rahkesh n'avait jamais entendus et d'après les regards perplexes des loups garous, ils ne pouvaient pas non plus les identifier. Probablement canins, les hurlements sonnaient comme un mélange entre un loup et un long rugissant, mais il y avait quelque chose en eux qui rappelait fortement à Rahkesh les démons.

« Ah, bien sûr, les chiens de l'enfer, » grogna Maugrey approbateur. « Chaque maître de cité en a quelques uns et ils protègent la lignée de leur meute comme un secret familiale de vie ou de mort ; Lord Hadrian a élevé sa propre lignée depuis des siècles.

« Ce n'est pas ce qu'il parait, » avertit Relora, « Il y a des subterfuges ici, il y a quelque chose d'étrange à propos de ces vampires. »

Rahkesh jeta un coup d'œil en l'air alors qu'une odeur étrange assaillit ses narines. Il y avait des anges noirs au dessus, une douzaine d'entre eux. L'odeur serait les corps carbonisés des restes de la force aérienne maintenant démolie de Voldemort qu'ils tenaient dans leurs griffes. La famille Atéres n'était pas une nombreuse lignée de vampire ; la douzaine d'anges noirs était probablement toute la force des Atéres en Europe, moins ceux trop jeunes pour se transformer.

« Je ne suis pas sans pitié. » déclara Voldemort au milieu des décombres et des cadavres. « Il est encore temps de se rendre. »

Les inféris étaient en haut de la colline, derrière Voldemort et ses mangemorts et ses détraqueurs … bien qu'il semblait y avoir moins de détraqueurs qu'il y en avait eu au début. Pouvaient-ils être détruits ? se demanda Rahkesh. Il n'avait pas regardé les détraqueurs d'aussi près, est-ce que ses patroni soutenus par la sanguimagie en avaient détruit quelques uns ?

Les vampires derrière Namach disparurent dans les airs, des illusions. Un cri de guerre sauvage éclata parmi les mangemorts alors que des vampires apparurent du néant et envoyèrent des nuées de sorts mortels.

« Je vous l'avais dit. » murmura Relora.

Voldemort cria de rage alors que presque tous ses mangemorts restants moururent en quelques secondes, pas assez rapides pour se mettre à l'abri à temps. Les vampires se retournèrent d'un seul bloc vers les inféris, des armes revêtues de feu magique apparurent dans leurs mains. Les inféris chargèrent. Les vampires attendirent que les inféris viennent à eux, puis il bougèrent à une vitesse incroyable, brandissant leurs armes avec une efficacité mortelle indéniable. Les flammes magiques suivaient les armes à travers les cadavres animés, les réduisant en cendres, et brisant la magie qui les animait.

Un fracas de tonnerre et un crépitement attira l'attention de Voldemort vers les anciens vampires lui faisant face sur le champ de bataille.

Les mains de Namach étaient levées, et bougeaient lentement, déclenchant la sanguimagie sur ses bras et son visage en de délicates lignes dorées et une lueur commença à briller autour de lui. Ce n'était pas une lueur brillante mais sombre. Buvant la lumière et n'en dégageant aucune, à part ses yeux luisants. Le sol trembla et frémit sous leurs pieds et on entendit le bruit de pierre broyées et des larmes et des gémissements des profondeurs de la terre alors que des masses de terre et de roche s'ébranlaient.

La terre trembla une fois de plus, puis il y eut un bruit de déchirement assez haut pour que les observateurs de bouchent les oreilles. Une plaie béante s'ouvrit dans le sol, en forme de cercle jusqu'à ce que Namach se retrouve sur un plier de roche au centre d'un gouffre ténébreux. Des morceaux de gravats et de pierres brisées tombèrent dedans et il n'y eut aucun bruit indiquant qu'ils aient touchés quelque chose.

Le vampire regarda en l'air , et les anges noirs plongèrent. C'est à ce moment que ce qu'ils transportaient dans leurs griffes, caché dans le ciel noir, devint visible, des détraqueurs. Ou, plutôt, des détraqueurs morts, qui pendaient mollement et ruisselaient de char pourrie.

Les anges noirs relâchèrent les restes, les jetant dans le fossé entourant l'ancien. Ensuite ils déployèrent leurs ailes jusqu'à ce que le feu d'un bout d'une aile touche celui d'une autre ; et ils suivirent les corps dans l'obscurité, illuminant brièvement le trou en descendant, jusqu'à ce qu'eux aussi disparaissent.

