Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année et un joyeux Noël à tous. Profitez bien de vos familles, ce sont des instants précieux à savourer! De grands remerciements à ma bêta Valkyrie pour sa correction rapide afin que puisse poster ce chap aujourd'hui!

§ § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § § §

Chapitre 23

Rahkesh quitta la salle derrière les délégués du CFVM. Il y avait des rafraîchissements dans le labyrinthe de salles d'attente et de couloirs, et des groupes se rassemblèrent pour manger un morceau et discuter des révélations du jour. Rahkesh avait manqué la plupart de la présentation de Namach des souvenirs du démon ensorceleur et de ses analyses de ce qui y était contenu. Il était vraiment temps que Namach arrive pour découvrir cela, l'esprit du démon devait avoir mené un sacré combat pour que cela prenne si longtemps. Il se demanda comment Namach avait réussi à franchir ou à contourner les magies démoniaques. Probablement qu'il avait utilisé la sanguimagie, mais Rahkesh ne pensait pas qu'il y avait un domaine de magie où Namach n'était pas un expert, donc peut-être pas.

Rahkesh se retrouva sans assez de temps dans la journée pour faire tout ce qui devait l'être. A part ses études et ses entraînements au combat qui lui prenaient la plupart de son temps, il s'en allait et revenait du Conclave (maintenant avec un portoloin comme ceux fournis aux délégués). Et il devait encore trouver quoi faire avec sa baguette désintégrée, et Severus Rogue. La réunion d'urgence de Namach l'avait appelé alors qu'il essayait de gérer son vampire capturé, et donc maintenant Rahkesh devait aussi trouver le temps de regarder dans l'une des copies des souvenirs du démon ensorceleur à la recherche de quelque chose d'utile.

Les ailes de Sharahak étaient visibles par-dessus la foule, il se tenait avec Namach, entouré par un groupe de vampires, tous parlant très calmement et sérieusement à propos de quelque chose. Rahkesh supposa que Sharahak allait bien, le vampire/démon semblait s'être fermement allié à Namach. Étant donné que Sharahak aurait de grandes difficultés à se balader librement maintenant qu'il était un démon, c'était probablement une bonne chose pour lui. Cela lui donnait aussi plus d'options quand les démons attaqueraient finalement, les vampires étaient toujours concentrés sur leur survie, et Namach serait le meilleur allié possible une fois que l'invasion commencerait. Rahkesh repéra le Ministre Yi, de la Corée du Sud, l'un des délégués humains, et traversa la foule pour se rapprocher de lui.

"Bon après-midi, Monsieur le Ministre." fit Rahkesh à l'homme aux robes dorées.

"Ah, Rahkesh ! C'est bon de vous revoir."

"De même pour vous. Comment va votre fils ?" demanda Rahkesh.

"Il se porte très bien, merci. Il est assez content de lui, en parlant aux serpents. J'ai bien peur que sa pauvre grand-mère - la mère de ma femme - ne soit pas aussi ravie."

"Rappelez-lui que les serpents mangent la vermine ?" suggéra Rahkesh avec un sourire. Le Ministre Yi sourit.

"C'est cela, les voir réellement avaler une souris entière lui retourne l'estomac." fit l'homme joyeux. Puis il devint sérieux, "J'ai lu dans les papiers à propos de ces pauvres enfants que l'autre basilic et vous avez découverts."

"En fait, il les a trouvé, il est juste hyper-phobique de la presse." grommela Rahkesh, semblant ennuyé. "J'ai accepté d'essayer de détourner la presse, mais je préfèrerais que la plupart des gens sachent que la majorité du combat lui revient. A part quand le Maître de Vienne a fourré son nez là-dedans." Le Ministre Yi partageait les potins bien qu'il le faisait intelligemment. Il répèterait cela à tout le monde qui demanderait. Etant donné que tout le monde le voyait parler avec Rahkesh, et après la récente destruction du fou d'Angleterre, les gens poseraient des questions. Rahkesh pouvait présumer que Yi dirait à tout le monde qu'Harry Potter en avait fait la plupart puis était parti pour éviter la publicité.

"C'est compréhensible. Comment vont-ils ?"

"Je n'ai pas eu le temps de vérifier. Ils sont avec Mr Ramdas maintenant, il a l'aide de quelques vampires fourchelangues et il a trouvé quelques conseillers pour les aider. Aucun d'eux n'a de familles."

"Bien. Bien. N'est-ce pas ... un peu étrange ? D'avoir autant de fourchelangues ?" demanda le Ministre Yi. Rahkesh fut soulagé qu'il ne sache apparemment pas, ou ne commente pas que tous les nouveaux fourchelangues viennent d'Angleterre. Cela, plus qu'autre chose, était ce qui inquiétait Rahkesh, bien qu'il n'aille pas discuter de cela maintenant.

"C'est très étrange. Je ne peux rien trouver dans nos connaissances combinés qui indique plus de deux d'entre nous étant nés dans la même décennie." admit Rahkesh, "A part en cas de jumeaux ou de triplets identiques qui étaient tous des fourchelangues.

"Très étrange en effet." le Ministre Yi sembla inquiet.

"Hé bien, ça peut être que Voldemort a fait quelque chose pour créer autant de fourchelangues. Je ne doute pas que votre fils en soit un réel cependant. Il doit l'être - il n'y en a que deux autres naturels, moi-même et Potter, et nous avons une décennie d'écart." Le Ministre Yi hocha la tête, souriant dans son verre de vin et ils se reculèrent pour laisser passer quelques centaures. "L'autre possibilité distincte est des fluctuations magiques causant une hausse du nombre de fourchelangues. Je pense cela hautement improbable, mais nous avons au moins sept fourchelangues entre l'âge de six et sept ans. Cela doit être envisagé."

"Je ne suis arrivé que vers la fin," fit Rahkesh, "Qu'est-ce qui était aussi important dans les souvenirs de ce démon ?"

"Leur plan d'attaque, en quelque sorte." fit le Ministre Yi.

"En quelque sorte ? Qu'y avait-il ?"

"Pas de localisation de portails - les démons sont trop intelligents pour ça. Ils gardent leur équipe d'attaque avancée ignorante de tout autre portail, juste au cas où. Mais ils leur ont dit certaines choses. L'armée des démons ... Rahkesh, elle est immense! Ils ont un tiers de millions de démons pleinement entraînés et prêts à nous envahir!" fit le Ministre Sud Coréen, montrant les premiers signes d'une véritable panique. "Ce n'est pas comme s'il y avait tellement d'entre nous pour les submerger par notre nombre. Plus probablement l'inverse. Il n'y a vraiment pas beaucoup d'humains magiques ; c'est pourquoi nous sommes une communauté aussi soudée. Même avec toutes les formes de vies magiques sur Terre combinées, la population des démons est bien plus grande. Ils n'envoient qu'une fraction de leurs militaires comme force d'invasion initiale."

"Qu'est-ce que nous, les humains, avons pour combattre ?" demanda Rahkesh.

"Les gens militaires ont déterminés que nous avons, pour les humains, peut-être vingt mille personnes avec un entraînement réel en duel, en duel contre d'autres humains avec la magie. Et un plus petit nombre encore qui sont entraînés contre beaucoup d'autres espèces ... et bien nous pouvons ajouter certaines personnes qui travaillent avec les créatures magiques je suppose, mais nos forces sont principalement juste les Aurors.

"Troublant en effet. Quels sont les plans d'attaque ?" Rahkesh avait déjà une bonne idée de la taille de l'armée, Sharahak n'avait pas fait partie de la société démon, pas vraiment, mais selon lui chaque démon vivant savait que quelque chose se passait et ils attendaient avec impatience l'invasion. Apparemment la société démon n'était pas aussi différente de celle des humains, vraiment, ils avaient même des journaux.

"Hé bien la bonne nouvelle est qu'au moment où l'armée des démons a quitté leur monde, le roi démon et ses conseillers ont décidé qu'il serait mieux que les moldus ignorent qu'ils existent. Alors les moldus pourraient se retourner contre eux et cela pourrait rendre les choses plus difficiles. De plus, si les moldus ne le savent pas, alors les démons peuvent prendre ou tuer toutes les formes de vies magiques actuellement présentes, et ils auraient encore un apport constant de nouvelles personnes nés-de-moldus magiques chaque année. Donc nous n'avons pas tellement à nous soucier que les moldus le découvre." lui dit le Ministre Yi, Rahkesh savait déjà très bien cela.

"Ils ont un roi ?"

"Oui, plus un cercle de conseillers, qui, étrangement, est élu."

"Et apparemment, ils ont une énorme population."

"Oui, mais Sharahak nous l'avait dit."

