Traductrice: moi-même ;-) Elizabeth !!!

Disclaimer: These characters belong to Stephanie Meyer.

Cette histoire est la traduction de la fanfic américaine "My Brother's Best Friend" écrite par jennlynnfs. Un grand merci à l'auteur de nous laisser publier la traduction française!! Nous n'avons absolument rien changé à l'histoire.

CHAPITRE 1 « Ce n'est qu'un début »

C'était le moment de la journée préféré de Bella. Elle se promenait alors que le soleil se couchait. La lumière se reflétait sur le lac. Une légère brise effleurait l'eau provoquant de petites vagues roses, bleues et violettes. Elle pouvait également sentir l'odeur des pins qui l'entouraient.

C'était une scène presque idyllique. Son iPod jouait "Twilight Time" de The Platters.

Quand elle vit un vieux couple main dans la main, elle jura et pressa le bouton avance rapide de son iPod. Elle ne résistait pas devant les vieux couples.

Bella laissa jouer la chanson, autorisant les souvenirs de lui,envahir ses pensées. Elle s'arrêta de marcher et resta au bord du chemin afin d'admirer Green Lake. Elle n'avait pensé qu'à lui ces derniers jours, avec son retour imminent prévu demain, il était dans ses pensées encore plus fréquemment que ce qu'elle aurait aimé.

Quand le soleil se coucha finalement et que le soir s'installa, Bella finit sa balade sur le chemin de Green's Lake et prit le chemin de sa maison.

Elle atteignit Linden Avenue et finalement la maison qu'elle partageait avec son grand frère Emmett. Le voisinage n'était pas le plus aisé de Seattle, mais c'était sympa quand même. Bella voulait aller à l'Université de Washington, mais son père et son frère n'aimaient pas l'idée qu'elle déménage et vive seule.

Bella, Emmett, Edward et Alice se connaissaient depuis qu'ils étaient enfants. Leurs familles étaient devenues amies. Apparemment, les Cullens investissaient dans des biens immobiliers et quand le Dr Carlisle apprit que Bella souhaitait déménager, il parla à Charlie d'un appartement qu'il avait près de l'université et le proposa à Bella, si elle en avait besoin.

Charlie hésitait. Il était le shérif de Forks. Il sentait qu'il y avait des gens qui avaient plus besoin de cette générosité qu'eux et il savait que les Cullens perdraient de l'argent en autorisant Bella à rester dans la maison.

Après de longues négociations, il a été décidé qu'il y aurait un faible loyer, qu'Emmett vivrait avec Bella et l'aiderait à en payer une partie. Charlie était assez content qu'Emmett emménage avec Bella. Il n'aimait pas l'idée qu'elle vive seule.

Bella n'avait pas de problème avec cette idée. Elle aimait son grand frère Emmett. Bien sûr, il jouait avec sa patience mais il se pliait à tous ses caprices comme un grand frère se doit de le faire. Ils s'entendaient tous les deux vraiment très bien.

7 ans plus tard, vivre avec son grand frère n'était plus aussi attirant. Pourtant, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même. Quand elle était ado, elle idolâtrait Emmett. Comme tout le monde. Au lycée, il était populaire, un des meilleurs joueurs de l'équipe de football et toutes les filles voulaient être sa petite amie.

En fait, soit celle d'Emmett soit celle de lui.

Elle soupira.

Edward.

Elle ne pouvait pas penser à son nom sans ressentir de très fortes émotions.

Emmett et Edward étaient les garçons pour lesquels les filles se levaient le matin et allaient en cours. Avec l'un des deux, le lycée serait devenu le rêve de chaque fille. Avec les deux, le lycée serait un étalage de prouesses intellectuelles et physiques. Les filles se marcheraient dessus pour y assister.

La compétition était très présente, mais ni Emmett ni Edward n'y pensait sérieusement. Ils cherchaient toujours un moyen de battre l'autre mais à la fin de la journée ils se félicitaient mutuellement.

