Les personnage appartiennent à Kishimoto Mazashi, même si J'aimerai avoir Itachi, Gaara et Saï pour Noël ... mais bon, on peut toujours rêver ...

Les larmes des cœurs perdus

Chapitre 1: Les cœurs solitaires

Depuis combien de temps?

Depuis combien de temps se connaissaient-ils? Depuis combien te temps étaient-ils coéquipiers?

Depuis qu'il était revenu de son entrainement avec le sennin Jiraya ... Ou à peu près ... Enfin, au final, cela n'avait pas d'importance.

Les débuts avaient été difficile. Il faut dire qu'il n'avait pas été très inspirer de l'attaquer lui dès leur "première rencontre" sans même s'être présenter ou sans autres avertissements aux préalables.

Suite à ça, il fallut du temps avant qu'ils ne lui fassent confiance et pour qu'ils deviennent ses amis. C'était en partie de sa faute... A cause de son manque d'expérience dans les relations humaines et de sa maladresse dans les lien social, mais pas seulement...

C'était aussi sa faute à LUI ... L'autre ... Sasuke Uchiwa ... Ils l'avaient comparer à lui.

C'est vrai qu'il lui ressemblait un peu, mais de là à les comparer ... Mais il n'avait pas le regard aussi froid ni l'attitude aussi hautaine que le porteur du Sharingan...

Du moins, il l'espérait Sincèrement ...

Il avait souffert de ses comparaisons, mais le temps passant, il avait appris à mieux se connaitre et à s'apprécier pour ce qu'ils étaient. Des liens s'étaient créés et ils étaient renforcés.

Ils étaient devenu ses amis..

Cependant, ces derniers temps, il avait de nouveau sentiment pour l'un deux qui naissaient en lui et qu'il n'arrivait pas à comprendre ni à l'interprète.

Saï ferma les yeux, profitant du moment présent, perdu dans ses réflexions. Un soupire le tira de ses pensées. Il tourna les yeux vers Naruto qui avait laisser retomber sa tête en arrière, les paupières fermées.

L'eau chaude semblait le détendre.

Il avait lu quelque part, dans un livre, qu'il fallait partager des activités agréables avec ses amis afin de renforcer les liens et créer des moment et privilégier dont ils pourraient se souvenir ensemble. Dans cette idée, il avait invité Naruto à l'accompagner aux sources d'eau chaude. Après quelques résistances, le blond avait fini par céder.

Le renardeau soupira une nouvelle fois les yeux toujours clos ce qui fit sourire le dessinateur.

- "Je suis crevé ..." Gémit le réceptacle.

-"..." Fut la réponse du brun.

-"Yamato Senseï n'y est pas allé de main mort avec l'entrainement aujourd'hui ... Je vais avoir des courbatures partout, tu vas voir ..." Se lamenta le renardeau.

Le sourire de Saï s'agrandit. Il y avait d'autre passage dans d'autres livres. Il fallait aider ses ami pour renforcer les liens et leur confiance et, si il se souvenait bien, la seul remède contre les courbature s'était les massages.

Le jeune brun se rapprocha alors de son coéquipier avant de lui prendre les épaules faisant sursauter le porteur de Kyubi. Ce dernier redressa la tête pour le dévisager.

-"Qu'est ce que tu fais?" S'étonna l'hôte du démon renard.

-"Ben ... Je t'aide à ne plus avoir de courbatures ... J'ai lu dans un livres que ..." Commença Saï

-"Laisse tomber tes livres! C'est pas là dedans que tu peux apprendre à te faire des amis." Naruto répliqua

Il se mit alors un peu mieux pour faciliter les massages de son coéquipier. Les doigts fins et agiles du dessinateur glissèrent sur le peau du renardeau relaxant pour les muscles au cours de se contact. (ne pas Baver sur le clavier, je vous prie, il va moins bien fonctionner après).

-"Saï-kun ... Tu as des dons cachés ..." Soupira d'aise le récipient.

Saï rit légèrement en continuant à Masser les épaules et la nuque du Biju. Son regard se perdit dans le Chevelure d'or du porteur de Kyubi. Un subite envie d'y enfuir son visage et d'y respirer leur odeur se fit en lui.

Il ignorait d'où lui venait de tels idées ridicules.

Il en avait de plus en plus ces derniers temps, le déstabilisant terriblement. il ne savait plus quoi penser

Il secoua la tête pour se débarrasser de ses envies idiotes et se reconcentrer sur ce qu'il était entrain de faire.

De son coter, Naruto, lui, laissait son esprit dériver une peu. Il se sentait bien mais pourtant, il n'arrivait toujours pas à se détendre complètement, restant un peu crisper.