"Quoi d'autre à propos de leurs plans d'attaque ?"

"C'est un peu différent de tous les plans de guerre que nous avons vus. Ils prévoient quatre vagues d'invasion, la première pour complètement démoraliser et détruire. Ils s'en prendront aux villes en premier, celles qui sont entièrement magiques, et cela inclue les villes des fae et les campements des centaures. Prendre et tuer tout le monde, faisant fuir tout le monde et tout désorganiser. De cette manière, ils peuvent amener des enchantements de détection magique, et leurs ensorceleurs non entraînés au combat. En détectant la magie utilisée, ils peuvent ramasser les petits groupes en lesquels nous nous serons séparés." le Ministre Yi semblait déprimé.

"Ils ont quelques bons stratèges." fit sombrement Rahkesh, réalisant que le plan des démons fonctionnerait probablement. Avec tous les centres magiques majeurs détruits, tout le monde se répartirait naturellement en petits groupes, des civils non entraînés seraient facilement rassemblés avec une telle armée. "Quelque chose sur la façon dont ils détectent la magie ?"

"Bonne nouvelle et mauvaise nouvelle. Les techniques qu'ils utilisent actuellement détectent la magie intentionnelle et accidentelle. La mauvaise nouvelle est que la plupart des gens de la plupart des espèces relâchent inconsciemment de la magie. L'un des chefs loup garou, Brandon, est un expert dans ce domaine - la moyenne pour les humains est un peu de magie toutes les deux heures. Pas de façon régulière, mais aléatoire. Et c'est à l'état éveillé. Quand on dort, quand on rêve, la plupart des gens créent un peu de magie chaque heure, encore de façon irrégulière. D'autres espèces sont assez semblables. Hé bien, ceux dont nous avons connaissance. Personne n'a étudié les fae, ou les Vashora ou les Vascari. Ce n'est pas assez de magie pour faire quoique ce soit, juste un peu de magie qui s 'échappe, plus quand on est stressé."

"Et les démons peuvent détecter cela."

"Oui. C'est une nouvelle méthode. Après qu'ils soient allés dans Atlantis, ils n'ont pas pu avoir tout le monde parce qu'ils n'avaient pas encore ce moyen. Ils n'avaient pas non plus cela quand ils ont envahis la terre avant cela. Cependant, avant cela, il y avait une autre forme de vie intelligente ici, et les démons ont créé une très bonne façon de détecter leur magie. Suffisamment bonne pour qu'ils capturent la totalité de cette espèce."

"Est-ce que les elfes nous ont dit cela ?" demanda Rahkesh, étonné.

"Non. Lord Namach, ou quel que soit le nom par lequel les vampires l'appellent. Il est allé quelques fois dans les bibliothèques des elfes." fit le Ministre Yi. Rahkesh réprima un sourire. Namach et les elfes étaient un mystère amusant, si ce n'est étonnant.

"Quelle est la fiabilité de la méthode qu'ils ont créé pour nous ?"

"C'est la bonne nouvelle ; ce n'est probablement pas très performant. Vous avez entendu Sharahak ?"

"Oui. Quand les démons font quelque chose bien, ils s'en vantent beaucoup. Une histoire de politique. Si leurs militaires avaient développé quelque chose de parfait ou de presque parfait, ils se seraient assurés que tous les démons le sachent." Rahkesh était arrivé à temps pour entendre cette information.

"Oui, et il n'a jamais été fait mention de ce truc magique qu'ils ont imaginé donc ça doit être loin d'être parfait."

"Mais, vraiment, dans quelle mesure cela doit-il être précis ?" soupira Rahkesh.

"C'est vrai. Le groupe de relations publiques écrit des recommandations, pour les imprimer dans les journaux, pour que quand le temps viendra, ceux qui veulent essayer de se cacher plutôt que de se tuer devront le faire seuls ou par deux ou trois. Les démons auront bien plus de mal à les trouver s'ils se cachent parmi les moldus ou s'ils sont seuls. Les démons ne veulent pas de cracmols, vous vous rappelez ? Si quiconque ne se suicidera pas se cache seul, et n'utilise plus jamais de magie, ils pourraient être en sécurité."

"Jusqu'à ce qu'ils aient des enfants, qui produisent bien plus de magie accidentelle qui quiconque."

"Et qui seront certainement pris. Les démons savent que les enfants en produisent bien plus. Ils savent que les enfants en produisent parfois de grandes quantités. Un adulte qui est bien entraîné à utiliser sa magie en relâche bien moins. Un enfant, qui ne peut pas être entraîné parce que les démons détecteraient définitivement la magie délibérée utilisée, en relâchera beaucoup plus."

"Donc, véritablement, se cacher comme cela n'est pas une solution. Les sorciers et sorcières nés-de-moldus seront quand même pris."

"Oui." acquiesça le ministre Yi.

Et donc quelque chose d'autre devra être fait. décida Rahkesh. Maintenant il devait juste penser à quelque chose.

X

"Et moi qui pensait que seuls les vampires appréciaient de se baigner dans du sang." fit lentement Namach alors que Rahkesh Asmodaeus (Thunder pour tous ceux entraînés à Akren) boitait vers ses quartiers. Le beau jeune homme venait clairement de revenir de sa session d'entraînement au combat de la matinée. Il était recouvert de sang séché, de la tête aux pieds, ses vêtements déchirés visiblement par des épées, de la chair trouvée et découpée montrant un sang rouge vif. Il sentait la poudre d'arme à feu, donc ils devaient s'être entraînés avec des armes moldues et il avait ses tasers et ses couteaux attachés, plus quelques étoiles de lancer et une demi-centaine de potions. Il était sale, et il avait tant de sorts résiduels s'agitant autour de lui que Tristan dût ramener sa vision à celle d'un vampire normal parce que la vue de la magie lui blessait les yeux quand il l'étudiait.

La seule chose non déchirée ou recouverte de sang et de saleté était le blason d'Akren brodé sur son épaule gauche ; un livre maintenu ouvert par une épée avec la pointe ensanglantée, avec un œil sur une page et une vigne de fleur de Mort de Dragon sur l'autre. Une belle fleur rouge sang semblable à une rose qui brillait sur une vigne verte foncée, la fleur de Mort de Dragon était la plante la plus mortelle sur Terre, chaque partie était aussi mortelle qu'elle était attirante. La partie basse de la vigne était enroulée et de fines gouttes de sang s'en échappaient (à l'intérieur d'une goutte de sang, presque trop petite pour être vue, si quelqu'un s'embêtait à regarder attentivement, serait la Terre). Un parchemin était posé à côté du livre, avec le mantra de l'école dessus. Derrière le livre se trouvait un phénix, pour l'éternité, et l'ensemble était à l'intérieur d'un cercle de feu. Le feu semblait avoir autant de grandes flammes qu'il y avait de pics dans la chaîne de Montagnes d'Akren, mais il ne le savait que parce qu'il avait été là quand il avait été dessiné à l'origine. Toute personne extérieure ne le saurait pas, ou ne verrait que quelques fragments, ou le dos du blason de l'autre côté, ce qui en disait bien plus en réalité. Naturellement, l'insigne de l'école était aussi propre et net qu'il l'avait été quand il avait été cousu dessus. Nvara voulait que l'affiliation de ses étudiants soit ouvertement visible, en dehors de business secrets. Les étudiants pouvaient utiliser leur propre jugement quant à ce que cela signifiait. La plupart d'entre eux portaient tout le temps le blason. Ce qui était en effet très étrange pour une telle bande violemment indépendante, mais ils combattaient quelque chose qui les menaçait tous, et donc les étudiants et les diplômés étaient un peu plus centralisés autour d'Akren qu'à la normale.

"Vous avez dit que cela devait être fait immédiatement." fit Rahkesh, s'excusant quelque peu, repoussant une mèche de cheveux de ses yeux, il pencha la tête de côté et vit le vampire prendre une respiration, sentant probablement à la recherche de blessures sérieuses dans son sang frais. Rahkesh en avait déjà soigné les pires, il sourit et ajouta légèrement "Et j'avais l'impression que tous les vampires aimaient les tapis tâchés de sang." Les lèvres de Namach se fendirent d'un sourire, s'autorisant un mouvement d'amusement de la tête.

Rahkesh boita en contournant Eli, et le lézard magique, pour une fois, n'essaya pas de le blesser. Cela était une bonne chose ; il n'avait pas la patience pour les sautes d'humeur de la bête. Il avait mal, vraiment. Il ne s'était pas pris de telles blessures depuis longtemps. Malgré tout, il n'y avait pas de potions ou de poisons impliqués, donc il pourrait guérir tous les dégâts d'ici à ce que le déjeuner soit terminé. Il pouvait sentir sa chemise frotter contre les bords d'une blessure où un couteau était entré profondément dans le muscle de son épaule. Ça avait été une rude session d'entraînement. Combattre en groupes sous la direction des instructeurs, synchroniser des formations d'attaque suivie par une guérilla de frappes de part et d'autre pendant trois heures. Il avait fait mieux vers la fin - Rahkesh n'était pas réellement taillé pour les tactiques militaires conventionnelles, mais en petites équipes ou seul il était très bon.

