J'espère que la suite d'Une Autre Chance pour Vivre vous plaira. Grand merci à ma bêta o8oangio8o grâce à qui ce chap est bien plus facile à lire sans toutes les fautes de frappe et les fautes d'orthographe que j'avais laissé passé. Bonne lecture

Chapitre 1

« Donc Sservir Voldemort ne te convient pas ? » demanda Rahkesh, en regardant la vipère aspic lovée dans son fauteuil. Xasseri était un vieux serpent, mais pas du tout ralenti par son âge. Pas terriblement venimeux, mais assez intelligent pour savoir où mordre le plus efficacement. Rahkesh l'avait étiqueté comme une vieille bête intelligente. Le serpent était une sorte de vieux soldat aigri. Un camarade assez pointilleux, mais assez intelligent pour choisir ses batailles avec soin. Expérimenté en tout avec plus beaucoup d'illusions à propos de comment fonctionnait le monde. Xasseri serait très utile en tant qu'allié, mais il n'était loyal que tant qu'il était d'accord avec ce qu'il se passait, et il était peu disposé à simplement laisser quelqu'un diriger sa vie pour lui.

« Pas du tout, je n'appréccie pas me faire rabaissser, et Nagini est…sss…un problème. Il est ausssi incapable d'écouter un consseil à par le ssien. » répondit Xasseri. Rahkesh suspecta qu'il était sur le point d'ajouter quelque chose de plus descriptif. Xasseri ferait un bon conseiller, et le renard de vieux serpent était un chic type, au moins en surface. Rahkesh suspectait que son sens de l'humour pouvait être plus sombre qu'il ne l'aimait, mais ça ne ferait pas de mal. Il suspectait aussi que Xasseri était assez manipulateur quand il le voulait, et extrêmement indépendant. C'était bien, même si la première partie pourrait être un problème.

Rahkesh remplit de nouveau sa tasse de thé avec du thé à la verveine noire, laissant ses effets guérisseurs effacer les résultats de ces derniers jours. Il laissa le serpent pendant un moment et se relaxa dans l'autre fauteuil, regardant par la fenêtre le parc de fleurs sauvages à l'extérieur du cottage – c'était vraiment trop petit pour être appelé une maison. C'était le soir, trois jours après la bataille au manoir de Lord Hadrian. Alastor et Regulus étaient partis peu de temps après la destruction de Nagini. Tous les deux avaient été réticents à partir après avoir vu Rahkesh s'effondrer, quelque chose que Rahkesh aurait préféré qu'ils n'aient pas été témoins. Mais il n'était pas assez bon pour effacer leur mémoire à tous les deux. Alastor, faisant comme d'habitude confiance à Rahkesh pour se gérer, était parti après seulement une petite dispute, Regulus cependant, avait été très inquiet, finalement Alastor avait dû le traîner dehors. Après que la forme de basilic de Rahkesh ait été énervée et ait commencée à s'agiter. La magie captant l'attention d'Alastor et l'avertissement que Rahkesh n'était pas en contrôle et que le serpent n'appréciait pas l'inquiétude bien-intentionnée. Les basilics étaient notoirement indépendants, particulièrement la sous-espèce de Rahkesh, qui quittait sa mère à la naissance et ne revoyaient jamais personne de sa sorte à part pour des combats territoriaux ou l'accouplement. Dans ce cas le couple se fréquenterait pendant un peu plus d'un mois, et se séparait avant que l'un des deux ne devienne malade d'avoir un autre sur le même territoire et ne le tue. Rahkesh était juste heureux que ça ait été le basilic, non le Thunderbird, qui se soit éveillé le premier. Ce dernier était encore plus caractériel.

Découvrir qu'il était le dernier horcruxe manquant avait été le pire choc que Rahkesh ait jamais eu. L'horreur de savoir qu'il gardait son pire ennemi en vie, grâce à un mécanisme construis avec la mort de ses parents … Rahkesh bloqua cette ligne de pensée. Il n'était pas encore prêt à y faire face. Il allait bien sûr devoir trouver un moyen d'enlever et de détruire l'horcruxe si c'était possible de le faire sans qu'il se tue … sinon, Rahkesh n'était pas sûr qu'il le ferait. Il aimait être vivant, particulièrement depuis qu'il avait commencé à fréquenter l'École Magique de la Montagne d'Akren. Voulait-il suffisamment se débarrasser de Voldemort pour commettre un suicide ? Il espérait que c'était une réponse qu'il n'aurait jamais à répondre. Il devait y avoir un moyen de l'enlever.

Une sensation de brûlure à son poignet le fit réagir ; il prit au sol un bol remplit d'un liquide noir. La version Akren des examens finaux avait été l'opposée de la plupart des examens de Poudlard. Pas particulièrement stressants mentalement, mais extrêmement physiquement. Écrire des rédactions était bien beau, mais pouviez-vous appliquer ce que vous avez appris sans avoir la rédaction en question pour aider votre mémoire ? ça avait été des examens sous forme de courses d'obstacle pour la plupart. Il avait bien réussi. Il le savait. La dernière partie lui avait fait préparer un antidote à un poison pour le Maitre des Potions Strawlime, puis on lui avait dit de boire le poison et de le filtrer avec ses sanguimagies. L'antidote était au cas où il en renverserait sur lui. Il devait se servir des runes de sanguimagie aux points de sortie sans toucher sa peau. La peau pourrirait en quelques secondes jusqu'à l'os, et il ne s'arrêterait pas avant de l'avoir consumé. Donc si quelque chose se passait mal avec ses sanguimagie il avait l'antidote sur lequel se rabattre, en présumant qu'il l'avait bien préparé. Strawlime ne l'avait pas vérifié. Rahkesh supposait que survivre était une preuve suffisante. Personne ne lui avait dit que la potion bouillonnait follement quand elle était exposée à l'air libre, rendant certain le fait qu'il en aurait sur la peau. Le seul moyen de survivre était de réussir et l'antidote et la partie sanguimagie.

