Bonjour! Voilà, le dernier chapitre du premier tôme!

Mercylily: Bien sûr que non, elle a encore pas mal de chemin à faire avant d'arriver là! C'est un gros secret, après tout! Bonne lecture! xxx

Grazie: Merci! En effet, au moins, Bella peut maintenant parler à une présence maternelle! Bonne lecture! xxx

Camelia Bella: ahah évidemment, mais ce serait légèrement moins divertissant sans quelques rebondissements ;) Bonne lecture pour la suite! xxx

Carlyperry: Merci beaucoup! J'espère que ce dernier chapitre sera aussi bien que les autres, mais personnellement, j'en doute. Enfin, pour ce qui est de la suite, je compte la refaire aussi; je vais garder la touche dramatique avec les problèmes, mais je vais tenter de retravaller un peu sur les émotions de Bella. Bonne lecture! xxx

Je suis légèrement déçue de cette fin, mais je n'arrive franchement pas à trouver mieux. Comme je sais exactement dans quelle direction je me dirige avec le tome 2, c'est dur de bien finir le tome 1, alors j'espère quand même que vous ne saurez pas déçus, puisque je sais qu'il reste encore beaucoup d'ambiguïté. Enfin, bonne lecture à tous! xxx


Chapitre 38 : Pour vrai


Pas de cauchemars. Je me réveillais le lundi matin dans les bras d'Edward encore une fois. Je n'avais pas fait de cauchemars depuis des jours, maintenant. Je crois que tout allait bien. Les doigts d'Edward parcoururent mon dos, léger comme une plume. C'était une des meilleures sensations au monde et je gémis mon contentement. Les lèvres d'Edward se joignirent à ses doigts et il embrassa mon cou.

-On va être en retard, grognais-je. Mais j'ai vraiment envie de toi.

-Alors il va falloir se dépêcher.

Il me retourna rapidement et m'embrassa passionnément. J'agrippais son cou et il entra en moi sans plus de préparation, mais je n'en avais pas besoin. Une vingtaine de minutes plus tard, nous étions dans la douche ensemble puisque ça prenait beaucoup moins de temps ainsi. Nous arrivâmes au lycée dans sa voiture et toutes les têtes se tournèrent vers nous.

-Prête? Demanda-t-il en posant ses lunettes de soleil sur sa tête comme la première fois.

Je lui souris, me rappelant la première fois où nous étions arrivés ensemble au lycée, nous avions tout fait pour ne pas que nos futures conquêtes croient que nous étions ensembles, et maintenant... nous allions faire tout le contraire.

-Plus que jamais, lui répondis-je.

Je m'approchais et l'embrassais longuement avant de sortir de la voiture. Cette fois, au lieu de partir dans différentes directions, Edward me rejoignit devant la voiture, posa son bras autour de mon épaule et m'embrassa sur la joue. Tous les regards étaient tournés vers nous et je souris intérieurement à l'attention que nous recevions. J'aperçus Emmett et Jasper plus loin et ils levèrent leurs pouces et m'envoyèrent des clins d'œil.

x-x-x

Quand j'arrivais dans le cours que j'avais en commun avec Tanya, je vis Lauren, assise sur son bureau, qui lui parlait. Lauren m'aperçut et joua avec une mèche de ses propres cheveux avant de quitter Tanya. J'allais m'asseoir avec elle, même si elle m'avait dit qu'elle ne pouvait plus être mon amie.

-Qu'est-ce qui se passe? Lui demandais-je.

Elle se tourna vers moi et balaya les explications du revers de la main.

-Je ne suis même pas sûre moi-même, répliqua-t-elle.

Je la regardais attentivement, mais ne trouvais pas d'indications qu'elle puisse me mentir.

-Pourquoi tu fais toujours ça? Demanda-t-elle, d'un ton agressif.

-Fais quoi?

-Observer quelqu'un avec cette intensité, s'exclama-t-elle. C'est légèrement agaçant. Il y a un problème, peut-être?

Je levais les sourcils, surprise de son ton et son attitude.

-Peu importe. Nous ne sommes pas amies de toute façon, alors pourquoi est-ce que je devrais te dire quoique ce soit? Lançais-je, agacée par son ton.

-Peut-être que si tu te confiais, tu aurais plus d'amis.

