Titre: Potter dans l'échelle de Kinsey

Auteur: PerlaNegra, je ne fais que traduire

Rating: NC-17

Pairing: Harry/Draco

Disclaimer: Les personnages et les lieux appartiennent a J.K Rowling

Résumé: Draco n'a jamais eu d'espoir de faire la conquête de l'hétéro et éloigné d'Harry Potter. A moins, jusqu'à se que Kinsey décida parler depuis son portrait.

Note: Ceci est ma première traduction, alors soyez indulgents. Et s'il a des fautes d'orthographe veuillez m'en excuser.

Potter dans l'échelle de Kinsey

I. Kinsey, Slytherin honoris causa

Il y avait beaucoup de choses qui dérangeaient Draco Malfoy. Bien sûr quelqu'une plus que d'autres. Par exemple sur une échelle de un à dix, ça le dérangeait un sept de souffrir de statique dans les cheveux et qu'ils gonflent quand il faisait humide. Un huit si les Elfes de maisons lui gâchaient un de ses vêtements ( bien que ça pouvait baisser à un cinq si sa mère lui rachetait d'autres vêtements mieux et plus chères). Mais que une Sang de Bourbe le suive dans le château méritait définitivement un neuf. Ça frôlait presque un dix, qui pour l'instant était seulement occupé par le fait que Potter soit hétéro et sa petite amie la belette.

- S'il te plait, Parkinson- dit Granger, quelques mètres derrière lui- Se sera juste un moment.

Draco leva les yeux au ciel, retenant les envies de la transformer en vers de terre. Même si en fait, la Sang de Bourbe ne le suivait pas, mais plutôt Pansy. Mais c'était la même chose. Mais la sale Griffondor les avait tous harceler depuis la Grande salle jusqu'à leur salle commune. Et ñe blond était sûr que Pansy la remettrait bientôt à sa place.

En souriant d'une manière autosatisfaite, Draco put quasiment "entendre" le geste excédé de sa camarde de maison quand elle s'arrêta pour faire face à Granger.

- Granger... oublie, pour ton propre bien- Cette dernière phrase avait été dit d'un ton tellement menaçant que Draco ne put pas croire que Granger se soit pas enfuie en courant.

- Mais...- insista Granger, têtue- Mais, Toi tu sais bien qui il est non?

- Bien sûr que je sais! - débita la serpentarde, et Draco ne put éviter de ralentir la marche et regarder par dessus son épaule les deux filles qui se faisaient face- C'est un maudit portrait dans ma salle commune, voila ce que c'est!

La griffondor la regarda la bouche et les yeux ouverts et Draco ne sut dire se qui était le plus ouvert.

-Bi..Bien- balbutia-t-elle devant le regard furieux de Pansy- Je sais quand ce moment c'est juste un portrait mais ce que je voulais dire c'était si tu savais la grande pérsonnalité qu'il fût, tant dans le monde magique que dans le moldue...- Pansy la regarda d'un air qui disait " Tu crois vraiment que le monde moldue m'intéresse? et Granger sembla le comprendre puisque elle se mit à bégayer de plus en plus nerveuse- Le...le sujet ici c'est qu'il est.... est un grand personnage et je ne-ne savais pas qu'il y avait un de ses portrait dans le château, sinon il y aurait longtemps que je...- Granger regarda tous les Serpentards présents dans le couloir, qui l'observaient stupéfaits devant son hardiesse, y compris Draco.

Mais elle ne put terminer sa honteuse demande car à se moment là arriva la belette plus âgée à son secours.

- Hermione- cria le roux en se retournant et voyant sa petite amie devant une demi douzaine de dangereux et maléfiques membres de la maison de Salazar- Je t'ai cherché partout. Qu'est se que tu fais ici?

Draco en profita pour prendre Pansy du bras et la tirer vers lui, se dirgeant rapidement vers l'entrée secrète maintenant que l'indésirable ne les suivait plus. Tous les autres l'imitèrent, laissant ainsi derrière presque aussitôt les Griffiondor, qui iront sûrement bientôt rejoindre leur lumineuse et repoussante tour, débordante de courage et de bêtises.

- Pansy- chuchota Draco dès qu'il put- Que ce qui a pris Granger comme pour essayer d'obtenir que nous la laissions entrer dans notre salle commune ? Être ami avec Potter la rendue aussi démente que lui?

Pansy sourit, sachant le grand secret le "mieux gardé" dans tout Poudlard: l'aninosité de Draco envers Potter, n'était que le fruit de sa frustration pour être un objet de désir inaccessible pour le garçon habitué à tout avoir à ses pieds.

Même si le truc de "secret le mieux gardé" était un peu illusoir, si on comptait que Blaise en avait connaissance. Et Narcissa. Et le Baron Sanglant, qui entendit Draco prononçait le nom de Potter pendant qu'il se masturbait- s'il avait put le pauvre fantôme se serrait suicidé. Et probablement Snape en savait quelque chose. Draco était presque sûr que le professeur l'avait surpris en train d'écrire le nom de Saint Potter sur un parchemin et pas d'une manière menaçant, sinon tout le contraire. Snape dû demander une semaine de vacances pour se remettre de cette nouvelle. Draco continuait d'insister qu'il exagérait.

- Je supose que tu aurait préféré que se soit Potter qui essaye de rentrer dans notre salle comune à la place de Granger. Non?- demanda Pansy sans se défaire de son sourire- Je te vois déjà l'inviter à aller directement dans ta chambre.

- Garde tes supositions et répond à ma question, ma belle- insista le blond en levant les yeux au ciel.

