Résumé : Après avoir tué Caleb, le combat contre la Force se poursuit pour Buffy, ses amis et les potentielles. De nombreuses surprises (bonnes comme mauvaises) et des pertes les attendent dans ce combat qui va s'avérer beaucoup plus long et périlleux que prévu… Principalement Spuffy.

Repère : Débute lors du dernier épisode de la saison 7. Après la mort de Caleb, sauf qu'Angel n'est jamais revenu à Sunnydale pour donner l'amulette à Buffy. Le combat contre la Force se poursuit. J'enchaîne sur une suite complètement inventée (hormis quelques petits éléments).

Note de l'auteur : Alors voilà, un "petit" prolongement de la saison 7… à ma façon, qui j'espère vous plaira ! Bien que la fin de la série ait été magnifique, je ne pouvais pas me résoudre à laisser le couple Spuffy se terminer comme ça. En revanche, je tiens à préciser que lorsque j'ai commencé à écrire cette fanfic, je n'avais encore jamais vu un seul épisode de la série « Angel » et par conséquent, il n'y aura aucune référence à celle-ci. Mais, je me rattraperais une prochaine fois.

Et je fais un spécial clin d'œil à Yosa ;).

Disclamer : Les personnages et le concept de base ne m'appartiennent pas, mais sont à Joss Whedon, la Fox, UPN… etc. En revanche, l'histoire, elle, m'appartient.

Chapitre 1

Debout face au corps de Caleb, Buffy fit une grimace de dégoût face au spectacle qui s'offrait à elle. Elle détourna vivement le regard, et, la Faux en main, grimpa les marches qui menaient à la sortie de la crypte. Lorsqu'elle fut à l'extérieur, elle tomba nez à nez avec Spike, près du grand portail. Il était sur le point de la rejoindre, mais lorsqu'il la vit arriver, victorieuse, il ne put s'empêcher de lui adresser un sourire amusé.

Spike : « Alors, chaton ? Qu'est-il arrivé au grand misogyne ? »

Buffy répondit nonchalamment : « A ton avis ? Je l'ai découpé en deux. »

Spike, ironique : « Charmant. »

Ils se mirent en marche dans le cimetière, et Buffy fit une grimace de douleur lorsqu'elle posa une main sur son bras droit. Spike, l'ayant remarqué, demanda inquiet :

Spike : « Ca va aller, mon cœur ? »

Buffy : « Ouais. Seulement quelques bleus, coups et hématomes… La routine, quoi ! »

Spike : « Je vois le genre oui… Alors, tu as découvert quelque chose au sujet de… "ça" ? » dit-il en désignant d'un mouvement de menton la Faux.

Buffy : « J'ai parlé à l'une des personnes qui l'a forgée, mais Caleb l'a tué avant qu'elle n'ait pu m'en dire plus. »

Spike : « Oh… et elle a eu le temps de te dire quelque chose d'intéressant ? »

Buffy : « Je crois que tout ce que j'ai pu retenir de plus ou moins captivant est que la fin était imminente, et que le combat était pour bientôt… Comme si je ne le savais pas déjà. »

Spike : « Pour le côté réjouissant, on repassera. »

Buffy : « Je te le fais pas dire… »

Ils poursuivirent leur chemin parmi les tombes du cimetière dans le silence. Les souvenirs de leur conversation précédant le départ de la Tueuse au vignoble refirent rapidement surface, dans l'esprit de l'un comme de l'autre. La nuit qu'ils avaient passée ensemble avait beaucoup compté. Spike savait que la Tueuse et lui avaient commencé à établir un lien de confiance, un lien qui allait même au-delà, sur lequel il n'aurait su mettre des mots, mais il n'aurait jamais cru que Buffy l'admettrait un jour devant lui. Elle prenait, quant à elle, conscience de l'étendu de son attachement au vampire décoloré, même si elle avait mis un certain temps à l'admettre lorsque Giles lui avait fait part de ses doutes concernant la puce de Spike qu'elle avait pris la décision de faire enlever. Il y avait un lien entre eux, ils comptaient l'un sur l'autre, et son observateur s'en était rendu compte bien avant elle.

