Titre : Tribulation d'un capitaine maudit, de son larbin imprévisible, d'une naine avec un parapluie à tête de citrouille et de son Bull noir à rayures violettes. (c'est le vrai titre mais il rentrai pas T.T)

Chapitre 01 : Ça commence bien !

Genre : General

Résumé: Tout le monde sait que sur Grand Line il existe des êtres plus étranges les uns que les autres. Et bien Luffy et son équipage n'ont pas fini d'en croiser. Histoire d'un Shishibukaï pas comme les autres.

NA: Tout les personnages de cette fic, excepter Hikari Nekoka, Road Kamelot et Lucian, appartiennent à Eiichirô Oda, auteur de One piece. Hikari Nekoka m'appartient ainsi que l'idée originale de cette fic. Quand à Road Kamelot (très fortement inspiré du personnage de D Gray Man) et Jonas O'Connell il appartiennent respectivement à Edichou et Vivi (deux amies à moi à qui j'ai demander avant de leur emprunter les perso).

Ça commence bien !

~OoOoO~

C'est sur Grand Line que notre histoire commence. Sur ces eaux hostiles, en pleine mer, flottait tranquillement un petit navire ne ressemblant à aucun autre. En effet alors que tout les navire de l'époque ne son fait que d'une coque et un ou deux mat, portant chacun une voile, celui-ci avait trois quilles pour le faire flotter et un seul et unique mat portant deux voiles. Ces dernières étaient repliées. En effet quelques minutes avant, une tempête avait éclaté obligeant les occupants du navire à replier les voiles pour éviter qu'elles ne se déchirent sous la force du vent. Sur chaque quille du navire on pouvait voir que des corps inertes y étaient allongés et entre deux d'entre elle se trouvait un animal ressemblant vaguement à un petit cheval noir rayer de bande violette et à nageoire.. L'un des trois corps était celui d'une jeune fille ne devant pas être âgé de plus de 13 ans, celui du côté opposé était un homme avoisinant la trentaine et enfin celui du centre … n'était autre qu'un petit animal appelé suricate. La pauvre bête semblait avoir fait une crise cardiaque et avait la bouche grande ouverte. D'ailleurs un poisson s'y était coincé et agitait frénétiquement la queue pour tenter de se sortir de ce guêpier. Mais en vain… L'animal à poil avait refermé ses mâchoires sur le poisson juste au moment où celui-ci allait parvenir à s'échapper, puis se releva dans un bon. Debout sur ses pattes le suricate loucha pour voir ce qu'il avait attrapé. Soudain il attrapa l'animal frétillant et le tendit aussi haut qu'il le pu avec ses petite patte, sous l'œil méfiant du Bull.

- A MANGER !!!

POP !! Ce simple bruit suivit d'un nuage de fumé laissa apparaître le corps d'une jeune femme d'une vingtaine d'année, nue comme un ver. Outre sa nudité, ce qui était le plus frappant chez cette belle créature, c'était ses cheveux bicolores, des mèches tantôt blanches tantôt noires disposer de la même façon que les rayures d'un tigre. Elle regardait le poisson avec des yeux avide. Et alors qu'elle se tournait pour admirer sa prise sous les rayon du soleil, les deux corps qui jusque là était restaient immobile bondir sur leurs pieds et regardèrent la demoiselle.

- Tu partages !?!?! demandèrent-ils en cœur.

- Dans vos rêves !! C'moi qui l'ai pêché, J'le mange !! répliqua la jeune femme en articulant chacun de ses mots de manière exagérée, avec un accent paysan du plus grand effet.

- Hika-chan est une menteuse… Tu l'avais juste dans la bouche quand tu t'es réveillé. Affirma sans hésitation la fillette.

- Ç'n'empêche qu'c'est moi qui l'ai attrapé, renchérit la dite Hika-chan.