Chacun complimentait l'autre. Emmett était joué sur la ligne offensive et Edward était quarterback. S'ils jouaient au basketball, Edward était le meneur et Emmett était le pivot. Emmett était fort et intimidant et Edward était svelte et sportif. Ils s'affrontaient parfois.

Au milieu de tout ça, Bella était le médiateur.

S'il y avait une question concernant qui a lancé la balle le plus loin ou qui avait fait le plus beau tir, Bella était consultée.

Quand ils étaient enfants, Bella prenait son rôle au sérieux. Mais en grandissant cela devenait ridicule et elle choisissait juste au hasard l'un des deux pour mettre fin à ce jeu stupide.

Elle pouvait maintenant penser à leurs souvenirs étant enfants avec une tendresse nostalgique. Quant à leur relation à la fin du lycée? Elle ne pouvait s'empêcher de penser à cette période avec un sentiment de regret et de tristesse.

Elle avait été amoureuse d'Edward depuis toujours. Si elle tombait et s'écorchait les genoux, Emmett lui disait de se relever et de marcher. Edward la soignait et s'assurait qu'elle allait bien. Elle imaginait qu'il était aussi prévenant à cause de sa jeune sœur Alice, mais en fait Edward était réellement quelqu'un de bien.

Il était si facile de tomber amoureuse d'Edward.

Emmett prenait soin de Bella, mais Edward la protégeait. Elle et Edward étaient très proches, pourtant quelque chose dans leur relation avait changé.

Emmett et Edward avaient déjà passé le bac alors que Bella était en terminale. Bien qu'Emmett et Edward ne soient plus au lycée de Forks, leurs réputations étaient légendaires. Les week-ends, Emmett et Edward rentraient de l'université et les vendredis soirs, toutes les filles de l'école essayaient de faire des plans avec Bella dans l'espoir qu'Emmett et Edward feraient parti de ce plan. En plus, cela donnait de l'espoir à chaque fille du lycée qui espérait avoir une chance de sortir avec l'un d'eux.

Repenser à tout cela rendait Bella nauséeuse.

Si elle voulait vraiment être honnête, cela avait commencé quand elle était en première et Emmett et Edward en terminale. Elle et Edward était très proches mais elle sentait qu'il s'éloignait d'elle. A l'époque, elle avait mis ça sur le compte de sa préparation à l'université.

Quand Emmett et Edward étaient partis pour l'Université de Washington à Seattle, il était resté en contact avec elle mais Bella sentait que quelque soit le moment où elle lui parlait, Edward restait distant.

Pendant son année de terminale, quand elle avait décidé qu'elle irait également à l'Université de Washington, Edward était parti à Berkeley. Un lauréat du prix Nobel de Médecine était devenu professeur là-bas et Edward avait saisi l'opportunité pour y aller.

La nouvelle de ce transfert la blessa. Une part d'elle-même suspectait qu'il ne souhaitait plus être ami avec elle et le fait qu'il change d'école avant même son arrivée confirmait ses soupçons.

Elle n'avait aucune idée de pourquoi les sentiments d'Edward envers elle avait changé si radicalement. Elle réfléchit, essaya de comprendre ce qu'elle avait pu faire pour le faire fuir mais ne trouva rien. Elle essaya d'en parler à Emmett. Tout d'abord, il la rassura en lui expliquant qu'elle n'avait rien à voir dans la décision d'Edward de changer d'école. Mais quand Bella insista, Emmett lui dit de laisser tomber. Il lui dit qu'Edward était prêt pour un changement et qu'elle devrait être contente pour lui.

Elle n'avait pas vu Edward depuis 7 ans. Elle avait eu des nouvelles de lui par Emmett et Alice, mais chaque fois qu'il rentrait, elle était en dehors de la ville chez sa mère et son beau-père, Phil, en Floride. La vérité s'imposait peu à peu : il prévoyait ses visites les jours où elle n'était pas là.