Ils marchaient à présent côte à côte dans une des nombreuses ruelles de Sunnydale. La nuit était noire et seule la lune, cachée malgré tout par quelques nuages, éclairait la ville, les employés de la compagnie d'électricité ayant déserté la ville.

Buffy : « Alors, t'étais venu voir si je m'en sortais ? »

Spike, sortant de ses pensées : « Ouais, je préférais venir m'assurer qu'il se tenait tranquille. »

Buffy : « Merci »

Spike, sur un faux air nonchalant : « Pas de quoi… »

Ils tournèrent à l'angle d'une rue, et poursuivirent leur route dans les rues désertes de Sunnydale.

Buffy : « Je trouve ça terrifiant… »

Spike : « Quoi ? »

Buffy : « La perspective de nous savoir les derniers humains vivants à Sunnydale. »

Spike : « C'est vrai que voir la ville ainsi a tendance à être plutôt déprimant… »

Buffy : « Même si la plupart des habitants de Sunnydale étaient sérieusement dérangés, je dois avouer qu'ils me manquent presque. »

Ils venaient d'arriver à Revello Drive et se tenaient à présent devant la maison.

Buffy : « Et voilà ! » dit-elle en soupirant. « En entrant on va de nouveau avoir droit aux bavardages incessants des potentielles, à un Andrew toujours aussi exaspérant, et aucun plan pour combattre la Force… ».

Spike lui fit un sourire compatissant et la Tueuse poursuivit :

Buffy : « Au fait, ça s'est passé comment avec Andrew lors de cette "mission" ? » lança t-elle amusée avec un petit sourire.

Elle savait que ça n'avait pas dû être très facile de le supporter.

Spike : « Tout ce que je pourrais te dire, c'est qu'Andrew est la personne la plus exaspérante que je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer ! Au point où j'ai fini par me demander si je n'allais pas le tuer… »

Croisant le regard surpris de Buffy, il se reprit rapidement :

Spike : « Je plaisante. Avec l'âme, ça aurait été beaucoup moins drôle. »

Buffy eut un petit rire. Au bout de quelques secondes, ils se regardèrent sérieusement et Spike déclara :

Spike : « On attend quoi au juste… ? »

Buffy, en haussant les épaules : « J'en sais rien… Disons qu'en passant cette porte, je ne suis pas sûre que les bonnes nouvelles affluent en masse… »

Spike, approuvant : « C'est tout de suite moins motivant. »

Ils finirent par quitter leur place et se dirigèrent vers la porte d'entrée que Spike referma derrière eux. Buffy eut la surprise de se retrouver face à sa jeune sœur, dont le visage laissait transparaître tout son mécontentement. Elle n'avait apparemment pas apprécié le plan qu'Alex et elle avaient préparé pour l'éloigner de Sunnydale. Avec un léger manque de conviction, elle lui donna un petit coup dans le tibia.

Buffy : « Ouille. »

Dawn, le visage impassible : « Espèce d'abrutie ! »

Buffy tourna son regard vers Alex le temps de quelques secondes ; celui-ci haussa les épaules, lui faisant comprendre clairement que cette histoire ne le concernait plus. Buffy tourna à nouveau son regard vers sa jeune sœur et lui dit avec nonchalance :

Buffy : « Si tu te fais tuer, ce sera bien fait pour toi… »

Elle se détourna afin de se rendre dans la salle à manger où se trouvait Giles, Willow, Alex et Anya. Ils étaient installés autour de la table du salon, éclairés par la faible lueur des bougies. S'approchant d'eux, ils purent constater au vu des expressions qu'affichaient leurs visages épuisés que les recherches n'avaient toujours pas abouti, et c'est à quatre regards plein d'espoirs qu'elle dût faire face.

Giles : « Tu as découvert quelque chose ? »

Buffy : « Ouais ! La lame est très tranchante ! Faites attention à ne pas vous coupez avec ! » lança t-elle sur un ton amusé en déposant la Faux sur la table.

