Jouons avec Nessie...

Encore une fic écrite avec Cuvette, ma chèèère voisine de classe, avec qui je parle toujours au lieu d'écouter mes cours. Cette semaine, nous avons écrit dix feuilles, donc vous aurez de la lecture pour un moment !
Amusez vous bien !

Cela ne faisait pas longtemps que Papa était dans ma chambre. Il râlait parce que je passais trop de temps avec Emmet et qu'il paraît qu'il me donne le mauvais exemple. Je ne vois vraiment pas pourquoi, on s'amuse toujours avec Emmet ! Comme la fois où on a changé la crème de jour de Rose par du cirage. Il s'est fait crier dessus et moi, j'ai tellement ri que j'ai failli m'étouffer avec le bonbon que Rosa m'avait donné. Parce que Rosalie ne m'a pas grondée, moi. Evidemment, c'était lui le responsable, je n'avais fait que lui souffler l'idée...

Par contre, je n'ai jamais dit à mon jeune papa de jouer avec moi à la poupée. Il l'a décidé tout seul. J'ai compté. Cela faisait la 83° fois qu'il lui brossait les cheveux et j'avais perdu le compte du nombre de fois où il lui a fait prendre le thé. Peut-être que je devrais appeler Maman ?

"-Papa ? Tu me rends Coco maintenant ?"

Papa soupira. Je ne comprends pas pourquoi il n'aime pas le nom de ma jolie poupée, Coco Channel. C'est Alice qui a choisi son nom avant de me l'offrir pour mes... 8 mois et 4 jours. Et pour mes 8 mois et 5 jours, elle m'a offert la robe Dior qui va avec ! La tête de Maman quand elle vit mon cadeau restera à jamais gravée dans ma mémoire. Maman l'avait rangée dans mon armoire pour quand je serais grande. Mais heureusement j'avais pu garder la poupée. Papa l'aimait beaucoup aussi. C'est évident puisqu'elle me ressemble trait pour trait ! C'est une réplique m'a expliqué Esmé. Elle a de chouettes idées de cadeaux Alice !

"-Renesmée, il faut savoir prêter, je n'ai pas fini. En plus, tu ne sais pas t'y prendre !"

Ca c'était la meilleure ! C'était quand même lui qui avait brûlé mes cheveux en voulant les friser ! Rosalie en aurait pleuré ! Maman avait réglé le problème en me les coupant comme Alice. Ma tante était aux anges et maintenant on s'habille toujours pareil, comme ça on ressemble à des jumelles ! Sauf que Maman n'aime pas ça...

Pauvre Coco, encore en train de se faire coiffer. Son père approchait dangereusement le fer à friser de la poupée. Il était temps d'intervenir !

"-Papa, reste où tu es !"

Il me lança un regard penaud mais déterminé. Et avec sans aucun doute une lueur de défi dans les yeux. Il prit une mèche et l'inserra dans le fer.

"-NOOOOON !!!"

Je lui arrachai la poupée. Il tira sur les cheveux. Il était fort. Mais je n'allais pas abandonner Coco !
Oups. J'aurais dû, en fait. Le bruit que fit la tête de mon pauvre jouet en perdant son corps fut terrible. Je contemplais mon sosie sans tête, puis me mit à pleurer.

"-Tu... Tu m'as arraché la tête !

-Nessie, chut, calme toi, je vais t'en acheter une autre... Arrête de pleurer, sinon Maman va t'entendre."

Je pleurais encore plus fort. Tant pis pour lui. Maman allait le gronder. D'ailleurs j'entendais déjà des pas. La porte s'ouvrit et je me précipitai dans les bras de ma mère.
Papa était vraiment mal, comme dirait Emmet. Maman lança un regard de reproche à mon cher père tandis que j'utilisais mon don pour tout lui raconter.

Alice, avec qui Maman était entrée, se pencha sur moi.

"-Edward, tu es un méchant papa ! Regarde dans quel état elle est !"

Je reniflai bruyamment et lançai un sourire diaboliquement angélique à mon père. Il l'avait mérité. Papa me tira la langue et me traita de Rosalie.

"-Tiens, Nessie, regarde !

-Une poupée Rosalie ! Tu es vraiment super Alice !"

J'étais sûre que Papa n'allait pas jouer avec.

Fin