Belle essaya de rester en contact avec lui, mais petit à petit il finit par arrêter de répondre à ses appels et ses emails. Emmett disait qu'il était très occupé et qu'elle ne pouvait pas s'attendre à ce qu'il lui téléphone ou envoie des mails tout le temps.

Quelques fois, Bella aurait aimé pouvoir s'engueuler avec Emmett, qui avait la sensibilité d'un ottoman. Sans Edward pour atténuer la personnalité d'Emmett, elle se sentait vraiment blessée. Puis, elle réalisa qu'Emmett était comme Charlie et apprit à prendre ses commentaires au second degré. Bella apprit également à faire le tri dans ce qu'il disait. Cela semblait améliorer leur relation. Ce comportement était nouveau et Bella avait encore un peu de mal à ne pas s'offenser de ce que disait Emmett.

Après 7 ans sans aucun contact, Edward devait arriver demain. Elle s'assura auprès d'Emmett que la date était correcte. Edward rentrait alors qu'elle serait là!

Sa première réaction était de partir. Une part d'elle voulait qu'il sache ce que l'on ressentait lorsque quelqu'un quittait la ville comme s'il avait la peste mais elle n'était pas vindicative. Et puis, elle était curieuse de savoir pourquoi il revenait.

Elle en parla un peu avec Alice, celle-ci lui expliqua que son mariage étant proche, elle voulait que son frère l'aide dans les préparatifs.

Il faisait noir maintenant.

Le ciel était rempli d'étoiles et les lumières dans les rues s'allumaient peu à peu. Elle ralentit puis s'arrêta devant la maison qu'elle partageait avec Emmett. C'était une maison en coin de rue. L'entrée était dans les tons marron avec des pierres apparentes. Bella courut jusqu'à la porte de derrière.

Elle récupéra la clé sous le paillasson et ouvrit la porte. Elle enleva ses écouteurs et se dirigea vers le frigo. Elle sortit une bouteille d'eau, tourna le bouchon et avant que la bouteille ne touche ses lèvres, elle entendit l'appel d'Emmett qui se tenait dans l'entrée.

"Bella? Qu'est-ce qui t'a pris autant de temps?"

Elle leva les yeux au ciel et prit une gorgée d'eau.

"Bell?" cria Emmett.

Elle avala et répondit "Ouais. Je suis ici. Je bois."

"As-tu oublié ton portable?"

"Non."

"Alors pourquoi tu n'as pas répondu?"

Bella avala une nouvelle gorgée d'eau avant de répondre "Il était éteint."

"Eteint?" Elle crut entendre quelques jurons provenant d'Emmett avant qu'il ne rajoute, "Et si quelque chose était arrivé? Et si j'avais eu besoin de toi?"

Bella remit le bouchon sur sa bouteille d'eau et marcha jusqu'à l'entrée de la maison. Elle descendit le couloir, passa devant la salle à manger, puis à travers le salon. "Quelle est l'urgence? Laisse-moi deviner. Tu as de nouveau perdu la télécommande? Si tu as de nouveau caché la télécommande, je te jure que je vais te…" Elle s'arrêta au milieu de sa phrase quand elle vit qu'Emmett n'était pas seul.

"Nom d'un chien! Qu'est-ce qu'il fait là?" Elle fixa Emmett avant de se tourner vers son invité.

"Sympa, Bell. Tu ne pourrais pas dire bonjour comme une personne normale." Emmett regarda Bella avec un air menaçant.

"Tu as dit qu'il ne serait pas là avant demain." Elle essaya de prendre une mèche de cheveux derrière ses oreilles puis se souvint qu'elle avait une queue-de-cheval. Soudain, elle prit conscience qu'elle venait juste de courir et qu'elle devait être toute transpirante.

"Il est arrivé un jour plus tôt. Est-ce un crime d'arriver plus tôt?" Cette fois, Emmett fit un pas en direction de Bella et la regarda avec un air presque suppliant.

Avant qu'elle puisse dire quoi que ce soit, Edward dit, "Salut, Bella."