Utilisant un simple couteau non-enchanté, il fit une incision à son poignet gauche et commença à se concentrer. Lentement, la sanguimagie répondit et Rahkesh commença à faire sortir la dernière goutte de poison de son corps. En plus de le boire, Strawlime le lui avait aussi injecté dans les muscles des jambes. C'était pourquoi il ne filtrait que maintenant la totalité du poison. Enlever le poison des tissus musculaires prenait du temps.

La dernière goutte de poison, couleur encore noire, tomba dans le bol. Alors que son poignet guérissait Rahkesh attrapa l'antidote qu'il avait préparé et un chiffon, frottant le liquide visqueux d'un bleu métallique sur la peau de son poignet qui pourrissait déjà. Il attendit jusqu'à ce que ce soit sec, et il commença à jeter des sorts de soin. Son antidote n'avait pas été parfait, à peine suffisant pour faire le travail. Il ne deviendrait jamais un maître en potions, à moins qu'il ne veuille passer toute sa vie dessus, mais il en savait suffisamment pour survivre. C'était tout ce qu'Akren demandait réellement. Il espérait que ses amis avaient aussi réussi, il les avait vu avant de partir et ils avaient semblés en assez bonne santé.

Les vacances d'Akren étaient courtes, assez de temps pour guérir des examens finaux et prendre un peu de repos. L'école était ouverte durant l'été et de nombreux étudiants restaient toute l'année, passant leurs étés à randonner dans les montagnes et peut-être visiter les centaures. Rahkesh avait voulu partir un moment, à la fois parce que la vicieuse compétition d'Akren pouvait être fatigante et aussi parce qu'il voulait être plus impliqué dans ce qu'il se passait dans son pays natal.

Sygra entra dans la pièce, suivie de Siraka. Les deux femelles serpents rejoignirent Xasseri sur le fauteuil. Sygra s'enroula sur le dossier en bois – construite avec ce qui ressemblait à du bois d'élan. Siraka s'enroula à côté de Xasseri, elle s'emblait s'être fait un ami.

Pourquoi le serpent n'était-il tout simplement pas parti dans la forêt, Rahkesh n'en était pas certain. Peut-être avait-il été en compagnie des humains si longtemps qu'il trouvait la vie sans eux fastidieuse et ennuyeuse. C'était tout à fait possible. Il avait été avec Voldemort presque un an, planifiant et recrutant et donnant des conseils énervants qui lui avaient plus d'une fois valus des sorts. Il disait ce qu'il pensait plutôt que ce que vous vouliez entendre. Rahkesh aimait ça.

« Hé bien Xasseri, tu es le bienvenu pour resster ici. J'ai quelques ssemaines de repos pendant l'été avant que la nouvelle année scolaire ne commence. » fit Rahkesh. « Et j'appréccierai grandement tes consseils vis-à-vis de Voldemort. Il est une ssourcce d'embarras pour les parleurs de sserpents et est un ssorcier fou et dangereux. Il attaque sses propres gens et commencce des guerres, je tente de le contrer. »

« J'aimerai çça. » répondit Xasseri après un moment de réflexion. Rahkesh hocha la tête et demanda à Siraka de lui montrer les alentours et de le présenter aux autres serpents. Il n'eut pas besoin de lui dire que Xasseri ne devait pas aller dans la serre où son arbre Dyalnos grandissait. Il ne faisait pas encore assez confiance à Xasseri. Il demanda aussi à Siraka de dire au serpent un peu plus sur ce qu'était réellement Voldemort. Siraka savait tout sur les horcruxes donc elle pourrait lui expliquer. L'idée de diviser une âme était répugnante pour les serpents et tuer pour une autre raison que la nourriture ou pour se défendre, ou lors d'une bataille pour l'accouplement ne cadrerait pas avec la vue du monde de Xasseri. Le vieux serpent serait probablement en colère après son ancien maître.

Rahkesh sentit les sorts de protection s'agiter et ferma les yeux, les testant et autorisant ses deux inviter à entrer. Daray et Ally avaient été d'accord pour passer juste après les examens finaux, bien que Silas récupéraient encore de ses examens et n'étaient pas encore assez en forme pour voyager.

Daray, dans sa forme démoniaque, entra par la porte d'entrée ouverte, repéra le canapé (une réplique exacte de celui que Rahkesh avait à l'école) et bondit dessus. Ally le suivit, un bras en écharpe.

« Tu penserai qu'après une année il surmonterait son obsession. » grogna-t-elle, agrandissant un autre fauteuil puisque Daray ne montrait aucun signe de faire de la place sur le canapé.

« On pourrait le penser. » acquiesça Rahkesh. Le grand démon noir tourna sa tête et leur tira la langue, avant de se transformer. « Des changements ? » demanda Rahkesh avec une réelle inquiétude. Il y avait une possibilité que le stress des examens finaux cause un changement dans l'état déjà instable de Daray.