Les vampires progressant vers les inféris se retournèrent, et exécutèrent un sort synchronisé, bannissant les corps des mangemorts et brûlant les restes des inféris qu'ils avaient tués jusqu'à présent, quelques centaines gisaient aux pieds de Namach. Les corps semblaient se fondre en une grande masse de chaire morte pourrie. Puis ils retournèrent aux inféris restants. Maintenant au lieu d'attaquer ils se répartirent en quatre lignes. Les lignes se divisèrent en envoyant la moitié des vampires à gauche et la moitié à droite de l'armée d'inféris. Plus de vampires couraient derrière les inféris pour bloquer toute retraite.

Du fond du gouffre entourant Namach un lueur argentée se répandit, s'échappant vers le haut, comme des filets de brume. Des âmes et la magie des détraqueurs. La magie utilisée pour garder les âmes liées aux détraqueurs, de la magie de mort. Les inferis aux pieds de l'ancien commencèrent à se déformer sous les morceaux de magie de mort qui les touchaient.

Namach fit signe aux âmes dérivantes et elles s'approchèrent de lui, sous sa direction, elles perdirent toute forme et devinrent des nuages de magie d'âme, flottant en direction des inféris.

Maintenant de la magie rouge foncée commença à sortir du sol suivie par de longes flammes signalant le retour des anges noirs. La magie rouge se réunit en longs fouets et s'enroula autour de Namach et la masse argentée d'âmes et les inféris. L'ancien vampire leva ses mains et sortit un couteau, avec lequel il commença à activer des sanguimagies spécifiques avec des incisions précises sur ses bras et ses mains. Il jeta finalement le couteau de côté. La sanguimagie qu'il avait appelé brillait d'une lueur dorée. Une grande vague de magie noire flotta autour de lui, le cachant de la vue de tous, elle se propagea pour se mêler à la magie rouge.

Le pilier de terre où l'ancien se tenait commença à luire, bientôt la lueur se transforma en flammes. Les anges noirs étaient dans la terre, Rahkesh pouvait voir leurs formes onduler comme des ombres dans l'eau sous la boue.

Bientôt les flammes explosèrent, enveloppant le vampire ancien, les inféris, les âmes tirés des détraqueurs morts, la magie des détraqueurs et quelque soit les magies qu'il travaillait.

« Enfant, » parla Namach depuis l'intérieur de la boule de feu, ne s'embêtant pas à crier, sa voix sombre et lisse était suffisamment bien entendue par-dessus les sons de la bataille, « J'ai inventé les inféris. »

Une vague de magie noire passa à travers les murs de feu. La force explosive envoya des flammes voler dans toutes les directions, Rahkesh et ses compagnons se jetèrent au sol alors que les vagues de feu volaient au sol juste au dessus de leurs têtes. Levant les yeux, Rahkesh vit la mage noire balayer le champ de bataille jusqu'à l'armée d'inféris.

Il ne les frappa pas alors qu'il passa parmi eux, et les inferis tombèrent comme des feuilles mortes lors d'un orage quand il passa, des bouts de magie quittant chacun d'eux, s'ajoutant à la vague noire. En quelques secondes l'armée d'inféris toute entière, qui devait avoir pris des mois à être construite, des milliers de corps animés, était tombée.

Puis les anges noirs surgirent de la terre, suivant les vagues de magie de mort, le feu les enveloppant brûlant les reste des inféris.

Namach remit la terre en place, envoyant les mangemorts restants, quelques vampires et Rahkesh et les loups garous au sol alors que la terre tremblait.

« Très intelligent, vampire, très intelligent. Mais je ne suis pas encore fini. » s'écria Voldemort. Il ne semblait plus aussi confiant, remarqua Rahkesh. Voldemort leva sa baguette et une vague de couleur bleu s'en échappa. D'où les inféris étaient venus, des hurlements s'élevèrent. Rahkesh connaissait ses hurlements, des loups garous. Peut-être quelques centaines, leurs voix se joignaient pour devenir presque douloureuse à entendre.

Les vampires commencèrent à remonter la pente au centre des décombres. Au son des hurlements certains commencèrent à rire. Les hurlements se rapprochèrent, et en quelques secondes, les loups garous apparurent, grimpant la colline. Les vampires se divisèrent en lignes et ceux contrôlant les tornades de feu les lancèrent dans leur direction.