Sa voix n'avait pas changé et l'effet qu'elle avait sur elle non plus. Elle sentit ses épaules se relâcher et elle détendit son poing. Après un moment, elle répondit, "Salut, Edward."

Emmett laissa s'échapper un profond soupir. Il n'avait jamais été très bon pour cacher ses sentiments.

Elle avait échangé de brefs regards avec Edward quand elle l'avait accueilli. A présent, elle refusait de le regarder. Bella savait que si elle le regardait, ce serait perdu. Elle ne voulait pas lui donner ce genre de pouvoir sur elle. Au lieu de ça, elle se concentrait sur le bouchon de sa bouteille d'eau comme si des vies en dépendaient.

Emmett dit, "Edward a fini son travail plus tôt que prévu et a décidé de prendre un vol en avance. Il vient juste d'arriver."

Bella lisait maintenant l'étiquette de sa bouteille d'eau comme si le fait de savoir que l'eau de cette bouteille venait de la montagne la plus pure du Tibet était une information primordiale.

"Je suis allé le chercher." Emmett ajouta. Il regarda Edward qui était en train d'observer Bella qui elle-même regardait sa bouteille d'eau. Emmett se racla la gorge.

Bella pris une inspiration avant de lever les yeux et de découvrir qu'Edward la regardait avec beaucoup d'intensité. Elle mordit ses lèvres avant de dire, "Comment s'est passé ton vol?"

Edward écarquilla les yeux en réalisant que Bella s'adressait à lui. "Ça… Ça s'est bien passé."

Elle fit un signe de la tête. "Et bien, je suis sure que vous avez beaucoup de choses à vous raconter." Puis, elle se retourna et se dirigea vers sa chambre.

Emmett lança, "Nous allons prendre un verre et manger au Black's."

Bella se retourna vers Emmett et répondit, "J'espère que vous passerez un bon moment."

Emmett avança vers elle. "Quand je dis nous, je veux dire nous trois."

"Je n'ai pas faim." Son estomac la trahit en émettant un long grognement.

Emmett sourit.

"Ecoutez, allez-y sans moi. Je viens juste de rentrer et j'aimerais prendre une douche et me changer. Cela va prendre un peu de temps."

Emmett prit son manteau qui était sur la rampe d'escalier. "C'est une bonne idée. Nous partons en premier. Je passerai commande pour toi et tu nous rejoindras quand tu auras fini."

"Emmett." Bella grogna.

"Soit là-bas dans 20 minutes."

"J'ai un devoir à faire!"

"Tu as toujours des devoirs à faire."

"Oui et ça prend du temps."

"Tu étais sur le point de manger de toutes façons." Il enfila son manteau.

Elle était surtout sur le point de lui dire d'aller de se faire voir quand son frère fit un pas vers elle et dit d'une voie douce, "Bella, s'il te plait."

Elle savait que s'il la suppliait c'était que la situation était sérieuse. Elle croisa les bras et finit par dire, "Très bien."

Il lui lança un large sourire puis dit, "Bien, à tout de suite."

Bella courut dans les escaliers et ils entendirent la porte claquer.

Emmett se dirigea vers la porte d'entrée et Edward le suivit.

Sur le trottoir, Edward demanda, "Es-tu sûr que c'est une bonne idée?"

Emmett haussa les épaules. "Tout ira bien." Ils montèrent dans son van.

"Je ne sais pas," répondit Edward. "Elle a l'air vraiment en colère"

Emmett enclencha la clé et le van gronda. "Ce n'est pas de la colère."

"Si ce n'est pas de la colère alors qu'est-ce que c'est?" Edward jeta un coup d'œil à Emmett.

Emmett mit un doigt sur son menton. "Je dirais que c'est une petite rébellion avec un soupçon d'agacement."

Edward leva un sourcil. "Emmett, c'est ça être en colère."

Emmett secoua la tête. "Quand Bella est en colère, elles jettent ses coudes dans tous les sens et brandit ses poings en l'air."

Edward écarquilla les yeux. "Je ne me souviens pas l'avoir vue un jour dans cet état."