Ses difficultés magiques empêchaient Rahkesh d'utiliser la plupart des magies auxquelles il aurait normalement eut recours. Ses sanguimagies guérissaient rapidement et il avait dû beaucoup les utiliser, ses capacités de magie sans baguette s'amélioraient plus rapidement que jamais maintenant qu'il se reposait autant dessus, mais la magie faisait mal et ses magies de l'esprit n'allaient pas terriblement bien. Restreignant son utilisation de la magie, Rahkesh s'était pris quelques puissants sorts d'étudiants qu'il aurait d'ordinaire surclassés. Et se débarrasser des sorts était bien plus difficile. S'il en avait été capable, il aurait compensé avec de la filimagie ou du métal de sang. Mais la filimagie était hors de question et il n'avait pas eu le temps de trouver des moyens d'utiliser le peu qu'il savait en métallomagie. Il espérait avoir le temps de ressortir ses notes de plumimagie, et les plumes de certains animaux magiques, des choses qu'il avait appris de ses amis Chachapoyaros, ce que personne à Akren ne pourrait reconnaitre (à part Daray et Silas), mais il n'en avait pas eu le temps.

L'ancien vampire sembla simplement amusé et lui fit signe d'aller dans une autre pièce. Elle était recouverte d'épaisses tapisseries, l'intérieur était très bien éclairé. Rahkesh n'avait jamais vu que le salon principal et le bureau des quartiers du vampire, mais apparemment ils étaient très étendus. Le sol était en marbre blanc, avec des mosaïques faites de saphir, probablement des vrais, avec de l'argent structurant l'ensemble. Les supports des torches étaient en obsidienne avec des perles, une tapisserie en soie représentait Namach, sous sa forme de Dragon des Glaces dans une pose royale au-dessus d'un sommet, avec des montagnes enneigées visibles autour, et un volcan en éruption dans le coin gauche. La tapisserie avait des contours brodés de soie rouge et de plumes de phénix. Dans le coin inférieur droit dans une langue que Rahkesh ne connaissait pas se trouvait des écritures, en dessous, plus petit, et en anglais, il y avait le nom du vampire. Rahkesh n'eut pas à se demander si Namach avait fait lui-même la tapisserie, elle regorgeait de sa sanguimagie - et donc avait probablement plusieurs buts qui n'avaient rien à voir avec l'art. Namach le guida dans la première pièce à gauche. Là, ils étaient bien à l'intérieur de la montagne, pas de fenêtres. Une variété d'équipements en argents reposait sur une grande table lourde en bois.

"Comment ça s'est passé ?"

Rahkesh s'assit et regarda Namach prendre une aiguille. "Assez bien, je suppose. Ça aurait pu être mieux." Namach enfonça l'aiguille dans la veine du poignet droit de Rahkesh et retira une petite quantité de sang. Un mouvement des doigts du vampire guérit la piqure sitôt que l'aiguille fut sortie. Rahkesh se demanda comment le vampire gérait l'odeur d'un sang aussi chargé magiquement. Il ne semblait pas du tout affecté.

"Ce n'est pas une réponse."

"Hé bien, je n'aurais jamais de récompense pour mes compétences en tant que soldat d'infanterie dans une guerre conventionnelle." plaisanta Rahkesh. "Mais j'ai inventé quelques bons effets pour notre unité, et je combats plutôt bien sur un balai, mais je suis meilleur en volant seul. Et la session de guérilla s'est parfaitement déroulée. A part après que moi et mon équipe de six ayons terminé notre trentième adversaire, j'ai été coincé par nos fae lions résidents." fit Rahkesh. "Ils ont des griffes même sous leur forme d'hominidé. J'ai réussi à tous les envoyer en transe, mais ça a pris du temps. Et ... je crois que j'ai cassé une griffe de Chenzira ... donc je suppose que je dois m'attendre à une vengeance de la part de lionnes enragées."

Namach rit.

"Ce n'est pas drôle." soupira Rahkesh, en tendant son bras. Namach lui prit le bras, les doigts du vampire s'agitèrent et dansèrent sur sa peau alors qu'il faisait luire toutes les runes sanguimagiques de Rahkesh, puis il prit ce qui semblait être un bras humain fait en bois et copia dessus toutes les runes. "Comment faites-vous cela?"

"Copier les runes ? Ce sont juste des dessins."

"Non, l'autre partie. Faire réagir la sanguimagie de quelqu'un d'autre." demanda Rahkesh, regardant avec curiosité alors que toutes les runes s'effacèrent quand Namach relâcha son bras.

"Je ne peux pas te le dire." ricana Namach. "Et il y a de nombreux sanguimages qui donnerait un pied pour savoir comment je le fais."

"Je devrais juste le découvrir par moi-même alors." fit Rahkesh. "J'ai eu besoin d'entraînement à l'esquive aujourd'hui - je n'ai pas encore réussi un bouclier magique sans baguette d'une façon qui ne fait pas mal. Mais je m'améliore en métamorphose mineure, et je suis très bon à détourner et renvoyer les sorts. J'ai réussi à suffoquer six de nos loups garous jusqu'à l'inconscience, puis j'ai réussi un tour sur quelques humains qui, si je l'avais réellement voulu, aurait causé des caillots de sang au cerveau. J'ai parlé à Sharahak - les démons peuvent avoir des caillots. C'est une blessure qui peut s'avérer être très utile."

"As-tu du utiliser une de tes formes animales ?"

"Non. Personne n'était autorisé à être autre chose que leur forme la plus humanoïde, ou leur forme originelle. Ça aurait aidé, mais je ne veux pas dépendre de cela. Les armes moldues fonctionnent parfaitement. Et j'esquive très bien."

"As-tu été à la réunion d'urgence du CFVM ?"

"Oui, bien que j'ai été en retard, j'en ai manqué la plupart. Le Ministre Yi m'a tenu au courant."

"C'est un bon leader, mais pas un combattant. Heureusement il sait quand écouter ceux qui le sont." fit Namach. "Les souvenirs du démon sont de bonnes informations sur quels types de démons nous pouvons nous attendre. La première équipe d'assaut aura beaucoup d'ensorceleurs, plus des démons moins magiques et un régiment de démons (archers ?)."

"Uh oh."

"Hmmm. J'imagine que je peux personnellement en gérer une cinquantaine. Mais ceux réellement vieux sont énormes et très difficiles à tuer. Comme des dragons sans ailes, capable de marcher sur deux jambes ou quatre. Pas très intelligents, basiquement des machines de destruction qui marchent. Il pourrait y en avoir deux cents ou plus dans la première vague.

"Magnifique, simplement magnifique. Et ils vont simplement tuer et effrayer tout ce qui bouge ?"

"Oui. Nous écharper puis envoyer les chasseurs et les traqueurs pour attraper ceux qui courent tandis que la seconde vague se concentrera sur les groupes résistants ou combattants."

"Que pensez-vous que son nos chances réellement ?" demanda doucement Rahkesh, regardant alors que Namach posait des potions sur la table.

"Pas bonnes." fit Namach. "Pas bonnes du tout. Je n'ai aucun doute que certains survivront, mais les démons réduiront vraisemblablement tout et ravageront la Terre pendant un moment. Et au contraire de la dernière fois, cette fois, ils n'ont pas l'intention de partir. Ils ne peuvent pas survivre ici longtemps, pas confortablement, mais cette fois, ils vont garder une présence continuelle pour continuer à rassembler les personnes magiques nés-de-moldus."

"Du nouveau du côté des elfes ?"

"Ils attendent toujours. Ils sont très patients pour les choses importantes. Je m'attends à ce qu'ils patientes pendant un temps avant de faire quelque chose. Ils ont attendus longtemps pour la Terre, et ils ne veulent pas de nouveau gâcher les choses."

"Ils ont attendus longtemps pour la Terre ?" répéta Rahkesh, confus.

