Me voici dans une nouvelle aventure, j'espère sincèrement qu'elle vous plaira.

A+

isasoleil

Avertissement : bien que j'aie utilisé, les mêmes patronymes que Stephenie Meyer, il n'en reste pas moins que je suis entièrement l'auteur de cette fiction donc le fait de publier sur Fanfiction ne diminue ou n'abroge en rien mes droits d'auteur. Ce qui signifie, entre autre, que je n'autorise aucun plagiat, en tout ou en partie. Et ceci est valable pour toutes mes fictions postées sur ce site.

Aux voleurs sans scrupule prenez le temps de lire ce qui suit et sachez que sur aucun blog, site, ou autre support vous serez protégez, il y aura toujours quelqu'un pour vous dénoncer.

Article L335-2
Modifié par Loi n°2007-1544 du 29 octobre 2007 - art. 41 JORF 30 octobre 2007
Toute édition d'écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de toute autre production, imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon et toute contrefaçon est un délit.
La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l'étranger est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.
Seront punis des mêmes peines le débit, l'exportation et l'importation des ouvrages contrefaisants.


CHAPITRE 1 : MON ANNIVERSAIRE


Ce soir tous est permis. C'est mon anniversaire, j'ai 25 ans. Je ne fête pas mon anniversaire habituellement, mais avec Rosalie, Emmet et Jasper, nous sommes dans une boîte de nuit à faire la fête et nous en sommes à notre 6e tour de téquila et je commence à vraiment perdre la carte. Je ne supporte pas l'alcool.

Ce soir, j'ai décidé de m'éclater, car ce con de Mike Newton, m'a plaquée pour une espèce de blondasse à la con du nom de Jessica. Depuis presque 2 mois, je suis enfermée dans ma chambre à pleurer et pester contre ce connard de première. Il a mis fin à notre relation en me donnant comme excuse qu'il avait toujours appréciée Jessica depuis le lycée. Mais comme elle était partie étudier en France après le lycée, ils s'étaient quittés. Elle était revenue il y a 2 mois et il l'avait revu à son retour et s'était envoyé en l'air avec elle plus qu'une fois depuis le dernier mois, alors, il m'avait plaquée, pour retourner avec elle, son ex.

Mais pourquoi j'en suis encore à parler de lui ?

-Bella ? dit Emmet en mettant sa main sur mon épaule.

-Emmet, mon grand frère, tu es là ! hurlais-je dans ses oreilles.

-Aie ! Pas si fort, soeurette.

Emmet mon grand frère toujours là pour s'occuper de moi. J'étais bien quand il s'occupait de moi. C'est un mec comme lui que j'aurais dû rencontrer. Beau, grand, musclé et romantique au possible. Mais ça, il ne le montrait pas. Il aimait mieux se cacher sous ses airs de vrai mec et tournait tout à la blague pour ne pas passer pour une chiche molle devant ses copains. Il sort avec Rosalie depuis… depuis quand déjà ? Depuis toujours je crois. Jasper et Rosalie étaient nos voisins lorsque nous étions enfants. Ils sont devenus nos amis et depuis nous sommes inséparables. Je ne compte plus les soirées pyjamas qu'on a fait chaque fin de semaine devant un DVD et du popcorn dans le sous-sol de chez mes parents. La plupart de temps, ils restaient dormir et on ne se couchait pas avant les petites heures du matin. À 16 ans, quand Emmet et Rosalie ont commencé à vouloir plus d'intimité, on s'est retrouvé Jasper et moi tous les deux avec nos 13 ans pour regarder les films et dormir sur le canapé de façon assez naturelle et fraternelle. Il était devenu mon frère de pyjama, comme on aimait se le rappeler. Plus tard, vers 15 ans, nous avions échangé nos premiers baisers ensemble, vécu nos premières caresses intimes ensemble également, de même que notre première relation sexuelle. Nous n'avions personne et on s'était mis d'accord pour faire nos premières expériences ensemble. Mais ça, personne ne le savait, juste Jasper et moi, c'était notre secret. En plus que nous avions refait d'autres expériences sexuelles pour nous réconforter, pour vivre des moments agréables en brisant la solitude, ou tout simplement pour assouvir un besoin urgent de sexe.

-Viens on va danser, hurlais-je encore sans faire attention à sa remarque à propos de ses oreilles.