Suivant le feu vinrent les chiens de l'enfer Seulement quelques dizaines de bêtes, mais néanmoins redoutables. Les vampires se rassemblèrent, certains d'entre eux s'assirent sur les décombres pour regarder. Apparemment non concernés par la nouvelle menace.

Rahkesh n'avaient jamais vu de chiens de l'enfer, leurs poils luisait d'un éclat rougeoyant et métallique. Ils semblaient aussi très fort et était très grands, bien plus grand que n'importe quel loup garou. Pas des créatures contre lesquels il voudrait combattre.

« Votre manoir s'est effondré, vos serviteurs sont morts, et mes loups garous sont en chasse. Vos chiens de l'enfer ne dureront pas longtemps, pourquoi gaspiller vos vies ? Rendez-vous et nous pourrons arriver à un arrangement ? » fit Voldemort.

Les vampires commencèrent à rire. Tous. Finalement Lod Hadrian s'arrêta et s'avança.

« Oui hé bien, mes chiens de l'enfer savent ce qu'ils font. Les gardes que vous avez tué n'étaient pas de vrais gardes. Et, puisque vous l'avez mentionné, à propos de mon manoir, il est en bon état. » Le maître vampire approcha ses doigts de son visage, ses bras, ses paumes demain, et sa poitrine, activant des runes de sanguimagie. Ses poignets commencèrent alors lentement se rapprocher et se faisant une lueur se répandit sur le champ de bataille. Des lignes fines comme des toiles d'araignées chancelèrent et sortirent des décombres de ce qui fut un magnifique manoir. Puis il ferma ses yeux, prit une grande respiration, et desserra les poings.

Les morceaux de débris et autres sur le sol, de mètres d'épaisseur, commencèrent à se redresser, à reconstruire entièrement le manoir depuis le sol en moins d'une minute, le laissant debout, parfait, intact. Même l'herbe était intacte, non écrasée ou salie.

Le choc de Voldemort se montra clairement sur son visage, puis il se ressaisit et cria des ordres à ses mangemorts restants.

« Relora, tu réalise l'opportunité là ? » demanda prudemment Rahkesh, après avoir bougé de l'autre côté de Maugrey, loin d'elle. Pendant un moment, la femme alpha fronça les sourcils, et elle hocha brusquement la tête. Maxwell, son pied guéri par Daniel, rejoignit le groupe et ils sortirent tous des potions de l'intérieur de leurs robes et les burent. Maugrey lança un sort de silence alors que les loups garous se jetèrent à terre et commencèrent à se transformer. Bientôt quatre grands loups garous se précipitèrent vers les vampires rassemblés, ralentissant alors qu'ils s'approchaient et ils allèrent s'asseoir à côté de Lord Hadrian, qui les regarda surpris. Relora fit la version loup garou d'un rire, puis elle et ses trios compagnons allèrent chasser avec les chiens de l'enfer.

« Des loups garous et des vampires travaillant ensembles, je n'aurai jamais pensé voir ça. » murmura Maugrey.

« Hé bien il a juste fallu le plus puissant psychopathe au monde pour les amener à le faire. » fit Rahkesh.

Avec les loups garous hors du chemin, Rahkesh commença à chercher après Nagini. Le serpent s'était apparemment libéré de la pointe de métal sur laquelle elle s'était empalée quand elle avait atterri. Mais le sang sur le sol était très frais, elle venait juste de s'échapper.

Voyant que ses loups garous ne gagnaient pas contre les chiens de l'enfer, en dépit de leur nombre écrasant, et que ceux qui passaient les chiens de l'enfer étaient rapidement frappés avec des sorts par les vampires, Voldemort appela son dernier plan de recours.

Rahkesh entendit le sifflement, même à travers la distance qui le séparait du bruit des chiens et des loups garous. Il invoquait, en fourchelangue.

« Oh merde, c'est pas bon. »

Des basilics, leurs portoloins s'activaient par une convocation en fourchelangue, quatre apparurent à côté et derrière Voldemort. Des basilics africains, l'informa sa magie fourchelangue quand il rechercha l'information.