« Non. Ma peau me démange et mes articulations me font mal et j'ai eu de petits maux de tête, mais rien de nouveau. » répondit Daray. « Grand-mère, Namach et cette chercheuse en dragon quel est son nom…Mariah ? m'ont demandé de te dire qu'ils vont venir dans peu de temps. »

« Ont-ils dis pourquoi ? »

« Je suppose qu'avec les anciens, c'est quelque chose à propos de la bataille d'il y a trois jours. Mariah cependant veut nous parler à tous les deux. »

« Simplement génial, j'espère qu'elle n'a pas encore retrouvé une de ces peintures que Vera à fait de nous. Quelque chose de nouveau Ally ? »

« Ouais, j'ai attrapé quelques uns des fae pendant qu'ils sortaient de leurs chambres. Je ne sais pas si c'est le message que tu as envoyé par la mère de Rianae ou quoi mais ils se sont décidés contre une guerre ouverte contre les mortels. Pour l'instant ils déplacent leur peuple et protègent leurs maisons avec la magie, afin qu'elles ne puissent être endommagées pendant qu'ils sont partis. Les fae ont toujours été un peu froids mais ils vont arrêter ça et commencer à se mélanger plus avec les mortels, les vampires et les loups garous. Ainsi il y a là de l'espoir, un complet mélange des races dans tous les endroits paisibles. Cependant, les fae ont statués qu'ils tueraient tous les mortels qui poseraient un pied sur leurs propriétés tant que cette crise durerait. Ils possèdent les terrains et si quelqu'un essaye de passer une loi pour leur enlever, les fae enverront plein d'assassins pour régler le problème. Si les groupes anti-êtres magiques commencent à piller ça peu devenir très moche. »

« Naturellement, ils vont envahir les terres fae dès qu'ils seront partis. Et s'ils ne le font pas d'eux-mêmes, les vampires les manipuleront pour qu'ils le fassent. » fit Daray. « Le consensus général est que nous voulons cette guerre. Plus les gens sont tués, mieux c'est. Le but après tout est d'affaiblir la population jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus combattre, puis nous reconstruirons notre société avec tous les êtres magiques, puis nous autoriserons gracieusement les mortels à participer. »

« Un but avec lequel les centaures sont d'accord, leurs troupeaux ici vont se montrer, sortant de leurs repaires forestiers pour une fois. Ils espèrent être attaqués ainsi ils auront une occasion de contre-attaquer. » leur rappela Ally.

« Qu'en est-il de ceux qui ne peuvent pas partir mais qui ne sont pas d'accord avec les nouvelles lois ? » demanda Rahkesh.

« Tant pis pour eux. » grogna la vampire.

« Les fae envisagent la sanguimagie, marquant ces quelques personnes avec quelque chose que les vampires, les loups garous, les centaures et les fae pourront tous sentir. Peut-être que ça réduira les pertes pour ceux qui ne peuvent vraiment pas partir. Mais alors naturellement les questions sont ; qui ment à propos de ces raisons de rester et qui dit la vérité … et qui est juste un patriote ou un ignorant ? »

« La plupart de ceux qui restent le font probablement parce qu'ils ont de la famille qui ne peut pas partir et ils veulent rester avec eux. » souligna Rahkesh, se rappelant les Weasley. Molly était peu susceptible d'abandonner Ron, bien que Percy pourrait être une autre histoire … mais il était déjà parti.

« Il vient un moment ou sa propre survie est plus importante. Si les enfants ou les parents sont trop aveuglés, vous allez les perdre de toute façon, aucun sens de mourir aussi. La loyauté familiale est belle et bonne, mais est-ce que c'est une raison pour le suicide ? » demanda Daray, « Je ne connais pas vraiment comment vous fonctionnez, vous les mortels, mais nous, les vampires, reconnaissons une cause perdue quand nous en voyons une. »

« Je ne pense pas que les vampires écouteraient si le Ministère se rendait ? » demanda Rahkesh.

« Aucune chance. » répondit Daray. « Et ils ne peuvent pas, ce sont des politiciens, et le public est anti-vampire. Tu penses que notre plan d'éliminer les humains puis de les réintégrer dans une société mélangée ne fonctionnera pas ? »

« Je pense que ça va fonctionner. » fit Rahkesh, n'ajoutant pas que c'était ça le problème. Le coût en vie pourrait finir par être énorme. Mais ça pouvait marcher, ça pouvait marcher très bien. Si on leur donnait quelques décennies, et les vampires pensaient sur le long terme. « Voldemort ? »

« Pas vraiment mon rayon. » répondit Daray. « Tel que c'est, je ne suis pas invité aux attaques contre les Langues de Plomb et les groupes anti-vampires à cause de ma forme de démon. »

« Trop hors de contrôle ? » demanda Ally.

« Ouais. Je vous ferai savoir ce qu'il se passera quand ça se passera, mais Voldemort n'est pas actuellement ma préoccupation. La famille travaille sur le grand public. Bien sûr, si quelque chose de grand et de mauvais arrive, nous aiderons, mais je pense que le chasser finira par être le travail de ma grand-mère, ou de Namach. Je ne sais pas ce qu'ils ont prévus. »

« D'accord, je rentre. Je vous tiendrai au courant de ce qu'il se passe. » fit Ally. D'un geste, elle disparut. Une fois qu'elle fut partie de la propriété, Rahkesh se tourna vers Daray.

« Comment vas-tu en réalité ? » demanda-t-il. Daray se renfrogna puis haussa les épaules.

« Je me suis transformé deux fois pendant mes examens finaux, je n'ai pas pu m'en empêcher. Je n'ai attaqué personne mais la pression devenait trop intense. Namach a un endroit sûr où je pourrai passer n'importe quelle métamorphose que ce soit, tout comme ma grand-mère, mais je ne sais pas comment le faire. » grogna Daray, frustré. Le vampire recula soudainement et s'arrêta de respirer, Rahkesh posa sa tasse de thé et sortit sa baguette, juste au cas où. Le démon recula, puis soupira et frissonna. « Par l'enfer. » fit Daray. « Je peux sentir ce qui doit arriver, mais c'est simplement hors de portée. Comme d'essayer de voir quelque chose à travers du brouillard ou de la brume. Trop flou pour être décrit, mais là tout de même. »

Rahkesh fredonna et se tendit mentalement, respirant profondément, et entra dans une transe semi méditative. Il donna une tape mentale au vampire pour l'avertir, il attendit ensuite jusqu'à ce qu'il ait une emprise ferme sur sa télépathie et commença à examiner les magies que dégageaient le démon vampire. Brusquement, sa sanguimagie se déclencha et avec elle sa magie commença à aiguiser ses sens. Une odeur sombre et épicée suivie par une vague de cris d'alarme, Rahkesh les repoussa. Du sang, le mort et de la magie noire ronronnant. Puis de la magie incontrôlée enroulée autour de Daray, et bien que les yeux de Rahkesh soient fermés, il visualisa des éclats de lumière comme un feu dansant autour du démon. La magie pulsait constamment, puis la tension changeait, devenant irrégulière et instable à ses sens télépathiques, ça devait être le démon essayant de se transformer. Des étincelles et une brève douleur, de l'énergie dégagée qui essayait de faire quelque chose, mais qui n'avait pas de guide de la part de la créature qui en était à l'origine – qui était Daray.