Willow : « Et Caleb ? »

Buffy, triomphante : « Mort ! Je l'ai découpé en deux. »

Willow, un sourire aux lèvres : « Cool ! »

Alex, en souriant fièrement : « Voilà une parfaite définition de l'expression œil pour œil ! »

Remarquant le regard que lui jetaient les autres, il s'empressa d'ajouter sur un ton presque désespéré :

Alex : « Il faut vraiment que j'arrête d'utiliser certains mots… »

Anya, qui se tenait debout derrière lui, lui donna une tape réconfortante sur l'épaule et Buffy reprit sérieusement :

Buffy : « Je n'ai malheureusement pas découvert grand chose. J'ai parlé à une femme… une Gardienne, qui m'a dit avoir fait partie de ceux qui ont forgé la Faux mais elle ne m'a pas dit grand chose qui puisse nous être utile, hormis le fait que le combat était pour bientôt et que la fin est imminente. Caleb l'a tué avant qu'elle n'ait pu en dire plus. »

Puis elle se dirigea vers une des chaises libre à côté de Willow et s'y installa.

Giles : « Effectivement, ça ne nous est pas d'une grande aide… »

Puis il ajouta troublé :

Giles : « Elle a dit qu'elle était une Gardienne ? »

Buffy hocha la tête, puis demanda : « Oui, pourquoi ? »

Giles : « Il me semble en avoir, assez vaguement, entendu parler… »

Willow : « Nous pourrions peut-être effectuer des recherches sur les Gardiennes ? »

Giles, songeur : « Oui… ça pourrait nous être utile, nous aider à découvrir certaines choses que nous ne savons pas sur la Faux. »

Anya : « Ah, parce qu'on sait déjà quelque chose sur ce truc ? ! »

Elle eut droit, en guise de réponse, à des regards sarcastiques.

Anya : « Ah, oui, c'est vrai. La lame est tranchante ! »

Buffy : « Vous avancez dans les recherches ? », demanda t-elle, se doutant déjà de la réponse qui lui serait donnée.

Giles retira ses lunettes en poussant un soupir, et lui répondit tout en en essuyant les verres :

Giles : « Non, toujours rien… »

Anya, avec un grand sourire aux lèvres : « On pourrait partir se planquer de l'autre côté de la planète et on laisse les potentielles à Sunnydale en guise d'encas pour les Turok-hans ! »

Giles : « Tes suggestions sont toujours les bienvenues Anya, mais seulement quand elles sont constructives et sensées. »

Anya perdit son sourire en voyant les regards désapprobateurs qui lui étaient lancés, et elle déclara en soupirant :

Anya : « C'est bon, je plaisante… »

Willow lui expliqua : « C'est que pour l'instant, nous sommes en pleine apocalypse, et on n'a pas vraiment la tête à "plaisanter", Anya ! »

Anya renchérit : « Vous devriez ! Ca vous ferait du bien… Toute façon on va mourir, alors… »

Spike, ironique : « Tu as toujours eu le mot pour remonter le moral des troupes ! »

Anya, en souriant, satisfaite : « C'est ce que j'aime chez moi. »

Buffy, changeant de sujet : « Et les filles ? Elles ne sont pas trop inquiètes ? »

C'était la première fois que Buffy portait un réel intérêt à ce que pouvaient ressentir les potentielles. Tout le monde en fut surpris mais se garda de le faire remarquer. Elle se rappela la discussion qu'elle avait eue avec Spike dans la maison abandonnée, quand elle lui avait dit s'être coupée d'elles. De chacune d'elles. Et la réflexion de Faith le soir où elle avait été chassée - « ou pour apprendre leurs prénoms… »- l'avait touchée plus qu'elle ne l'aurait cru.

Giles répondit : « Elles n'ont pas l'air de trop y penser… Enfin c'est ce qu'elles essaient de montrer. »

Willow poursuivit sur un ton ironique : « Tu sais, quand la force maléfique la plus puissante cherche à te tuer, t'as pas forcément l'esprit tranquille. »

Buffy esquissa un petit sourire à l'attention de sa meilleure amie.

Buffy : « Ouais… c'est sûr. C'est leur première apocalypse et j'espère que ce sera également leur dernière. »

Ils la regardèrent tous surpris, et elle se reprit rapidement en réalisant le quiproquo que venait d'engendrer ses paroles.

Buffy : « La dernière dans le sens où elle pourront par la suite vivre une longue vie, belle et heureuse loin de tous ces problèmes… Rassurez-moi, c'est ce que vous aviez compris ? ! »

Tout le monde se reprit en faisant un air entendu.

