Hey salut tout le monde !

Une petite note pour vous exprimer la joie que j'ai d'écrire une fic sur H3 school, le manga le plus délirant, celui qui me fait rire et rêver. Une amie chère à mon coeur me les a prétés, et depuis, je suis allée les acheter pour pouvoir les lire tellement, que j'en use les pages. Alors merci du fond du coeur ma soso, pour ces purs moment riches en intensités de rires. Tu me manques terriblement.

Je les adore 3

Une nouvelle arrivante à Meïbi.

-Non maman ! Je ne veux pas aller à ce bal, ils vont tous regarder la nouvelle arrivante et se moquer de moi, tu sais... comme avant...

-Mais non ma puce, tu veras, tout le monde n'est pas comme réna ! Aller soit courageuse !

Je montais dans ma chambre et m'enfermais. Ah oui, au fait, bonjour tout le monde ! Je m'appelle Mitsu Komachi, j'ai 16 ans et je ne me laisse pas marcher sur les pieds ! Je vis avec ma mère et mon frère, et on vient de déménager ici, parce que l'école ou j'étais avant... bref. Là vous voyez, ma mère vient de me « forcer » à aller une soirée au lycée ou je vais bientôt entré, c'est la fête du lycée !

J'enfilais une longue robe bustier bordeau, me fit un chignon lache, et un masque de la même couleur que la robe, pailletée d'or. Ce n'était pas un déguisement à proprement parler, mais il dissimulait mon identité. Je ne voulais pas non plus avoir un deguisement semblable à tout les autres. Je mis des ballerines, parce que les escarpins, c'est pointu et ça fait mal aux pieds!

Je descendis les escaliers, embrassait quand même ma mère qui malgré mes protestations me forçait à y'aller, et fis un long calin à mon frère pour me donner du courage et affronter cette foule.

Arrivée à la fête, j'observais tout le monde. Un garçon plutôt mignon m'accueillit, il avait des cheveux très long et beaux. Il me regarda bizarrement, mais j'avais l'habitude...

Enfin ça pouvait être dû aussi au fait que j'étais « déguisée » mais qu'il ne me connaissait pas, et donc que je ne faisais peut être pas parti de l'établissement... s'il savait !

Je flanais un peu partout, en regardant les deguisements d'Alice au pays des merveilles qui semblait être le thème, et visitais les salles de classes décorés, celle qui représentait « Stevie Wonderland » était pas mal. Arrivé à un stade avancé de la fête, nous étions tous invités à rejoindre le gymnase, la salle ou la danse et le buffet se deroulait. J'étais debout vers le fond, regardant ce qui allait ce passer, une fille arriva sur scène, parla un peu avec un garçon assis devant un piano, et au moment ou elle dit « je t'aime » un peu plus fort, une lumière s'alluma. Si j'avais été elle, je me serais enfuie en courant... enfin, elle se retourna, et là tout le monde lui fit des félicitations sur je ne sais qu'elle chose. Elle devint rouge, et lança une phrase comme quoi ce qui allait commencer était une bombe H3.

Je me retournais, et passais devant le mec qui était aux infos plus tôt dans l'après midi, il me fixa quelques secondes. Je ne le vis plus, étant passée derière lui. J'avançais à vive allure, malgré la robe et les ballerines. J'avais déjà vécu une expérience ou j'étais dehors, et ou je me fis agréssée, on me vola mon portable. Ce n'était peut être pas grand chose, mais j'en restais traumatisée, j'avançais donc rapidement.

J'entendis un bruit et sursautais, je ne cherchais pas à comprendre et m'enfuyais le plus vite possible pour mes petites jambes. Il faut dire que je ne mesure qu'un petit 1m60. Enfin arrivée chez moi, essouflée, je m'arretais devant la porte pour respirer un bon coup, et reprendre mon souffle. J'entrais rapidement et sans faire de bruit, puis montais dans ma chambre à pas de souris. Je soufflais, me déshabillais et me couchais en débardeur-culotte.