Brusquement, son esprit fut remplit d'un flot d'information, se jetant dans sa mémoire d'une telle manière que Rahkesh était certain qu'il oublierait tout, mais les informations seraient accessibles via la magie fourchelangue. Il y avait quatre variété de basilic africains ; le basilic pygmée, le basilic du désert, le basilic noir des forêts humides (à ne pas confondre avec le basilic vert des forets humides, une sous-espèce d'Amérique du Sud), et le basilic bleu des plaines (nommé d'après la couleur de ses yeux et de ses œufs). Ils étaient tous bleus, et le plus petit d'entre eux était bien plus grand que la forme de serpent de Rahkesh, malgré que le fait que sa forme soit la deuxième plus grande variété de basilic au monde (les rouges d'Asie). Bien, les bleus étaient les troisièmes plus grands, à la naissance. Et manifestement tous ceux là avaient quelques centaines d'années, mais ils n'étaient pas très vieux. Ses magies l'informèrent soudainement de vérifier la marque en forme de flamme autour des yeux et des narines et sur les bords des écailles au ventre. Les quatre bleus les avaient aux yeux, mais pas aux deux autres endroits Aucun d'entre eux n'avait plus de cinq cents ans alors. Mais presque.

« Rahkesh ? » demanda Maugrey, « Que sont-ils ? » Regulus, qui était assis à côté d'un solide portail en fer noir près du verger, regarda vers lui. Rahkesh secoua la tête pour s'éclaircir l'esprit de la brume que l'inondation d'information avait créé.

« Tous les basilics peuvent tuer avec leurs yeux, et leurs venins ne sont pas si différents, à part pour les pygmées et la plus grande variété de toute. Il y a trois espèces connues de basilic et quatre sub-espèces pour chacune. Ceux-là sont des bleus africains, tous âgés de moins de cinq cents ans, mais probablement plus de quatre cent ans. La forme des crêtes semblent être identique, » ajouta-t-il, en désignant leurs têtes « Peut-être des frères et sœurs. »

« Ta forme de basilic ? » demanda Maugrey.

« Pas une bonne idée, ma sub-espèce est bien plus grande que la leur à la naissance, mais je suis jeunes, tu prends les années humaines, tu les convertis en années serpents, et je suis toujours plus jeune. Je suis plus petit qu'eux tous, bien que de pas beaucoup. Au niveau taille et poids uniquement, je pourrai en avoir un mais seulement si je savais me battre sous ma forme de serpent, et je ne sais pas. » Et il n'allait pas oser se fier à sa magie fourchelangue pour lui apprendre pendant qu'il combattrait.

Voldemort pensait évidemment qu'il avait sorti une carte qui allait lui faire gagner la bataille. Même un maître vampire trouverait un basilic difficile à battre. Il recula et se fit léviter pour regarder, ses mangemorts restants levèrent des boucliers et commencèrent à lancer des sorts aux vampires, essayant de les forcer à se concentrer sur eux jusqu'à ce que les basilics se soient rapprochés.

Où était Nagini ? Surement qu'un serpent aussi grand et blessé ne pouvait pas très bien se cacher, mais les arbustes décoratifs, maintenant vivants et debout, étaient épais et nombreux. Mais elle ne pouvait pas avoir bougé très rapidement, et les buissons étaient très épais, ils devraient avoir appuyés sur sa blessure. « Sygra ? »

Les vampires avaient leur plan. Un groupe d'entre eux se détacha du reste et bougea, suivi par un des basilics qui se précipita après eux essayant de dépasser les vampires. Bougeant rapidement, ils l'interceptèrent et l'attaquèrent. Un barrage de sort lumineux vers les yeux, suivi par des sorts pour percer des trous dans ses écailles extérieures protectrices pour atteindre la fine couche de peau en dessous.

Voldemort y avait pensé, et tous les sorts rebondirent sur les écailles autour du serpent. Il se secoua, siffla, et frappa, les vampires se dispersèrent. L'un d'entre eux ne fut pas assez rapide et fut transpercé par un croc au niveau de la poitrine.

« ça doit être une pierre de protection. » fit Maugrey.

« Une quoi ? »

« Une pierre, habituellement une gemme, avec des sorts qui ne s'activent pas sur la pierre mais sur quelque chose proche d'elle. Les serpents doivent avoir avalés les pierres de protection. Intelligent de sa part. » grogna les vieil Auror. « Et un problème pour nous. »

« Oh, je ne pense pas, pas vraiment. » fit Rahkesh , attendant tandis que Sygra essaya de repérer Nagini pour qu'il puisse utiliser un sort de convocation. S'il ne savait pas exactement où elle était quand il le jetait, elle pourrait probablement le contrer. « Regarde juste. »

La douzaine d'anges noirs attaquaient maintenant. Volant en cercles autour du basilic que les vampires attaquaient, le griffant avec leurs griffes empoisonnées. Leurs griffes glissaient sur les sorts et l'un d'eux réussit finalement à planter ses griffes dans un œil, faisant crier le basilic. Leurs flammes ne pouvaient pas faire directement du mal mais la chaleur extrême avait probablement commencée à provoquer des cloques sous les écailles. Les bleus des plaines pouvaient supporter le feu, mais seulement jusqu'à un certain point, quand ça devenait trop chaud, leur épaisses écailles ne pouvaient pas bloquer toute la chaleur.