Alex : « Alors, le combat avec Caleb ? J'espère qu'il a souffert. »

Buffy fit un sourire à Alex et lui déclara :

Buffy : « Si tu espérais une vengeance, tu peux considérer que tu l'as eu ! Bien que ça ait engendré pas mal de souffrances… enfin, il en reste que c'est lui qui est mort. »

Spike : « Et c'est très bien comme ça ! »

Alex approuva : « Pour une fois, je suis d'accord avec lui. »

Willow : « Tiens, c'est nouveau ça. »

Buffy déclara en se levant : « Bon moi je monte me doucher ! J'espère qu'aucune potentielle n'est dans la salle de bain, et si c'est le cas, je la jette dehors ! »

***

Deux heures plus tard, Buffy était assise, seule, dans la cuisine. Il était une heure du matin et tout le monde était couché, mais elle n'était pas parvenue à faire de même, ayant l'esprit beaucoup trop préoccupé. Installée sur l'un des tabourets de la cuisine, elle tentait de réfléchir, pour la énième fois, à un plan qui leur permettrait de remporter le combat. Réfléchir ! Elle ne faisait que ça, mais n'aboutissait à rien. Elle se demandait encore comment ils allaient s'en sortir. Des tas de jeunes filles attendaient d'elle qu'elle trouve une solution, qu'elle réussisse, qu'elle les sauve. Mais ce poids sur ses épaules devenait de plus en plus pesant. Elle était pressée que tout ça prenne fin. Qu'enfin elle puisse être en paix ; mais ce qui lui faisait tenir bon, c'était Dawn et ses amis. Elle se battait pour eux.

Une ombre apparut dans un coin de la pièce et s'avança vers elle. Buffy se leva d'un bond pour se retrouver face à la Force qui avait prise l'apparence de Caleb.

Buffy, le plus calmement possible : « Tu n'es pas Caleb. »

Caleb/ La Force : « Bien sûr ! Tu l'as tué. Terrible perte. Cet homme était cher à mon cœur… »

Tout en disant cela, il porta une main au niveau de sa poitrine, avant de poursuivre avec un sourire serein :

Caleb/ La Force : « La Tueuse ne parvient pas à trouver le sommeil ? Tu cherches toujours un moyen de me vaincre ? »

Il scruta son visage, mais Buffy ne laissa transparaître aucune émotion.

Caleb/ La Force : « Quand comprendras-tu enfin que tu ne peux pas me détruire ? ! Je tuerais toutes les personnes qui t'entourent, tout le monde mourra et tu ne pourras rien y faire. J'envahirai cette terre, et je me réincarnerai lorsque mon armée aura soumis le dernier humain. »

Buffy, d'un ton désinvolte : « Cause toujours. Je n'ai pas peur de toi. »

Caleb/ la Force : « Alors pourquoi parais-tu si tourmentée ? »

Buffy parut un moment désemparée, avant de reprendre sûre d'elle :

Buffy : « Je n'ai pas l'intention de te laisser avoir une quelconque influence sur moi. Tu pourras dire ce que tu veux, mais pour l'instant, tout ce que j'ai pu voir de toi m'a conforté dans l'idée que tu restes un simple esprit impuissant qui se contente d'envoyer ses sous-fifres faire le sale boulot à sa place. »

Caleb/ la Force, étonnement calme : « Tu n'as encore rien vu du 'simple esprit impuissant'… Je suis le mal incarné. Mes pouvoirs ne feront que grandir, et crois-moi, lorsque j'aurais massacré tous tes proches, ton discours changera de manière radicale. »

Buffy répliqua froidement : « Je te vaincrais. »

Caleb poussa un soupir.

Caleb/ La Force : « Je vois que tu es toujours aussi bornée. Le combat est pour bientôt et, ne te fais pas d'illusion fillette, vous mourrez tous, et tu ne pourras rien faire pour l'empêcher. »

La Force disparut sur ces mots dans une petite étincelle blanche.

