Sajin apparut sur le haut d'un tas de ruine. Son regard d'ambre fouilla les alentours, mais n'aperçut rien d'anormal… Si ce n'est cette eau macabre, qui suivait son chemin. Etant sûr de trouver la source de l'éclair, il descendit souplement de son perchoir, et suivit de loin, la fin de l'étrange convois. Seulement, alors qu'il allait enfin pouvoir mettre la main sur la chose concernée, l'éclaire gris réapparut, pour disparaitre aussitôt…

Sajin: Shumpo ?

Il avait senti un infime reiatsu, lorsque la chose sortie rapidement des broussaille, mais… Aucune trace n'y était resté. Il avait beau fouiller, il ne trouva pas le moindre indice spirituel qui pouvait trahir la présence d'une quelconque personne, ou chose. Pourtant il en était sûr qu'il n'avait pas rêvé… Il s'approcha des végétaux, et poussa quelque branche pour voir sur le sol, une ouverture… Quelqu'un avait enfoncé quelque chose à cet endroit précis… Il fallait donc ce dépêcher et envoyer une équipe pour fouiller la zone. Assez mécontent de lui, il baissa les oreilles, et gronda, avant de tourner les talons pour retourner à son point de départ. Alors qu'il voulut partir, un reiatsu connu apparut… De faible intensité, mais pourtant bien la.

« Non… Serais-ce possible ? »

Il avança en direction de la source, sentant bien que cette force diminuait… En faites, elle était déjà faible, et avait apparemment fait un effort, pour augmenter de façon à attirer l'attention. Une main s'accrocha soudainement à la cheville du renard, ce qui eu pour réaction direct, un frisson dans le dos. Qui que vous êtes, quand quelque chose vous attrape, ça fait toujours un peu d'effet … Seulement lorsqu'il tourna le visage pour voir de quoi il s'agissait, il ne put retenir une expression d'étonnement…

Sajin: Lieutenant Shuhei !

Hisagi: Komamura… taisho… Je… Je…

Certainement dût au faites qu'il était sérieusement blessé, le shinigami lâcha sa prise et ne sut rester redressé plus longtemps. Le malheureux respirait difficilement, et d'après ce que Sajin pouvait remarquer, son cœur battait de manière irrégulière. Il avait surement dût faire un effort considérable, pour parvenir à ces fins, soit de se faire repérer par un allier potentiel, maintenant que la créature avait disparut…

Sajin: ne vous fatiguez pas, nous allons nous occuper de vous.

----------------------------------------

Alors que la capitaine de la 7ème division portait secoure au deuxième survivant de l'attaque, notre combattante, elle, terminait sa course aux abords d'un bois. Sans vraiment chercher à savoir si il y avait quelqu'un, elle soupira bruyamment et s'adossa à l'un de ses grands végétaux. Bon, il n'y avait plus qu'a attendre à présent. Heureusement pour la personne qu'elle attendait, ce ne fut pas très long. Seulement après quelques minutes, un air familier apparut, marchand d'un pas tranquille, sans vraiment se presser. Petite taille, cheveux roux et long, attaché à la va vite. Il était vêtu de noir, et porté par-dessus, une toge blanche, portant un étrange insigne à l'arrière. India ne put s'empêcher de sourire, alors que celui-ci la saluait avec un air chaleureux, comme il en avait le secret…

India: Kyo-kun ! Tu es en retard !

Kyo: C'est à moi que tu reproches cela ? Je dois dire que tu ne vaut pas mieux.

India: Ho ça vas, j'ai fait le plus discret possible…

Kyo: je verrais bien ce qu'en dirons les capitaines présent. Bon, il faut que l'on fasse vite, je suis sensé être entre les murs du Seiretei, alors ne trainons pas.

India: Merci… Je n'aurais pas su toute seule…

Kyo: ne t'en fais pas. Ça me fait plaisir de t'aider.

Oui, elle le savait parfaitement… Kyoshiro était une personne agréable et sans histoire. Il restait discret, mais sa simple présence ne faisait que rassurer n'importe quel être à proximité. Son cœur était en or, et toujours ouvert. Jamais elle ne l'avait vu perdre le sourire qu'il portait sur ses lèvres, jamais elle ne l'avait vu se plaindre, ou même trembler devant les situations les plus délicates… Tout en ce demandant comment il pouvait faire pour garder les idées au maximum positive, elle l'observa prendre Karyu et le déposer au centre d'un cercle qu'il venait de tracer. Puis, il se redressa et fit quelque geste de la main, concentrant une partie de son reiatsu en face de lui. Sachant que c'était à son tour, India tendit la main vers cette boule d'énergie, et la déplaça lentement, jusqu'à lui faire toucher le Sabre. Karyu s'illumina de blanc, avant de se retrouver entouré d'une chaine spectrale. Celle-ci s'estompa, et tout redevint normal…

Kyo: le voila enchainé. Le sort durera jusqu'à ce que tu parviennes à trouver le suivant.