- Hikari … par pitié … rhabille toi…

C'était l'homme qui avait demandé cela, le visage cacher dans ses mains, rouge comme une pivoine. Il avait certes l'habitude de voir la dite Hikari nue, sans rien sur elle, mais c'était rare qu'elle le reste plus de quelques secondes. Hors là … C'était un peu trop pour lui. Pas plus gêné que ça par la situation la jeune femme chercha sur le navire ce qui pourrai bien lui servir de vêtements. Car manque de chance, lors de la tempête ses vêtements étaient tombé à l'eau et avaient était emporté par les vagues… Il lui en fallait donc des nouveaux. Elle trouva alors une couverture… ça ferait bien l'affaire. Elle s'enroula donc dedans pour recouvrir son corps oubliant par la même occasion qu'elle avait un poisson dans les mains. C'est ainsi que malgré elle, Hikari laissa échapper son repas. Aucuns des occupant du bateau n'eut de réaction. Ils restèrent figés sur place, incapable pendant l'espace de quelques secondes d'exprimer leur sentiment face à cette perte terrible…

- HAAAAAAAAAa !!! MON POISSON !!

- MES TU POUVAIS PAS FAIRE ATTENTION !!! QU'EST-CE QU'ON VA MANGER MAINTENANT !!!

- J'AI D'JA DIT QU'J'AVAIS PAS L'INTENTION D'LE PARTAGER !!!

- ESPECE D'EGOÏSTE !!!

Alors que les deux adultes se hurlaient dessus sous l'œil attentif du Bull, la jeune fille elle regardait la surface de l'eau avec intensité, comme si elle espérait que le poisson allait revenir. Bien sur l'animal n'était pas fou et avait déjà plongé à une profondeur suffisante pour être hors de porté de nos affamés. Cependant pour une raison encore inconnue, la jeune Road fixait obstinément l'eau. Elle avait un visage neutre sans expression particulière. Sans quitter des yeux le liquide sur le quel le bateau flottait, la gamine s'adressa aux deux adulte qui maintenant se fixaient avec férocité.

- Dites … pourquoi l'eau est toute sombre à certains endroit et claire à d'autres ? En plus on dirait que ça bouge …

- Sombre et claire… ?

- Bouge … ?

Lentement ils se penchèrent au dessus de l'eau et regardèrent avec inquiétude le fond de l'océan, alors que le Bull lui plongea carrément la tête sous l'eau. Sous leur navire se profilait une dizaine de silhouette se mouvant dans l'eau. Le visage de Jonas blêmit à vu d'œil quand il comprit ce que ces silhouette signifiait, le poisson cheval lui sauta immédiatement sur l'une des quilles. Quand à Hikari … Et bien son visage passa de l'inquiétude à l'émerveillement. La jeune femme avait beau avoir comprit où ils se trouvaient, elle avait toujours voulu voir ça de ses yeux. Malheureusement son matelot ne partageait pas du tout se point de vu…

- HAAAAAAAAA !!! ON EST SUR CALM BELT !!!

- Nan mais arrête de crier tu v… O.O !

Avant qu'Hikari ait pu finir sa phrase le bateau fut soulevé au dessus des eaux. Road afficha alors la même expression d'émerveillement que sa consoeur plus âgé avait montré précédemment. L'homme en revanche était sans nul doute au bord de l'évanouissement et ne tarderait pas à rejoindre le pauvre Bull qui était déjà tomber dans les vapes s'écroulant sur le marin. Pourtant c'est lui qui avait raconté à sa supérieure ce qu'il y avait sur Calm Belt pour y avoir déjà était une fois. Mais visiblement revivre cette expérience sur un bateau bien plus petit que le premier était quelque peu effrayant. Et quand on sait que l'on navigue avec deux folles qui n'ont peur que d'une chose c'est de ne rien avoir pour s'amuser, la situation devient tout de suite encore moins rassurante. Sans oublier ce stupide Bull qui décidément ne l'aidait pas beaucoup.

A présent il y avait en dessous de leur bateau la tête d'un énorme monstre ressemblant vaguement à un oiseau et possédant un coup rose bonbon orné de collerettes de plume tout espacer de plusieurs dizaine de mètres. Bien sur ce monstre n'était pas seul, autour de lui se trouvait un dizaine d'autres monstres marin tout aussi gros et avec des allures tout aussi bizarre. Une grenouille, un chat, une vache, un cheval et j'en passe. D'ailleurs Road et Hikari semblait s'amuser follement de voir une diversité si grande de monstres. L'une les détaillait tous scrupuleusement et l'autre sauta du navire pour aller en voir un de plus près … Ce qui suffit pour paniquer totalement ce cher Jo.