Je le tirai vers la piste de danse avec Rosalie et Jasper derrière nous. Je me retournai et me retrouvai face à Jasper lorsqu'une musique assez provocatrice s'éleva dans les enceintes. Je m'approchai de lui et lui fit les yeux auxquels il ne pouvait pas résister. Il m'attira à lui et nous commençâmes à bouger sensuellement sur la musique. Il faut dire qu'on se connaissait par cœur. On savait toujours ce que l'autre pensait et ce que l'autre voulait. Mike ne l'avait jamais porté dans son cœur. Il pensait que Jasper était amoureux de moi. Mais moi, ou plutôt, NOUS, Jasper et moi savions très bien en quoi consistait notre relation. Nous étions les meilleurs amis, on se confiait tout et lorsque nous étions en couple pas de sexe entre nous. Nous habitions tous les quatre dans le même appartement qui possédait 3 chambres. La mienne, celle de Jasper qui était à côté et communiquait par la salle de bain commune que nous partagions, tandis que Emmet et Rosalie partageaient la plus grande avec une salle de bain privée de l'autre côté du couloir.

J'avais eu 2 petits amis avant Mike. J'étais sorti avec Tyler au lycée et c'est avec lui que je suis allée au bal de fin d'année. J'étais resté avec lui pendant l'été, mais il était tellement pot de colle et m'embrassait en me mettant de la bave partout, c'était dégoûtant et au lit il était complètement empoté. Après 2 ans à n'avoir que des aventures d'un soir, je suis sorti avec Jacob. Son père et le mien sont amis et je ne l'avais pas revu depuis longtemps. Lors de l'anniversaire des 50 ans de mon père, il avait accompagné son père et j'étais tombé sous son charme et dans ses bras. Il faut dire qu'il est vraiment bien foutu. Grand, peau foncée, cheveux noirs, musclé et un superbe sourire avec des dents blanches éclatantes. Ça durée tout près d'un an. Nous nous sommes rendu compte que nous étions seulement des amis. Du coup, j'ai vécu des bons moments avec lui, le seul hic, c'était qu'il pensait surtout à son plaisir et pas assez au mien, du fait je restais frustrée de ne pas pouvoir jouir à chaque fois. Avec Mike c'était ordinaire, platonique et il croyait que me dire des choses cochonnes et vulgaires dans le creux de l'oreille m'excitait et il avait tout faux. En y repensant, c'était assez déplaisant. Il n'y a juste qu'avec Jasper que je prenais réellement mon pied, il savait s'y faire et sa langue possédait des vertus inimaginables. Rien que d'y penser, je frissonne. Et là, il est tellement proche et collé à moi que je vais avoir de la difficulté à ne pas lui sauter dessus.

-Hey, Jasper, tu veux qu'on rentre ?

-Bella…

-Allez Jasper... il est encore tôt… Emmet et Rosalie vont rentrer tard… ça nous laissera tout le temps dont on a besoin pour terminer cette soirée en beauté, dis-je en mordillant le lobe de son oreille.

-Bella… tu es saoule et...

-Je suis en manque, le coupais-je en le regardant dans ses magnifiques yeux bleus.

Il sourit.

-On danse, c'est ton anniversaire et même si je suis aussi en manque que toi Bella… je ne profiterai pas de toi parce que tu es saoule, répliqua-t-il sérieusement.

-Demain alors ? Il ne me répondit pas et continua à me faire danser et tourner sur la piste de danse. Il me serrait contre lui, me donnait des baisers chastes sur le front et les tempes à chaque fois que j'essayais de prendre ses lèvres avec les miennes. Il me connaissait vraiment bien.

La soirée se déroulait bien et j'étais assez contente que Rosalie ne soit pas allez voir le DJ pour lui dire que c'était mon anniversaire. Dans ce bar, lors de notre anniversaire, on avait droit à une danse avec la personne de notre choix dans le bar, peu importe si elle était accompagnée ou non. C'était une tradition qui durait depuis 10 ans déjà et par heureux hasard, j'avais toujours réussi à m'en sauver. Chaque client venait en toute connaissance de cause. Les personnes du sexe opposé devaient se présenter volontairement sur la piste pour que la fêtée puisse faire son choix.

Nous étions retournés à notre table et nous discutions en sirotant un verre dont je ne me souviens plus du nom.

-Alors, bonsoir mesdames et messieurs… ce soir, nous avons la chance d'avoir avec nous la magnifique Bella qui fête ses 25 ans… à cette annonce, tout le monde se mit à crier et à applaudir.

Je vais tuer Rosalie. Elle avait fait exprès.

-Si vous voulez bien chers messieurs, prendre place… continua le DJ.

Rosalie éclata de rire et Emmet la suivi. Seul Jasper me fit un sourire compatissant.

-Rosalie Hale, je… vais… te… tuer ! dis-je en serrant les dents.

-Relax Bella, ça va te faire du bien, éclate-toi, il y a des bons partis, regarde le dernier mec, me dit-elle ne donnant un coup de tête vers la piste de danse.

