Prompt lancé par : shirenai: "Quand je voudrai un avis, je demanderai surtout pas le tien."
Rating : G
2 mots : Albus/Scorpius
Fandom : Harry Potter
Titre : Le mariage

Depuis que leurs fils formaient un couple, Harry et Drago avait été obliger de se voir plusieurs fois. Au début de la relation entre les deux garçons, ils se contentait de rester debout le plus loin possible l'un de l'autre en silence. Puis peu à peu, ils en étaient venu à se saluer, d'abord mal à l'aise, puis les mots vinrent plus naturellement. Peu à peu, les deux ennemis en était venu à considéré l'autre avec un respect nouveau.

L'entente se passait plutôt bien jusqu'au jour les deux amoureux annoncèrent, lors d'un repas avec les deux familles qu'ils s'étaient fiancé et qu'ils pensaient se marier pendant le mois de juillet. Astoria et Ginny, qui était devenu grandes amies, commencèrent immédiatement à organiser le mariage. Les disputes entre les deux pères commencèrent lorsque leurs femmes les obligea d'aller acheter ensemble les fleurs et d'aller commander un gâteau. Amenant les deux garçons avec eux, ils se rendirent d'abord chez le pâtissier.

L'homme d'un certain âge leurs montra le cahier de commande. Alors qu'ils le feuilletaient tous ensemble, chacun y allait de son propre commentaire. Si l'un plaisait à Drago, il ne plaisait pas à Harry et vice versa.

Albus demanda un autre cahier, sans qu'aucun des deux pères ne le remarquent. Les deux garçons choisirent rapidement un gâteau et passèrent la commande.

« Lorsqu'ils auront terminé » fit Scorpius au vendeur, « dites leurs que nous sommes déjà chez le fleuriste. » Il donna quelques gallions de surplus pour le dérangement.

Il fallu près de 20 minutes avant que Drago s'aperçoive de l'absence des garçons.

« Où sont-ils? » demanda-t-il alors.

Le pâtissier se rendit près d'eux : « Ils ont acheter le gâteau et sont partie chez le fleuriste. »

Les deux parents se dirigèrent vers le fleuriste en s'accusant mutuellement d'être responsable de la fuite des garçons. Ils n'étaient pas encore arrivé à la boutique que déjà, les garçons les avaient entendu tellement ils parlaient forts.

« Ils sont incroyable! » fit Scorpius.

« S'il n'arrête pas bientôt leurs disputes, je les enferme dans un placard insonorisé jusqu'au mariage. »

« On devrait les libéré qu'à notre retour de lune de miel. » proposa Scorpius.

"Quand je voudrai un avis, je demanderai surtout pas le tien." Cria soudainement Harry alors qu'ils entraient dans la boutique.

Autour d'eux, les gens arrêtèrent de bouger et ils arrêtèrent soudainement de se disputer. Ce montrer en spectacle comme cela n'allais pas améliorer les choses. De plus, si Astoria et Ginny apprenait ce qui s'était passé, ils auraient une punition bien pire que se que prévoyait les deux Serpentards; le divan pour une durée indéterminé.