C'est qu'il devait rester attentif pour ne pas commettre les mêmes erreurs.

Il ne devait pas baisser sa garde et retomber dans le même piège, comme pour Sasuke. Il en avait trop souffert, il ne voulait plus de cette sombre comédie.

Tomber amoureux, c'était tombé de haut ... De très haut ...

Saï lui plaisait, c'est pour ça qu'il devait faire attention...

Parce qu'il ressemblait LUI, sans pourtant être LUI. pourquoi fallait-il qu'il soit attiré par le brun ténébreux aux relations sociales compliquée?

Pourtant...

Il fallait bien avouer que son nouveau coéquipier était si maladroit dans ses contacts relationnel que ça le rendait adorablement craquant. Si il n'y prenait pas garde, il allait encore retomber dans le piège de ses sentiments et ça, il était ou de question!

-"Naruto-kun?" fit la voix de soudain Saï à l'oreille du blond.

Brutalement tirer de ses pensée, ce dernier sursauta et se tournois brusquement vers le dessinateur.

Il ne s'était pas attendu à se que leur visage soit si proche et leur lèvres se rencontrèrent par accident.

Le cœur du réceptacle manqua de S'arrêter alors que celui du brun accélérait, battant la chamade sans qu'il sache trop pourquoi. Les deux garçons écarquillèrent les yeux, avant de s'écarter précipitamment en rougissant violemment évitant chaqu'un le regarde de l'autre.

Pendant quelque seconde aucun des deux ne dit un mot, jusqu'à ce que l'hôte de Kyubi se lève en attrapant un serviette pour la nouer autour de sa taille en sortant de l'eau.

-"Qu'est ce que tu fais?" Demanda Saï.

-"Je dois y aller!" brusquement répondit Naruto.

-"Déjà?" S'étonna le garçon de la racine, surpris par la réaction du récipient.

-"Je ... J'ai quelque chose à faire ..." Mentit Le blond en guise d'excuse.

Le brun regarda le renardeau partir d'une démarche crispée sans ajouter un mot de plus.

Il aurait bien aimer que le porteur de Kyubi reste encore un peu. Il se sentait bien en sa présence. Sans trop y réfléchir, il porta ses doigts à ses lèvres, là où c'était trouver celle de son coéquipier un peu avant.

Quel sensation étrange ...

C'était agréable mais effrayant en même temps.

Il regarda le ciel cherchant à comprendre pourquoi son cœur s'était mis à battre plus fort à ce simple contact ...

Trop compliquer...

Il ne connaissait pas encore assez sur les relations humaines.

Il avait fait quelque chose de mal?

Il s'enfonça un peu plus dans l'eau, pour avoir ne niveau juste au dessus de la bouche avant de souffler pour y faire des bulles.

Décidément, les liens sociales étaient vraiment compliquées ...

Naruto quitta les bains d'un pas raide, bouillonnant contre lui même.

Si il avait pu, il se serait donné des baffes lui même, mais les passants le regarderaient surement bizarrement si il faisait ça.

Mais qu'est ce qui lui avait pris d'embrasser Saï?

Non!

Il ne l'avait pas embrasser!

C'était un accident!

UN ACCIDENT!

Rien de plus!

Un simple accident ...

Rien plus ...

Cela ne devait pas devenir quelque chose de plus ...

Plus jamais ...

Il frappa brutalement du poing dans un mur, se cassant quelque phalange au passage et laissant un cratère dans la parois de brique.

Il ne prêta aucunes attentions aux regards surpris, outrés ou curieux des Passants.

Comme il ne prêta pas plus d'attention à sa blessure, sentant déjà le chakra de Kyubi le soigner, comme toujours.

Il reprit sa marche vers son appartement, le temps qu'il y arrive, ses fractures était déjà presque guérie. Il se laissa tomber sur son lit, les bras en croix, le regard fixé sur le plafond.

Après plusieurs longues minutes, il tourna les yeux vers les photos qui trônaient sur sa table de chevet.

Il se redressa pour en prendre une, la plus proche de lui.

Dessus, il était avec Sasuke.

Il souriait en tenant de les épaules de l'Uchiwa qui regardait ailleurs d'un air agavé.

C'était Sakura qui avait pris cette photos, quand elle avait appris qu'ils étaient ensemble.

Elle avait beaucoup pleurer avant de se résigner et de les taquiner sur leur relation quelque peu compliquée.

Certes, ce n'était pas une relation parfaite...

Sasuke était égoïste et violent, mais Naruto l'avait aimé...

Il l'avait laissé lui faire ce qu'il voulait, malgré sa brutalité, qui faisait de leurs relations sexuelles presque des violes.