-J'en doute, lâchais-je à voix basse, mais j'étais certaine qu'elle m'avait entendue.

Je serrais la mâchoire, contrariée, maintenant, et tournais mon attention vers le cours. Je ne lui devais pas d'explication. Si elle trouvait que je ne valais pas la peine, alors c'était son problème. Rose était restée. Rose comprenait, elle. Je n'avais pas besoin de Tanya. J'avais évidemment Rosalie, et Alice, et mes merveilleux frères, et Edward. J'avais tout ce que j'avais besoin. Alors pourquoi est-ce que je sentais que quelque chose allait mal tourner?

x-x-x

Au repas du midi, nous nous installâmes tous à la table, Rose et Emmett, Alice avec Jasper, même Angela et Ben s'étaient joints à nous. Edward se tira une chaise et s'installa près de moi en posant son bras sur le dossier de ma chaise et je tentais de retenir un rire euphorique juste parce que j'étais heureuse qu'il soit là. Alice se redressa soudainement sur sa chaise, attirant mon regard, mais les autres ne semblèrent pas l'avoir remarqué.

-Je reviens dans quelques minutes, murmura-t-elle à Jasper avant de l'embrasser sur la joue et partir.

Je fronçais les sourcils. Qu'est-ce qui se passait avec Alice? Je décidais d'en avoir le cœur net et fis la même chose qu'Alice en avertissant Edward que j'allais revenir bientôt.

-Ce ne sera pas assez rapidement, j'en suis sûr, murmura-t-il à mon oreille en embrassant ma joue.

Je me levais, un sourire au visage, et suivis l'endroit où Alice venait de disparaître. J'allais tourner un couloir quand je la vis en discussion avec Lauren. Je me réfugiais rapidement derrière le mur et observais la scène qui se déroulait devant moi, intriguée. J'étais trop loin pour entendre ce qu'elles disaient, mais Alice ne semblait pas contente. Elle tenta même de quitter la conversation, mais Lauren la retint par le bras, ajoutant quelque chose. Alice ne se retournait pas, mais elle écoutait ce que Lauren lui disait. Alice secoua la tête et finit par se dérober de la prise de Lauren sur son bras.

Je décidais de retourner à la table avant qu'Alice ne découvre que j'étais entrain de l'observer. Qu'est-ce qu'elle faisait avec Lauren? Pourquoi elle semblait si distante ces temps-ci? C'était quoi son étouffement à la table quand j'ai mentionné aimé la danse? J'avais bien entendu ma petite idée; Jessica en avait parlé à Lauren et celle-ci s'était mise à en parler à mes amies, mais je n'avais aucune preuve, et c'était peut-être juste mon imagination...

x-x-x

Je travaillais ce soir et j'avais décidé de le dire à Edward même s'il ne pouvait rien y changer. Il n'avait pas parlé pendant plusieurs secondes à l'autre bout du fil, mais il finit par me souhaiter une bonne soirée. Quand je me rendis au club, Laurent m'attendait impatiemment.

-Enfin, Bella!

-Je suis en avance, c'est quoi le problème? Demandais-je, intriguée.

-Aucun problème, je voulais juste t'annoncer la bonne nouvelle en personne.

Il prit une pause et j'attendis patiemment qu'il ouvre la bouche une seconde fois.

-J'ai renvoyé Jessica, lâcha-t-il, finalement.

J'ouvris la bouche de surprise, incapable de dire quoique ce soit. Un sourire s'installa graduellement sur mon visage.

-Vraiment?

Il ne fit qu'hocher la tête.

-Mais pourquoi? Enfin, je sais qu'elle était nulle et je t'en serais éternellement reconnaissante, mais pourquoi maintenant?

-Parce que ma meilleure est revenue! Je t'avais dis que j'avais de grands projets pour elle, je voulais dire par là que j'avais confiance en ses capacités pour te faire fâcher assez fort pour que tu décides de reprendre ta place parmi nous.

Bien entendu, pensais-je, un sourire au visage. Je le pris dans mes bras pour le remercier et il me rendit mon étreinte.

-Bon, allez, maintenant! Sur scène! M'ordonna-t-il en claquant mes fesses quand je me tournais.