- Le coupable c'est lui- dit la brune pendant qu'ils entraient entourés de leur amis. Draco dirigea son regard vers l'endroit que Pansy ségnalait.

C'était un portrait d'un vieux sorcier, accroché dans le coin le plus éloigné de la salle commune à côté du blason de leur maison.

- Lui?- demanda Draco en s'approchant du tableau.

Il ne voyait rien de spécial. À simple vue on pouvait distinguer que cette peinture n'était pas très vieille, vue que la cadre était ciré et que les couleurs brillaient encore. Dans la toile on pouvait observer un vieux avec de grandes oreilles, le front large qui en ce moment somnolait assis devant une table remplie de livres. Draco se rapprocha suivi de Pansy pour pouvoir lire la note en dessous de portrait.

Alfred C. Kinsey, Slytherin honoris causa.

" L'unique acte sexuel non naturel est celui qui ne peut se terminer"

Draco éclata de rire d'une telle force qu'il réveilla l'occupant de tableau. Le vieil homme plus curieux que faché, les regarda. Draco se tourna vers Pansy d'un geste incrédule.

- Rassure moi, c'est une blague?- lui demanda-t-il- Comment Granger aurait put se rabaisser à nous demander de rentrer juste pour ce type.

- Ben- commença Pansy- elle prétend qu'il est une gran personnalité du monde moldu. Un scientifique qui fit semblant de mourir pour ainsi pouvoir disparaître ou quelque chose dans ce genre.

Draco haussa un sourcil.

- Ben ça m'étonne pas qu'un sorcier prétende être mort pour disparaître du monde moldu... enfin moi j'aurais fait de même. Quel est le mérite?

- Excusez moi- dit le portrait avec un accent américain- Je suis là et je peux vous entendre.

Draco et Pansy continuèrent l'ignorant.

- Moi aussi je le ferais, mais il semblerait qu'il avait du succés chez les moldus américains avant qu'ils ne commencent à le harceler. Il a dû disparaître pour continuer ses "recherches"- Pansy fit entre les guillemets avec ses doigts- et il a fait semblant de mourrir de pneumonie, il émigra en Grande Bretagne et il fut embauché à Poudlard comme prof de potions et...

- Fût nommé Slytherin honoris causa, mes chers- rajouta l'habitant de la toile avec un grand sourire en carresant le blason de la maison cousu sur sa cravate.

Draco et Pansy le regardèrent avec indifférence.

- Oui, oui, tout ce que vous voulez- commenta le blond avant de se tourner vers la serpentarde- Rien de tout cela me renseigne sur le fait que la sang de bourbe tienne tellement à le connaître.

- Hum- dit le portrait avec réprobation- Faites attention à votre langage, jeune homme. Sache que je me suis marié avec une moldue et que dans le Nouveau Monde...

Pansy laissa échapper un petit rire avant de continuer avec son explication, interrompant le vieil homme pendant que Draco le regardait avec une irritation croissante.

- Ben en fait c'est tout. Il semblerait que Granger ai une grande admiration pour le travail de cet homme et je crois qu'elle voudrait lui faire quelques questions.

- Ça ne m'étonne pas- intervint Kinsey d'une voix fatiguée- Tout le monde se demande toujours quelle est sa place dans l'échelle.

Le serpentard hocha la tête de droite à gauche.

- Mais quel sorcier tellement indiscret, ça m'étonne pas qu'en Amerique on voulait votre peau.

- Pas pour être indiscret, jeune homme. Simplement qu'organiser des orgies semblaient hors de leur entendement. Tu sais, les années 50 étaient un peu conservatrice...

Draco le regarda fixement et le vieil homme de la toile semblait être satisfait d'avoir enfin son attention

- Orgies? eh bien, quels genres d'investigations faisiez vous donc?

Kinsey lâcha un petit rire et se fût Pansy qui répondit à la question:

- Il passait son temps à demander aux gens leurs gouts sexuels et il a écrit plusieurs livres la dessus. Ici, à Poudlard, il continua ses recherches et quand Dumbeldore lui donna le droit d'interviewer les élèves...

- Exactement- affirma-t-il- D'ailleurs j'ai connu ton père et j'ai eu le plaisir de l'interviewer- lui dit-il, en regardant Draco avec un énorme sourire qui lui déplut tout de suite- Et d'ailleurs je dois te dire que le pauvre était un typique rang 3. Comme il a dû soufrir pour se définir... En revanche, depuis ici et seulement en observant ton comportement, je peux te dire que tu es un déclaré membre du rang 6.

Draco ferma les yeux, de plus en plus agacé.

- Par merlin, de quoi vous êtes en train de parler?- hurla presque le blond.

- Des rangs de mon échelle, bien sûr- lui dit l'homme d'un ton concédant pendant que Pansy haussa les épaules quand le serpentard la regarda- Tu ne la connais pas? En étant dans le rang 6? - le sorcier hocha la tête comme s'il était très déçu.

- Non, je la connais pas- confirma Draco avec mauvaise humeur et énervé car il devait admettre qu'il était curieux de savoir de quoi il s'agissait- De quel échelle parlez vous?

Le sorcier sourit, énigmatique.

- La bibliothèque de cette éminente école n'a jamais donné l'importance qu'il fallait sur le thème aussi fondamentale que la sexualité, cependant...je crois qu'il y a quelqu'un de mes livres la bas.

Ceci dit, il ferma les yeux et fit semblant de s'endromir de nouveau.

Draco se tourna vers Pansy.

- Me regarde pas comme ça-dit-elle- Je ne sais pas de quoi il parle.

Draco souffla et se dirigea vers sa chambre

- Eh bien, moi non plus je sais pas, et ça ne m'interresse pas.

À suivre...