« Intéressant. » dit Rahkesh à haute voix alors qu'il fermait ses sens et se réveillait. Il y avait quelque chose à ce propos … ça avait eu des ressemblances avec la magie de Namach, et pas la partie vampirique. Est-ce que Namach connaissait les magies des démons ? Hautement improbable, mais ça avait semblé similaire. Peut-être que l'une des autres formes animagus de l'ancien vampire était étroitement reliée à un démon. Un chien de l'enfer, peut-être ? Ou peut-être que Daray avait eu raison et que l'ancien avait un dragon de mort rôdant dans son esprit. Cela semblait plus probable « Très intéressant. Que vas-tu faire pendant les vacances ? »

« A l'origine j'étais censé aider la famille ici en Europe. Mais dans ma condition, » ricana Daray, « Je devrai rester à l'écart de la plupart de l'action. Nous avons pas encore une base décente ici, je vais avoir des cartes de la zone et de faire quelques recherches de fond sur les leaders de certains des mouvements anti-vampires. Quelques travaux d'infiltration avec Oncle Grath déguisés en sorciers mortels. »

« Et Silas ? »

« Il va travailler avec Oncle Grath tout l'été. Il a un don pour le déguisement et la tromperie. Peut-être qu'il tient ça de Nuri, le chat peut hypnotiser des gens après tout. Ou peut-être que Nuri tient ça de lui. De toute manière il est meilleur à agir comme un mortel que moi. » fit Daray. Rahkesh rit à l'idée d'un Daray agissant comme un mortel. Ce serait amusant à voir.

Les sorts s'agitèrent et Rahkesh sentit une touche de télépathie traverser son esprit. Ses invités, bien sûr, étaient simplement passés à travers les sorts, ils auraient pu le faire sans se faire repérer, mais ils étaient polis. Quand vous être aussi puissants, il n'y a aucune raison de frimer ou d'être impoli. Les étudiants vampire d'Akren devaient se faire respecter, aucun de ses invités n'en avait besoin, leurs positions dans la hiérarchie vampire étaient très sûres. Il sortit une autre chaise d'un tiroir et l'agrandit, puisque la forme de démon de Daray prenait tout le canapé, et que la longue queue traînait sur le sol.

« Ils sont ici, » avertit-il Daray, puisque le démon n'était probablement pas en très bonne forme mentalement en ce moment. Daray renifla l'air et grogna.

« Es-tu comme ça depuis la fin des examens finaux ? » demanda Namach depuis le seuil. Cyala apparut quelques secondes plus tard et le suivit à l'intérieur et prit un autre fauteuil. Une minute plus tard, Mariah arriva … et le suivant fut un blond très familier.

Rahkesh se relaxa et reprit sa respiration, essayant de ne pas montrer son choc. Il s'était bien sûr demandé ce qui était arrivé à Drago Malfoy … mais il n'avait jamais pensé qu'il avait été capturé par les vampires. Pourquoi n'en avait-il pas entendu parler ? L'aîné des Malfoy appartenait maintenant à Farov – Rahkesh avait presque pitié pour Lucius … presque – mais quand et où Mariah avait-elle fini par acquérir Drago ?

Mariah prit le dernier fauteuil, Drago s'asseyant à ses pieds, gardant ses yeux sur le sol. Rahkesh était assez certain que Drago ne le reconnaîtrait pas, il avait énormément changé, particulièrement depuis que la magie du dragon avait changé ses yeux, sans parler de la différence de taille entre lui et le Harry Potter que Drago avait connu. Tout de même la présence de son vieux rival d'école le gênait.

« Quelqu'un que nous devrions connaître ? » demanda Daray, effleurant de sa queue la tête du mortel.

« Mon nouvel esclave, il a du remplacé le vieux Linus. C'est Drago Malfoy, je vais voir Hadrian après ça, Drago, ici présent, était un mangemort donc Hadrian a demandé toutes les informations qu'il pourrait avoir. »

« Malfoy, hein ? » fit Rahkesh. « J'ai déjà entendu ce nom, Farov en a un autre de cette famille, son père probablement. » Rahkesh regarda la peau de Drago devenir grise et il s'étouffa.

« Ah, ça explique beaucoup de chose. Quand Farov a découvert que j'avais celui-ci, il a essayé de l'acheter. » fit Mariah. Maintenant Rahkesh ne pouvait pas s'empêcher d'avoir pitié de Drago, Farov n'était pas du genre à abandonner, et il entretenait des lieux avec de jeunes beaux esclaves. « Je n'ai pas encore dit non, tu vois, celui la a été un problème. C'est pour ça que je suis là maintenant. Il est assez intelligent et bien au dessus de la moyenne pour un mortel en matière de puissance, c'est le fonctionnement interne de son esprit qui pose problème. Drago, attends-moi dehors. » ordonna brusquement Mariah, en désignant la porte. Drago se leva et partit, Mariah fermant magiquement la porte, et fit un mouvement pour activer des sorts de silence et l'anti-écoute.

« Vous demandez de l'aide pour remettre son esprit sur la bonne voie ? » demanda Rahkesh, connaissant déjà la réponse. Mariah soupira et hocha la tête.

