Dernier chapitre

Voila enfin le dernier chapitre, je suis désolée pour l'énorme retard que j'ai pris T.T mais pour ma défense, j'ai raté ma première session, j'ai donc passé mes vacances à bosser en délaissant beaucoup kuro et Fye…

Merci beaucoup à tous ceux qui m'ont envoyé des reviews !! J'en pleure à chaque fois T.T merci !

Bon, je vais arrêter de parler. C'est mon premier lemon, soyez indulgent(e)s avec moi^^

Fye soupira de béatitude en s'immergeant dans le bain chaud qu'il venait de se faire couler. Des milliers de bulles flottaient dans la pièce.

- J'ai peut-être mis un petit peu trop de bain moussant … dit-il avec un sourire.

Ensuite, il s'enfonça un peu plus dans l'eau, et commença à jouer avec la mousse parfumée. Il laissa ses pensées dériver à leur guise. Elles se fixaient surtout sur les derniers événements, sur le dernier monde qu'ils avaient traversé.

Après que toute la troupe soit partie du monde de Nahos, ils avaient atterri dans un monde calme, très pacifique. Sakura avait demandé à s'arrêter un moment dans ce monde, bien qu'il n'y ait aucune plume. Des vacances, en quelque sorte.

Les souvenirs du magicien l'amenèrent jusqu'au monde de Nahos. Il revit à nouveau l'instant où il avait pensé tout perdre. Mais aussi celui où finalement il trouvait ce qu'il lui fallait. Enfin, CELUI qu'il lui fallait. Et aussitôt son cerveau lui envoya toutes les images du ninja, soigneusement enregistrées dans sa mémoire.

Le blond secoua la tête, pour ne pas penser à Kurogane. Depuis quelque jours, y penser lui donnait envie de pleurer…

Fye avait renoncé à mourir, parce qu'il avait cru Kuro quand celui-ci lui avait dit qu'il l'aimait. Mais finalement, il commençait à avoir des doutes. Depuis qu'ils étaient dans ce monde, pas une seule fois le ninja n'avait eu le moindre geste, ou la moindre parole à propos de ce qui s'était passé au monde de Nahos. C'était comme s'il n'avait jamais dit à Fye qu'il l'aimait. Le blond avait même l'impression qu'il l'évitait.

Le magicien se prélassa encore quelques instants avant de sortir du bain. Au moment où, dégoulinant d'eau, il tendit la main vers un essuie, la porte de la salle de bain s'ouvrit en grand ; Kurogane se tenait dans l'encadrure de la porte.

- Oh, pardon. Ferme la porte la prochaine fois. dit simplement le ninja.

Fye n'en pu plus. Se fichant éperdument de sa tenue ( enfin, de son absence de tenue^^), il saisi le bras de Kurogane qui était en train de sortir de la salle de bain.

- Reste, je dois te parler ! dit-il, abandonnant pour la première fois son éternel sourire, au profil d'un froncement de sourcils.

Kurogane se tourna vers Fye, sans un mot, mais très attentif.

- Pourquoi est-ce que tu m'as sauvé dans le monde de Nahos ? commença Fye Pourquoi est-ce que tu m'as dit que tu m'aimais ?

Kurogane était visiblement en train de former mentalement une phrase, mais Fye ne s'arrêtait pas de parler.

-Non, la question c'est plutôt : pourquoi est-ce que tu me l'as dit alors que tu ne le pensais pas ?

Le ninja haussa les sourcils en signe d'interrogation, mais Fye poursuivit sur sa lancée sans même le remarquer.

- Parce que visiblement, tu ne m'aimes pas !

Kuro ouvrit la bouche pour parler, aussitôt devancé par Fye

- Depuis qu'on est ici, tu fais comme si rien ne s'était passé ! Et ce que tu ne comprends pas c'est qu…

Kurogane avait fini par interrompre le flux de paroles en plaquant sa main sur la bouche de Fye.

- Je peux parler maintenant ? demanda le ninja.

-Muf répondit Fye, bâillonné.

- Merci. D'abord, je t'avais averti, ce que j'ai dit là-bas je ne le dirai qu'une seule fois.

Fye fronça un peu plus les sourcils.

- Ensuite, je ne vois pas de raison de me mettre à roucouler devant toi, chuis pas un pigeon. Je reste comme je suis, c'est non-négociable.

Le magicien se débattit afin de se libérer de l'emprise de Kuro, ou au moins d'enlever sa main qui l'empêchait de parler.

Kurogane se rapprocha dangereusement du blond.

-Bien sûr, si tu veux qu'on aille un peu plus loin que ce qu'on a fait jusque maintenant (c'est-à-dire rien, pensa Fye), moi je veux bien.

Et il embrassa le magicien.

Fye sentit le sol se dérober en dessous de lui, et un feu d'artifice se déclencha dans sa tête. Lorsque Kurogane mit fin au baiser, Fye tituba, et tomba en arrière, plouf, dans le bain.

Le ninja ne put s'empêcher de rire devant l'air de chaton trempé que le magicien affichait en cet instant.

- Ne te moque pas ! s'écria Fye. Comme Kurogane n'obéissait pas, le blond croisa les bras, et se mit à bouder.

Kurogane haussa un sourcil. Puis il se dirigea vers la porte, et la ferma à clé, avant de commencer à enlever ses vêtements.

