Titre : Un jour en colonie la si la sol

Auteur : Gudulette

Ratings : K

Disclaimer : Tous les personnages appartiennent à Stephenie Meyer, et je ne perçois aucune forme de revenu sur la publication de cette fanfiction.

Chapitre : Emmett

______________________________________________________________________________

Bonjour papa, bonjour maman,

Je vais bien. Je mange à ma faim et c'est très bon. Les moniteurs sont gentils et nous font faire plein d'activités très enrichissantes. Nous nous amusons beaucoup, et je profite pleinement de la nature autour de moi. J'ai appris plein de choses très intéressantes, et je me suis fait plein d'amis … Blablabla. Sans déconner ! Vous avez vu ce qu'ils nous ont distribué comme « modèle de courrier parental palliatif au manque d'inspiration » ! Ils sont graves ! Parfois j'ai l'impression d'être dans une secte … Bref.

Ben ici tout va bien, vous vous en doutez ! D'un autre coté, si Jasper avait bouffé la moitié des mômes de la colo vous en auriez entendu parler aux infos … C'est le genre de détail qui fait un peu désordre. Donc, pas de nouvelles, bonne nouvelles !

Je m'égare, je m'égare, comme dirait Eddy. Tiens d'ailleurs le Eddy, je sais pas trop ce qu'il nous fait, mais c'est un peu étrange. Un revival des « Amants maudits » version Gnan-Gnan Magasine. Super weird !

Tout ça pour dire quoi ? Bonne question ! Ah ouais, ça y est ! Je me suis rarement autant marré ! Faut croire que je dois être le seul à trouver ça cool (avec Alice peut-être), mais chapeau pour l'idée de la colo ! Bon, je ne vous cacherai pas non plus que voir Rose tirer une tronche de sept pieds de long chaque fois qu'on prononce les mots « tente », « randonnée », « douche commune » et « dortoir des filles », c'est plutôt marrant. Quoi que la palme est attribuée incontestablement à Jazz qui a l'air d'un épileptique sous acides dès qu'un môme s'approche de lui ! (Faudra sérieusement envisager quelque chose pour son cas, parce qu'il faut vraiment peur parfois)

Heureusement qu'il y a ma petite Alice pour relever le niveau dans tout ce boxon ! (Elle, je sais pas à quoi elle tourne, mais ça a l'air bon ! Elle se marre toute la journée, et fait des couronnes de fleurs à ses copines gloussantes …) Parce qu'on peut pas vraiment dire que je puisse compter sur Ed ces derniers temps. Il est carrément en mode « bulot cuit » depuis qu'il a trouvé sa Juliette aux cheveux sales. Nan je suis méchant ! Elle a pas les cheveux sales … seulement effilés !

Donc, avec cette famille de bras cassés, je suis bien obligé de m'occuper tout seul. Je suis en train de recruter pour ma future équipe de football de vétérans avant l'âge ! Ils n'ont pas de cerveau, mais ils ont de bonnes jambes ! Tout ce que j'aime ! Tout dans les bras, rien dans la tête, et conteste pas le coach ! J'ai déjà un nom pour notre équipe : « Les dents dures de Dénali » ! Alors ? Ca pète, hein ?

A part ça, rien de bien original pour une colonie de vacances. On a essayé de se glisser dans les tentes des filles avec les copains, mais on s'est fait chopper. Donc soyez pas surpris si vous recevez un rapport du directeur de la colo … Evitez juste d'en parler devant Rose. Ah oui, on a un peu rigolé pendant le parcours acrobranche. Je crois que les monos ont pas trop apprécié qu'on saute sur le pont suspendu pendant que les filles passaient … enfin, soyez pas non plus surpris si vous recevez un autre rapport …

Et bien, sur cette note rigolote, je vais vous laisser ! C'est pas tout ça, mais j'ai une équipe à entrainer, et déjà une jambe et deux bras cassés ! Je vous jure, ces humains … vraiment pas solides !

Bye,

Emmett

______________________________________________________________________________

Voilà pour ce qui est de cette courte correspondance, hautement intellectuelle, entre les enfants Cullen et leurs parents. Ca n'avait d'autre prétention que de « me » défouler. Et c'est chose faite. Pardon d'avoir tourné ces malheureux personnages un peu en ridicule. Ne m'en veuillez pas, je ne suis qu'une pauvre auteure (oui oui ça se dit, j'ai vérifié) à la morale vacillante. J'espère que ce petit intermède vous aura diverti autant que moi.

Gudulette