"Rahkesh, la chose que les elfes veulent le plus, c'est qu'une autre espèce devienne aussi capable qu'eux. Ils ont attendus des millions d'années, en sillonnant les galaxies. Et à chaque fois qu'ils pensent avoir trouvé des alliés, les démons se montrent. Les elfes ne nous protègeront pas ; ils ne veulent pas d'amis qui sont sans défense. Ils veulent des compagnons valables dans cet univers. La Terre a pendant longtemps été leur meilleur trouvaille à cela. Ils pensaient que c'était ce qu'ils avaient enfin trouvé quand Atlantis s'est élevée. Pendant longtemps les espèces de la Terre et les elfes ont été les meilleurs amis. Mais quand le temps est venu de combattre les démons, les terriens n'y sont pas arrivés. Et les elfes ont dû venir et tuer beaucoup de leurs amis pour empêcher les démons de gagner une encore plus grande force d'esclaves, et de les enfermer dans la réalité des démons. Les elfes ne laissent pas facilement des amis mourir, encore moins les tuer. C'est dans leur nature de s'impliquer complètement ou pas du tout. Ils ne vont pas refaire cette erreur. Si nous prouvons que nous pouvons faire face aux démons alors oui, nous pourrons compter sur eux et ils ne seront que trop heureux de se joindre à nous dans cet univers comme des égaux, ou des presque-égaux, puisque nous ne serons pas encore de leur niveau. Mais ils ne se lient pas d'amitié avec des formes de vie qui vont simplement se faire massacrer." expliqua Namach.

"Je ne vois toujours pas pourquoi cela vous a inquiété qu'ils puissent en avoir après moi." fit Rahkesh, ayant deviné plus ou moins ce qui avait troublé le vampire pendant si longtemps.

"Ce n'est pas quelque chose dont tu dois t'inquiéter pour le moment." soupira Namach. "Et je ne pense plus qu'ils soient susceptibles de te tuer pour ce que tu pourrais devenir."

"Qui est ?"

"Si tu le sais, ça sera encore plus douloureux et bien plus susceptible de te tuer." répliqua Namach, puis il sourit, "Tous les indices sont là, tu trouveras. Je te donne un indice : je l'ai supposé le jour où tu m'as montré ton premier travail en sanguimagie." Rahkesh roula des yeux et lui envoya un regard noir, Namach rigola. "Comment se passe la magie sans baguette ?"

Apparemment il ne tirerait rien de plus de l'ancien vampire. "En fait, certaines choses en magie sans baguette deviennent plus facile, mais je peux déjà sentir les changements." fit Rahkesh, n'essayant pas de rester sur le sujet précédent, ça serait une tentative inutile.

Les yeux de Namach se posèrent sur lui alors que le vampire sortait une bouteille de potion fumante." Quelle sorte ?"

"La magie sans baguette qui ne faisait pas mal il y a deux jours fait plus mal maintenant." fit Rahkesh, essayant sans succès de cachet son angoisse.

"Intéressant. Celle-là va faire mal." prévient Namach, attrapant le bras de Rahkesh il fit magiquement sortir la potion de la bouteille et en recouvrit la main de Rahkesh.

Rahkesh étouffa un cri, tressaillit sous la douleur alors que la potion le brûlait. La puissante prise de Namach garda son bras tendu alors que Rahkesh luttait, essayant de se reculer alors que la potion dévorait sa chair.

Quelques secondes plus tard la sensation changea, maintenant la potion ressortait, s'éloignant de lui, entraînant la magie endommagée. La vision de Rahkesh devint noire alors que tous les canaux magiques de son corps protestaient à l'agonie contre le drainage. Des éclairs se rependirent dans la pièce et le tonnerre retentit alors qu'il s'évanouissait.

Le vampire ignora les éclairs alors qu'ils glissaient sans effets sur lui, il renforça mentalement les protections contre le tonnerre qui les entourait. Il s'était attendu à ce que Rahkesh ne puisse pas empêcher ses réactions naturelles à la magie étrangère. Il s'était aussi attendu à ce que Rahkesh s'évanouisse, et une fois qu'il le fit la magie de l'animagus explosa dans un mouvement défensif subconscient qui était complètement incontrôlé et qui ne reconnaissait ni ami ni ennemi. C'était de la magie mortelle pure, sans direction. Quiconque réussirait à tuer Rahkesh ferait mieux de se tuer ensuite aussi vite que possible, avant que le contrecoup magique frappe. Il y avait assez de fureur dans ce Thunderbird pour que si jamais Rahkesh était assassiné, la magie relâché par le Thunderbird par sa mort et son âme serait suffisante pour dévaster un pays entier.

Des éclairs l'atteignirent, Tristan ricana simplement à la fureur déployée et canalisa les éclairs à travers lui-même avec sa sanguimagie, ne ressentant pas leur effet. Son travail sans fin de sanguimagie pendant trois cent ans était la seule chose empêchant la magie de Rahkesh de le tuer. Mais avec de telles magies étendues, dessinées pour toutes les situations possibles, il pouvait affronter un ouragan d'une violence inégalée. Le sang de Rahkesh, rempli d'électricité et de magie, commença à siffler et à s'évaporer de ses vêtements. Hé bien, ça s'était différent. Bien sûr ils savaient déjà que le sang de Rahkesh était inflammable, et il pourrait éventuellement bientôt faire de la sanguimagie offensive basée sur le feu, mais c'était étrange. Tristan renifla l'air, réactivant son odorat après l'avoir désactivé aussitôt que Rahkesh était entré dans ses quartiers. Son sang avait encore une odeur différente, d'une très mauvaise façon. Il respira profondément, et réprima l'envie de se précipité à l'odeur du sang magiquement chargé de Rahkesh. Quelque chose était différent. Tristan enregistra la nouvelle odeur de Rahkesh comme quelque chose auquel ne pas réagir. Des milliers d'année d'entraînements avaient produits un self-control absolu qui surpassait même les magies qui rendaient possibles sa propre existence. Maintenant, ayant les idées claires et ne ressentant plus la moindre réaction au sang de Rahkesh, l'ancien vampire se concentra sur ce qui avait changé.

Presque immédiatement, il réalisa ce que c'était. Des changements dans la chimie sanguine comme ce que subissait Rahkesh depuis qu'il avait bu le sang de dragon pur ne pouvaient en venir là qu'après un changement génétique, un qui affectait chaque cellule du corps. Tristan n'était pas généticien, bien qu'il se soit tenu au courant de toutes les sciences moldues, mais il reconnaissait instinctivement que Rahkesh n'était plus tout à fait humain. La nouvelle différence signifiait qu'il était suffisamment non-humain ... pour qu'il n'ait jamais d'enfant. Son ADN serait incompatible. Tristan ne savait pas quels étaient les plans à long terme de son étudiant, il suspectait que Rahkesh n'en avait pas, mais les enfants n'étaient plus une option, pas même avec de l'aide magique.

Traçant les restes de la baguette désintégrée, le vampire les suivit dans la magie de Rahkesh et les protections de la pièce furent testées alors que la magie de Rahkesh réagissait à l'invasion mineure. Les éclairs se déchaînaient dans la pièce jusqu'à presque former une masse solide. Le venin du basilic sembla s'échapper des pores de la peau de Rahkesh jusqu'à ce que l'air devienne mortel et la magie s'accrut à un niveau suffisant pour irriter même la peau de Namach. Mais ses propres sanguimagies de défense géraient l'attaque magique. Il commença à filtrer l'air aussi, utilisant sa sanguimagie pour le faire, drainant le venin pulvérisé dans l'air pour l'empêcher de les blesser tous les deux. Il sentit l'esprit de Rahkesh commencer sérieusement à se retirer et compléta rapidement l'examen.

Les dégâts étaient encore plus localisés qu'il l'avait pensé. Mais cela signifiait que la magie prise dedans et distordue par la baguette désintégrée était plus que ce qu'il avait pensé. La magie remplissait une créature magique, et quand la magie de Rahkesh était dans cette main, elle se distordait et un peu restait bloqué là. Ce qui continuait dans l'âme et le corps de Rahkesh était emmêlé et la pression de ramener tout cela à des niveaux normaux tuerait lentement Rahkesh. Mais avant cela, la magie coincée dans sa main deviendrait critique et le détruirait éventuellement, Tristan estima le délai à trois semaines, puis il se retira de la magie de Rahkesh.

Une autre profonde inspiration et il identifia un autre changement plus petit. L'ancien grimaça alors qu'il réalisa que le sang de Rahkesh pouvait effectivement avoir des propriétés addictives. Tout simplement merveilleux. Son étudiant allait adorer entendre cela. Rahkesh était allé aussi loin en moins de temps qu'aucun autre étudiant qu'il avait entraîné (à part peut-être Daray), mais sa petite expérience avec le sang de dragon allait lui coûter cher si ce changement était permanent.