Regardant les autres vampires, Rahkesh vit qu'ils étaient en mouvement, s'écartant, laissant Namach au centre. L'ancien avait de nouveau son couteau en main et avec de minuscules incisions, il avait activé un vaste ensemble de runes. Un très vaste ensemble, la lueur qu'ils dégageaient était douloureusement brillante. L'ancien libéra son pouvoir, les vampires se reculèrent encore, les plus proches tremblant visiblement. Regulus glapit de surprise alors que la magie de l'ancien les balaya, assez épaisse pour étouffer et rugissante comme un orage en mer. Le danger était presque suffisant pour forcer les plus calmes à la terreur et à la panique. Au même moment, le côté vampirique envoya une aura noire séduisante qu'il était difficile d'ignorer. C'était une combinaison grisante, un immense pouvoir rugissant et une terreur assez forte pour envoyer un esprit non entraîné en choc couplé avec une attirance séduisante qui faisait trembler les vampires les plus proches. Rahkesh luttait furieusement pour le bloquer, à côté de lui Maugrey secouait sa tête comme un chien mouillé. Finalement l'Auror frémit et gronda, puis il se redressa et cligna des yeux. Rahkesh serra les dents et souhaita avoir un bon petit animagus bien discret – un animal de serait pas autant affecté.

« J'avais toujours espéré voir la forme animagus de Namach, j'ai parié avec un ami sur ce que c'est. » fit Rahkesh quand il retrouva le contrôle de sa voix. Il pouvait sentir le pouvoir se rassembler en Namach, et l'air se chargeait au point où il était surpris que ce ne soit pas physiquement douloureux.

« Est-ce là ce qu'il fait ? » demanda Maugrey.

« Oui. Les sorciers faisant de la sanguimagie de sa capacité trouvent habituellement nécessaire de contenir leur animagus avec de la sanguimagie. D'autres le font parce que leurs formes sont trop puissantes ou trop incontrôlables. Dans un an ou deux, je pourrai devoir faire pareil, à cause du caractère assez hors de contrôle des miennes. »

Daray était absolument certain que celle de l'ancien était un des dragons de mort, gardiens de l'enfer, les gardes du corps des diables. Ils avaient de nombreux noms dans de nombreuses cultures et étaient très rares. S'ils existaient réellement. Des légendes disaient qu'ils avaient été là lors de la destruction de l'Atlantide, dévorant les survivants, et qu'ils avaient, selon le mythe, créé le désert du Sahara en brûlant la terre. Rahkesh avait cherché des renseignements sur eux quand Daray avait fait sa déclaration, et il avait découvert qu'il n'y avait jamais eu d'enregistrement fiable de leur existence même pas un fossile. Bien sûr, sa propre supposition était au moins aussi farfelue que celle de Daray, mais au moins la créature qu'il supposait était connue pour avoir existé. Rahkesh avait parié sur un dragon des glaces, probablement, mais pas avec certitude éteint depuis la fin de la dernière Ère Glacière.

Daray était tout à fait certain que sa supposition était la bonne, même s'il n'avait pas expliqué comment il le savait. Mais Rahkesh savait avec certitude qu'il avait raison. Il avait su quand l'ancien avait fait appel à la force de son animagus pour obliger le Thunderbird de Rahkesh à battre en retraite et à arrêter de prendre le pas sur l'esprit de Rahkesh. La glace et le froid et la furie et le feu et les écailles reptiliennes et les ailes et l'immense pouvoir qu'il avait senti alors ne pouvait appartenir qu'à une seule créature connue.

Nagini, il devait trouver Nagini. « Sygra, sens-là. » Sygra se déroula de son cou, et de ses épaules et s'étira, sa langue goutant l'air.

