Disclaimer : Pas n'a moi.

Auteur : Euh … C'est moi mais me jetez pas trop de tomates sivousplai.

Genre : Amitié très forte, à la limite du shonen-aï.

Couple : Yen a pas vraiment.

Résumé : Introspection d'Hitonari lors du premier tome du manga.


Un goût sucré-salé

Le basket a toujours eu un goût sucré-salé, un mélange de sueur et de joie. Petit, le basket était la seule chose qui n'était ni fade, ni usée.

Mais ...

Depuis presqu'un an ...

Le basket n'a plus de saveur.

Je ne sais plus quand exactement, le sucré-salé s'est fait amer de reproches, quand le goût du sang est arrivé. J'ai appris à me défendre et le goût du sang est parti.

A faire du basket, je ne ressens plus rien. Même pas d'habitude ou de lassitude. Je fais du basket comme je mange, je dors. Je ne joue plus au basket. Mon cœur ne s'accélère plus, je n'ai plus envie de bondir, plus envie de sourire.

Je fais du basket. Je mange, je bois, je dors, je respire, et je fais du basket. Point. C'est tout. Il n'y a rien d'autre. C'est triste.

* Plus tard *

Aujourd'hui j'ai croisé un regard. ça m'a presque brûlé. ça m'a brûlé. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ça. Quelques instants ... Durant moins d'une seconde, en moins d'une seconde, je me suis senti vivant. Non. On s'est sentis vivants. On, nous deux. On s'est frôlés, je suis passé. Avec le ballon. Evidemment. Jouer au basket avec ce type ... doit être bien.

Aujourd'hui j'arrête le basket. J'arrête de faire croire que ça me plaît de faire du basket. Puisque ça ne me plaît pas de faire la passe à des types auxquels je ne fais pas confiance et qui ne m'aiment pas. Puisque ça ne m'a jamais plu d'être pieds et poings liés par les ordres de l'entraîneur, de mon père. Pour jouer au basket, être pieds et poings liés est un comble, non ? Et, où est passé le jeu ?

Alors j'ai arrêté le basket. Ce qui m'a marqué en premier, c'est que ça ne manque pas. Le seul manque est celui qui dure depuis un an, le manque de ce goût sucré-salé. Je suis à peine plus vide qu'avant. ça ne change rien. Ce n'est que du basket; ce crétin a raison. Même si mon père ne semble pas d'accord. Et qu'il ne me cède que fou de rage.

Tout ira bien maintenant. J'ai trouvé quelqu'un qui connaît ce goût sucré-salé. Et grâce à lui, je la retrouverai cette sensation.

J'en suis sûr.

Parce qu'il joue au basket. Parce qu'il est le seul à avoir pu me faire revenir dans un équipe. Son équipe. Parce que je sais que je peux attendre ses passes comme il attendra les miennes.

Puisque le basket est un jeu, jouons, jouons à notre façon. Il n'y a plus d'hésitation à avoir. Je jouerai, Tachibana Akane, et tu joueras avec moi.

Et un jour, on partagera ce goût sucré-salé.

Je le sens. Je le sais. Et toi aussi.

Fin


Tyani: Drabble ou one-shot ?

Tyanilisha: Machin chose qui sort de chais pas où. Ah si. Je viens de lire le tome 1 de I will generation basket.

Tyani: Comment dire ? Exactement, c'est pourri ?

Tyanilisha: M'en fous vais aller torturer Zechs.

Tyani: Je croyais que tu l"aimais pas ?

Tyanilisha: C'était avant d'acheter le tome 2 de Gundam Wing en plus du tome 1 de I will a generation basket. Enfin ... Dodooooooo ! Veux ma couette ! Ouinn, a pas ma couette ... ZzzzzZZzzzzz.


Tyanilisha