Emmett leva un doigt. "Ah. Mais vois-tu, elle vit avec moi depuis 7 ans. J'aime à penser qu'elle apprend à canaliser sa colère grâce moi."

Edward passa sa main dans ses cheveux. "Tu veux dire que tu l'as tellement énervée Durant ces 7 dernières années qu'elle pourrait avoir besoin de cours pour apprendre à gérer sa colère?"

Emmett rit.

"Ce n'est pas drôle. Tu la tortures depuis ses 7 dernières années."

"Je suis son grand frère. Pouvais-tu t'attendre à autre chose?"

Edward pinça l'arrête de son nez. "Elle veut certainement m'arracher la tête."

Il fallut une minute avant qu'Emmett réponde que non.

Edward regarda Emmett. " Et toi? Veux-tu m'arracher la tête?"

Un sourire en coin se dessina sur la bouche d'Emmett. "Non."

Emmett s'arrêta au feu rouge et regarda l'expression d'Edward. Emmett n'était pas le genre à s'étendre en bavardage et ne discutait pas sentiment. Jamais.

Après un moment, Emmett dit, "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé entre toi et Bella mais je suis sûr que ça peut s'arranger."

Edward regarda à travers la fenêtre puis revint sur Emmett. Il étudia son expression avant de répondre, "Vous m'avez vraiment manqué."

Emmett sourit et le feu passa au vert. Il appuya sur l'accélérateur et la voiture avança. Puis il dit, "Oui et bien, nous les Swans faisons cet effet sur les gens."

Edward étouffa un petit rire.

Rapidement, ils arrivèrent au Black's. Emmett se gara. Ils sortirent du van et se dirigèrent vers le bar.

"Cet endroit est bien?" demanda Edward.

"Oui. Tu te souviens de Jacob Black?"

Edward réfléchit une minute puis répondit "Oui, il jouait dans l'équipe de foot du lycée de La Push. Très bon receveur."

"Oui c'est bien lui. C'est le bar de son père et parfois il vient l'aider."

"Que fait Jacob maintenant?"

"Il restaure des vieilles voitures." Ils trouvèrent des tabourets libres à la fin du bar et s'assirent.

"Il ne joue pas à l'Université?"

Emmett secoua la tête. "Son père est malade et il ne veut pas le laisser."

Edward acquiesça.

Un homme grand aux cheveux bruns derrière le bar s'approcha d'eux. "Hey, Emmett. Qu'est-ce que je vous sers, à toi et ton ami?"

Emmett serra la main du barman. "Embry." Il se retourna vers Edward et fit les présentations.

"Attends, Edward Cullen? Tu n'étais pas le quarterback du lycée de Forks?"

Edward fit un signe de la tête. "Ca fait longtemps maintenant."

"Tu joues toujours?"

"Non."

Un homme plus âgé avec une queue-de-cheval poivre-sel le coupa du fond du bar. "Embry, vas-tu les embêter toute la soirée ou leur servir à boire?"

"Désolé." Embry jeta un coup d'œil à Emmett. "Comme d'habitude?"

Emmett acquiesça.

"Et pour toi?" demanda-t-il à Edward.

"La même chose qu'Emmett."

Embry sortit deux grands verres glacés et y versa de la bière. Il les servit à Emmett et Edward.

"Avez-vous besoin d'autre chose?"

Emmett demanda, "La cuisine est encore ouverte?"

"Bien sûr."

"Bella va arriver dans quelques minutes et elle voudra certainement manger."

Au son du mot « Bella », Embry ouvrit les yeux en grand ce que remarqua Edward. "Bella va venir?"

Emmett sourit avant de prendre une gorgé de sa bière.

"Je vais le faire savoir en cuisine." Embry disparut d'un coup.

"Tu ne commandes pas quelque chose pour elle?" demanda Edward.

Emmett secoua la tête. "Ils savent ce qu'elle aime."

Edward but sa bière. Puis dit, "J'imagine que vous venez souvent ici."

