Couples: SasuSaku, NaruSaku, NaruHina, InoSai, TentenNeji, ShikaTema

Disclaimer : si les personnages de Naruto m'appartenaient, Sasuke serait déjà mon mari (enfin je serais Sakura xD) et Naruto mon amant je pense, ou peut-être Neji...

Oï amies lectrices et fans de Naruto!(je mets lectrices parce que du SasuSaku ^^ c'est plus pour les filles)

Voilà, je débarque dans le monde des fictions sur Naruto, et un SasuSaku j'étais obligée étant donné que c'est mon couple préféré. Et je l'avais promis à Aya0me et à SushiBerry donc la voilà les filles, en espérant que ça vous plaise :P,

Mireba-chan


Une fleur pour deux.

Une lumière blanche, écarlate. Ce fut ce que vit Sasuke Uchiwa lorsqu'il ouvrit les yeux, tiraillé par la douleur de ses multiples et profondes blessures. Il entendait des bruits tout autour de lui, mais ne semblait pas conscient de l'endroit où il se trouvait. Était-il mort? Un bruit de respiration proche se fit sentir près de lui, et il tourna la tête vers l'endroit dont elle provenait. Tsunade, Hokage le cinquième était profondément endormie sur une chaise près de lui, une bouteille de saké posée sur la table de chevet. Il fut décu de la voir elle. Il détourna son regard, et se remémora les seuls souvenirs qu'il avait en tête. Il se rappellait maintenant de tout. Lui et Naruto, se faisant face. Naruto, cherchant par tous les moyens de le faire entendre raison, et lui, se contentant de regarder son ex-coéquipier de ses yeux vides d'expression. Il avait tué son frère, celui qui l'avait toujours protégé, et sa haine pour Konoha s'était accentuée lorsqu'il avait appris la vérité. Le sombre passé de son clan. Il s'était juré de le faire payer au village, et à Danzo, qui était à l'origine de toute cette conspiration. Danzo, l'homme qui lui avait tout pris. Ses parents, son frère, et les faibles liens que Sasuke avait réussi à tisser avec ses coéquipiers. Ses amis. Naruto, Sakura et Kakashi. Il avait tenté de couper ces liens qui l'entravaient, l'empêchant de devenir plus fort. À l'époque, Sasuke avait soif de vengeance. Il ne pouvait admettre sa faiblesse, et c'est pour cette raison qu'il était parti. Qu'il était devenu déserteur. C'était la troisième fois depuis qu'il avait quitté son village qu'il se tenait devant son ex-meilleur ami. Naruto semblait plus fort qu'à l'ordinaire, mais Sasuke s'en fichait. Il voulait se débarasser de Danzo au plus vite, peu importe qui se dresserait sur sa route. Même si au fond de lui, il n'avait pas réussi à se débarasser de ces douloureux souvenirs de plénitude. Il se souvenait encore des paroles de Naruto...

-Bon sang Sasuke, pourquoi?!

-Il n'y a rien à dire Naruto. Tu n'as toujours pas compris?

-Sasuke, laisses moi t'aider...

-Tu me fatigues.

-Tu comptes rester dans la solitude une nouvelle fois?!! Tu ne vois pas que la haine t'a changé?!! Redeviens celui que tu étais Sasuke!

-Ne te mêles pas de ça. La haine m'a rendu plus fort encore aujourd'hui, et personne ne m'empêchera d'atteindre mon but. Surtout pas toi Naruto.

-Tu ne veux rien entendre! Très bien, tu ne me laisses pas le choix Sasuke.

Et Naruto s'était rué sur lui, enchaînant les coups comme jamais, prêt à tout pour le faire entendre raison. Sasuke s'était défendu, parant ses coups et ne laissant aucune occasion à Naruto. La haine l'aveuglait totalement. Et il avait activé son mangekyou sharingan, désormais résolu à en finir avec son ami une bonne fois pour toutes. Mais il s'était stoppé dans son attaque, en voyant Naruto perdre le contrôle de lui-même, le pouvoir de Kyubi s'emparant de son être. Il n'était plus Naruto, il n'était qu'un mini démon-renard, prêt à lacérer son adversaire. Même si celui-ci était Sasuke. L'unique raison pour laquelle il s'était tant entraîné. Ramener son ami était la seule pensée qu'avait eu Naruto à l'esprit lorsqu'il avait senti les pouvoirs du démon-renard monter en lui. Sasuke lui le fixait. Il savait que seul le sharingan pouvait contrôler le bijuu, Itachi le lui avait dit. Il n'avait pas le choix, c'était lui qui devait arrêter Naruto. Et à ce moment-là, il avait entendu une voix crier. Sa voix. Aveuglé par le chakra de Kyubi qui tournoyait autour de Naruto, il ne parvint pas à distinguer la silhouette de Sakura courir vers Naruto. Il l'entendit vaguement crier d'oublier sa promesse, qu'elle ne valait plus, et il lui semblait qu'elle hurlait le nom de Naruto. De quelle promesse parlait-elle? Sasuke n'en savait trop rien. Il aurait voulu courir vers elle, lui crier de s'enfuir le plus vite possible, mais hélas, il encaissa une déferlante de chakra de plein fouet, ce qui ne fit que lui faire perdre conscience de tout ce qui se trouvait autour de lui. Jusqu'à maintenant. Jusqu'à son réveil à l'hôpital. Il soupira bruyamment, ce qui eut pour effet de réveiller Tsunade.