India: Kei ne c'est pas encore manifesté, mais… Je redoute l'apparition du dernier…

Kyo: De même pour moi. Je vais essayer de faire en sorte, que le Seiretei ce rende sur une autre piste. Tâche de ne pas faire comme d'habitude pendant ce temps.

Elle répondit par un simple sourire, avant de le regarder tourner les talons, et repartir comme il était venu… Le regard dans le vague, elle se demandait comment il allait s'y prendre, mais surtout… Pourquoi avait-il choisi de se mettre au cœur de l'ennemi, pour passer inaperçu… Cet homme était véritablement un mystère, aux yeux de la jeune renarde grise, mais elle était persuadé que ce n'était pas un hasard, si il avait la garde de Sewa…

--------------------------------------

Unohana: Lieutenant Izuru…

La voix de la capitaine de la 4ème division s'éleva dans la pièce qui était sensé abriter le capitaine de la troisième division. Kira, quant à lui, était sagement installé derrière son bureau, à trier quelque dossier. Il n'avait donc pas entendu Unohana entrer, et fut donc assez surpris de l'entendre l'appeler. Il se leva donc aussitôt pour la saluer, mais put se rassoir aussitôt, lorsqu'elle leva la main pour lui permettre de contourner les règles.

Kira: Oui ?

Unohana: Votre capitaine est ici ?

Kira: il est passé il y a un moment… Mais il est reparti aussi vite.

Retsu fronça légèrement les sourcils… Pourquoi ? Que faisait-il alors que tout le Seiretei était en alerte ? Oui il n'aimait pas le combat, et oui, il n'était pas encore assez qualifié pour aller sur le terrain sans accro, mais… Il n'était pas seul…

Kyo: Ho… Retsu-Taisho. Je ne m'attendais pas à vous voir par ici. Il y a un problème ?

Le petit roux venait tout juste d'entrer dans la salle, manquant de peut, de se heurter à la visiteuse des lieux. Unohana se retourna afin de l'observer un instant… Il n'avait aucune égratignure, si ce n'est la cicatrice sur sa joue, et avait gardé son habituel sourire… Bon, elle n'allait surement pas en rester la, c'est un faites…

Unohana: Irrugo Taisho, je me demandais juste où vous étiez, il m'a semblé vous voir pourtant sur la scène du crime…

Kyo: Ha ? /temps de réflexion/ Ha oui ! Je suis passé par curiosité, il me semblait avoir déjà vu ça il y a longtemps…

Unohana: Comment ça ?

Kyo: ho, je ne m'en souvient plus tellement, c'était il y a longtemps… Je m'en veux de ne pouvoir vous aider vous savez.

Unohana: je n'en doute pas instant… Puis-je avoir accès aux archives ?

Kyo: Bien entendu, Kira vous accompagnera, il y a quelque dossier que je dois terminer.

Le lieutenant en question se leva pour rejoindre Unohana. C'est donc après un salut respectueux, qu'elle quitta la salle, avec un doute quand à la franchise du nouveau capitaine… Quand à Kyo, il n'était pas dupe, il savait parfaitement qu'il n'avait su la duper… Il allait devoir se tenir à carreaux pendant quelque temps, histoire d'être rapidement oublié…

--------------------------------------

Sajin: Lieutenant !

Iba: oui ?

Sajin: J'aimerais que tu réunisse quelque shinigami de la section, pour surveiller la zone du saccage…

Iba: Des ordres précis ?

Sajin: Si vous avez la possibilité de capturer l'ennemi, n'hésitez pas.

Iba: Haï.

Le lieutenant quitta la pièce, sous le regard mystérieux du grand renard roux. Il avait décidé de rester au chevêt de pauvre Hisagi encore un peu. Celui-ci avait finalement perdu connaissance, une fois qu'il se savait en sécurité. Et malgré l'intervention de l'équipe de la 4ème division, il n'avait pas l'air de vouloir sortir de cet état… Sajin soupira, il voulait être le premier au courant lorsque celui-ci reviendrait parmi eux. Deuxième seul survivant, en plein milieu de l'action, il pouvait peut-être en savoir plus ? Il ferma les yeux un instant, et se retira, demandant aux infirmières de le prévenir, lorsqu'il reprendra connaissance….