« Je ne mets d'habitude que peu d'effort dans mes esclaves, mais celui là est inhabituel. Je ne sais pas tout ce qui lui est arrivé avant que je le capture, mais il était un mangemort, et il a échoué à sa mission. Je sais qu'il a été longuement torturé pour cet échec. J'ai une maîtrise en magies de l'esprit et j'ai regardé au-delà de l'immédiat et j'ai vu de grandes blessures mentales depuis des années. J'ai aussi senti une intelligence innée bien supérieure à ce que j'ai trouvé chez la plupart des autres mortels. Il doit avoir un QI exceptionnellement élevé, et il est puissant et capable, mais je n'ai vu aucun signe que ça ait été mis à profit. Avec le vieux Linus mort, j'ai besoin d'un assistant sur lequel je peux me reposer pour mes recherches. Étant un esclave je peux forcer sa loyauté, mais je veux éveiller cet esprit. Il a aussi une phobie des vampires ; peut-être à cause d'avoir été torturé par les partisans de Voldemort, sa formation est récente et cette apathie doit s'en aller. » termina Mariah en regardant Rahkesh.

Rahkesh y réfléchit, il devait beaucoup à Mariah. Aurait-elle rendu public la peinture qu'elle avait trouvé, ça aurait été la plus grande découverte en matières de recherches sur les créatures magiques depuis des siècles, et ça aurait été mauvais pour Rahkesh. A la place elle la lui avait donné. Elle avait aussi été utile en suggérant comment incorporer sa magie de dragon à ses précédentes sanguimagies – des points de pression uniques à la lignée d'Enireth aidaient à placer les runes dans ses rituels sanguimagiques. Il n'était pas très sûr de ce qu'elle voulait, mais il le lui devait. Et autant il n'aimait pas Drago, autant il savait qu'il n'était pas une cause complètement perdu. Son incapacité à tuer Albus Dumbledore le prouvait. Rahkesh était certain que la vie de Drago avait été assez semblable à la sienne avant de partir pour Poudlard ; sa vie contrôlée par d'autres, utilisé comme une arme et un jouet dans une lutte de pouvoir dont il ne voulait pas vraiment faire parti, mais à laquelle il avait été fortement entraîné pour participer sous la direction de quelqu'un d'autre.

« Quels sont vos plans pour lui ? »

« A ce stade, j'aimerai briser ce blocage mental qu'il a quel qu'il soit, il se l'est infligé. Et selon ce qui passera après, soit l'entraîner personnellement en tant que mon assistant en recherche, ou lui faire intégrer Akren. » répondit Mariah, choquant Rahkesh, et clairement Daray aussi. Depuis quand quelqu'un s'embêtait tellement pour un assistant ? »

« Pourquoi tant d'efforts ? » demanda Rahkesh. Mariah n'avait pas à répondre, mais son ton de voix indiquait que si elle ne le faisait pas, il pourrait refuser.

« Parce que s'il s'avère être suffisamment exceptionnel, je pourrais le transformer et l'adopter. » répondit calmement Mariah, choquant de nouveau Rahkesh, son esprit surchauffant immédiatement. Les vampires n'adoptaient pas simplement les humais esclaves et les changeaient en vampires. Et Mariah était ancienne ; elle devait atteindre les deux mille ans, peut-être un peu plus. Namach avait plus de trois mille ans, Cyala (selon Daray) n'avait que quelques siècles de moins que lui. Rahkesh avait vérifié dans des registres historiques après avoir rencontré Mariah et sa meilleure supposition était que Mariah devait être plus jeune d'au moins huit siècles que Cyala, mais pas plus de mille ans plus jeune. Sa famille se composait d'elle-même et de deux autres. Tous les deux avaient été des esclaves qu'elle avait transformés en vampires. Quiconque l'avait créé était mort, ainsi que ses frères et sœurs ou autres parents. Elle était à la tête de sa lignée. Personne ne pouvait contrôler quiconque elle choisissait de transformer à part ceux plus puissants qu'elle. Mariah n'était pas immensément puissante, moins que la plupart de son âge en fait. Bien moins. Elle n'avait pas été une crackmol quand elle avait été transformée, mais elle n'avait certainement pas été une puissante sorcière. Probablement un peu moins puissante que la moyenne. Mais elle avait remporté suffisamment de concours d'armes vampiriques pour que quiconque y réfléchisse à deux fois avant de s'en prendre à elle. Cela valait aussi pour ceux de son âge. Et elle était brillante.

Et elle voyait le même genre de potentiel chez Drago. C'était sa manière d'entraîner les esclaves et de les transformer à l'âge adulte, donc ce n'était pas inhabituel non plus, pour elle. Linus, son vieil esclave, avait été formé à Akren, mais elle ne l'avait pas transformé, n'avait-il pas été assez bon ? Elle avait certainement des critères. Elle avait été la première vampire à éduquer les esclaves humains à des diplômes universitaires. Parmi ses esclaves la moitié avaient des doctorats. Mariah était excentrique et complètement bizarre, chaque nouvel article qu'il avait trouvé sur elle le disait. Ses camarades vampires ne savait pas quoi faire d'elle, et par conséquent ils la laissaient seule. Elle n'avait pas d'allégeance et pas d'ennemis. Tout ce qu'elle voulait était de mener son travail en paix.

« Pourquoi feriez-vous cela ? » demanda curieusement Rahkesh.

« J'aurai pu simplement engager quelqu'un récemment diplômé, mais je préfère avoir un contrôle sur les classes qu'ils prennent. Ce que j'aimerai c'est un apprenti, peut-être vampire, peut-être pas. Mais j'ai besoin de la capacité de les tuer facilement si ça devient nécessaire. Et j'ai tous mes esclaves éduqués. Avec la mort de Linus j'ai besoin de quelqu'un d'autre pour prendre sa place et aucun de mes autres esclaves n'en est capable. Celui-là a toutes les qualités, à part pour les problèmes mentaux qu'il a. Il a aussi montré un vif intérêt pour mon travail, et il est très intelligent »

« Humm, » répondit Rahkesh, en réfléchissant. « Et une peur des vampires. » Bien, il y avait une solution simple pour tout cela.