« Tout droit et à droite, à une douzaine de longueurs. » lui siffla Sygra. Rahkesh traduisit la distance du point de vue du serpent – ils mesuraient par rapport à la longueur de leur corps, en pas et avança dans la direction jusqu'à un grand arbuste. « Je l'ai, derrière la rangée de lys … attend je l'ai encore perdue. » s'arrêta Sygra en sentant de nouveau l'air. Rahkesh se baissa, enlevant son coffre caché à son oreille et en sortant une petite fiole avec juste quelques larmes de phénix à l'intérieur. C'était les larmes d'un phénix vivant près d'Akren, il avait pleuré quand son poussin avait été tué par un griffon. Rahkesh avait suivi le griffon dans l'espoir d'avoir une plume ou deux, et il avait attiré les larmes vers lui. Il avait aussi eu des plumes de griffon, une bonne journée pour lui mas pas pour le phénix. Il cacha la fiole dans une poche après l'avoir montré à Maugrey, et il remit le coffre en place. Il aurait peut-être à faire face au contrecoup de la 'mort' d'un horcruxe.

Namach commença à changer. Des flammes blanches jaillirent autour de lui jusqu'à ce qu'il soit trop brillant pour être regardé. Des vagues de magie argentée et dorée s'enroulaient autour de lui en longues mèches comme des fouets. De l'intérieur de la magie s'entendait un horrible rugissement, faisant trembler tout le monde. Puis l'air devint si froid que Rahkesh put voir son souffle.

Un énorme dragon prit la place de la magie, se dressant fièrement sur le champ de bataille. Rahkesh poussa un cri, et ne put réprimer un sourire heureux, il avait eu raison. Un dragon des glaces. Un énorme dragon des glaces avec des écailles blanches, dorées et argentée. Plus grand que tous les dragons qu'il avait jamais vu, facilement plus de deux fois la taille de son Thunderbird, éclipsant les basilic. La tête massive blanche et doré s'élevait plus haut que le manoir, assez grande pour dépasser la plupart des bâtiments de Londres. Les griffes à elles seules étaient facilement de la taille d'un éléphant et quand il déploya ses immenses ailes dans le ciel au dessus du manoir, il cachait la vue. Il n'avait jamais entendu parlé d'un dragon qui soit devenu aussi grand. Mais ce dragon était aussi vieux que sa forme vampirique et certaines espèces de dragon continuaient à grandir tout au long de leur vie. Mais la taille à elle seule était accablante.

Les brillants traits de magie se dissipèrent, laissant le dragon, si grand qu'il était difficile de le voir en entier, dans l'obscurité il était dissimulé, seule la partie inférieur était illuminée par les tempêtes de feu et les anges noirs.

L'air était glacial et quand la tête du dragon se baissa et s'ébroua, des blocs de glace tombèrent et l'air glacial se répandit, gelant visiblement le sol.

« On ne voit pas ça tous les jours. » fit Maugrey doucement.

« Voldemort ne s'attendait pas à ça. » ricana Rahkesh, les faisant se tourner pour regarder le mage noir.

Voldemort était toujours là, levant la tête pour regarder le monstre en face de lui, les vampires tremblaient à ses pieds. Il semblait complètement figé, en état de choc.

Namach rugit, se tourna et attrapa le basilic par l'arrière du cou entre ses mâchoires. Le dragon des glaces mordit fort et le serpent cria, on entendit les os se briser, et du sang éclaboussa les écailles blanches. Laissant le serpent brisé à terre, il expira un air glacial par ses narines et le gela. Il redressa ensuite sa tête et l'envoya au deux autres, il leur retomba dessus. Bien que plus grands que celui que Rahkesh avait combattu dans la Chambre des Secrets, ils n'étaient pas de taille contre le dragon des glaces. Le dragon se retourna, s'abaissa, et rugit et une vague de flammes blanches englua le basilic le plus proche, le gelant sur place. Rahkesh ne pouvait pas dire s'il était mort ou non, mais comme la plupart des créatures vivantes, les basilics étaient faits principalement d'eau, et ça l'avait sûrement tué d'être gelé comme ça. Ou peut-être pas, sa magie fourchelangue l'informa soudainement de la possibilité que ce n'était peut-être que les écailles qui avaient été gelées et qu'il était peut-être en vie.

Le dernier des loups garous se retourna et s'enfuit, les chiens de l'enfer lui donnèrent la chasse jusqu'à ce qu'un coup de sifflet de Lord Hadrian ne les rappelle. Les derniers détraqueurs et mangemorts le suivirent, s'évanouissant dans la nuit, et quittant la propriété aussi vite que possible. Les deux basilics restants se retournèrent et s'enfuirent tandis que les anges noirs fondaient sur celui qui était blessé, lui crevant l'autre œil et repliant leurs ailes enflammées autour de lui tandis qu'ils attaquaient ses écailles avec leurs griffes.

