La tête dans les étoiles

Prologue

En cette nuit d'Halloween, personne à Godric's Hollow n'imaginait ce qui se déroulait chez les Potter. Certes, le monde magique eut connaissance de la fin (partielle) du plus grand mage noir dénommé Vous-Savez-Qui, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, bref Lord Voldemort.

Cependant, ni les sorciers, ni le Lord Noir – pourtant témoin privilégié – ne connaissaient l'ensemble des faits. Qui aurait pu savoir qu'un sortilège de mort sur un être ayant une séquence génétique précise et dormante aurait réveillé ladite séquence ? Personne, pas même les Altérans, ancêtres (très) lointains de ce petit être, n'aurait pu le deviner.

Et pourtant, en cette nuit, Voldemort venait de réveiller le peuple Altéran au traves d'Harry Potter, simplement en poussant le bébé à effectuer l'ascension brièvement grâce à sa magie.

Le lendemain, et pour les années à venir, ce petit être exceptionnel fut confié à son oncle et sa tante par un manipulateur de premier ordre et abusé par sa propre famille.

10 ans plus tard, Harry Potter recevait (avec bien du mal) sa lettre d'acceptation à Poudlard. Cependant, notre histoire ne commence qu'à la fin de sa cinquième année d'étude.

Chapitre 1 : Vacances imprévues

En ce début de vacances scolaires, Harry Potter se morfondait dans sa chambre au 4 Privet Drive. Cette année, sa « famille » l'ignorait. Cela ne le dérangeait pas le moins du monde ; Ainsi, il pouvait penser à Sirius, son parrain, mort au département des mystères. Il s'en voulait énormément de ne pas avoir appris l'occlumencie et d'avoir joué le jeu de Voldemort.

Les lettres de ces amis, lui indiquant que ce n'était pas sa faute, étaient empilées sur le bureau non ouvertes, hormis les quelques premières. Il n'avait aucune envie de les lire ou même de leur parler. Il envoyait cependant tous les 3 jours une lettre à l'ordre indiquant « Je vais bien, Harry ».

Il était ainsi à, allongé sur son lit à contempler le plafond quand son oncle entra dans la chambre.

« Toi, fais tes valises, on part en vacances et écris aux autres que tu vas être parti 3 semaines. Je ne veux pas les voir débarquer ici. »

Surpris, Harry demanda « En vacances ? Où ? »

Le visage de son oncle indiqua à Harry que la question était mal venue. Il répondit cependant :

« J'ai gagné un voyage avec notre assurance au Portugal. Seulement, c'est pour 4, Marge ne veut pas partir sans ses chiens et il est hors de question de gâcher un voyage si durement gagné. On part demain matin à 8H tapante pour l'aéroport. Soit à l'heure, sinon…. »

Trop heureux de pouvoir quitter l'Angleterre pour quelques temps, Harry assura son oncle de sa ponctualité.

'Aller au Portugal me changeras les idées. Peut-être arriverais-je là-bas à faire le deuil de Sirius.'

Harry s'assit à son bureau et commença à rédiger une lettre à l'ordre.

« Ordre du phénix,

Je pars au Portugal avec mon oncle, ma tante et Dudley pour 3 semaines. Je ne serais pas joignable.

Harry »

Après réflexion, il écrivit également à Remus.

« Cher Remus,

Mon oncle a gagné un voyage au Portugal pour 4. Je vais donc partir avec eux. Si possible, j'aimerais bien que tu arrives à convaincre l'ordre que j'y serais en sécurité et qu'il est donc inutile de me ramener immédiatement. Cela me changera les idées. J'ai besoin de faire le point après ce qui est arrivé à Snuffle.

J'espère que tu me comprendras et que tu accepteras également de prendre soin d'Hedwige pendant ces 3 semaines.