Incapable de bouger, ni de faire quoique ce soit d'autre, la Tueuse se sentit soudain accablée par une profonde angoisse, et le sentiment qu'elle n'y parviendrait jamais. Jusqu'à présent, elle n'avait jamais voulu baisser les bras, mais malgré toute la volonté qu'elle mettait en œuvre pour se convaincre qu'ils réussiraient, il existait des moments, des courts moments, où le désespoir reprenait le dessus. Et si elle ne trouvait jamais le moyen de la vaincre ? Elle se rassit sur son tabouret et se prit la tête entre les mains. Au bout d'une dizaine de minutes, convaincue qu'elle ne parviendrait jamais à trouver le sommeil, elle ressentit le besoin de descendre voir Spike à la cave.

Lorsqu'elle arriva à l'étage inférieur, elle le trouva en train de s'entraîner contre le pushing-ball. Il s'arrêta de donner des coups lorsqu'il la vit apparaître au bas des escaliers et lui lança :

Spike : « Tu n'arrives pas à dormir ? »

Buffy : « Non, pas vraiment. Toi non plus à ce que je vois. »

Spike : « Disons qu'étant donné ma condition de vampire, je ne suis pas vraiment censé dormir la nuit. Et puis, j'en profite pour m'entraîner un peu. », répondit-il en haussant les épaules et en s'avançant vers elle.

Buffy : « J'ai eu droit à une petite visite de la Force. »

Spike, d'abord surpris, demanda consterné :

Spike : « Et qu'était-elle venue te dire ? »

Buffy : « Toujours de belles paroles. Elle est venue me rappeler à quel point elle était forte, et tenter de me convaincre que je ne réussirais jamais, qu'on allait tous mourir, blablabla… Elle devrait vraiment changer de discours, celui-ci commence à me lasser. »

Spike remarqua tout de même une pointe d'amertume derrière ce ton désinvolte. Il lui demanda doucement :

Spike : « T'es sûr que ça va ? »

Buffy, en restant tête baissée : « Mouais… »

Spike : « C'est juste que ses mots commencent à atteindre plus que tu ne le voudrais… »

Buffy fut surprise qu'il ait compris aussi vite ce qui la tourmentait, mais ne laissa rien paraître. Elle releva la tête et croisa son regard.

Buffy : « Je sais que ce n'est pas dans mes habitudes de me déclarer perdante mais là je dois dire que… c'est plus fort que moi. Toutes ces filles là-haut attendent de moi que je les guide, que je leur permette de rester en vie. Elles me font confiance ! Alors que moi, je ne sais pas du tout ce que je vais faire. Et j'en ai assez de prétendre qu'on va s'en sortir, alors que je n'en suis même pas convaincue moi-même. »

Spike, qui l'avait écoutée la tête légèrement penchée sur le côté, déclara confiant :

Spike : « Tu vas réussir. Et puis tu oublies que tu n'es pas seule ! Il y a Willow, c'est une grande sorcière, Giles, le grand intellectuel, Anya avec ses connaissances démoniaques et Faith. Buffy, tu as tous les moyens nécessaires pour remporter ce combat, il ne te reste plus qu'à savoir jouer les bonnes cartes face à la Force. »

Buffy sourit, puis ajouta spontanément : « Et il y a toi ! »

La Tueuse sembla légèrement embarrassée après avoir prononcé ces mots, mais Spike fut touché de voir qu'elle lui accordait sa confiance au même prix qu'envers ses amis et tenta du mieux qu'il put de cacher sa surprise, avant de déclarer sérieusement quelques secondes plus tard :

Spike : « S'il y a bien une chose dont tu peux être sûre, c'est que je ne te laisserai jamais tomber, amour. »

Buffy, sincère : « Je sais… Merci. »

Après quelques secondes d'hésitation, elle lui demanda timidement :

Buffy : « Je peux… rester avec toi cette nuit ? Enfin, si ça ne te dérange pas. Faith est toujours dans ma chambre, alors… »

Spike, trop heureux de l'avoir une nouvelle fois dans ses bras pendant toute une nuit, déclara en feignant l'indifférence :

Spike : « Du moment que tu ne te montres pas trop envahissante, je crois que je peux te faire une petite place ! »

Elle lui fit un sourire timide pour le remercier, et ils se dirigèrent vers le lit où il la prit contre lui, les laissant plonger dans les bras de Morphée un moment plus tard, à nouveau dans les bras l'un de l'autre.

A SUIVRE…