Il n'était pas pire, d'ici au moins. Il était grand, bien habillé, son visage était de profil, mais j'imaginais qu'il devait être potable pour une danse non ? en plus, il n'avait pas l'air d'un dépravé sexuel cherchant à mettre sa queue dans n'importe quelle chatte qui passait devant lui. Je m'approchai lentement de la piste de danse en faisant attention de ne pas me barrer les pieds avec mes talons et m'étendre de tout mon long devant ces messieurs, la robe en l'air dévoilant mes fesses. Ils étaient environ 20. Quelques-uns étaient beaucoup trop vieux presque 40 ans à en juger la calvitie sur leur front. D'autres beaucoup trop jeunes, à croire qu'il rêve de vivre leur première expérience ce soir. Il n'en restait que trois avec un potentiel intéressant. Un blond, qui me faisait penser à Mike, donc je l'éliminais illico, un autre aux cheveux longs attachés en queue de cheval, mais qui me dévorait des yeux comme s'il voulait me bouffer, il avait une lueur effrayante dans les yeux. Il ne me restait que celui du bout avec les cheveux en bataille d'une couleur assez exceptionnelle. Il faisait noir et je n'arrivais pas à dire s'ils étaient brun ou roux ou peut-être les deux. Je m'approchai de lui.

-Toi ! dis-je à l'inconnu qui venait de se retourner en sentant ma présence près de lui.

Oh mon dieu ! C'est pas possible. C'est un dieu vivant ce mec. Son visage n'a aucune imperfection, tout simplement parfait. Et sa bouche… pleine, rose et tellement tentante.

Je retins un cri lorsqu'il plongea ses yeux dans les miens. Il fronça les sourcils toujours en me fixant de ses prunelles vertes. J'étais statufiée incapable de faire un autre mouvement ou dire quoi que ce soit.

-Euh… désolé… mais je ne participais pas… je suis déjà accompagné…

Idiote, bien sûr qu'il était accompagné. Comment ne pourrait-il pas l'être. Un mec aussi beau.

Je baissai les yeux et fit un pas pour reculer, lorsque je vis que ses deux pieds étaient sur la piste de danse. C'est vrai, il était accoudé debout à la table haute devant lui, mais il avait quand même ses deux pieds sur la piste.

Tu le tiens Bella. Fonces.

-Je m'en fiche… vous avez les pieds sur la piste… et c'est mon anniversaire…

-Et alors ?

-Ça veut dire que vous êtes dans le choix et que je vous ai choisis ! dis-je en tendant la main.

-Écoutez mademoiselle, je suis venu ici pour prendre un verre avec des amis, alors s'il vous plaît, faites-moi plaisir et changez votre choix.

-Il n'en est pas question. Vos pieds, ils sont sur la piste, vous n'avez pas le choix. Vous devez danser avec moi, répliquais-je.

Il me regardait sévèrement en soupirant et comme je croyais qu'il se défilerait une nouvelle fois, il sourit et je crus déceler une lueur d'amusement dans ses yeux.

J'ai cru que j'allais m'évanouir. Son sourire était à couper le souffle. Il enleva son veston, roula les manches de sa chemise ajustée tout près de son corps jusqu'à ses coudes et prit ma main. Il fixa son regard au mien.

-Très bien mademoiselle… voyons de quoi vous êtes capable… vous savez danser au moins, dit-il en m'entraînant au centre de la piste devant les yeux de tous les clients qui applaudissaient.

Je ne savais pas très bien danser, à part le rentre-dedans, le cha cha et la valse avec Jasper, mais ça faisait une éternité que je n'en avais pas eu l'occasion. Bien que nous ayons suivi quelques cours de base en danse, je n'étais pas très à l'aise lorsqu'il s'agissait de faire dans la technique. Jasper le faisait toujours à ma place

-Euh… pas très bien…

-Ne regardez que mes yeux alors !

-Alors, qu'est-ce que vous danser mes amis ? demanda le DJ.

Je fis ce qu'il me dit et regardai que ses yeux, ne sachant pas trop quoi répondre et quoi choisir comme danse. C'est alors que je l'entendis dire au DJ « Bachata ! » en souriant.

-Merde…

-C'est vous qui vouliez danser, dit-il en me plaquant contre lui. Laissez-vous guider, suivez mes mouvements.

Je n'avais toujours pas lâché ses yeux et dans le mouvement, son parfum me frappa les narines et me monta à la tête. Il n'y avait plus rien autour de nous, j'étais complètement subjuguée par notre proximité.

La musique commença et il passa sa jambe droite entre mes cuisses en les faisant écarter et avec sa main sur ma taille, il m'approcha encore plus. Il fit descendre sa main sur ma cuisse nue sous la jupe de ma robe et la remonta vers lui doucement.

-À la fin de chaque mouvement, vous devez lever le genou… je vais vous aider…dit-il en rivant son regard dans le mien, tout en redéposant ma jambe sur le sol sur laquelle il glissait ses doigts jusqu'à ma taille.

