Salut à tous! Je me présente, je suis Vitwo! Et ceci est ma première fanfic de Naruto!

Il n'y a aucun vols ni plagiats! Je déteste ça! J'ai juste repris l'idée du manga Loveless: des personnes possèdent des oreilles d'animaux ainsi qu'une queue jusqu'à ce qu'ils perdent leur virginité. Tous le reste est MON œuvre!

Ça fait longtemps que j'ai voulu écrire une fanfic sur Naruto et puis, il n'y a pas beaucoup de femNaruto dans les histoires françaises!

J'espère que celle-ci vous plaira ! Bonne lecture!


Innocence

Le jour j était enfin arrivé! J'allais enfin quitter ce satané village! Je n'avais plus qu'à déposer le dernier carton dans le camion et direction Konoha! Je n'arrivais pas à y croire, j'allais vivre dans une des villes les plus connues du monde!

La voix de mon parrain me sortit de ma rêverie.

_ Narutooo! Tu es prête?

_ Je n'ai plus qu'à me passer un petit coup de peigne et on pourra partir Ero sennin! lui répondis-je.

Il me regarda estomaqué.

_ Quoi?

_ Toi? Te soucier de ton physique? Toi, le garçon manqué?

_ ET ALORS? C'est bien mon droit de vouloir être mignonne le jour de mon arrivée à Konoha non? lui criais-je en brandissant mon poing.

Jiraya leva les mains en signe d'apaisement.

_ C'est bon. Calme-toi, je rigolais, sourit Jiraya. Vas te faire belle.

Je me forçait à me calmer et rentrais dans la maison ou plutôt mon ancienne maison. Malgré que j'ai vécu ici durant plusieurs années, je n'étais absolument pas triste. Au contraire, j'étais même heureuse de laisser cette vie derrière moi.

Raaah! Il a failli gâcher ma bonne humeur! Mais rien ne m'enlèvera la joie que je ressens!

Je montais les escaliers pour aller dans ce qui va être mon ancienne salle de bain. Je pris mon peigne et coiffai mes cheveux. Après les avoir bien démêlés, je m'observais dans le miroir à la recherche d'une moindre imperfection. En temps normal, je n'étais pas aussi narcissique mais ce déménagement était le premier pas pour changer de vie. Alors je pouvais bien faire un effort pour mon physique.

J'étais une fille assez grande avec de longs cheveux blonds qui arrivaient jusqu'aux reins. J'avais de très beaux yeux bleus que j'adorais car ils me rappelaient ceux de mon défunt père. Je levais les yeux pour vérifier si mes oreilles rouges étaient bien propres. Je fis la même chose avec ma queue rouge de renard. Bien qu'elles ne m'aient attiré que des problèmes, j'ai fini par bien les aimer.

Un sourire triste se dessinait sur mon visage.

Je claquais mes mains sur mon visage pour m'enlever cette mélancolie. Maintenant, mon miroir reflétait un grand sourire et des yeux déterminés.

C'est beaucoup mieux! Je ne vais pas me laisser démonter par des stupides souvenirs! Là-bas, personne ne me connaîtra! Personne ne me montrera du doigt! Jiraya m'a dit qu'il y avait beaucoup moins de superstitieux dans les grandes villes!

Après être montée dans le camion, je vis Jiraya me scruter de la tête au pied. Il avait l'air déçu.

_ Qu'est-ce qu'il y a?

_ C'est ça pour toi « être mignonne »?

Je fronçais les sourcils, vexée.

_ C'est quoi le problème? Je suis bien propre et bien peignée, non?

_ Tu aurais pus faire un effort vestimentaire, soupira Jiraya.

_ Qu'est-ce qu'ils ont mes vêtements?

Ben quoi? Je porte mon habituel t-shirt orange et mon pantalon noir.

_ Ils ne sont pas féminins! s'exclama Jiraya. Et t'aurais pu exceptionnellement te mettre du rouge à lèvre! Du gloss au moins! Tu as 16 ans maintenant! Tu dois te mettre en valeur!

Je détournais la tête de lui.

_ Je n'ai aucun conseil à recevoir d'un pervers qui écrit des stupides livres érotiques.

_ Petite insolente! Comment oses-tu critiquer mes chefs-d'œuvre? s'emporta Jiraya. Je suis devenu célèbre grâce à eux!

_ Pas de quoi être fier.


Quelques minutes plus tard, Jiraya s'arrêta devant une épicerie.

_ Je dois acheter de quoi manger, le voyage va être très long. Attends-moi là, dit Jiraya.