Merci de tout cœur,

Harry »

Il alla ensuite voir Hedwige, lui donna du miamhibou et lui demanda :

« Ma belle, tu pourrais aller porter ces 2 lettres. Celle-ci est pour l'ordre et celle-là pour Remus. Ensuite, je veux que tu restes avec Remus. Je ne serais pas là quand tu reviendras et aller au Portugal sera bien trop fatiguant pour toi. De plus, je ne suis pas sûr que les moldus là-bas acceptent de voir une chouette dans une chambre d'hôtel. »

Hedwige hulula doucement pour lui indiquer qu'elle avait compris. Après lui avoir mordillé affectueusement les doigts, elle s'envola par la fenêtre.

Après qu'Hedwige ait disparu à l'horizon, Harry se détourna de la fenêtre et commença à trier ses affaires : vêtements dans un sac à dos, affaires magiques dans sa malle. Il décida cependant de prendre les livres de défenses contre les forces du mal reçus à noël, sa cape d'invisibilité (on ne sait jamais avec Voldy), sa baguette et le peu d'argent moldu qu'il possède ainsi que son argent du monde magique. Il ferma ensuite sa malle et s'installa pour terminer ses devoirs de vacances commencés dès les premiers jours pour oublier sa douleur.

Le lendemain matin, après avoir promis qu'il n'y aurait pas de magie pendant les vacances, tout le monde s'entassa dans la voiture. Le voyage, aussi bien terrestre qu'aérien, se déroula sans incident. Harry trouva cependant fort désagréable de ne pas pouvoir être aux commandes de l'avion, lui qui aimait tellement voler.

Après plusieurs heures, ils posaient enfin le pied au Portugal, où ils furent accueillis par une charmante hôtesse qui les mena jusqu'à l'hôtel.

L'hôtel se situait à 10 min de la plage et chacun avait sa chambre. La ville la plus proche était à 15 min de marche. Une piscine, ainsi qu'un dojo et un terrain de sport étaient accessibles gratuitement dans l'hôtel. Harry regarda la brochure prise à l'accueil et décida qu'il prendrait quelques cours d'arts martiaux (toujours utile). Autant en profiter tant qu'il était là.

Arrivée dans sa chambre, il déposa son sac et en fit le tour. La chambre était simple et zen. Les murs étaient recouverts de papier peint vert et blanc avec des motifs de bambou. Le lit avait un sommier décor bambou vert assorti au papier peint. De chaque côté du lit, 2 tables de chevet en bois avec un tiroir. Au mur, au dessus du lit se trouvait une lampe ressemblant à un masque.

Sur le même côté que la porte d'entrée, dans le coin opposé, se trouvait un meuble TV avec une télé et à côté, un petit frigo.

Une deuxième porte menait à une petite salle de bain de couleur mauve pâle avec un lavabo et une douche. Sur un meuble était posés serviettes et gants de toilette.

Après avoir rangé ses quelques affaires, Harry prit le plan de la brochure et visita l'hôtel.

L'hôtel était fait de divers bâtiments disposés harmonieusement au sein d'un parc. Il n'eut aucun mal à repérer le restaurant, la piscine, le dojo, l'accès à la plage et à la ville et le terrain de sport. Il en profita également pour s'inscrire aux cours d'arts martiaux et de tirs à l'arc.

Après une bonne nuit de sommeil (à voir) et un bon petit-déjeuner (oh joie ! pas de régime !), Harry alla vivre sa première journée de vacance. Ses journées s'organisèrent comme suit : course à pied pour l'endurance (dur, dur !), douche (relaxante), petit déjeuner, cours d'arts martiaux, tir à l'arc, déjeuner vers 13 H, lecture dans sa chambre (pour éviter d'être à l'extérieur en pleine chaleur : malaise assuré comme démontrer par Dudley), puis vers 3 H 30 – 4 H, balade en ville ou à la plage, enfin natation, dîner et au lit.

La première semaine se déroula ainsi sans problème et en évitant les Dursley (De VRAIES vacances !). Harry ne se doutait cependant guère qu'un petit bain de minuit après un cauchemar (encore) allait changer sa vie à jamais.