« Très bien, il peut rester ici quelques semaines, je verrai ce qu'il connait et comment il apprend. Daray, tu seras dans les environs de toute façon, que dirais-tu de rester ici pendant un temps, j'aimerai ton aide pour éveiller son esprit. » Rahkesh savait d'après les regards que les anciens vampires lui jetèrent qu'ils pensaient qu'il était complètement fou, demander à Daray d'aider un mortel mentalement endommagé avec une peur des vampires. Daray sourit et ronronna, montrant ses crocs de démon.

« Il a l'air bien. » accepta Daray, regardant le mortel par la fenêtre, il regardait un sombrale. « Il a probablement aussi bon goût. » Cyala secoua la tête, Namach regarda en direction de Drago, puis vers Daray et vers Rahkesh. L'ancien regarda Rahkesh, il savait que Rahkesh n'enverrait pas un autre mortel à Daray, connaissant les tendances plus que vicieuses du vampire, à moins qu'il n'ait un plan. Rahkesh fit un clin d'œil, Namach regarda Daray puis Drago. Qui avait perpétuellement un regard hébété, c'était assez morbide et montrait clairement quelques dommages mentaux.

Mais Rahkesh avait un pressentiment, et il faisait confiance à son instinct. Il connaissait aussi Drago, un avantage supplémentaire, Drago n'avait jamais été du genre à reculer ou à abandonner, il avait une grande fierté, c'était tout ce qu'il manquait réellement en ce moment. S'il pouvait faire revenir ce trait de caractère en cette partie qui lui faisait lancer des sorts à celui qui lui rentrait dedans, alors il pouvait aussi résoudre facilement quoique ce soit d'autre qui perturbait Drago. Ce dont Drago avait besoin c'était d'un challenge. Daray, qui regardait Drago comme s'il était un repas particulièrement savoureux, ferait cela naturellement. Le travail de Rahkesh serait de réfreiner Daray et de l'empêcher de traumatiser sérieusement Drago jusqu'à ce que Drago se réveille et combatte.

Namach eut un aperçu de ses pensées périphériques. Rahkesh le laissa entendre son plan, mais il garda secrète le fait qu'il connaissait Drago, trop d'information. L'ancien réfléchit un instant, puis hocha la tête donnant son accord, il y avait de bonnes chances pour que cela fonctionne.

« Merci Rahkesh, vous me tiendrez au courant ? » demanda Mariah. Rahkesh hocha la tête.

« Envoyez-le demain. » Mariah hocha la tête et avec un signe de tête aux deux vieux vampires, elle sortit. Elle toucha l'épaule de Drago et tous les deux disparurent silencieusement.

« As-tu été coincé sous cette forme ? » demanda Namach, se tournant vers Daray une fois que Mariah et son esclave furent partis.

« Non, je me suis transformé en vampire deux fois, je n'en pouvais plus. » fit Daray. « Peut-être qu'avec un peu de repos. »

« Hé bien, nous avons quelques semaines. » fi Cyala.

« Des progrès dans la recherche d'Auzric ? » demanda Rahkesh. Apparemment, à part trouver Sharahak, le vampire disparu dont personne ne savait rien était la meilleure chance de Daray.

« Non. Rien. » fit Namach, Cyala secoua la tête, la matriarche de la famille Atéres semblait personnellement insultée, ce n'était pas souvent que les assassins Atéres échouaient.

« Peut-être devrions nous commencer à chercher dans les domaines d'activité des elfes. » fit Namach après un moment de silence. « Je ne peux me m'enlever l'impression que quand nous trouverons Auzric, il y aura les elfes impliqués dans l'affaire. Eux et les démons sont toujours en guerre, et si Auzric a quelque chose à voir avec les démons, les elfes ne le laisseront certainement pas passer. Le fait qu'ils n'aient jamais fait aucune déclaration me fait me demander s'ils ne sont pas impliqués dans quelque chose qu'ils préfèreraient que nous ignorions. »

« Quand on commence à prendre ce chemin tu rentres dans leur guerre, et possiblement une invasion de démons, et il y a tant de choses qui peuvent être arrivés à Auzric … » souligna Cyala. La possibilité d'une invasion de démons était suffisante pour faire s'évanouir de peur Voldemort.

« Et j'ai peur que nous n'ayons pas suffisamment de temps pour chercher, nous allons commencer après les Langues de Plombs bientôt, et après cela les cultes/clubs/réunions anti-vampires peu importe comment vous les appelez. »

« Et à propos de Voldemort ? » demanda Daray, Rahkesh hocha la tête, heureux qu'il n'ait pas eu à poser la question.

« Et bien, il a perdu une partie significative des forces qu'il avait dans la bataille au manoir de Hadrian. Et échouer à effectivement détruire le manoir ne donne pas une très bonne image. » fit Namach, « Il n'avait pas pensé à la sanguimagie de réparation liée aux maisons des maitres des cités, ou des autres anciens vampires d'ailleurs. »

« Il a aussi eu un bon aperçu de l'opposition, vous pouvez parier qu'il planifiera mieux ses attaques dans le futur. » fit Rahkesh. Les deux anciens sourirent tout comme Mariah.

« Pas besoin de s'inquiéter de cela. Nous avons encore quelques cartes dans nos manches. » répondit Cyala en souriant. « En fait, cette attaque cadre très bien avec nos plans. » ajouta-t-elle, en hochant la tête vers Tristan, « Nous aimons montrer quelque peu notre puissance tous les quelques siècles. Ça faisait cinq siècles que personne en dehors de la famille n'avait vu mes anges noirs à l'œuvre, il était temps que tout le monde s'en rappelle. »

« Qu'est-il arrivé à ces basilics ? » demanda Rahkesh, ne s'embêtant pas à cacher sa connaissance de la bataille.