Voldemort, la bouche ouverte et cherchant sa respiration, regarda le dragon. Il l'ignorait, levant sa tête par dessus lui et envoyant d'autres feux blancs vers les basilics qui fuyaient, en gelant un autre. Une seconde vague de feu, cette fois du feu noir, réduisit le quatrième en cendres. Deux morts, deux gelés et éventuellement morts.

« Là-bas. » fit Sygra, « Derrière cet arbre. »

« Accio. » murmura Rahkesh le plus doucement possible. Il l'aurait bien fait silencieusement, mais Nagini avait aussi ses propres pouvoirs. Et il lui était difficile de se concentrer et de mettre tout ce qu'il avait dans le sort quand il la sentait essayer de combattre le sort. Finalement le grand serpent vint atterrir sur le sol près de lui. Rahkesh la garda cachée, hors de vue.

Voldemort se réveilla finalement, et il disparut dans un bruit sec, des flammes blanches frappèrent le sol, Voldemort hurla alors qu'il transplanait, un bras gelé. Le dragon, ennuyé, fouetta l'air de sa queue, aplatissant les écuries du manoir, et envoyant les vampires de cette zone esquiver les décombres qui volaient dans les airs. Lord Hadrian reconstruirait une fois de plus les écuries, il ne se plaindrait probablement pas, décida Rahkesh. Du moins pas avant que quelques siècles se soient passés, trop de chance d'énerver Namach. Lord Hadrian était peut-être un Maître de Cité, mais la structure du pouvoir vampirique ne changeait pas beaucoup avec l'âge et il était sous le contrôle complet de Namach. Namach rugit de fureur à l'évasion du sorcier, et tout le monde s'effondra, les mains sur les oreilles. Les sons qu'un dragon de cette taille pouvait produire étaient physiquement douloureux et Rahkesh sentit des larmes couler de ses yeux. Les loups garous, avec leur ouïe, devait vraiment souffrir et quand il regarda la moitié des chiens de l'enfer semblaient évanouis. Les autres semblaient pleurer et prendre la fuite. Cyala agita ses ailes, et envoya du feu au visage du dragon des glaces, le faisant cligner des yeux et secouer la tête avec un cri indigné et peiné. Namach regarda autour, il apparut soudainement contrit, se rappelant combien son cri avait été puissant. Le dragon secoua la tête et se transforma. L'ancien vampire se trouvait de nouveau parmi eux. Il appela immédiatement les chiens de l'enfer et commença à les soigner.

« Une peu décevant. » murmura Namach, dans le silence absolu qui régnait il était facile à entendre. « J'avais espéré un bon combat, et quelques réels basilics, et non ces petit nouveau-nés. »

Rahkesh savait que s'il la tuait ici, il attirerait trop l'attention alors il la prit, et la fit transplaner jusqu'à son cottage. Maugrey attrapa Regulus et les suivit.

Rahkesh atterrit maladroitement sur le sol, il tomba et entraîna Nagini avec lui, il la stupéfixa avant qu'elle ait pu attaquer. Jetant un autre stupéfix pour être sûr, il attendit que les deux autres aient transplanés, et leur fit signe. Si Nagini esquivait le sort ou le rejetait, il ne voulait pas les blesser accidentellement. Sygra se dégagea de son cou et rampa jusqu'à Maugrey et Regulus, ne voulant pas être sur le chemin.

« Adssvadssrass Kedavssrass ! » s'écria Rahkesh, du mieux qu'il pouvait crier en sifflant. Le lumineux sort vert jaillit de sa baguette et Rahkesh mit tout ce qu'il avait dedans. Chaque colère et blessure des mains de Voldemort, toute la haine qu'il pouvait ressentir.

Nagini se ramollit, morte, l'horcruxe explosa.

De la magie d'un noir d'encre sortit du serpent mort et explosa, criant. Un cris humain qui ne provenait pas d'une gorge. Rahkesh sentit l'air frissonner et il se jeta au sol alors que le tourbillon gris foncé de l'âme explosa en se propageant et se fondit en flammes. Une feu noir l'avala et dans une étincelle de magie noire l'âme disparut ainsi que les restes de Nagini. Les cris s'attardèrent dans l'air et la terre frémit, puis tout se calma.