Je hochai la tête et m'installa confortablement sur mon siège en fermant les yeux.

_ Tu as vu? Elle va enfin partir.

_ Ce n'est pas trop tôt! Bon débarras!

J'ouvris les yeux et me tournai vers les sources de ces voix.

_ Cette stupide démone va enfin nous laisser en paix.

Tss! Stupides commères! Vos charmantes paroles ne me blesseront pas cette fois. Vous et les autres habitants du village n'avez fait que me traiter que comme un déchet! Juste à cause d'une stupide superstition! Je ne m'attendais pas à un changement de comportement lors de mon départ!

Je leur lançais un sourire méprisant.

Elles furent surprises et me lancèrent un regard de haine.

C'était bizarre. Ce regard m'avait toujours blessé mais aujourd'hui, je m'en moquais totalement.

La voix de Jiraya interrompit cet échange visuel.

_ Vous désirez quelque chose mesdames? demanda Jiraya d'une voix froide.

Les femmes l'ignorèrent et partirent.

Je souris. Même s'il n'a pas toujours été au village, il m'a toujours défendu des comportements des gens à mon égard. C'est un gros pervers mais un bon pervers quand même.

Après qu'il ait démarré la voiture, je ne pouvais pas m'empêcher de voir plusieurs personnes regarder dans notre direction avec des yeux remplis de haine. Leurs sourires m'énervaient.

Sales enfoirés va! Ils sont tous heureux que je parte! C'est réciproque croyez-moi!

Je détachai ma ceinture, j'ouvris la fenêtre et m'y pencha.

_ Naruto! Rassis-toi sur…

_ AU REVOIR CONNARDS! AU PLAISIR DE NE JAMAIS VOUS REVOIR! criai-je à pleins poumons en faisant des doigts d'honneurs avec un grand sourire.

Après s'être bien éloigné du village, je me remis sur mon siège sous les ricanements de Jiraya. Moi, je riais de tout mon cœur!

Quels idiots! Ils étaient scandalisés! Si j'avais eu un appareil, j'aurais immortalisé ce moment pour l'encadrer dans ma chambre!Trois heures plus tard, je ne pus m'empêcher d'être triste et de pousser un soupir. Comme pour montrer encore plus ma mélancolie, mes oreilles de renard se rabattirent sur ma tête sans que je leur demande.


_ Qu'est-ce qui ne va pas? Je croyais que tu étais contente de partir, s'inquiéta Jiraya.

_ Je le suis. Mais je suis triste de laisser Kyuubi.

Des larmes commencèrent à se nicher dans le coin de mes yeux.

_ Naruto, on en avait déjà discuté. Un renard n'est pas un animal domestique! Crois-moi, il aurait été malheureux à Konoha! Tu as fait le bon choix!

_ Je sais mais…

_ Ne pleure pas, s'il te plait. Ça ne te ressemble pas. Je pense que tu as assez pleuré hier quand tu lui as fait tes adieux, dit Jiraya avec un sourire réconfortant.

_ J'AI PAS PLEURE!

_ D'accord, d'accord, souri Jiraya.

C'est vrai quoi! J'ai peut-être failli me dessécher mais ça ne voulait pas dire que j'étais une pleurnicharde!

Kyuubi était un renard que j'adorais. Je l'avais trouvé blessé dans la forêt il y a plusieurs années. Je ne savais pas si c'était parce que je l'avais soigné ou à cause de ma queue et de mes oreilles de renard mais il s'était attaché à moi. Il venait souvent me rendre visite à la maison. On s'amusait beaucoup ensemble. C'était mon seul ami.

Mais je savais que j'avais pris la bonne décision. L'erosennin n'a pas arrêté de me le confirmer. Même si j'étais persuadée qu'il en avait surtout assez d'éviter les crocs de Kyuubi et de demander toujours au docteur s'il avait la rage. Ben quoi? Je n'y étais pour rien si j'étais la seule personne que Kyuubi adorait!

Il sera beaucoup plus heureux dans sa forêt même si… Il passait toujours la plus grande partie de son temps chez moi…

Non! Non! Il ne faut pas que je me laisse aller! C'est une nouvelle vie qui commence pour moi! Je vais aller dans un très bon lycée et me faire enfin des amis! Tout va très bien se passer! J'en suis sûre!


Alors? Alors? C'était comment? (toute excitée!)

On va faire comme ça: si c'est bien, vous dites que c'est bien! Et si c'est nul, vous dites que c'est bien!

Je suis prête à recevoir vos conseils pour améliorer cette fic!