« J'ai préservé les corps et je les ai emporté dans un de mes châteaux. » fit Namach, « Et que faisais-tu là exactement de toute façon ? »

« J'aidais Alastor Maugrey dans sa tentative d'arrêter Voldemort. » répondit Rahkesh. « Il avait besoin d'un fourchelangue pour cela, et il ne se sentait pas à l'aise de contacter les quelques autres qui traînent. La plupart d'entre eux essayent de prétendre qu'ils ne sont pas fourchelangues, les autres sont des vampires qu'il ne connaît pas, il est un peu paranoïaque à l'idée de rencontrer de nouvelles personnes. »

« Puisqu'on est sur le sujet, que fait exactement cet Alastor Maugrey ? » demanda Cyala.

Rahkesh regarda les deux vampires, et prit une rapide décision. Il n'avait aucun doute qu'ils savaient tous les deux qui il était de toute façon.

« Il y avait une théorie, avérée maintenant que Voldemort avait créé des horcruxes. » dit-il. S'attirant un air choqué de Cyala et un regard surpris de Namach. « Six d'entre eux, avec le septième étant Voldemort lui-même » Les deux vampires lui lancèrent un regard vide.

« Six ? » demanda finalement Namach. « Bon sang, ça a du prendre des années, et avec tout le sang de licorne dont il aurait eu besoin … c'est un miracle qu'il ait une âme fonctionnelle sous quelque forme ou fragment que ce soit. »

« Oui, six. Maugrey a un petit groupe avec lui, ils ont traqués les horcruxes, mais la plupart de ses gens sons sous la surveillance du Ministère, et Voldemort a infiltré le Ministère. »

« Donc il a vérifié les registres d'Akren et a vu que tu étais originaire de là. » fit Cyala, Rahkesh hocha la tête. Les laissant tirer leurs propres conclusions.

« N'ayant pas de liens avec d'anciens sorciers, et ayant été scolarisé à domicile, je ne suis pas vraiment dans les registres, une note tout au mieux. Il m'a expliqué la situation, et je l'ai aidé depuis lors. » mentit Rahkesh, aucun des vampires ne lui en fit la remarque.

« Six horcruxes. » murmura Namach, « Pourquoi ? »

« Si je devais faire une hypothèse, l'immortalité. » répondit Rahkesh.

« Il est très puissant, pourquoi ne pas simplement avoir un vampire qui le transforme ? »

« Pas le bon type d'immortalité. Et il serait lié à celui qui l'aurait créé. Et vous pouvez parier qu'avec un égo comme le sien il n'aurait pas supporté de devoir écouter ses aînés. » fit Rahkesh. « Ou peut-être qu'il l'a essayé et que ça n'a pas marché, Maugrey tient d'une source fiable qu'il a bu du sang de licorne. » Il y eut d'autres regards choqués.

« Je sais qu'il en avait besoin pour les horcruxes, il n'est pas assez bien entraîné pour le faire de l'autre façon, mais pas pour boire. Pourquoi ferait-il cela ? » se demanda Namach, « L'utiliser pour la création d'horcruxes cause suffisamment de dégâts … Que t'as dit Maugrey à propos des horcruxes ? » lui demanda Namach après un moment.

« Tout ce qu'il sait. Maugrey a traqué les horcruxes et les a volés pour les détruire. Des sept, trois sont officiellement morts. Des horcruxes restants, un est un médaillon – qui est manquant – volé par quelqu'un d'autre, un autre est une coupe en or – nous l'avons, est le dernier est inconnu, puis il y a Voldemort. Nous poursuivions l'idée d'une corne de licorne noire particulière, mais ça c'est avéré faux. »

« Tu as dit qu'un a été retrouvé ? »

« Oui, seulement nous ne savons pas comment le détruire. » fit Rahkesh. Cyala jeta un regard à Namach, qui fredonna doucement pendant un moment.

« Je peux aider pour ça ? » dit finalement l'ancien. « Bien que pas à Akren. J'ai d'autres endroits plus appropriés pour cela. »

« Y a-t-il un moyen de rechercher les autres en utilisant de la magie d'âme ? » demanda Rahkesh.

« Peu probable. Les horcruxes n'étaient pas aussi rares dans le temps. Particulièrement quand ils ont été inventés, ils ont été utilisés pendant presque deux mille ans. Il y en a beaucoup dehors, des meubles habités par des esprits de sorciers dont les corps ont été détruits. Un grand nombre d'objets soit disant 'enchantés' qui ne peuvent pas être désenchantés sont en fait des horcruxes. Je dirais que tu pourrais scanner toute l'Europe et en trouver peut-être une centaine. Et peut-être deux fois plus en comptant ceux mal créés qui sont enregistrés. Ils sont tombés en disgrâce depuis que la peine de mort a été abolie ; ils étaient créés par les mages noirs pour qu'ils puissent survivre à leur exécution ou par des gens inquiets de se faire tuer lors des chasses aux sorcières. La plupart des sorciers meurent pendant la création donc à moins de voir sa mort venir, ça ne vaut généralement pas le coût. D'ailleurs, si quelqu'un vole une partie de votre âme, il peut avoir le complet contrôle sur vous. Bien que cela ne fonctionne pas s'il y plusieurs horcruxes, il les faut tous. »

« Y a-t-il un moyen de tous les trouver ? » persista Rahkesh.

« Un parent par le sang pourrait le faire. Et il devrait être possible d'en utiliser un pour trouver les autres, je doute qu'il ait trouvé des protections suffisante contre ça, même s'il l'a fait même s'il avait appris à les faire ? Les créer et la partie la plus facile. »

« Pas de parents par le sang. Mais nous avons un horcruxe. » fit Rahkesh, prenant alors la décision de parler plus tard à Namach en privé et de lui dire à propos du horcruxe qu'il portait.