"Oui. Bella est amie avec Jacob." Emmett avala une autre gorgée de bière.

"Oh." Edward baissa les yeux sur sa bière. Il essaya de se rappeler à quoi ressemblait Jacob et n'y arriva pas. Comment Bella était-elle devenue amie avec lui? Etaient-ils juste amis? Edward regarda Emmett.

Edward attendait qu'Emmett lui donne des explications mais son attention fut attirée par l'entrée de Bella dans le bar. Son visage était rosé parce qu'elle avait du courir et ses cheveux était encore un peu mouillé à cause de sa douche. Quand elle s'avança vers eux, la scène apparaissait au ralenti.

"Edward?"

"Quoi?" Il détourna son regard de Bella et regarda Emmett.

"Je t'ai demandé si tu voulais quelque chose à manger?"

"Non."

Embry qui était à l'autre bout du bar avança jusqu'à Emmett et Edward en voyant Bella s'approcher. "Bella!"

Elle se tenait derrière Emmett et Edward. "Salut, Embry."

"Qu'est-ce que je te sers?"

D'habitude elle aurait pris une limonade mais là elle savait qu'elle avait besoin de quelque chose de plus fort. "Une Fat Tire?"

Embry acquiesça et se dirigea vers le réfrigérateur. Il en sortit une grande bouteille de bière et la décapsula.

Emmett étant assis à la fin du bar, la seule place de libre était celle à côté d'Edward.

Bella était persuadée qu'Emmett l'avait fait exprès.

Embry posa la boisson à côté d'Edward. Elle hésita puis s'assit dans la chaise près d'Edward.

"Un verre?" demanda Embry.

Bella fit un signe de la main. "Non merci." Elle prit une gorgée de bière. L'alcool dans son estomac lui fit remarquer qu'elle avait besoin de manger quelque chose pour éviter un terrible mal de tête.

"Embry, est-ce que Leah-"

"Oui. Elle te prépare quelque chose en ce moment même."

Bella sourit. "Merci."

Embry lui retourna un sourire encore plus large. "Aucun problème."

Il resta planté là une bonne minute avant que son patron ne l'appelle de l'autre côté du bar.

"Bella, tu dois arrêter de faire ça," Emmett répliqua.

"Faire quoi?" Bella essaya de regarder Emmett, mais Edward étant placé entre eux deux, elle finit par poser les yeux sur lui. Elle détourna rapidement le regard.

"Tu sais bien. Jouer avec Embry."

"Quoi? J'ai juste commandé une bière."

"Il s'est pratiquement évanoui quand tu lui as souri."

Cette fois Bella se pencha sur le bar afin de regarder Emmett. " Ça veut juste dire qu'il est prêt à me retrouver à la fin de son service."

Edward s'étouffa avec sa bière.

Emmett lui tapota le dos. "Bella, nous ne voulons pas connaître tes relations amoureuses. Apparemment c'est embarrassant pour certains d'entre nous."

"Um." Bella se pointa elle-même. "Moi?" Puis elle pointa Emmett. "C'est bien à toi de parler."

Edward rit.

Embry revint avec le repas de Bella. "Voila."

Sandwich fromage grillé et tomates. Bella ne pouvait s'empêcher de sourire. "Merci."

Emmett se racla la gorge.

Le sourire de Bella s'atténua peu à peu. "Remercie Leah de ma part."

"Bien sûr."

Alors qu'Embry faisait semblant de nettoyer le bar près de Bella, Leah lui rappela d'un ton sévère que des commandes étaient en attente. "Euh, excuse-moi." Il se retourna pour prendre les commandes mais pas avant d'avoir trébuché et de s'être retrouvé à moitié par terre.

Bella garda une expression normale mais Emmett lâcha un petit rire.

"Emmett, veux-tu arrêter ça!" Bella le fusilla du regard une fois Embry parti.

"Tu dois vraiment l'aider à se sortir de cette situation, Bella."

Un petit sourire en coin se dessina sur la bouche de Bella. "Mais il embrasse tellement bien."