- Hi…ka…ri …, suppliât-il d'une voix étrangler.

Bien sûr il était trop tard pour arrêter la jeune femme. Les animaux, quand à eux, semblaient chercher d'où venait la perturbation sonore qui les avait fait sortir la tête de l'eau. Bien sur tous remarquèrent la minuscule bestiole qui venait de sauter sur la tête du monstre marin en forme de vache. Heureusement pour les deux autres rester sur le trimaran, les monstres n'avaient pas vu sur le sommet du crâne de l'animal sur le quel ils se trouvaient et n'avaient donc pour le moment qu'une cible, Hikari. Cible qui s'évertuait à changer de perchoir dès que l'une des créatures tentait de la gober.

Sur le trimaran Jonas avait enfin réussit à s'extirper de sous l'animal bleuté et c'était lever pour voir où avait passer son capitaine. Il l'aperçu entrain d'essayer d'échapper à une rénette verte géante (vive la Bio :3). Enfin avec cette femme on ne pouvait jamais savoir ce qu'elle avait réellement en tête. La preuve ! Qui avait eut l'idée d'embraqué une môme de 12 ans et un Bull avec eux … Hikari bien sûr. Quel drôle d'équipage ils formaient, déjà qu'avant le fait que Jonas soit le seul mousse à bord de se mini trimaran faisait bien rire les autres Shishibukaïs alors maintenant…

Finalement résigner à laisser sa supérieure se balader au milieu des monstres, Jonas se laissa tomber sur la quille du bateau où il se trouvait. C'est alors qu'il aperçu quelque chose d'encore plus inquiétant que son capitaine sautant de créature en créature. La jeune Road avait, semble-t-il, finit de scruter les monstres et brandissait maintenant son fidèle parapluie. Ce dernier était orange, avec une tête se citrouille à son bout qui était des plus pointu. Il n'en fallu pas plus pour que le marin lui saute dessus.

- Mais qu'est-ce que tu fiche !! la rabroua-t-il dans un souffle.

- Niaaa … Je voulais voir si la tête du monstre était dur où molle …, minauda la jeune fille en arborant sa plus belle moue innocente.

Mais tu veux nous faire repérer ma parole, dit-il d'une voix étrangler. Y a assez d'Hikari pour se faire remarquer… aide moi plutôt à trouver un moyen de nous tirez de ce guêpier….

Un murmure de protestation lui répondit, mais Road sembla tout de même accepter de se mettre à réfléchir à la situation. Celle-ci n'était pas des plus simple. Rare étaient les bateaux qui arrivaient à sortir de cette mer où le vent ne soufflait jamais et les courant était inexistant. Et en plus dans leur cas des monstres marins les encerclaient … Comment allaient-ils donc ce sortir d'un tel pétrin ?

A suivre ...

Petit théâtre de l'auteur :

Auteur : Et une nouvelle fic de commencer une !!!

Hika : Et s'tu finissaient les autres avant ? /mange une sucette/

Auteur : Euh …. J'assume !! je ferais les trois en même temps !! /air déterminé/

Hika : /perplexe/ mouais, donc l'prochain chapitre qu'tu postes ç'sera pas pour ici ?

Auteur : ça reste à voir … /réfléchit/

Hika : /prend soudainement un air renfrogné/ au faite … pourquoi j'me retrouve à poil dès l'premier chapitre … ?

Auteur : hum … j'avais envie /sourire niais/ Bon cher lecteur, si j'en ai encore … j'attends avec impatience vos rewievs !!! Toute les critiques sont le bien venue !!!

Hika : Vous avez même l'droit d'la frapper s'vous voulez qu'elle poste plus vite et plus U.U

Auteur : euh …. /grosse goûte derrière la tête/ ça sera pas nécessaire …

Hika : j'dis ça j'dis rien hein U.U