La potion luisante se retira et Tristan la dirigea dans l'un des grands bols en argent. Elle devait contenir des résidus de la baguette. Pendant un moment, il considéra de retirer entièrement la baguette désintégrée des canaux magiques de Rahkesh. C'était suffisamment localisé pour que ça soit possible. Mais presque immédiatement il rejeta l'idée. Le sang de Rahkesh avait encore changé, signifiant un changement encore plus inquiétant au niveau génétique. Les chimies de son corps changeraient bientôt à nouveau, probablement aussitôt qu'il mangerait. Retirer les restes de la baguette de cette façon laisserait des trous qui pourraient être remplis et bloqués de façon permanente. Mieux valait utiliser tous les autres moyens en premier.

Rahkesh s'éveilla en grognant. "Ce que vous appelez 'faire mal' toute autre personne l'appellerait 'agonie'." murmura-t-il au vampire. Il était avachi dans une chaise mais il se sentait bien.

"Ça n'aurait pas dû autant faire mal." fit Namach, pas entièrement sincère ; ajoutant un peu d'une potion couleur dorée dans un bol argenté. Il n'allait pas reconnaitre que sa définition de la douleur était légèrement biaisée, et donc que peut-être un avertissement plus fort aurait pu aider. "Cependant ton sang a encore changé."

"Par l'enfer." murmura Rahkesh, en soupirant. "Okay, dites-moi juste à quelle point ma vie est folle à présent ?"

"Mieux vaux trouver une langue plus forte ; cette fois c'est vraiment mauvais." avertit Namach, puis il expliqua ce qu'il avait découvert sur le sang de Rahkesh. Rahkesh oublia entièrement l'Anglais et lâcha des jurons en fourchelangue.

X

"C'est une bonne chose que mes plans n'impliquaient pas de quitter l'école aujourd'hui." murmura Rahkesh, regardant les lumières qui ressemblaient presque à une aurore boréale - à part que c'était à peine le lever du soleil que c'était de la magie pure - qui parcouraient la vallée et les montagnes. Il avait eu comme plans de partir, il avait des choses à faire. Mais les sorts étaient tous activés dans un test de rune, et parce que l'évaluation incluait d'examiner comment les protections étaient détectées et se concentraient autour de ceux portant le signal d'Akren, tous les étudiants devaient être présents.

Être coincé à Akren pour la journée avait un point positif. Il était tard dans la soirée et après une longue journée épuisante d'entraînement, les étudiants et le corps professoral qui n'étaient pas impliqués dans l'examen des protections s'étaient dispersés vers les sources chaudes. Rahkesh s'était joint à une poignée d'amis et à quelques professeurs à l'une des piscines éloignés de l'école. Elle était un peu en hauteur des murs de la vallée et le coucher de soleil sur toute la vallée se dévoilait à leurs yeux, semblant un peu surréel à travers le brouillard s'élevant de la piscine. Rahkesh avait été tellement occupé dernièrement qu'il avait à peine le temps de dormir, encore moins de simplement se détendre. Quelqu'un avait ajouté des potions de soin et de relaxation aux eaux de la piscine et ça semblait juste merveilleux de rester allongé et de ne rien faire pendant quelques heures.

Le sort dansant contre son dos s'arrêta. Rahkesh, allongé à plat sur son estomac, la tête reposant sur ses bras, jeta un regard à Alexia.

'Complètement guéri." fit-elle, "Tu n'auras même pas une cicatrice."

"Merci."

"Merci d'avoir été mon punchingball." répondit doucement Ally. Elle avait disloqué ses épaules et sa hanche cet après-midi. Ça avait été atrocement douloureux. Mais pas autant que le duel magique, où il avait échoué à esquiver un sort de brûlure particulièrement mauvais qui avait changé des parties de peau de son dos en cendres. Il avait au moins réussi à lui enlever tous les doigts et les ongles de pieds. C'était un peu de magie sans baguette qu'il pratiquait dans l'espoir d'arriver à enlever les griffes de démons.

Les étudiants se soignaient les uns les autres après leurs combats d'entraînement dans l'idée que tout dégât que vous pouviez causer, vous devriez pouvoir le réparer. Bien qu'en combat réel avec un démon ils essayeraient de tuer, et que ce soit un peu plus difficile de réparer cela. Non pas qu'ils le voudraient. Rahkesh roula sur le côté et se glissa dans l'eau fumante en poussant un long soupir. Le planning d'entraînement d'Akren était brutal, mais efficace, tout le monde s'améliorait très rapidement.

Ils avaient passés une bonne partie de la nuit à faire les derniers Cristaux de Vie. Il commencerait la prochaine étape demain. Les étudiants avaient dépassé toutes les espérances, en faisant bien plus d'un millier. Chaque étudiant et diplômé d'Akren en aurait un, stocké en sécurité à Akren. Les Cristaux draineraient un peu de leur énergie vitale quand ils seraient en bonne santé, trop peu pour être remarqué. Leurs corps se renouvelaient tranquillement quand ils étaient en bonne santé. Et quand ils seraient blessés, ils auraient une énorme réserve personnelle d'énergie vitale qui était parfaitement adaptée à la guérison.

Daray s'était prouvé être le meilleur d'entre eux à faire des Cristaux de Vie, une fois qu'il avait arrêté de les rejeter parce qu'ils n'étaient pas assez beaux, ou pour n'importe quelle raison idiote qu'il avait trouvé. Rahkesh attendait avec impatience d'en faire un spécial pour lui-même, mais ce qui l'intéressait vraiment était de commencer leur travail avec la masse des corps d'Akren. Particulièrement les squelettes de dinosaure. Ressusciter ceux-ci pour combattre avec la nécromancie serait un sacré défi, et admirablement utile. Rahkesh avait toutes sortes d'idées pour rendre les squelettes plus forts et plus dangereux. Sans parler des squelettes de dragons que Namach avait collectionné dans une cachette dans un coffre à l'école quelques siècles plus tôt. Tout démon qui attaquait Akren allait souhaiter n'être jamais né. De plus, Namach allait sélectionner les meilleurs étudiants en nécromancie pour les aider lui et la Guilde des Nécromanciens à animer les corps de démons qu'ils avaient, pour donner réellement aux démons quelques choses à mâcher.

Rahkesh frotta sa main blessée, une douleur sourde avait commencée et il n'avait pas l'impression qu'elle allait s'arrêter de sitôt. Namach avait dit que sa blessure le tuerait éventuellement. Trois semaines. Namach avait examiné ses archives et ses journaux, et Rahkesh devait commencer la copie du journal de Merlin cette nuit. Bien que Namach l'avait averti que Merlin ne s'embêtait pas à écrire beaucoup de chose et ne gardait que le minimum de notes. Rahkesh pensait déjà que ce serait un problème qu'il règlerait par lui-même.

Avec la plupart de la sanguimagie, les meilleurs rituels de runes avaient déjà été inventés (presque toujours par Namach) et quiconque tentait d'apporter cet effet les copiait juste et permettait de petites altérations personnelles. Cette méthode fonctionnait très bien car très peu semblaient avoir besoin de beaucoup de variations. Namach avait créé des versions de chaque rituel pour chaque espèce, deux pour la plupart des espèces - un pour chaque genre. Il avait fait un travail suffisamment bon pour que quiconque essayant de créer les rituels depuis le départ trouvaient leurs résultats presque identiques aux siens. Mais Rahkesh, même avant le sang de dragon, avait démontré ce qui serait considéré comme de grandes variations. La différence entre ce qu'il utilisait et ce qu'un membre de n'importe quelle espèce connue devrait utiliser n'avait fait que s'accentuer depuis qu'il avait bu le sang d'Enireth.

Cela avec certains avantages, ça rendrait plus difficile pour d'autres de savoir ce qu'il faisait où de l'endommager délibérément à travers la connaissance de ses runes. Cependant, à des moments comme celui-là, c'était un désavantage certain parce qu'il n'y avait personne avec des runes comme les siennes. Personne ne savait à quelles réactions inhabituelles il devait s'attendre, où quelles faiblesses il avait, où quelles étaient les parties fortes. Ce qu'il pouvait changer sans risque sérieux et ce qui était absolument essentiel.

Dans un sens, Daray était dans la même position car sa sanguimagie était largement différente de celle qu'un vampire devrait utiliser. Dans son cas, c'était parce qu'il était en partie démon, et parce qu'en tant que membre de la lignée de Cyala, il pouvait s'attendre à une flopée de variations simplement parce que Cyala avait de nombreuses capacités étranges et que chaque individu dans cette famille avait des dons supplémentaires. En plus des secrets de famille que personne ne connaissait.

