6

Daisuke ouvrit les yeux difficilement et après avoir été arrosé trois fois.

« La Belle aux Bois Dormants est réveillée ! » fit joyeusement Yamato au dessus de lui et tenant toujours le verre.

« Gneuuuh »

Le blond ricana et se tourna vers Jyou. « T'es sur que son pitit cerveau n'as pas eut de séquelles ? »

Daisuke fronça des sourcils tout en essayant de se dégager de la prise de Yamato. Une douleur vive lui remonta du bras immédiatement et il s'effondra.

« Yamato, ne le pousse pas trop s'il te plait, on en a encore besoin, » dit Jyou en tendant un verre d'eau et des cachets au plus jeune.

« Mais il bouge tout seul ! » bougonna le musicien.

Jyou roula des yeux et força Daisuke à s'appuyer sur Yamato afin qu'il prenne le verre.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » gémit le collégien encore parcouru de spasmes de douleurs.

« Ça c'est toi qui doit nous le dire. On sait juste que Kushiro et Veemon étaient sensé être avec toi. »

Yamato le senti se tendre automatiquement et hoqueter. Jyou fusilla son ami du regard puis se reconcentra sur le blessé.

« Détend toi, les autres sont à leur recherche. On veut juste savoir pourquoi Kushiro voulait venir ici et ce qui est arrivé pour que tu sois dans cet état. » Sa voix était à peine élever, comme s'il parlait à un animal apeuré. « Bien sur, si tu as une idée d'où se trouve Veemon et Kushiro…ça pourrait être utile. »

La respiration de Daisuke se stabilisa. « Veemon et Kushiro ? Mais… on est tombé…et… »

Yamato le secoua à l'épaule gauche sous le regard furibond du futur médecin. « Calme, t'inquiète, Hikari-chan nous a envoyé un mail pour dire qu'elle avait un indice. Respire un bon coup et reprend du début. »

__888__

Takeru posa sa main sur les traces d'un air étonné. « C'est de la roche ! » s'exclama t-il. « Qu'est-ce qui pourrait laisser des traces aussi bizarres ? »

Hikari secoua sa tête pendant que leur digimon haussait des épaules.

« Quelque chose de très lourd…surement » fit Pégasumon avec une moue.

Nefertimon s'assit et tapa de la patte. « Il nous faudrait Digmon, c'est lui le foreur. »

« Mais il veut vérifier une hypothèse avant, » soupira Kari pennée.

Takeru se dirigea vers son digimon et s'assit contre lui. « Alors on a plus qu'à attendre… »

« Ils auraient déjà dû être là, » angoissa la jeune fille en se blottissant contre la fourrure du digimon sphinx.

__888__

« Veemon ? » appela Kushiro incertain.

Le digimon bleu relava la tête en attendant la suite.

« Tu n'entends pas quelque chose ? »

Il fronça des sourcils et se concentra. Alors que l'endroit où ils étaient enfermés n'avait transmit aucun bruit, il y avait une espèce de bourdonnement qui arrivait à traverser les parois de pierre.

« On dirait le bruit d'un moustique, » remarqua Veemon en se souvenant du bruit de l'insecte qui avait piqué Daisuke un soir.

__888__

Taichi shoota dans une pierre avec colère.

« Calme toi, c'est pas en s'énervant qu'on vas savoir où on est ! » réprimanda Miyako les poings sur les hanches. Comme cela elle ressemblait vraiment à une mère grondant des enfants.

« Désolé, » soupira t-il en se grattant la tête. « Mais c'est la première foi que mon digivice fait ça ! »

L'écran du petit appareil ne montrait que de la neige. Et ce depuis au moins dix minutes.

« Décidément, j'arriverais jamais à comprendre ce truc, » siffla t-il en faisant mine de le jeter.

« Je crois plutôt qu'un signal les embrouille. » Miyako regarda son digivice pensivement un instant puis rappela Hawkmon. « Tu a vu quelque chose ? » lui demanda t-elle.

Le digimon secoua la tête, accablé. « Il n'y a rien aux environs Miyako-san, Taichi-san. »

« Ce n'est pas de ta faute, » le rassura la collégienne. « Et pis ça prouve qu'il y a bien une étrange force ici. » Elle fit quelques pas et ramassa une pierre. « Espérons juste que ça va pas nous tombé dessus… » dit-elle juste avant que le sol s'effondre.

__888__

« Un Digimon ? » répéta Jyou abasourdi.

« Et Kushiro a dit qu'il avait été créé ici… » Yamato dégluti et grimaça. « C'est pas bon du tout… Il faut vite prévenir les autres ! » fit-il inquiet en saisissant son téléphone.

Daisuke hocha la tête et se redressa pour aider. Jyou l'arrêta net.

« Je suis désolé Daisuke mais tu ne dois pas bouger. » Il désigna le bras du collégien qui était bandé. « Je ne suis pas encore médecin et je n'avais pas les bon matériaux pour bien te soigner. Ce que j'ai fais était les premiers secours ; le mieux pour toi est de retourner dans le monde réel et d'aller - »

« Mon signal est naze ! » coupa Yamato, complètement affolé.

__888__

« Iori, j'ai entendu des cris, dagya, » averti Digmon en se détournant de la paroi où il creusait.

« Moi aussi. » Le jeune humain serra les dents. Il y avait vraiment quelque chose de malsain à cet endroit. « On y va ? » demanda t-il à son digimon. Il avait remarqué que son digivice ne fonctionnait que par intermittence.

Ce-dernier hocha la tête et se mit à courir vers le bruit avec son ami.

__888__

Hikari se releva et se frotta les bras.