« Je pourrais essayer cela alors. Après lequel étais-tu pendant la bataille ? »

« Il a transformé son serpent de compagnie en horcruxe ; nous essayions de l'avoir. Je l'ai tuée avec un sort mortel en fourchelangue peu après. »

« Il a utilisé une créature vivante ? » demanda Namach.

« Ouais. »

« Intéressant, peut-être qu'il en sait plus à leur sujet que je ne l'aurai pensé. Il y a une procédure légèrement différente. Mais je suppose que quiconque est assez intelligent et assez profondément plongé dans la magie noire peut le découvrir. Est-ce qu'il a explosé quand tu l'as détruit ? »

« Oui, il ne restait plus un morceau. » fit Rahkesh, Namach fit une pause, réfléchissant.

Cyala et Daray fermèrent tous les deux les yeux, sentant un signal télépathique. Cyala tourna une pierre sur un bracelet jusqu'à ce qu'elle brille d'une lueur bleue.

« Nous partons donc, je serais de retour demain, je pense. » fit Daray, suivant Cyala alors qu'elle disparaissait soudainement. » Tante Tashanna a eut nouvelle potion dont elle pense qu'elle arrêtera la transformation pendant un temps. » Une fois dehors, Daray bondit vers le ciel et transplana.

« ça vaudrait presque le coup cette histoire de démon, de pouvoir voler comme ça. » soupira Rahkesh. Namach sourit.

« Il y a des choses semblables comme la transformation partielle en animagus. Il te faudra encore au moins un an pour ça, à cause de la sanguimagie et parce que tes formes ne sont pas encore stables. Cependant, dans un an ou plus, tu pourras faire appel simplement aux ailes. C'est un processus en dix rituels, et c'est très dangereux. » dit Namach à Rahkesh.

« Il semble que je fasse toujours mieux avec les plus dangereux rituels, les 'faciles' sont toujours plus difficiles. » se plaignit Rahkesh. Il aurait du être content, mais c'était aggravant. Ça voulait dire qu'il ne pouvait pas utiliser l'opinion des autres pour juger combien un rituel était dangereux et s'il devait ou non attendre un mois ou deux avant la prochaine étape.

« Tu fais aussi pour le mieux dans ceux qui impliquent de t'amener proche de la mort. » répondit calmement Namach. Rahkesh se retourna et cligna des yeux. « Maintenant est-ce que c'est dû au fait d'avoir un horcruxe se baladant dans ton âme ou parce que tu as survécu à un sort de mort, je ne suis pas certain, mais tu as un sens très aigu d'où se situe la ligne entre la vie et la mort. Tu as réussi un rituel pour retirer le poison sans difficulté, et contrairement à presque tous les autres, tes points de sortie sont parfaits. La plupart des gens ont de grandes difficultés à déterminer exactement à quelle profondeur ils doivent couper pour pratiquement se tuer, mais ils ne le font pas réellement. »

Hum. Donc le vampire connaissait ses deux secrets. Difficilement surpris mais quand même … Rahkesh était bien trop dans le secret. Bien sûr, ce n'était pas de la paranoïa, sur en ce moment il y avait des personnes cherchant à vous attraper, n'est-ce pas ? Clairement Namach le savait depuis un moment, et il s'en moquait à par vis à vis de la sanguimagie et du potentiel en nécromancie impliqué dans le fait d'avoir une connexion avec la mort comme la sienne. Mais ça ne rassurait pas Rahkesh.

« ça devrait rendre la nécromancie plus facile. » acquiesça-t-il calmement, ne laissant pas paraître de surprise ou de colère. Il s'y était attendu après tout, jusqu'à un certain point.

« Oui. Tu as un rare potentiel pour cela. » acquiesça Namach. « Je suggèrerai de faire des recherches sur l'horcruxe que tu portes, j'ai une bibliothèque de magie d'âme et je sais qu'il y a quelques récits d'autres personnes utilisées comme horcruxes. N'essaye même pas de l'examiner jusqu'à ce que j'ai une chance de retrouver ces récits. »

« Très bien. Et merci. »

« Ce n'est pas tous les jours que nous avons un étudiant avec tes possibilités. » le vampire sourit, ses yeux pétillants. Rahkesh se demanda s'il devait être flatté ou effrayé que Namach aime lui enseigner. « Tu sais, si tu as une partie de l'âme de Voldemort, il pourrait avoir une partie de la tienne ? »

Rahkesh put sentir son sang se figer et sa peau pâlir. Il n'avait pas pensé à ça. Namach vit son visage et le regarda avec sympathie.

« Il pourrait être possible de la récupérer, je dois consulter mes registres. Mais là encore ça pourrait ne pas être possible. Cependant, ça pourrait être très utile un jour. »

« Comment ? »

« Chaque personne est capable de détruire sa propre âme ; tu as juste à détruire cette partie et pas le reste. » suggéra Namach.

Alors que le vampire partait pour vérifier ses bibliothèques, Rahkesh réalisa que Namach venait juste de lui donner la clé de la destruction de Voldemort.

J'espère que ça vous a plu. Je remercie ceux qui ont lu ma trad et remercie encore plus ceux qui ont laissé une review au dernier chap d'Une Autre chance pour Vivre. Gros bisous donc à : Vic dit vic, 666Naku, Anamaelia, Lil'Am, vampyse, Demeniae, klaude (oui je doute que Namach laisse tombé son étudiant préféré.), SiaAhn Sacgam, titmo, Flore Jade, akan (je n'ai pas de doute qu'elle sera aussi bien, contente que ça te plaise.), luffynette, cupilu (contente que ma trad te plaise, j'espère que la suite aussi), Sahada, Lunicorne, Petite fee en sucre, Zel'miane et Seth Jack Blake.