Mais Rahkesh était un mortel, un humain mortel - bien que plus vraiment - et par conséquent il était plus ou moins automatiquement désavantagé en sanguimagie comparé à un vampire. Les vampires vivaient grâce au sang, ils étaient si pleinement en harmonie avec lui que certains d'entre eux pouvaient sentir une petite infection à votre orteil, en sentant votre cou. Ils pouvaient appliquer cela à leur propre sang et parce que leur existence était basée sur la sanguimagie, en quelque sorte, ils pouvaient sentir leur sang et leur magie pendant un rituel. Tristan Namach avait complètement réinventé la sanguimagie (ou pleinement inventé, tout dépendait de la personne interrogée) en créant des runes pendant ses rituels, en travaillant comme il le faisait, se fiant à ses sens qui étaient bien supérieurs à ceux de n'importe quel vampire avant lui, il avait remarqué des problèmes avant qu'ils ne deviennent permanents. Ce qu'il avait appris alors, il l'avait utilisé pour dessiner des rituels complets pour étendre ses sens. Rahkesh n'avait pas un tel flot constant d'information sur son propre sang et sa propre magie.

Et donc c'était un problème qu'il allait devoir régler, même les archives de Merlin ne lui apporteraient probablement rien d'utile, bien qu'il puisse trouver quelques indices utiles pour l'aider à trier ses idées. Le seul guide qu'il aurait pour cela serait de Namach. Rahkesh n'avait aucun doute que le vampire avait une méthode déjà pensée pour se débarrasser de la baguette désintégrée, qu'il ne l'ait pas suggérée signifiait qu'il pensait qu'il y avait de bonnes chances pour qu'il y ait une autre méthode à laquelle ils n'avaient pas pensé. Rahkesh allait principalement se fier aux conseils experts de Namach, et à sa propre intuition. Ses instincts étaient très bons en sanguimagie, et il se savait meilleur que quiconque envers lui-même, mais le manque total de direction allait rendre cela difficile.

Rahkesh se retourna dans l'eau fumante, et il prit un livre écrit par un sanguimage humain mort depuis longtemps, du troisième rang, sur l'enlèvement des poisons du sang. Retirer un liquide magique du sang était grandement différent de retirer une substance anciennement solide, et maintenant purement magique de la magie de quelqu'un, mais il espérait de l'inspiration.

"Est-ce que quelqu'un a déjà testé la résistance des paupières/écailles d'un démon ?" demanda Silas, en levant les yeux d'un livre d'annulation des sorts. Il se tenait appuyé contre un gros rocher, à moitié dans l'eau. Nuri était en haut du rocher, sa tête dépassant et venait s'appuyer sur le dessus de la tête de Silas.

"Tout beau Nuri." fit Ally, "Non, je ne pense pas que ça ait été testé."

"Ça pourrait être une bonne chose de regarder ça. Les aveugler devrait avoir le même effet que sur n'importe qui. Quiconque qui avait vu toute sa vie serait particulièrement incapacité par la perte soudaine de la vision." souligna Silas. "Nuri, arrête de ronronner." ajouta-t-il alors que les vibrations des ronronnements de son familier faisait trembler sa main, "Ou descend de ma tête." Nuri ronronna plus fort, frotta sa joue contre le dessus de la tête de Silas pour trouver une position plus confortable et ferma les yeux.

"C'est un chat." fit Ally alors qu'un air ennuyé apparaissait sur le visage de Silas. "C'est ta faute de l'avoir pris."

"Je ne pouvais pas laisser un petit bébé panthère à ces guignols." fit Silas, sur la défensive. "Comment j'aurais pu savoir que nous finirions connectés ?"

"Parce qu'il est un chat et que tu es toi." fit Daray, en nageant hors du brouillard. Tyler, Haedil, Hanashi, Justin et Rianae le suivirent. Hanashi vint vers Nuri et le gratta entre les oreilles. Nuri lança un regard noir pendant un moment puis consentit à se mettre à ronronner, les yeux mi-clos. Daray s'installa sur l'un des rochers submergés à côté de Rahkesh, Haedil s'asseyant à côté de lui. Le fae retourna Daray et commença à guérir les profondes griffures qu'il avait laissées au cuir chevelu de Daray. Haedil avait fait une partie de sanguimagie qui lui permettait de faire pousser ses griffes à volonté. C'était les griffes de son animagus, quel qu'il soit, et il les avait transféré en magie et les avait insérés dans sa sanguimagie, un procédé dont il avait mis six mois à se remettre complètement et qui l'avait presque tué.

"Quelqu'un d'autre se sent comme s'ils avaient été au milieu du passage d'un éléphant sans l'aide de la magie ?" demanda Haedil. La peau du fae était recouverte des fines lignes dorées de ses runes sanguimagiques. Il avait fait une bataille spectaculaire avec une douzaine d'autres étudiants. Rahkesh et Ally s'étaient joints à lui mais même à eux trois, ça avait été l'un des plus féroces duels que Rahkesh avait jamais livré et pas seulement parce que sa magie était endommagée.

"Des éléphants tu dis ? Je pensais que je m'étais fait marcher dessus par un dragon." grogna Justin. Il avait encore un plâtre autour de son coude.

"Je pourrais probablement soigner ça avec de la filimagie." offrit Rianae.

"Et alors quand les fils casseront mon coude se brisera de nouveau." fit Justin.

'Pas s'il a été guéri depuis plus d'une journée, alors ton corps prendra le relai et ça deviendra permanent."

"Tu n'as pas pris les cours de soin par filimagie." fit Justin, "Pas d'offense mais la chance que ça tourne mal est plus qu'un peu effrayante."

"Je fais des recherches indépendantes." fit Rianae en reniflant. "Et je m'en sors bien." Elle était en quelque sorte un prodige en filimagie. Rahkesh se demandait parfois comment ça se faisait ; son petit groupe d'amis d'Akren était tous biens supérieurs à la moyenne pour des étudiants d'Akren d'une manière ou d'une autre. Ça semblait un peu improbable.

"Haedil comment as-tu fait pour intégrer ces griffes dans ta sanguimagie ?" demanda Rahkesh.

"Tu penses à essayer avec tes formes ?"

"Peut-être. Je pense que je pourrais avoir les crocs du basilic sous ma forme humaine sans ça, mais Namach a prédit quand mon animagus s'est montré pour la première fois que je devrai utiliser de la sanguimagie pour travailler avec ça." fit Rahkesh. Les gens avec des animagus non-magiques n'avaient généralement pas besoin d'aide pour manifester certains des attributs de leur animagus quand ils étaient humains.

"J'ai dû rechercher comment j'ai formé mon animagus et une fois que j'ai compris pourquoi c'était un tel reflet parfait de mon âme - c'est un animagus d'âme - j'ai créé une pièce de rune à deux étages pour lier mes mains humaines et les griffes ainsi que la transition. Il y a un guide sur comment le faire dans l'un des livres de sanguimagie que le professeur Namach a écrit il y a un milliard d'années. Très intelligent vraiment." fit Haedil. Un animagus d'âme était un animagus qui reflétait l'âme plus qu'il ne reflétait l'esprit. Ils étaient aussi toujours magiques et bien plus difficiles à gérer, car pour se transformer, vous deviez d'abord reconnaitre tous les aspects majeurs de votre propre âme, incluant les mauvais côtés que la plupart des gens reniaient ou essayaient de justifier. Vous ne pouviez pas justifier vos mauvais côtés si vous vouliez utiliser votre animagus et que votre animagus était basé sur l'âme. Rahkesh avait demandé parce qu'il pourrait être capable d'utiliser la partie de la sanguimagie qui avait retiré les griffes d'Haedil de leur état magique vers la réalité solide. Peut-être qu'il pouvait faire quelque chose de similaire pour retirer la baguette qui s'était magiquement fondu en lui.

Une sombre présence s'insinua à la frontière de l'esprit de Rahkesh et il baissa ses boucliers mentaux, ignorant la douleur que ça lui causait. "Monsieur ?"

"Après avoir examiné tes runes et ton sang, je pense que tu peux en sécurité commencer un examen en profondeur des dégâts." lui dit télépathiquement Namach. "Ouvre toutes tes runes et trouve les changements, les blocages, quelques parties ont besoin que la magie y coule de façon plus fluide. Une fois que cela est guéri autant que possible, commence l'examen des restes de la baguette. De par ma propre analyse, je suggèrerais de chercher à les enlever de la façon dont tu enlèves un poison - par le canal à ton poignet droit. Cependant, je ne peux pas regarder selon toutes les perspectives - en regardant de l'extérieur. Et va voir Masamba pour quelques chandelles pour magie de l'esprit."

"Je pense que tu dois apprendre comment les faire, celles personnalisées fonctionnent mieux."

"Si tu as du temps dans ce qu'il reste de ta vie - il y a beaucoup de choses que tu peux faire pour améliorer ton fonctionnement magique, une telle pitié qu'apprendre prenne autant de temps." fit sèchement Namach.