Le dernier tremblement de terre avait fait tomber tout le monde. Rahkesh se releva et sentit l'air qui était à la fois froid avec une sensation de mort froide et chaud avec l'odeur de la mort.

Puis la douleur se fit sentir.

L'agonie, l'agonie partout, son monde entier était rempli de douleur. De la douleur magique, pas physique, une douleur si profonde que quand il en cherchait l'origine, ça allait bien au-delà de ce que l'Endoloris pouvait infliger, au centre de son âme. Le souffle court, Rahkesh essaya de contrôler sa magie. L'ombre s'approchait de sa vision et Rahkesh étouffa, incapable de respirer, sentant ses poumons et son cœur le lancer douloureusement. Il s'effondra à genoux et serra les dents pour retenir un cri, luttant contre la douleur. De la magie, de la magie étrangère, quelque chose qui ne devrait pas être là. Ses instincts lui criaient que quelque chose devait être fait MAINTENANT. Rahkesh utilisa sa capacité d'Occlumencie et s'enveloppa dedans, fouillant ses souvenirs pour réaffirmer qui il était, appelant sa propre magie, il s'éloigna des magies inconnues. Un bref sifflement en fourchelangue, pas le sien, traversa son esprit. Rahkesh relâcha sa magie, la laissant combler le vide créé quand il avait fait reculer des parties de son esprit, formant un mur solide et poussant la magie étrangère dehors.

Il était libre. La douleur était partie. Rahkesh déboucha la fiole et but quelques gouttes de larmes de phénix, puis il la rangeant avec les mains tremblantes. Il haletait et tremblait, de loin il pouvait entendre Maugrey appeler son nom et il sentit la main de Regulus qui se transformait. Mais il ne répondit pas, son esprit était ailleurs, réalisant juste ce qu'il venait d'apprendre.

Maugrey regarda Rahkesh se ressaisir, les larmes de phénix aidaient clairement contre ce qui l'avait attaqué. Sygra se rapprocha et attendit, regardant Rahkesh et sifflant, et ne recevant pas de réponse. Regulus était de retour sous forme humaine, et ils s'approchèrent tous les deux avec prudence. Rahkesh semblait aller bien, et Maugrey ne sentait pas de turbulence dans sa magie.

Puis Rahkesh commença à crier.

Après une longue vie à lutter contre la magie noire, Maugrey avait entendu de nombreux cris, et il savait que ce qu'il entendait n'était pas de la douleur, pas de la douleur physique. La magie complètement effrénée et incontrôlée grésillant dans l'air autour d'eux lui dit qu'il s'agissait d'une douleur émotionnelle déchirante. Regulus grimaça et se boucha les oreilles alors que les cris de Rahkesh continuaient. Maugrey lança un sort de silence et attendit. Finalement les cris se transformèrent en sanglots et tous les trois, le serpent et les deux humains ne purent que regarder confus Rahkesh tomber en pleurs, sanglotant et criant.

« L'horcruxe ? » demanda doucement Regulus.

« Non, il est parti, complètement. » répondit Maugrey.

Rahkesh était totalement inconscient des deux humains qui le regardait, avec une inquiétude croissante, ou de Sygra à côté de lui, sifflant frénétiquement. Il était bloqué dans ce qui lui avait été révélé au moment juste après la destruction de l'horcruxe. Il avait trouvé le dernier horcruxe. Il y avait eu la coupe, la bague, le livre, Nagini, le médaillon, Voldemort, et un autre.

Lui, Rahkesh, Harry Potter, était le dernier horcruxe.

Je remercie tous ceux qui ont suivi ma trad,je leur fait un bisou et je fais un gros bisous à ceux qui m'ont laissé une review : gros bisous donc à bianka17, 666Naku, Vic dit vic, Shadd the Akago's King, Isatis, titmo, daphlanote. Lil'Am, Flore Jade, klaude (LOL, j'espère que ce chap t'a plus, le combat a montré certaines capacités !), adénoide (effectivement c'est allucinant tout ceux qui le suive pour un pouvoir illusoire !), akan (c'est un pbm d'Ffnet, mon doc word n'a pas de répétition), Sahada, kurayami neko, popov, ju2lalune (merci beaucoup, ça me fait très plaisir que tu dises ça.), vampyse, Anamaelia, Demenciae, luffynette, Ellea Sunmoon et Akira Makkuro.