Emmett se releva d'un coup. "Je vais parler à Billy." Il fonça de l'autre côté du bar avec une telle vitesse qu'Edward en fut surpris.

Bella et Edward restèrent silencieux un bon moment avant qu'Edward ne se décide à lancer, "Alors toi et Embry. . ."

Bella attrapa une frite. "Non. Je dis juste des trucs dans ce genre pour énerver Emmett."

Edward sourit avant de prendre une gorgée de sa bière.

Bella mangeait son sandwich et ses frites pendant qu'Edward finissait sa bière. Le silence n'était pas pesant mais il était tendu.

"Alors-"

"Qu'est-ce que-"

Ils avaient commencé leur question en même temps.

Edward dit, "Je t'en prie. Vas-y."

Bella hésita avant de dire, "Je suis désolée pour tout à l'heure."

Edward la regarda avec un air confus.

Bella le tortilla dans son siège. "Quand tu étais à la maison tout à l'heure. Je ne voulais pas être impolie."

Edward haussa les épaules. "Dire que tu n'étais pas surprise serait mentir."

Bella but une longue gorgée de sa bière. Après un moment, elle répondit, "On peut dire ça." Elle ne voulait pas avoir cette conversation maintenant. 7 ans sans rien puis tout à coup, elle buvait une bière en face de lui. C'était trop pour le moment.

Elle dit, "Emmett m'a dit que tu étais ici pour aider au mariage d'Alice."

Il acquiesça.

"C'est juste que... c'est assez bizarre."

Il la fixa. "Pourquoi?"

"Pourquoi voudrais-tu l'aider dans son mariage?"

"Pourquoi pas?"

"Parce que tu es un garçon."

Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose puis la referma. Après un moment il répondit, "Je ne sais pas exactement ce qu'elle a prévu que je fasse."

"Oh." Elle mordit dans son sandwich au fromage et dit, "As-tu rencontré son fiancé?"

Il acquiesça. "Je les ai présentés en fait."

"Ah bon?"

"Oui. J'étais avec Jasper à Berkeley."

"J'ai oublié qu'il était allé à Berkeley."

"Alors, Alice t'a-t-elle demandé de l'aide pour son mariage?"

Elle opina. "Je suis une demoiselle d'honneur."

"Oh, ça va être marrant."

Elle adressa à Edward un sinistre regard.

"Non! Pas marrant." Il ne put s'empêcher de sourire.

Elle prit une longue gorgée de sa bière.

"A ce point?"

Bella posa la bière sur le bar. "Alice n'est pas si embêtante, c'est l'autre demoiselle d'honneur qui m'énerve."

"Que veux-tu dire?"

"Elle est très autoritaire et obsédée par des détails stupides." Elle baissa la voix. "Je pense qu'elle est un peu superficielle aussi."

Edward continuait à écouter.

"Elle s'appelle Rosalie."

Edward leva les sourcils.

"Tu la connais?" demanda Bella.

Il éclaira sa voix et acquiesça.

"Je crois que c'est la sœur de Jasper."

"Oui."

"Elle veut organiser plein de choses comme une soirée entre filles, une soirée avant le mariage… J'adore Alice mais toutes ces soirées risquent de coûter beaucoup d'argent."

"Je vois."

"Et il semblerait que Rosalie ait des goûts de luxe."

"Ouais."

"Si j'avais un vrai job, ce ne serait pas un problème."

"Veux-tu que j'en parle à Alice?"

"Oh mon Dieu, non!" Bella attrapa le bras d'Edward. Il regarda la main de Bella qu'elle enleva de suite. Elle répondit d'une voix basse. "Désolée."

"C'est pas grave." Il lui adressa un vrai sourire.

"S'il te plait, ne dit rien à Alice ou Rosalie. Je n'aurais même pas du te parler de tout cela. Je suis une affreuse demoiselle d'honneur."

"Ne t'inquiète pas."

"Non, je suis honorée qu'Alice veuille que je participe à son mariage. Je ne devrais pas me plaindre."