Je secouais la tête de découragement, mais je trouvais la situation très amusante. J'allais enfiler un des ensembles disponibles et attendis mon tour pour entrer en scène quand Rachel arriva en courant dans les coulisses.

-Ça a marché, il est revenu! S'écria-t-elle, extatique. Regardez tous!

Je me rappelais que son copain l'avait laissé quelques semaines auparavant quand il avait découvert qu'elle dansait dans ce club. Elle nous montra sa main, où se trouvait maintenant une bague de fiançailles. Quelques filles se mirent à crier leurs félicitations et je restais simplement là, la bouche ouverte, incapable de dire quoique ce soit pour la deuxième fois dans la même demi-heure.

Rachel allait se marier. J'avais de la difficulté à y croire. Comment pouvait-elle accepter sa demande après toute la peine qu'elle a endurée quand il l'a laissé? J'avais de la difficulté à concevoir que Rachel pouvait lui pardonner aussi facilement.

-Qu'est-ce qui se passe, ici? Demanda Laurent en entrant dans la loge des danseuses.

-Rachel va se marier, l'informais-je, feignant l'enthousiasme.

-Oh! Eh bien, félicitation! Maintenant ramènes tes jolies fesses sur scène, c'est bientôt à toi! Ajouta-t-il en un clin d'œil.

Elle se dirigea donc rapidement vers son costume avant de l'enfiler et de monter sur scène quand la musique commença. La soirée se passa comme toutes les autres soirées. Les clients avaient les mains baladeuses, mais dès que j'entrais sur scène, je laissais tout derrière moi. Mes émotions, mes pensées, mon passée, mon présent. Tout ce qui importait étaient les mouvements que je faisais.

Vers deux heures du matin, Laurent me donna l'autorisation de partir. Voulant rentrer à la maison, je ne discutais pas et le remerciais avant de me diriger vers la porte. J'allais prendre le chemin de la maison à pieds quand une voix retentit derrière moi.

-Qu'est-ce que tu penses faire là?

Je m'arrêtais net, nerveuse pour une seconde avant de reconnaître la voix. Je retins un sourire et me tournais vers Edward qui était accoté contre sa voiture.

-Qu'est-ce que tu fais là? Il est tard, le grondais-je légèrement.

-Je n'allais certainement pas laisser ma copine marcher toute seule jusqu'à sa maison. Allez, monte.

Il m'ouvrit la portière et je fis la moue avant de finalement monter dans sa voiture.

-Tu n'aurais pas dû venir. Ça fait combien de temps que tu es là? Demandais-je.

-Moins d'une quinzaine de minutes, Emmett m'a informé que c'était habituellement l'heure que tu finissais.

Je baillais, fatiguée. Je secouais la tête, incrédule, mais j'étais contente qu'il soit là.

-Merci, lâchais-je, finalement.

Il se tourna vers moi et me fit un sourire en coin en passant sa main sur ma cuisse dans un geste tendre. Je m'accotais contre la fenêtre, sentant que j'allais m'endormir. Edward m'aimait. Je ne lui avais toujours pas dit, mais je savais que je l'aimais aussi. Je ne voulais toutefois pas lui donner le pouvoir sur moi. Il y avait tant de choses qu'il ne savait pas. Tant de choses qui allaient probablement le faire fuir quand il les apprendrait.

Je pris une grande respiration. J'avais du temps. Pour l'instant, il était là et j'étais heureuse, et lui aussi, et c'est tout ce qui importait. Damon avait raison. Il avait toujours raison. Tout va bien. Pour vrai.


Alors, vous comprenez ce que je veux dire par ''ambiguïté''? Il manque encore plusieurs choses, mais ce sont des choses que j'ai décidé d'aborder dans le tome 2, finalement. J'espère vous y voir rapidement, et allez vous inscrire pour recevoir des alertes quand un nouveau chapitre sera en ligne!

Je compte également répondre aux commentaires dans une prochaine publication sur cette histoire, mais il n'y aura pas d'autre chapitre pour ''Mon corps sans mon coeur''.

Merci à tous de votre incroyable soutient, et j'espère tous vous revoir pour la suite : ''Chamboulements''. (Enfin, il le faut bien si vous voulez savoir si Bella va enfin avouer son secret à Edward et si elle va lui dire qu'elle l'aime ;)

Bisouxxx Amé.