Pourtant, il l'avait aimé et s'était persuader que son amour pourrait le changer.

Illusion!

Comme il avait été stupide ...

-"Sasuke ..." Murmura le renardeau en caressant le visage à travers le verre du cadre.

Il s'était avoir...

Comme un idiot!

Il sentit une violente colère monter en lui, contre lui même, contre l'Uchiwa, contre sa faiblesse et ses sentiments stupides pour le brun.

Il poussa un cris de rage en la jetant photos brutalement. Le cadre alla se fracasser contre le mur dans un bruit de verre cassés.

-"Ho, non ..." Murmura le blond en se précipitant pour ramasser les morceaux.

Il s'entailla profondément la paume de la main. Il regarda une perle rouge sang couler lentement de sa blessure, le long de sa blessure qui commençait déjà à cicatriser.

Il senti les larmes lui monter au yeux. Il referma les doigts sur sa blessure en serrant sa main contre sa poitrine, le visage déformé par un douleur et une détresse sans nom.

-"Maudit ..." Gémit-il

Oui ...

Il était maudit...

Maudit à cause de ce Foutu démon renard qui soignait ses blessures systématiquement, l'empêchant de se taillader les veines...

Maudit à cause de sa faiblesse...

Maudit de ne pas avoir pu arrêter Sasuke ...

Il fondit en larmes en gémissement, les épaule secouées par ses sanglots en se recroquevillant sur lui même, en position fœtale. Il voulait disparaître et ne plus Souffrir. Il pleura ainsi jusqu'à ce que la fatigue d'avoir trop pleure ne le terrasse et qu'il s'endorme à même le sol au milieu des débris de verre d'un cadre brisé photos.

Dans son appartement, Saï était assis devant sa toile blanche toujours.

Il avait envie de peindre, mais il n'y parvenais pas.

Voilà plusieurs semaines que son tableau restait désespérément blanche.

Il ne comprenait pas d'où venait le problème.

Cela faisait presque qu'un mois que son pinceau n'exprimait plus rien.

Pourtant...

Tant de chose et de se sentiment bousculait dans sa tête...

Tant d'émotion qu'il ne comprenait pas et qu'il ne parvenait pas à exprimer...

Et cette toile qui restait blanche ...

Si seulement, il connaissait les mots pour exprimer ce qu'il ressentait...

Il était sûr que cela l'aiderait.

Il reposa son pinceau en poussant un léger soupire de frustration. Il jeta un regard torve à sa toile avant de se lever. Il alla se servir un verre d'eau avant de s'approcher de la fenêtre et de contempler le ciel nocturne.

La lune était pleine, ce soir là, éclairant le village de la feuille d'une lumière bleutée, irréelle.

Il faisait calme sous les étoiles, mais pourtant son cœur était ravagée par une tempête qu'il ne comprenait pas.

Il songea soudain à Naruto.

Ses doigts se posèrent alors doucement sur ses lèvres.

Naruto ...

Le blond avait l'embrasser ...

Certes ce n'avait été qu'un accident, mais...

Ça avait été très agréable ...

Pourquoi son cœur se mettait-il à battre plus fort et plus vite dès que les yeux du blond se posait sur lui ou qu'il prononçait son nom?

D'où venait cette douce chaleur dés que le récipient lui souriait?

Et encore tant d'autre question sans réponse...

Mais que lui arriverait-il encore?

Il faudrait qu'il aie à la bibliothèque ou bien, il irait demander conseil à Sakura. La Jeune fille l'avait déjà aidé et lui donné des tuyaux pour régler ses problème social et Naruto.

Il poussa un soupire maintenant abandonna son verre vide sur l'appuie de fenêtre avant d'aller s'étendre sur son lit et de fixer les ténèbres avant de finalement s'endormir.

Demain serait un autre pour les jours cœur solitaire.

Saï perplexe: Je suis amoureux de Naruto?

Moi: Surprise! Surprise!

Naruto: Pourquoi je sens que c'est une nouvelle fanfiqueuse psychopathe qui vient de débarquer?

Sasuke: Son sourire sadique peut-être ...

Orochimaru: On va me voir dans cette fic?

Moi: bien sur, et Itachi aussi!

Itachi: Je le droit de la massacrer?

Sakura: Et si on lui laissait le bénéfice du doute?

Tous: Non mais t'es pas bien! Tu a vu sa tête!

L'auteur avec un sourire sadique relisant son histoire avec avidité.

Gaara: je suis sur qu'elle va nous mettre du yaoï ...

Moi: Pour ceux qui veulent la suite, un petit review