"En d'autres mots je devrais travailler plus sur les entraînements en sanguimagie et faire avec les chandelles magiques habituelles quand j'en ai besoin." traduisit Rahkesh.

"Pour l'instant. Si l'opportunité se présente - peu probable étant donné la guerre qui approche - alors tu devrais définitivement prendre le cours de fabrication de chandelles. Comme pour la plupart des choses, tu as besoin de quelque chose de plus personnalisé." Namach semblait amusé par cela. Rahkesh exprima sans un mot son énervement. Pourquoi devait-il toujours être différent? "Être normal est ennuyeux."

"Dit quelqu'un qui n'a jamais été normal." répondit Rahkesh, devinant que Namach avait probablement toujours été aussi éloigné de la normale que l'était Rahkesh.

"Heureusement en effet, je ne sais pas comment je le supporterais." fit Namach en ricanant. "Préfèrerais-tu plutôt être un sorcier moyen qui mène une vie monotone ?"

"Non. Mais une où je ne me fait pas déchirer bout par bout serait bien." fit Rahkesh, songeur. "Mais je n'échangerais mes capacités magiques pour rien au monde, même si c'est parfois un enfer."

La présence de Namach disparut, Rahkesh cligna des yeux et regarda autour, les vampires présents avaient un air légèrement absents dans leurs yeux alors que la magie s'en allait. Namach ne les avait pas inclus dans le lien télépathique temporaire, mais il ne leur avait pas non plus caché sa présence. Par conséquent ils avaient tous réagis en entrant simplement en transe.

"J'espère que vous ne faites pas ça sur le champs de bataille." fit Ally, devinant ce qu'il se passait.

"Non, juste quand nous n'essayons actuellement pas de ne pas le faire." répondit Daray, le premier à s'en remettre. "Hey, est-ce que quelqu'un a demandé à Sharahak si les démons peuvent se changer en animaux ?"

"Oui, ils ne le peuvent pas." fit Rahkesh. "J'en ai aussi discuté avec le Professeur Namach, il a dit que les démons n'ont pas toujours été ce qu'ils sont maintenant - ils avaient une forme différente. Quand ils ont éliminé les espèces intelligentes qui étaient venus avant nous, ils ont aussi incorporé ces espèces à la leur. Ils sont maintenant très différents de ce qu'ils avaient toujours été. Ils n'avaient pas d'ailes. Ils ont grandement amélioré leur espèce, mais ils ne peuvent se transformer en rien d'autre et les métamorphoser est très difficile."

"Et comment est-ce que Namach le sait ?"

"Les elfes." répondirent en même temps Daray et Ally.

"J'ai entendu dire qu'il était entré plusieurs fois dans leurs bibliothèques." acquiesça Rahkesh.

"Génial, je suppose que je peux arrêter mes recherches pour une autre forme animagus." fit Daray.

"Je pensais que tu étais en train de trouver quelque chose ?" demanda Ally.

"Pas vraiment. Des bouts de ce que j'aurais pu être." fit Daray. "J'aurais pu avoir deux formes animagus, plus maintenant et les restes s'effacent vite." C'était la première fois que Rahkesh l'entendait exprimer un véritable regret à propos du fait d'être en partie démon.

"Qu'est-ce que c'était ?" demanda Rahkesh. C'était une règle non écrite et jamais brisée de ne pas demander quel était son animagus à quelqu'un, s'il voulait que vous le sachiez, il vous le dirait. Peut-être que la directrice ou un autre professeur pouvait demander, mais personne d'autre ne le ferait. Mais celles de Daray étaient parties.

"Uh, uh, mon secret." fit Daray en ricanant.

"Un marmouset. décida Silas en souriant. Il s'était fait assez charrié suite à sa difficulté à trouver son animagus et à se transformer en celui-ci. La revanche. "Ou peut-être un porc-épic."

"Même pas proche." fit Daray, en souriant.

"Un papillon." fit Haedil par-dessus la tête de Daray.

"Comme si je pouvais devenir quelque chose d'aussi ignoble." répliqua Daray, amusé.

'Non, c'est un pur singe volant." fit Ally, s'attirant les rires des étudiants.

X

L'arbre Dyalnos grandissait bien, presque deux mètres de haut. Les potions de croissance et les engrais de Rahkesh, mélangés à d'importantes doses de son sang, l'aidaient grandement. Rahkesh toucha doucement le bois et put sentir la réponse. Elevé avec son sang et sa magie, l'arbre était profondément connecté à lui, presque une partie de lui en réalité. Quelques années de plus et il pourrait sentir télépathiquement sa santé, bien que l'arbre soit juste un arbre et ne soit pas conscient.

Rahkesh avait besoin d'une nouvelle baguette, le plus tôt serait le mieux. Il n'avait aucune connaissance dans leur fabrication, mais Akren avait des cours sur le sujet, et de nombreux livres sur la façon de les créer dans la bibliothèque. Rahkesh pensait aussi qu'une nouvelle baguette, une liée à lui, pourrait être nécessaire pour l'enlèvement de l'ancienne, désintégrée et pulvérisée dans les canaux magiques de sa main droite. Il espérait utiliser le bois de cet arbre pour cela. Les elfes piqueraient la pire colère depuis un million d'année s'ils le découvraient, mais Rahkesh pensa qu'avec l'arbre autant connecté à lui, ils pourraient ne pas sentir ce que c'était.

Il utiliserait le bois de l'arbre de sang, mais quoi d'autre utiliser, c'était là le problème. Rahkesh pensait à quelque chose de semblable à ce qu'il avait utilisé pour le couteau de sanguimagie qu'il avait fabriqué. Une plume de Thunderbird et soit du venin de basilic ou du sang à l'intérieur de la baguette, et ensuite laver l'extérieur du bois avec son sang humain ... ou à peu près. Mais il ne savait pas encore comment fabriquer une telle baguette. Et il n'avait pas eu le temps d 'apprendre. Il y avait bientôt un séminaire sur la fabrication des baguettes, chaque nuit pendant deux semaines. C'était le deuxième d'une série de quatre séminaires qui enseignaient les premières bases de la fabrication des baguettes. Rahkesh n'avait pas suivi le premier séminaire, mais il avait étudié plusieurs livres sur le sujet et avait passé le test pour assister au deuxième séminaire.

Quittant l'arbre, Rahkesh entra dans la maison et se dirigea vers le niveau inférieur, où il avait construit ses cellules de prison. De la lumière entrait par trois petites fenêtres près du plafond.

"Des changements ?" siffla Rahkesh. De la fenêtre la plus proche, deux serpents levèrent leurs têtes. Rahkesh avait laissé Xasseri et Siraka pour surveiller le vampire et Severus Rogue. Les deux serpents étaient restés sur sa propriété pendant des mois, gardant un œil sur les choses, particulièrement la croissance de l'arbre elfique dans la serre, et profitant d'une vie en sécurité et libre.

"Aucun." fit Xasseri. "Il resspire la ssanté, son cœur bat fort."

Sygra glissa des épaules de Rahkesh pour aller rejoindre les deux autres au soleil. Rahkesh utilisait le sous-sol de l'une des petites maisons que possédait la famille Potter (avait possédé. Rahkesh la possédait maintenant. Il l'avait transférée par sept fausses identités dans les deux derniers mois). Silas lui avait dit vers qui aller pour les fausses identités, et comment les utiliser, des choses qu'il avait apprises lors de son cours d'intro à l'espionnage.

Rahkesh avait gardé ses deux prisonniers sous des sortilèges les maintenant endormis qu'il avait travaillés avec sa magie sans baguette. De plus, il avait utilisé certaines de ses chandelles magiques utilisées en magie de l'esprit pour aider à les maintenir profondément endormis tandis qu'il travaillait. Il avait été un peu surpris que l'esprit de Rogue n'ait pas essayé de le combattre. Voldemort devait vraiment s'être acharné sur lui. Et maintenant Rahkesh devait décider quoi faire d'eux.

Il avait obtenu du véritasérum de haute qualité que Tyler avait fait, l'échangeant contre du venin de basilic. Le venin de basilic était suffisamment difficile à avoir pour que Tyler proclame avoir eu un bien meilleur marché. Apparemment elle pensait que préparer du véritasérum n'était pas si difficile. La potion de vérité fonctionnerait pour le vampire, mais Rahkesh pensait que Rogue avait éventuellement trouvé un moyen de le contourner ou de s'en immuniser. Rogue était bien trop intelligent, une des raisons pour lesquelles Rahkesh le gardait endormi avec deux serpents pour le surveiller. Le vampire ne l'inquiétait pas du tout, mais garder Rogue prisonnier était une affaire risquée.

