Ceci est ma première fiction lemon, j'espère qu'elle vous plaira...

********** ********** ********** **********

Point de vue Bella

Je suis Isabella Swan mais mes amis m'appellent tous Bella. J'ai 24 ans et je travaille depuis 2 ans dans une boite branchée de la côté Ouest d'Amérique. Je suis célibataire, ne soyez pas triste pour moi, c'est mieux dans ma situation. Je ne veux pas qu'un mec me soule parce que je danse et fais des shows tous les soirs. J'entretiens comme même une relation ouverte avec un des hommes qui travaille avec moi. Quand je dis « ouverte », c'est vraiment ouverte, il peut coucher avec qui il veut et moi, pareil. Jasper, c'est son prénom, travaille depuis 4 ans dans cette boite et c'est lui qui m'a fait entrer ici, quand il m'a rencontrer dans une soirée que faisait un ami qu'on a en commun, Emmett. Ce soir, le richissime Edward Cullen vient dans le night-club. Ce n'est pas la première fois et on va dire que je n'ai pas du tout hâte de son retour...

Flash-back : 1an plus tôt

- Et veuillez accueillir comme il se doit, Isabella.

J'étais entré sur scène habillée en danseuse (sexy) de cabaret.J'avais, comme à mon habitude, jeté mon chapeau dans la salle et c'était LUI qui l'avait rattrapé. Pendant tout mon show, j'avais senti qu'il me fixait. Je sais ce que vous vous dîtes, il est là pour mater donc c'est normal qu'il fixe la marchandise... Mais son regard était différent des autres, je le sentais, je le voyais. À la fin de ma danse, il s'est levé et s'est dirigé vers l'arrière, où il y a nos loges.

- Alors, tu fais ça depuis longtemps ? (m'avait-il demandé, en sourire en coin sur le visage)

- Qu'est-ce que ça peut te faire ?

- Tu sais qui je suis ?

- Hum... laisse-moi un instant pour réfléchir. Un abruti ?

- Je suis Edward Cullen.

- Le grand matou du sexe et de l'alcool. Riche, séduisant, sûr de lui. Tu as tout pour plaire à ce qu'on dit...

- Pas pour toi on dirait...

- Non, exact. Maintenant, peux-tu me rendre mon chapeau, je te prie ?

- Supplie-moi, alors.

- Dans tes rêves !

Je lui arrachai le chapeau des mains et sans que je puisse faire le moindre geste, il me plaqua fortement contre le mur et me murmura à l'oreille :

- J'aime quand on se montre résistante au départ et crois-moi quand je te dis que je t'aurais un de ces jours.

Si je vous disais que ça ne m'avait pas fait d'effet, je vous mentirais. Mais les types dans ce genre m'exaspèrent. Alors je m'étais collé à lui et lui avais mis un bon coup pied mal placé et je m'étais barré en disant :

- Dans tes rêves encore une fois, pauvre con.

Fin du flash-back : retour à aujourd'hui

Vous dire que je n'ai pas envie de le revoir après cet épisode n'est pas utile. Je n'avais pas du tout envie de le castrer une seconde fois mais s'il se comporte comme un con, j'allais devoir le faire. Il était 18heures, je devais donc me rendre au bar pour tout préparer.

Point de vue Edward

J'allai enfin pouvoir avoir ma revanche contre cette petite garce. Enfin, garce, si elle m'avait dit oui au départ, je me la serais faite mais son coup de genou m'avait fait la détester un peu. Oui, un peu, car la seule chose vraiment grande en moi depuis un an, c'était l'envie de l'avoir dans mon pieu. Voir si elle est aussi imaginative au lit, qu'elle l'est sur scène. À l'heure qu'il est, je ne peux pas plus aimé mon père. Il m'a fait le plaisir de racheter la boite où elle travaille et avait mis les papiers à mon nom. Par conséquent, elle était mon employée et je pouvais faire tout ce que je voulais d'elle. Isabella sera à moi, ne serait-ce que pour une nuit. Et si elle montrait encore des signes de résistance, je la menacerais de la virer. Je sais, je suis un enfoiré mais quand vous avez une bombe sexuelle comme Isabella en jeu, vous pouvez tout faire, rien que pour une heure de plaisir avec elle. Si j'avais bien compris, elle ne faisait pas que danser, elle était aussi serveuse, chauffeuse de salon, et c'est elle qui entraînait les filles qui complétaient la troupe. En faite, si j'ai tout cerné, elle est célibataire, aime le sexe, danse comme une déesse, sait préparé de nombreux alcool... Pour moi, c'est la femme parfaite. Si je n'aimais pas autant le sexe ouvert, je me caserais direct avec elle. Ce soir, je me rendrais donc au night-club, la materais entrain de bouger son beau petit cul et je me présenterais en tant que son nouveau boss. Et au cas où elle remettrais le couvert avec un coup de poing ou pied dans mes parties, ma sœur, Rosalie, sera là pour me ramener. En parlant d'elle, il faut que j'aille la chercher. Arrivée devant sa villa, qu'elle vient de s'acheter à 200 mètres de chez moi. Je klaxonnais et je la vis sortir de la maison, comme à l'ordinaire, elle était magnifique. Son look était un peu prude, sainte ni touche mais elle s'en servait pour avoir tous les mecs à ses pieds.

- Alors frangine, prête à séduire les pauvres hommes qui se trouveront sur ton chemin, ce soir ?

- Tu veux dire les chanceux ? Oui, je suis prête.

- Tu t'es bien installée ?

- Oui, j'ai déjà tout rangé. Et toi ?

- Oui, j'ai même rencontrer mon voisin, on doit se rejoindre à la boite ce soir.

- Il est mignon ?

- Baraqué, brun, après, je ne peux pas te dire. Je ne suis pas un expert en mec, moi.

- Ouais, toi, tant qu'il n'y a pas une paire de seins et des lèvres pulpeuses, tu t'en fous...

- Les lèvres ne sont pas un de mes critères. Je regarde surtout le cul, les seins et la bouche.

- La bouche, mais tu viens de me dire que les lèvres n'étaient pas un critère ?

- Je sais. Une bouche assez grande pour m'accueillir...

- Je ne vois même pas pourquoi j'ai posé la question, je me doutais de la réponse.

Nous rîmes et arrivâmes rapidement à la boite. C'est à ce moment-là, que je la revis, après un an. Pur canon, elle était entrain de parler à mon voisin. Soit il venait très souvent (il avait l'air intime), soit ils se connaissaient à l'extérieur. Rien que de la voir me donnait envie de l'attacher à mon lit et ne plus la laisser partir. Elle portait une mini-robe noire qui lui allait à ravir. C'est avec un grand sourire que j'avançais dans sa direction...

********** ********** ********** **********

Alors, avez-vous aimé ? Donnez moi votre avis...

Et peut-être à bientôt pour un second chapitre.