"Ça va. Tu as le droit de dire ce que tu penses."

Bella prit une grande inspiration. Comment était-ce possible? Ils ne s'étaient presque pas parlé depuis 7 ans et on dirait dit que les choses n'avaient pas changé. Toute l'appréhension et la déception qu'elle avait ressenties au retour d'Edward semblait être de vieux souvenirs à présent. Bella se souvint qu'il avait le don de lui faire oublier ses problèmes et de la mettre de bonne humeur.

Ou alors c'était l'effet de la bière.

Alors que Bella était perdue dans ses pensées, Emmett revint. "As-tu fini de manger, Bella?"

"Oui."

"Je suis prêt à y aller. Je suis sûr qu'Edward est fatigué et je commence tôt demain."

"Je suis désolé, Emmett. Si j'avais su, je ne serais pas…" dit Edward.

Emmett répondit "Ce n'est pas un problème."

Edward sortit son portefeuille.

"Je m'en suis déjà occupé," dit Emmett.

"Merci."

Ils dirent au revoir à Billy et Embry et se dirigèrent vers la porte.

Alors qu'ils marchèrent en direction du parking, Emmett lança, "Alors, ta petite amie s'appelle Rosalie?"

Bella s'immobilisa.

"Et bien, je…" Edward regarda Emmett puis Bella. "C'est compliqué."

"J'ai entendu dire qu'elle était canon." Emmett cherchait ses clés dans ses poches.

"Euh, oui." Edward passa une main sur sa nuque et baissa les yeux.

Bella était garée à côté d'eux. "Je te retrouve à la maison, Emmett."

"OK. Bell."

Elle hésita avant de dire, "Bonne nuit, Edward."

Edward la regarda fixement avant de répondre, "Bonne nuit, Bella."

Elle monta dans sa voiture et démarra. Elle était contente de rentrer à la maison avant Emmett. Il devait déposer Edward chez les Cullens à 10 minutes d'ici. Au moment où il rentrerait, elle pourrait lui faire croire qu'elle s'est endormie.

Elle avait besoin d'être seule afin de réfléchir à cette soirée. Bien sûr qu'il connaissait Rosalie! C'est la sœur de Jasper. Ils se connaissent certainement depuis longtemps. Bella préféra ne pas savoir depuis combien de temps ils sortaient ensemble.

Bella s'arrêta devant la maison. Elle resta plantée là un moment. Tellement de choses s'étaient passées durant cette soirée et pourtant elle était sure que ce n'était que le début. Quelle idiote elle était! Bella n'arrivait pas à croire qu'elle avait insulté la petite amie d'Edward de la sorte. Elle aurait du se taire comme elle l'avait prévu. Bella ne voulait même pas imaginer ce qu'Edward devait penser d'elle après toutes ces remarques sur Rosalie.

Bella essuya des larmes qui commençaient à couler sur ses joues. Elle sortit de la voiture puis se dirigea vers la maison. Elle monta les escaliers et pénétra dans sa chambre. Sans prendre la peine d'allumer les lumières elle retira ses vêtements et mit un vieux t-shirt qui traînait sur son lit.

Bella s'allongea sur son lit, essayant de s'endormir et de ne plus repenser à cette soirée. Malheureusement, dans la pénombre de sa chambre, ses pensées allaient toutes vers Edward.

Au lycée, ses pensées se seraient attardées sur tous les scenarii qu'une adolescente puisse faire lorsqu'elle est amoureuse d'un garçon. Mais ces derniers temps, ses pensées étaient pleines de regrets. Elle était blessée et en colère qu'Edward ait pu couper les ponts comme ça. Elle déplorait qu'il ait été si facile pour lui de la quitter sans même lui dire au revoir.

Mais ce qu'elle détestait le plus en elle c'est que bien qu'Edward lui ait fait comprendre qu'il ne voulait plus rien avoir à faire avec elle, elle continuait à espérer pouvoir être avec lui. Après cette soirée, Bella comprit qu'il n'y avait aucun espoir.