Prompt lancé par tipitina : Ca donne tout son sens au mot "bordel". & "je vais passer le balais. C'est important de passer le balais." de hitto_sama
Rating : G
2 mots : Albus/Scorpius
Fandom : Harry Potter
Titre : L'appartement

Albus regardait avec bonheur l'appartement dans lequel il allait maintenant vivre. Après tant d'année à Poudlard, il trouvait étrange de quitter le château qui comme pour son père avant lui avait fait office de deuxième maison. Emménager avec son petit copain était la troisième grande étape de sa vie après sa naissance et son entrer à Poudlard. En souriant, il se rappela son entrer dans le dortoir des Serpentard ce premier septembre 2016, mais surtout du moment où en dépit de tous les préjugés, Scorpius Malefoy était devenu son meilleur ami.

C'était un mois après la rentrée et Albus ne s'était toujours pas fait d'ami dans sa maison. Aucun Serpentard ne semblait vouloir faire connaissance avec le fils de celui qui avait emprisonné bon nombre de leurs parents. Mais le jeune Malefoy dont le père avait été sauvé par Harry ne semblait pas se préoccuper de lui. En fait, le blond ne se préoccupait jamais de personne ce qui en faisait, avec Albus, l'une des personnes la plus seul de toute l'école. Au moins, se consolait Albus, lui il avait James. Ce jour là, Albus était complètement au désespoir. Il ne trouvait plus la carte des maraudeurs. Pourtant, celle-ci était essentiel pour le coup que lui et James avait organiser pour s'amuser. Il était donc en train de vider tous ses bagages pour la retrouver.

« Et bien, c'est ce qu'on appelle donner un autre sens au mot 'bordel' » avait alors dit Scorpius en entrant dans la chambre.

C'est seulement alors qu'Albus s'était rendu compte du bordel qu'il avait créer. Il eut alors un regard désolé et murmura : « C'est seulement que j'ai perdu quelque chose de très important. Un vieux parchemin vierge. J'était sur de l'avoir mit dans mes bagages. »

« Ce ne serait pas cela? » demanda Scorpius en pointant un parchemin sur la table de nuit. « Ma mère dit toujours que le problème avec les hommes, c'est qu'ils ne cherchent pas avec leurs yeux? » continua-t-il alors que Albus prenait la carte avec soulagement.

« C'est supposer vouloir dire quoi? »

« J'en sais rien. Je crois que c'est une expression moldu. »

« En tout cas, merci de l'aide. »

« Tu devrais y aller, je vais passer le balais en entendant. »

« Tu as raison. » fit Albus en se dirigeant vers la porte du dortoir, juste avant de partir, il se tourna vers le blond « C'est important de passer le balais. »

Et il l'avais laisser bouche bée dans le milieu de la chambre. Après un instant, Albus avait entendu le plus beau son qu'il n'avais entendu : le rire de Scorpius. Après cet événement, ils avaient été inséparables.

Albus sortit de ses pensés alors que Scorpius venait se placer derrière lui, l'entourant de ses bras. Il l'embrassa sur la joue et lui murmura à l'oreille : « À quoi tu penses? »

« Qu'il faudrait peut-être passer le balais. »