Je frissonnai à ce contact. Mais il ne me laissa pas le temps de m'y attarder puisqu'il mit nos bras en position.

-Prête ?

Je hochai la tête, incapable de placer un seul mot tellement j'étais hypnotisé par lui. Il commença doucement à nous faire danser. Je me doutais que ce serait une danse assez sensuelle puisque nous étions presque emboîtés l'un dans l'autre. Je pourrais même sentir son érection s'il en avait une.

Je me laissai guider dans ses mouvements et je ne sais comment, il n'eut pas besoin de me rappeler de lever le genou à la fin du mouvement. Il nous faisait se déhancher merveilleusement bien sur la piste et j'avais toujours les yeux dans les siens. Il me faisait pencher en arrière ou me rapprochait encore plus de son torse. En plus d'être beau comme un dieu grec, il dansait incommensurablement bien. J'étais une vulgaire poupée de chiffon entre ses mains, il faisait ce qu'il voulait de mon corps.

Lorsque la musique prit fin, tout le monde applaudit. J'étais toujours dans une sorte de transe d'où je sortis lorsque monsieur le parfait danseur me décolla de lui. Il me regardait.

-Wow… Merci… dis-je dans un souffle.

-Tout le plaisir fut pour moi… mademoiselle… à bientôt j'espère…dit-il avec un petit sourire en coin. Et il déposa un baiser sur ma main avant de tourner les talons pour prendre ses affaires et quitter la boîte sans se retourner.

Je retournai à ma table pour retrouver mes amis et mon ennemie. Un serveur plaça un mojitos devant moi sur une serviette de table où il y avait un numéro d'inscrit à l'encre rouge.

-De la part de votre compagnon de danse… dit-il. Et il quitta notre table.

Je m'empressai de la mettre dans mes mains sous la table, avant que les autres ne le remarquent.

-Wow… Bella… tu étais trop sexy… c'était quoi cette danse… dit Jasper dans mon oreille.

-Bachata… répondis-je toujours perdue dans mes pensées.

-On rentre maintenant ? dit-il en haussant les sourcils.

-Aurais-tu changé d'idée sur la fin de cette soirée ? le taquinais-je.

-Absolument… dit-il en souriant de toutes ses dents.

Nous prîmes congés d'Emmet et Rosalie et partîmes en vitesse vers notre appartement. J'étais déjà allumée avec la danse partagée avec cet apollon et j'étais en manque depuis quelques jours. N'ayant eu aucune aventure depuis ma rupture avec Mike. Nous n'avions pas encore franchi le seuil de la porte que Jasper se jeta sur ma bouche en me plaquant contre le mur, dans le couloir de l'immeuble. Ses mains passèrent sous ma robe pour caresser mes cuisses et mes fesses dénudées à cause de mon string. Je gémis contra sa bouche et Jasper se recula en me jaugeant du regard pour vérifier si j'étais toujours d'accord. Il prit ses clés et ouvrit la porte de l'appartement me tirant par la main pour m'emmener dans sa chambre.

C'était juste du sexe, donc aucune séduction n'était nécessaire. Nous enlevâmes nos vêtements en vitesse sans l'aide de l'autre. Jasper était nu avec une érection du tonnerre qui pointait vers moi. Il ne bougeait pas.

-Allez Jasper… j'en peux plus moi… le suppliais-je.

-Bella, tu es certaine qu'on peut recommencer à coucher ensemble ?

Je m'approchai de lui et enroulai ma main autour de son sexe et je fis des mouvements en pressant un peu plus fort.

-T'en as envie autant que moi… on se fait juste du bien… c'est juste du sexe Jasper…

-Humm… t'as raison… juste du sexe… on se fait juste du bien… comme s'il voulait s'en convaincre.

Et sur ces derniers mots, il m'allongea sur le lit pour me faire vivre une partie de jambes en l'air, divinement exquise comme lui seul savait le faire. Toutes ses caresses et tous les mouvements qu'il faisait en moi ne mirent pas longtemps à me faire jouir aussi fort que je m'y attendais. Après quelques séances de baiser intensive, nous nous allongeâmes l'un près de l'autre pour reprendre notre souffle.

Je me réveillai au petit matin et remarquai que j'étais toujours dans le lit de Jasper. Le cadran affichait 08h30.

Merde… j'aurais dû retourner dans mon lit après…

Je sortis en douceur du lit en prenant soin de ne pas réveiller Jasper et me dirigeai toujours nue dans la salle de bain. Mais j'aperçus Rosalie dans le cadre de la porte de ma chambre qui donnait sur la salle de bain.

Re-merde…


J'ai mis sur mon profil un vidéo d'une danse bachata.

Alors, ça vous a plu ?

Appuyez sur le petit bouton vert !

isa