Coucou chers lecteurs/lectrices, bienvenue dans ma version Twilight du célèbre Best-seller « Autant en Emporte le Vent »

Je vous souhaite à tous une bonne lecture, une boîte de mouchoirs vous sera utile au file de l'histoire...

Bella Swan était accoudée à la fenêtre. Le temps était magnifique, on était au début du printemps. La jeune fille ferma les yeux pour mieux écouter les chants des oiseaux, quand quelqu'un entra :

« Mlle, vous n'êtes pas encore prête ? »

Bella poussa un soupir. Elle n'aimait pas les bals, ça l'ennuyait à mourir.

« Alice, je n'irai pas au bal ! »

« Mais votre mère insiste sur votre présence ! »

« Tout ça parce que mon futur époux y prend part... »

Alice fut peinée devant la réaction de la jeune fille. Elle aimait beaucoup Bella, et comprenait ce qu'elle ressentait. Un mariage arrangé n'était pas quelque chose de bon pour elle, mais elle n'avait pas le choix, sa mère était très stricte là-dessus : la jeune fille devait épouser cet aristocrate « pour le bien de la famille ».

« Mlle, je vous en prie ! » supplia Alice.

Bella, les larmes aux yeux, se retourna vers la jeune femme qu'elle considérait comme sa seule et unique confidente :

« Alice, appelle-moi par mon prénom, je te prie. »

« Comme vous voudrez, Mlle. »

Tandis que la jeune fille s'asseyait sur son lit, Alice soupira :

« Je voudrais tellement avoir une vie comme celle des autres filles, n'avoir aucune responsabilité, m'amuser, faire des bêtises... Hélas, le destin en a décidé autrement. »

Alice vint à ses côtés pour tenter de la réconforter :

« Vois le bon côté des choses, Bella, tu n'es en manque de rien ! Tu as tout ce dont tu désires ! »

« Je n'aime pas cette vie ! Je... Pourrais-tu épouser un homme que tu n'aimes pas ? » Répondit-elle en levant les yeux vers son amie.

« Ne dis pas ça ! » s'exclama Alice, en prenant la main de Bella dans la sienne.

« Je voudrais connaître le vrai amour ! »

Au même moment, sa mère, Renée, entra.

« Ma fille ? Qu'est-ce que tu fais ? Ton futur époux, Jacob Black, t'attend, et ce n'est pas un homme très patient ! »

La jeune fille crispa sa mâchoire et serra les poings.

« Il peut attendre longtemps, car je n'irai pas à ce fichu bal ! »

« Que dis-tu? Allons, ma fille, cesse de faire l'enfant ! »

« Mère, vous ne pouvez me forcer la main ! Je... je n'aime pas cet homme ! »

Renée éclata de rire.

« Comment peux-tu le savoir, tu ne l'as même pas encore vu ! »

« Raison de plus ! » répliqua Bella, sur la défensive.

« Je t'interdis de me parler sur ce ton, ma fille ! »

« Madame, si je puis me permettre... » dit Alice.

« Vous, taisez-vous ! répondit Renée en se tournant vers Alice. C'est de votre faute si Hermione s'est mise de telles idées dans la tête, alors n'aggravez pas votre cas ! Quant à toi, ma fille, je ne tiens pas à ce que tu deviennes la honte de toute la famille ! Je ne veux pas que tu fasses honte à ton père ! Alors tu me feras le plaisir de te changer et de descendre ! Et plus vite que ça ! »

Bella releva les yeux vers sa mère.

« Je vous déteste ! »

Clac ! Le bruit d'une gifle retentit.

« Tu me fais honte ! s'exclama Renée, en regardant sa fille d'un air dégoûté. Arrête de te conduire comme une enfant ! Il est temps que tu grandisses ! »

Avant de claquer la porte, elle se retourna une dernière fois pour s'adresser à Alice :

« Assurez-vous qu'elle ait une tenue convenable ! »

Bella se laissa glisser du lit et pleura de toutes les larmes de son corps en se tenant le visage entre les mains.

« Alice ! Aide-moi, je t'en supplie, je ne veux pas épouser cet homme ! »

Mais la concernée se sentait impuissante face à cette situation. Alice n'avait désormais aucune échappatoire.

«Bella, regardez-moi, regardez-moi ! »

La jeune fille releva ses yeux ruisselants de larmes, Alice caressa son visage.

« Arrêtez de pleurer, on ne voit pas les magnifiques yeux que vous avez. Je vous aiderai, si je le pouvais, mais en attendant il va falloir assouvir la volonté de votre mère. Vous devez vous rendre au bal, et puis, qui sait, vous rencontrerez peut-être un beau jeune homme qui tentera de vous faire la cour ! »

Bella ne put s'empêcher de rire.

« Qu'est-ce que je ferais sans toi, ma chère Alice ? »

Elle esquissa un sourire, avant de répondre :

« Que des bêtises ! ... Allez, je vais vous aider à vous préparer. »

Bella se releva et suivit Alice sans broncher, tandis qu'elle fouillait sa garde robe, pour finalement tomber sur une magnifique robe couleur neige, pailletée, et des chaussures en verre.

Alice se retourna vers Bella avec un sourire victorieux :

« J'ai trouvé ce qu'il vous faut ! »

Elle l'aida ensuite à enfiler le corset, puis la robe, qui avait un effet de transparence vers le bas. Bella mit ensuite des gants, blancs, puis s'assit pour que Alice puisse la coiffer. Celle-ci laissa les cheveux lui descendre jusqu'aux reins.

Alice ne put s'empêcher de sourire en voyant le reflet de Bella dans le miroir. Elle n'avait pas besoin de maquillage, son visage d'ange faisait le tout.

« Vous êtes magnifique, Bella ! »

Pour finir, elle lui mit un voile transparent sur le visage. Elle était fin prête !

Bella se releva et se mit à tourner sur elle-même en se regardant dans le miroir. Alice avait raison, avec ses cheveux libres et cette robe, elle était vraiment... époustouflante ! Elle allait en faire des jalouses, ce soir...

« De quoi j'ai l'air ? » demanda-t-elle en se tournant vers Alice..

« Il n'y a pas de mot pour vous décrire, Mlle. »

Bella ne put s'empêcher de sourire, puis remercia Alice avant de quitter la pièce pour se rendre dans la salle ou devait avoir lieu le bal.

Voilà mon premier chapitre est terminé, alors vous en pensez quoi ?