Maudits

Verseau

Comme tous les jours, je me lève à sept heures.
je pourrais faire comme les autres et ne me lever que lorsque mon corps s'estime assez reposé mais je préfère m'imposer un minimum de discipline.
Ce n'est pas…Ce n'est plus nécessaire maintenant que nos ennemis sont retombés dans le sommeil pour plus de deux siècles.
Après nos morts nombreuses, nous sommes revenus à la vie.
Sans doute Athéna croyaient elles nous faire une faveur.
Sans doute ne savait-elle pas…
Si cela me touchait, je pense que j'aurais pu l'espérer.
Mais…Ca ne me fait pas grand-chose…

Rien ne me touche vraiment depuis que j'ai enfilé mon armure.

Contre ma hanche, Milo grommelle puis passe ses bras autour de ma taille.
Je le laisse faire.
Je sais qu'il aime ça.

Je sais qu'il m'aime

Cela ne me touche pas.

Sans doute qu'en d'autres temps, sans doute qu'en d'autres lieux, si ni lui ni moi n'avions servis Athéna, sans doute qu'il m'aurait été possible de retourner les sentiments de Milo.
Mais je ne le puis.

Après tout, voila probablement notre punition à tous…A tous ceux qui ont trahis la déesse d'une manière ou d'une autre…

Tous nous sommes maudits
Tous nous subissons nos armures…

Sans rien pouvoir faire pour les repousser, pour passer outres les limitations qu'elles nous imposent…

Depuis que j'ai enfilé la mienne, mon cœur est sec, vide…aussi froid que la glace que je créé.

Je me sais apathique, je me sais distant et incapable de retourner les sentiments de Milo.
Mais Milo ne mérite pas mon indifférence.
Alors…je mens ? Non…Milo sais parfaitement quelle est la malédiction de mon armure. Comme je connais celle de la sienne.
Aussi se contente-t-il de prendre le peu que je puisse lui offrir et d'en profiter.

C'est un arrangement qui nous convient a tous les deux.

Je ne peux me résoudre à l'étreindre, a le caresser ou a lui murmurer des petits rien comme lui le fait.
La seule chose que je peux faire pour lui, c'est me donner à ses désirs et le laisser se satisfaire de moi.

Pour moi, chacune de ses caresses n'est que cendre, chacune de ses étreintes est aussi glacée que mon cœur.
Mais lui en profite et n'a pas à subir la punition de mes trahisons.

Sans doute Milo est-il mon meilleur ami… Sans doute ai-je de la tendresse pour lui…Je suppose… Je ne laisserais passer cela à personne d'autre.

Mon indifférence n'est pas voulue, elle est forcée par mon armure.

Si je le pouvais, je suis presque sur que je souffrirais de la situation, mais j'en suis incapable.
je ne suis qu'une coquille vide au cœur sec et glacé qui choisit de donner la seule chose qui lui reste à celui qui a eut la mal chance de perdre son cœur avec elle.

Je suis désolé Milo.
Probablement.