oh, c'est super ; depuis la dernière fois où j'avais mis ce recueil à jour, une catégorie spéciale a été créée ! mais seulement deux personnages dans le menu déroulant, ça fait un peu... cheap, non ? où sont encore les autres ?


Titre : ami/ennemi
Auteur : ylg
Base : Kiseiju (Parasite)
Personnages : Izumi Shin'ichi, Migy
Genre : bizarrement plutôt gen/un peu réflexioneux
Gradation : PG / K-plus
Disclaimer : propriété d'Iwaaki Hitoshi, je ne cherche pas à me faire de sous avec.

Thème : « ennemi intime » pour 6variations
Nombre de mots : 340

oOo

Migy l'a dit et répété, mais Shin'ichi a du mal à l'admettre et ne s'en rappelle que dans des moments bien particuliers : ils ne sont pas amis. Ils ne sont même pas alliés. Ils se retrouvent juste forcés de coopérer par la force des choses, mais techniquement, leurs espèces sont ennemies l'une de l'autre.

La simple existence de Migy en fait un antagoniste pour Shin'ichi. Au début, il se plaignait d'avoir perdu sa main droite sans rien gagner en retour. Il doit subir la présence de cet étrange parasite qui se mêle de tout dans sa vie. Sa vie a basculé dans le bizarre à cause de lui.

Plus tard, à cause des ondes émises par les parasites, sa présence attire même à lui le danger : ses compagnons parfaits qui ne lui pardonnent pas d'être un échec et n'ont de cesse de vouloir tuer son fardeau humain. En retour, Shin'ichi a cru pouvoir tirer avantage de ce mode de détection et se jette régulièrement de lui-même dans la gueule du loup pour combattre les parasites, les mettant tous deux en danger.

Le temps passé ensemble, avoir appris à se connaître, en être arrivés à un arrangement, leur donne l'impression – à Shin'ichi en tout cas, Migy affirme ne pas se bercer d'illusions – qu'à force d'être intimes – et ils le sont – ils sont devenus amis.

Ils se sont mutuellement sauvé la vie et Shin'ichi trouve que ça compte… même si, à vrai dire, s'ils ne s'étaient pas connus ils ne se seraient jamais retrouvés dans de telles situations de vie ou de mort en premier lieu.

Ennemis ou amis, à la fin, ils ne savent plus très bien depuis qu'ils ont commencé à se mélanger, même Migy ne sait plus si c'est dû aux échanges physiques ou à leur cohabitation qui développe peut-être… des sentiments, et il a changé au point de le reconnaître. Ce qui est sûr, c'est qu'ils partagent une complicité incongrue pour deux êtres que tout aurait dû opposer. Et tout compte fait… c'est bien comme ça.