« Il vaudrait mieux remonter… » suggéra Takeru après un instant. La température semblait chuter et leur téléphone était complètement déréglé. Rien que parler créait un petit nuage.

Les autres acquiescèrent avec soulagement. Ils n'avaient aucunes nouvelles depuis trop longtemps.

« On prend le même chemin qu'à l'aller, » averti Pégasumon à Nefertimon dès que les adolescents furent assis sur leur dos.

Les deux digimons décolèrent juste après. Aussi, ils ne virent pas le regard rouge qui les suivait dans la pénombre.

__888__

« Miyako ! » appela Taichi en mettant ses mains autour de sa bouche. « Hawkmon ! »

Il grogna et frotta ses bras endoloris. Le footballeur soupira profondément puis scruta les ténèbres qui l'entouraient. Par chance, il n'avait pas été blésé mais il n'avait aucune idée pour ses compagnons d'infortune.

« Taichi-san ! » fit soudainement une voix jeune avec un léger accent pincé. Un accent que tout les digimons qui possédait un bec avaient. Heureux et rassuré, l'adolescent se retourna pour offrir un sourire soulagé à l'étrange oiseau. Cependant, ce dernier ne lui rendit pas, préférant examiner les environs pour le moment.

« Miyako-san ? » gémit-il avec anxiété.

Taichi afficha une grimace. « Je ne sais pas. Mais comme tu es là, elle ne devrait pas être loin… » supposa le garçon.

Hawkmon hocha la tête et se mit à fouiller le sol avec l'humain.

__888__

Jyou grogna et passa sa main sur son visage. Il pouvait faire face au comportement têtu de Daisuke. Les choses se compliquaient s'il devait s'occuper aussi de son ami blond en mode 'hystérique'.

« Et Takeru, » gémit encore le guitariste complètement prosterné et ses mains sur la tête.

Jyou n'aimait pas ces moments. Il n'était pas Taichi qui réussissait à rendre espoir, il n'était pas Kushiro qui avait une solution logique à toutes les éventualités, il n'était pas… à quoi bon dire ce qu'il n'était pas. Il était Jyou Kido, s'était déjà pas mal, n'est ce pas ?

Pendant sa réflexion métaphysique sur lui-même, l'étudiant ne remarqua pas Daisuke qui avait défié l'interdiction de se lever et qui maintenant consolait un Yamato tremblant dans ses bras.

« Je suis désolé, » fit-il soudainement.

Yamato releva ses yeux bleu glace pour le questionné et Jyou fit la même chose, intrigué.

« Pourquoi donc ? » questionna finalement le brun.

« Je…Je n'aurais pas dû me précipiter sur les ordinateurs. Si je n'avait pas été là, Kushiro-san ne se serait surement pas aventuré dans le Digimonde tout seul et on n'en serait pas là, » affirma t-il piteusement.

« Ne crois pas ça, » siffla Yamato d'une voix dure. « Kushiro montre peut être un air confiant et rationnel, il lui arrive toujours des crasses pas possible. »

« C'est vrai, » Jyou en souriant nostalgiquement. « Aussi rationnel qu'il puisse être, il aurait foncé dans le Digimonde seul. »

Daisuke fronça les sourcils et secoua la tête, ne les croyant pas.

« Tu te rappelles de la foi où il est rentré avec Taichi dans la salle de bain où Mimi se lavait ? » pouffa Yamato vers Jyou qui éclata de rire à ce souvenir.

« Ils ont eut une bosse pendant une semaine ! » ricana le futur médecin.

« Taichi-san et Kushiro-san ? » fit Daisuke choqué.

« Ou encore la foi où il s'est retrouvé dans un monde parallèle avec un digimon voleur de souvenir ? » rappela Jyou avec un grand sourire en remarquant que Yamato n'affichait plus un air désespéré et que Daisuke semblait trop surpris pour se sentir coupable.

« Et la foi où il écrivait une lettre d'amour et qu'on l'a surpris ! » explosa le guitariste en se tordant de rire.

Jyou pouffa de plus belle. « On sait toujours pas à qui elle était destiné en plus, » remarqua t-il entre deux pouffements.

Daisuke secoua la tête.

Kushiro n'était pas un robot finalement.

__888__

« Que fait-on Iori ? » demanda le digimon jaune en oubliant de rajouter son éternel 'dagya'.

Le jeune garçon ne répondit pas et continua à observer les deux digimons cuirassés qui gardait l'entré d'une porte.

« Qui sont-ils ? » demanda t-il finalement mais en ne les lâchant pas des yeux.

« Je sais pas, dagya, » se lamenta son digimon.

« Lâchez moi ! Sale brute épaisse ! En plus tu sens mauvais ! » rugit soudainement la voix stridente de Miyako.

Elle apparut bientôt, portée comme un sac à patates sur les épaules d'un digimon semblable aux deux gardiens.

« On y va ! » s'exclama Iori en se levant alors que la porte en métal s'ouvrait.

Armadiomon ne se le fit pas dire deux fois et s'élança sur ses ennemis.

__888__

Un grand merci à tous les rewiewers/euses ! c'est vraiment sympa ^^

Alors voilà enfin le chapitre tant espéré ! Oui, vous ne rêvait pas !

Et on peut remercier Alounet qui vient de me redonner l'envie d'écrire sur la section alors que j'étais en panne d'inspi ! (Miss cerise ^^ et Midona Motomiya, je ne vous oublie pas, ça m'a fait vraiment plaisir de savoir que j'avais des lectrices^^)

Par contre, désolée mais ce sera le dernier avent les prochaines vacances d'été. Et oui, il faut bien que je bosse pour réaliser mon rêve !

Bref bref…J'espère que ce chapitre va vous plaire !

Bonne année à tous !