-Quoi?! Ah Uchiwa, tu es réveillé à ce que je constate.

Pour toute réponse, il tourna son regard vers elle et la jaugea froidement.

-Pourquoi je suis à Konoha?

-Parce que Naruto, enfin Kakashi plutôt t'a ramené.

-Et qui vous a permis de faire cela?

Il vit son sourire narquois, et soutena encore plus durement les yeux noisettes de l'Hokage.

-Il me semble, qu'en tant que déserteur, tu n'as rien à redire. C'est clair?

Et elle se dirigea vers la porte, Sasuke la regardant encore plus noir qu'avant. Elle s'arrêta.

-Je reviens dans un instant. Si tu tentes quoi que ce soit, je te le ferais regretter moi-même. Et je n'irais pas de main morte. Mais dans ton état, je doute que ce soit nécessaire.

Et elle le laissa, imperturbable comme à l'ordinaire. Il tourna la tête vers la fenêtre. Konoha n'avait pas changé. Comme si il n'était jamais parti, comme s'il ne les avait jamais laissé. Il apercevait les statues des Hokage gravés dans la roche, et grimaça en voyant celui de Tsunade. Cette bonne femme lui avait bien fait comprendre que si il s'échappait, elle s'occuperait de lui. Il s'en contrefichait. Il tenta bien que mal de se relever, mais une douleur aigûe dans l'abdomen le fit rapidement renoncer. Sasuke étouffa un juron, et fit retomber sa tête sur l'oreiller. Puis on frappa à la porte.

-Sasuke-kun!!!!

Karin se jeta sur lui, suivit de près par Suigetsu et Juugo. Ces derniers semblaient blessés, Suigetsu avait un bandage au bras et Juugo lui paraissait plus faible qu'à son habitude. Sasuke en conclut donc qu'ils s'étaient battus pour lui. Il fut pris d'un remord. Malgré la noirceur qui l'habitait, il s'était trouvé des alliés auprès de ces trois-là. Enfin Karin avait tendance à l'agacer mais il semblait apprécier leur compagnie. Cela lui rappellait l'équipe 7.

-Karin, lâches moi s'il te plaît.

-D'accord, dit Karin à regrets.

-Alors, tu es sacrément ammoché hein? Ça te ressemble pas Sasuke!

-Tss, la ferme Suigetsu. Et vous ça va?

-Hum! T'inquiètes pas pour nous!

Sasuke vit Juugo acquiescer de la tête, et il se détendit. Karin prit la parole.

-En tout cas, j'espère qu'on va pas rester là longtemps! Les gens n'arrêtent pas de nous dévisager dans cet endroit!

-Ah ça, c'est parce qu'ils n'ont jamais vu une fille aussi laide que toi Karin!

-Qu'est ce que t'as dit Suigetsu?!

-Calmez vous tous les deux, intervint Juugo.

Ils furent interrompus par un bruit à la porte. Kakashi entra dans la pièce, balaya de son oeil droit les nouveaux entrants, pour poser son regard sur son ancien élève. Celui-ci soutint parfaitement son regard, ne cilla pas d'un geste. Sasuke fit signe aux autres de partir, et ils quittèrent la chambre, laissant les deux ninjas ensemble.

-Alors?commença Kakashi.

-Alors quoi?

-Eh bien, te voilà de nouveau à Konoha. On dirait que les efforts de Naruto ont porté leurs fruits.

-Hn.

-Tu comptes faire quoi?

-Vous voulez dire, à part quitter ce village le plus vite possible?

-Même si tu le voulais, tu ne pourrais pas. Tu n'es pas en état crois moi. Et Naruto ne te laissera pas partir aussi facilement, il ne fera pas la même erreur.

-Et Naruto? Comment il est lui?

