PROLOGUE - PoV EDWARD.

Quatre semaines. Quatres semaines, deux jours, et quelques heures que ma vie s'était écroulée. Affalé sur ce comptoir dans ma cuisine, les yeux cernés, mon corps vide de toute âme, j'entendais au loin les rires de ma fille.

Emportée.

Les cris d'étonnements de ma femme quand quelque chose lui plaisait.

Emportée.

En haut, la seule âme vivante restait ma meilleure amie qui, prostrée dans mon malheur, avait délaissé mari et enfant pour me tenir compagnie. Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait rien. Comme je haïssais la chaleur de sa peau alors que les deux seules enveloppes charnelles comptant à mes yeux étaient réduites à poussière...

Chaque infime particule de ma propre peau me brulait, transpirait. Je voulais en finir. En terminer avec ce supplice qui me transperçait chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde...

J'emplissais mon premier verre de whisky de la journée et le vidais d'une traite. Je me tournais vers la pendule qui n'affichait que 6h10 du matin...

*o**o**o*

Coucou tout le monde ! Voici le prologue de ma nouvelle fanfiction. Je poste de suite le premier chapitre, parce que je suis bien consciente qu'il est difficile de se prononcer sur un truc de quelques lignes. Encore une fois, je ne traite pas dans un sujet facile comme vous l'aurez probablement compris ! Mais ça me tenait à coeur de publier celle-ci, allez savoir pourquoi...

J'attends vos avis, bons, mauvais, sceptiques... Je suis à votre disposition ! Je ne publierai pas aussi souvent que pour LE HASARD EST CHEZ MOI, parce que cette FF me prend énormément de temps vu la taille des chapitres. Mais au moins une fois par semaine, c'est certain ! Je vous embrasse & vous remercie de votre emballement quand j'ai annoncé que j'allais publier mes nouveaux travaux.

Merci.