- Qu'est-ce que tu fais ? demanda Fye, qui boudait toujours, pour bien lui faire savoir qu'il ne l'aurait pas comme ça.

- Je te rappelle que tu t'es agrippé à moi alors que tu étais trempé, j'enlève mes vêtements mouillés.

Fye regarda ostensiblement vers le mur opposé à Kurogane. Il ne put pourtant pas résister à la tentation de jeter un bref coup d'œil vers le ninja qui se déshabillait. Et devant se spectacle, il avala difficilement sa salive, avant de regarder à nouveau le mur, un peu moins sûr de sa résolution de faire la gueule à la statue grecque vivante qui enlevait ses vêtements à quelques mètres à peine.

Très concentré sur le carrelage de la salle de bain, Fye frémit lorsqu'il sentit des lèvres se poser sur son cou, avant de remonter lentement. Le magicien réprima un frisson de plaisir. Il se sentait littéralement fondre, mais décida quand même de continuer à bouder, enfin à faire semblant, vu qu'il se savait absolument incapable de résister bien longtemps à ces caresses.

Kurogane entra lui aussi dans le bain, et saisi Fye par les hanches pour l'attirer à lui. Il glissa sa main dans les cheveux du magicien, et l'embrassa à nouveau. Fye lui rendit son baiser, passionnément.

Les lèvres de Kuro quittèrent celles du blond, pour s'aventurer vers sa gorge, puis de plus en plus bas, laissant une marque brulante sur le corps de Fye.

- Ku..ro, pas ici, il y a plein d'eau. parvint à articuler le blond, dont les pensées s'entrechoquaient dans sa tête.

Le ninja n'écouta pas, continuant sa lente descente et son exploration du corps de Fye. Il goûtait la peau de celui-ci, parfumée aux sels de bain.

Au milieu de toutes ces pensées qui tourbillonnaient dans sa tête, Fye songea à bénir Mokona qui avait exigé qu'ils louent cette maison où même la baignoire était spacieuse. Du moins, assez spacieuse pour permettre à deux personnes de s'y mouvoir avec une certaine liberté. Ensuite, ses neurones furent courcircuités par le plaisir.

Kuro s'allongea sur le magicien, sans cesser de le caresser, imprimant dans sa mémoire chaque détail de la peau du magnifique blond.

Ensuite, avec beaucoup de douceur, il pénétra Fye. Ce dernier ne put retenir un petit cri à cette intrusion, très vite suivit par une expression faciale de pure luxure, qui enflamma littéralement Kurogane.

Le ninja allait et venait au rythme de la respiration de Fye, toujours en l'embrassant, comme si lâcher ces lèvres si douces allait entrainer sa mort, et Fye lui rendait aussi passionnément son baiser, en haletant.

- Kuro-chan… commença-t-il Je… t'aime.

Ledit ninja ne répondit pas, mais offrir au magicien un regard qui valait bien ces trois mots, dénué du moindre froncement de sourcils. Fye se sentit fondre, il accentua le mouvement de ses hanches, ainsi que, bien involontairement, l'intensité de ses soupirs et de ses cris. Kuro le bâillonna d'un nouveau baiser, encore plus intense que le précédent, car Fye y mettait toute la passion et tout le plaisir qu'il n'exprimait pas en criant.

Lorsqu'il atteint le point culminant de son plaisir, le magicien planta ses ongles dans le dos de Kurogane, et se serra contre lui de toutes ses forces. Les deux amants ressentirent en même temps un immense plaisir, et une douce chaleur qui les enveloppait.

A bout de force, Kurogane se retira, avec un dernier baiser-papillon sur les paupières fermées de Fye. Ensuite, il s'assit, et se laissa glisser dans l'eau.

Au moment où le dos du ninja, plus précisément l'endroit où plusieurs entailles formaient un joli dessin, entra en contact avec l'eau que Fye avait très abondamment agrémentée de bain moussant, Kurogane poussa un cri de douleur.

- Wouaaaïe !!

- Quoa ? s'inquiéta Fye, qui redescendait à pied du 7ième ciel. Qu'est-ce qu'il y a ?

- Il y a que tu m'as charcuté le dos ! Je ne compte plus le nombre de batailles dont je suis sorti sans une égratignure, mais toi t'es vraiment dangereux !

- Allons allons, mon cher Kuro-toutou, tu ne va pas te plaindre pour si peu, si ? Et tout en disant cela, il se glissa jusqu'à Kuro, et déposa un baiser sur ses lèvres.

- Je ne sais pas… Il va falloir trouver quelque chose pour te faire pardonner. répondit le ninja, juste avant de prendre à nouveau possession des lèvres de son Fye…

FIN

Note de l'auteuse !!

Voila, cette fic est finie^^ « enfin » ou « dommage », c'est à vous d'en juger (le bouton vert, juste en dessous^^). Ah, je tenais absolument à dire que ce chapitre a été fait (je m'en excuse) exclusivement sous l'emprise de l'alcool ^^ '' (bon, je n'avais pas bu tant que ça quand même, mais je tiens à le préciser quand même XD) et ma secrétaire l'avait quand même trouvé bien et m'avait demandé de ne pas le changer, alors je ne le change pas^^ J'avais oublié de noter ça précédemment, mais niveau alcool je suis à peu près l'équivalent de Yuko^^

Je pense continuer le KuroFye (baaaaaave), j'espère que vous lirez aussi mes prochaines fics ;)