-Humm, dans le même état. Sauf qu'il met moins de temps à guérir que toi grâce au pouvoir de Kyuubi.

-Je vois... logique.

-Oui.

-Je vais avoir droit à une sentence de l'Hokage je présume.

-Je pense que Tsunade va être clémente. Enfin tout dépend de la manière dont tu te tiendras devant le conseil.

-Hn.

Et un silence profond s'installa. Sasuke n'avait aucune envie de prolonger l'entretien avec son ancien sensei, et Kakashi, lui, savait qu'une autre personne souhaitait voir Sasuke.

-Bien, je vais te laisser. De toute façon tu risques d'avoir de la visite. Tsunade nous a prévenu que tu étais réveillé, alors Naruto ne devrait pas tar...

-Sasuke!!!

Une tornade blonde, entourée de bandages fit son entrée dans la pièce, l'air toujours plus ahuri qu'avant. Il dévisagea Sasuke et se figea totalement. Sasuke, lui, planta son regard noir dans celui azur du blond, et le temps s'écoula lentement.

-J'y vais, fit Kakashi. Ne vous entretuez pas, d'accord?

-Pas de soucis Kakashi-sensei. Vous devriez allez voir Sakura, elle est en train de soigner Sai.

Sasuke tressaillit en entendant le nom de la rose, et ses sourcils se fronçèrent. Kakashi quitta la pièce, se retournant une dernière fois vers ses anciens élèves. "Ils ont bien grandis...", pensa t-il.


-Sasuke...

-Hn?

-Tu ne sais toujours que dire ça hein?le taquina Naruto.

-Que veux-tu?

-Sasuke, je ne t'ai pas ramené au village pour que tu repartes.

-Humm, et si j'en ai décidé autrement?

-Sasuke... Déjà, désolé de t'avoir infligé ça, dit-il en montrant ses blessures du doigt.

-T'inquiètes. Je t'ai pas laissé intact non plus.

-Haha c'est vrai! T'es toujours aussi balèze! Ça va que j'ai Kyuubi pour me soigner!

-Hn. Tu es devenu fort.

-Q-quoi?

-Je dis que tu es devenu fort. Et tu sembles plus mûr, mais aussi encore plus idiot.

Naruto sourit à ce compliment qui semblait iréel. Il n'avait pas été aussi heureux depuis son entrée à l'académie des ninjas. Il ria aux éclats.

-Qu'est ce qu'il y a de si risible?

-R-rien. Je suis juste content.

-Hn, je vois.

-Ecoute Sasuke, je sais toute la vérité. Mais crois moi, vouloir tuer Danzo n'arrangera rien.

Le brun ne répondit pas, et détourna son regard, fixant à nouveau l'horizon.

-Tu peux rester ici Sasuke. Comme avant. Et ton équipe aussi elle peut. Ils ont pas l'air de mauvais bougres. Et puis, Mamie Tsunade dira rien tu sais haha!

-Hn. Je vais y réfléchir.

-Ouais bah réfléchis pas trop. C'est mauvais pour le cerveau.

-Tsss, fit Sasuke, un sourire en coin.

-Bon je repasserais plus tard. Sakura va encore me foutre une raclée si elle apprend que je suis pas dans mon lit.

-Hé Naruto!

-Oui?dit Naruto, surpris par le brun.

-Sakura...elle n'a pas été blessée?

-Non, que légèrement. Sai l'a protégé quand j'ai lancé mon attaque sur toi.

-Hn, okay.

Il ne laissait rien paraître, mais il était furieux. Qu'il est pris sa place dans l'équipe passe encore. Mais qu'il ait protégé Sakura... Ce Sai allait le lui payer. C'était à Sasuke qu'incombait cette tâche. Toujours il avait protégé la rose, comme elle était faible. Il le lui avait clairement répété tout au long du temps qu'ils avaient passé ensemble dans l'équipe, mais en réalité, Sasuke s'était bien gardé de ne pas montrer à quel point il était fier de venir à son secours à chaque fois. Même s'il ne se l'expliquait pas. Naruto le tira de sa rêverie.

-J'y vais Sasuke. Repose toi.

-Ouais.

Et Sasuke se rallongea dans le lit, et la fatigue l'emporta sur sa conscience. Il dormit ainsi toute l'après-midi, et nul ne vint le déranger, ce qu'il appréciait. Au bout d'un moment, il se réveilla, et essaya de se lever, ce qu'il réussit à peu près, non sans peine. Il mit le peignoir noir de l'hôpital qui était posé sur une chaise, et sortit de sa chambre. Il eut l'impression que cela faisait une éternité qu'il n'avait pas marché. Mais il s'en sortait plutôt bien quand même. L'hôpital de Konoha n'avait pas changé lui non plus. Les infirmières étaient toujours aussi chaleureuses. Plusieurs d'entre elles tournèrent la tête vers Sasuke, certaines faisant des commentaires, d'autres gloussant ou s'exclamant sur son physique. Il n'en semblait nullement décontenancé. Il avait bien trop l'habitude, à croire que toutes les filles de Konoha ne s'intéressaient qu'à lui. Il se dirigea vers la cour du bâtiment, et sortit prendre l'air. Cela lui fit du bien. Il s'assit doucement sur un banc, et resta là, à contempler le grand cerisier qui surplombait la cour. Les fleurs n'étaient pas encore écloses, seules quelques unes semblaient avoir braver le cours du temps. Il fut arraché à sa contemplation par des bruits de béquilles résonnant sur le sol. Il se retourna et vit la personne qui marchait. Il le reconnut aussitôt, la fureur le gagnant un peu. C'était Sai. Il se souvenait l'avoir combattu, enfin faiblement, lorsque ses anciens compagnons étaient venus le ramener, dans la planque d'Orochimaru. Sai le vit, et lui adressa un sourire qui paraissait trop faux pour être honnête. Pour sa part, Sasuke lui rendit un regard noir profond. Ses yeux noirs parcoururent Sai, et son attention se posa sur la personne qui venait d'apparaître derrière lui.

-Sai? Je t'ai pourtant dit de ne pas faire d'efforts inutiles non?demanda la voix mélodieuse, qui n'appartenait qu'à elle.

Sasuke se figea de stupeur à sa vue. Sakura regarda Sai, puis ses yeux se tournèrent vers la personne qu'il regardait, et son sourire s'évanouit. Sasuke se releva péniblement, et alla vers eux. Son regard était focalisé sur la rose. Il la dévisageait, la détaillait. Sakura avait grandi elle aussi. Ses cheveux étaient retenus par un chignon qui mettait son visage en valeur, dévoilant son large front dont elle avait toujours été complexé. Son regard descendit sur son corps. Elle était plus petite que lui, il la dépassait largement. Elle portait une tenue comme celle des infirmières de l'hôpital, et qui lui allait atrocement bien. Sasuke aurait donné n'importe quoi pour la saisir par la taille et déposer des baisers sur sa poitrine avantageuse."Elle qui se plaignait d'être plate." songea Sasuke. Il remonta sur ses lèvres roses et fines, et qu'il mourrait d'envie de goûter. Puis son regard s'attarda plus longuement sur les prunelles émeraudes qui le fixaient avec une telle intensité. Seuls ses yeux n'avaient pas changé, deumeurant aussi chaleureux qu'autrefois. Sasuke déglutit. Elle était devenu une jeune femme, tout simplement. Mais une jeune femme bien trop belle et sensuelle à son goût. Il la trouvait tout simplement magnifique. Sakura non plus ne parvenait pas à détacher son regard de Sasuke. Il n'avait pas changé, toujours aussi beau et ténébreux qu'avant. Ses épaules étaient musclées, tout comme l'était l'ensemble de son corps. Il était grand, bien plus imposant qu'elle. Ses yeux étaient les mêmes eux aussi, aussi froids et pourtant tellement envoûtants. Elle se sentit rougir devant lui, mais ne baissa pas pour autant les yeux. Elle brisa le silence de plomb qui régnait.

-Sasuke-kun...

Sasuke sentit son coeur faire un bond au son de sa voix. Mais il deumeura impassible.

-Hn.

-Toujours les mêmes paroles?dit-elle en souriant.

-Ouais, faut croire.

Sai toussa doucement.

-Je vais vous laisser.

-D-d'accord.

-Hn.

Et il les laissa seuls. Sasuke se dit qu'il n'était pas si crétin finalement. Il se tourna vers Sakura, qui regardait vers le sol à présent. Une question brûlait les lèvres du brun.

-Pourquoi n'es-tu pas venue me voir à l'hôpital?

Il regrettait aussitôt ses paroles, lorsqu'il vit les yeux verts se poser sur lui avec surprise.

-Cela n'a pas d'importance, alors pourquoi me demandes-tu ça?dit-elle, un soupçon de colère dans la voix.


Alors qu'en pensez vous?Moi j'aime assez pour l'instant;attention ça ne veut pas dire que j'interromps Aube. juste je voulais commencer autre chose c'est tout.(et Aube me fait trop déprimer x) alors il me fallait faire autre chose hihi)

Bisoux 3 Mireba-chan