Il ne savait vraiment par quoi faire avec Rogue. Bien sûr, il avait tué Dumbledore. Cependant Rahkesh n'état pas très intéressé de venger le vieil homme. Une année auparavant il l'aurait été, mais ça ne l'intéressait plus. Plus maintenant, maintenant qu'il en savait autant sur le monde, et avait questionné la place de Dumbledore dans celui-ci. Il n'avait pas entendu son nom mentionné par aucun de représentants humains du CFVM. Aurait-il été encore vivant, Dumbledore aurait très bien pu être un véritable problème. Il aurait indubitablement essayé d'empecher 'Harry' d'aller à Akren - alors il aurait été hors du contrôle de Dumbledore, et Rahkesh suspectait que ce problème de contrôle avait été la seule chose motivant Dumbledore.

Mais Rogue avait quand même assassiné quelqu'un, sur les ordres de Voldemort. Un meurtre que Malfoy n'avait pas été capable de commettre. Est-ce que cela importait vraiment? Rahkesh avait certainement tué des gens. Rahkesh ne connaissait pas la véritable loyauté de Rogue envers Voldemort. Ou quelle qu'avait été sa loyauté envers Dumbledore. Il était possible qu'il ait juste essayé de survivre aux deux. Voldemort était mort. Les démons étaient à sept semaines de leur invasion. Est-ce qu'il se préoccupait vraiment de ce que Rogue avait fait ou n'avait pas fait?

Rahkesh réalisa, sans plaisir, qu'il avait besoin de conseils là-dessus. Le vampire, il s'en occuperait aujourd'hui. Découvrir s'il savait quelque chose d'intéressant. Ensuite, ensuite Rahkesh allait devoir contacter quelques anciens membres de l'Ordre du Phénix. Shackelbolt était de retour en Angleterre, travaillant avec sa partenaire Tonks, essayant de préparer les gens à se battre ou mourir. Et gardant un œil à la recherche d'activités des démons. Rahkesh n'avait pas entendu parler que les restes du Ministère faisaient quelque chose pour construire des abris. Probablement pas ; ils n'avaient pas assez de monde.

Et il devait trouver Minerva McGonagall, parce que si quelqu'un savait quoi faire avec Rogue, c'était elle.

Rahkesh monta les escaliers et alla à la salle de bain. Se tenant devant le miroir, il enleva avec précaution la fausse peau recouvrant sa cicatrice en forme d'éclair. Puis il redonna leur aspect désordonné à ses cheveux. Il suivit cela en se concentrant jusqu'à ce que ses yeux redeviennent les émeraudes qu'ils avaient toujours été, débarrassés des évidents changements que le sang de dragon leur avait donné. Ensuite il recouvrit les cicatrices visibles sur ses bras, son cou et son visage. Il laissa les cicatrices de la morsure du basilic et du rituel de Voldemort, celles-là le marquaient clairement et il avait besoin que les gens l'identifient. Puis il alla dans une petite pièce qu'il avait aménagée en labo de potion/salle de stockage de potions et il en sortit avec une petite fiole. Juste quelques gouttes, diluées avec une potion pour accélérer les effets sur son corps (et non pas seulement sur la langue), il la but. Cela fut suivi par un changement complet d'habits puis il laissa certaines de ses armes derrière lui. Harry Potter était de retour.

Se rendant dans une autre pièce, Rahkesh y trouva un miroir à double sens qui le connecterait à celui que possédait Remus.

X

"Est-ce que tu sais ce que Voldemort lui a fait ?" demanda-t-elle alors qu'elle faisait des allées-retours dans la pièce. Harry avait déplacé Rogue dans une autre petite maison, celle-là était la propriété d'Harry Potter. Il ne gardait rien ici à part quelques vêtements de rechange. L'ameublement était agréable, la maison petite et cosy avec de nombreuses cheminées et d'épais tapis. Remus s'y trouvait ainsi que Kingsley, Maugrey, et Tonks.

"A part un grand nombre d'Endoloris, plusieurs autres sorts de douleur, un Impérium ou deux et quelques sorts de brise-os, quelques sorts de soins, et un mélange éclectique de sortilèges mentaux invasifs ?" demanda Maugrey en tendant un papier avec ce qu'il avait appris de l'examen qu'il venait de faire. "Je suppose beaucoup d'autres choses pour lire ses pensées. Il est en assez bonne santé - quelqu'un lui a appliqué quelques sorts de soins. Mais je ne sais rien pour son esprit."

"Tu as dit que tu en a trouvé un autre, un vampire ?" demanda Remus, "A-t-il dit quelque chose ?"

"Non. Son esprit est quasiment parti. C'était juste un adolescent qui pensait qu'être un vampire serait cool et lui attirerait beaucoup de filles. Il a trouvé un vampire qui essayait de recruter des partisans et il a été transformé en retour pour une éternité à faire partie de leur 'coven'." répondit Rahkesh, ne cachant pas son dégoût. "Quand les Lords vampires ont commencés à exterminer les vampires illégaux, il s'est tourné vers Voldemort. Et a reçu plusieurs années de servitudes et de torture, puis a finalement été torturé jusqu'à la folie quand il a échoué lors d'une mission. Je l'ai tué avant de ramener Rogue ici."

"Quel tristesse." fit McGonagall.

"Il a pris sa décision sans penser que ça pourrait être pour toujours, et sans faire de réelles recherches sur ce que cela signifiait réellement." fit Maugrey. "L'imbécile a eu ce qui lui est tombé dessus. Changer d'espèce en mourant est quelque chose qui ne peut se faire qu'une fois."

"Que faisons-nous s'il était réellement loyal envers Voldemort ?" demanda Shackelbolt.

"Nous le tuons, pas de perte. Mieux vaut cela pour lui et pour nous si les démons l'attrapent." fit Maugrey.

"Alastor !"

"Je m'en chargerais Minerva." fit Maugrey, McGonagall fronçant furieusement les sourcils.

"Shackelbolt, s'il travaillait pour Dumbledore, peux-tu faire en sorte qu'il soit laissé tranquille par le Ministère ?" demanda Remus.

"Pas de problème." leur assura Shackelbolt. "Ils essaieront probablement de lui donner une récompense ou quelque chose comme ça, mais ça ne sera pas difficile de les convaincre. S'ils font des difficultés, il peut toujours témoigner sous une potion de vérité. Mais je ne pense pas qu'ils causeront des ennuis, particulièrement si quelques membres restants de l'Ordre du Phénix témoignent pour lui."

"Devrions-nous utiliser un sort de vérité ou quelque chose dans le genre ?" demanda Tonks.

"Non. Premièrement, il peut probablement battre des sorts de vérité, et probablement la plupart ou toutes les potions de vérité. Deuxièmement même s'il est en assez bonne santé, ces choses touchent à l'esprit pour forcer la vérité, et il pourrait ne pas très bien supporter cela après avoir eu son esprit passé dans une rappe à fromage par Voldemort." fit Harry.

"Ne devrait-il pas être éveillé maintenant ?" demanda Tonks. Reportant l'attention de tout le monde sur Rogue.

"Non, c'est un sort de sommeil." fit Harry. "Puis-je ?"

"Oui, Mr Potter." fit McGonagall.

"Juste Harry, merci." fit Harry, et il dissipa sans baguette le sort de sommeil. Maugrey et Remus remarquèrent tous les deux le manque de baguette, les autres étaient concentrés sur Rogue. Pendant plusieurs longues minutes, ils regardèrent simplement et attendirent. Tonks fit tournoyer sa baguette et McGonagall commença à faire des allés-retours tandis que Kingsley commença à taper des doigts contre la table contre laquelle il était appuyé. Harry surprit le moment exact ou Rogue se réveilla uniquement parce que Sygra bien dissimulée et déguisée en Mamba Noir le lui siffla. Mais Rogue ne donna aucun signe de s'être réveillé, pas un muscle ne bougea, sa respiration ne changea même pas. Malgré lui Harry fut impressionné, l'homme avait été hors service pendant un long moment, et avant cela probablement torturé, mais maintenant qu'il était réveillé, il n'en montrait aucun signe, étudiant à la place son environnement du mieux qu'il pouvait.

"Minerva, arrêtez de remuer, Kingsley, arrêtez ça avant que je vous lance un sort." fit finalement Rogue, ses yeux s'ouvrant avant qu'il ait terminé de parler. Harry secoua simplement la tête, amusé, toujours le même vieux Rogue apparemment.

"Severus." soupira Minerva, soulagée. "Comment vous sentez-vous ?"

"Comment pensez-vous que je me sens ?"

"Comme si vous aviez été dans un cachot à être torturé pendant quelques semaines ?" suggéra Remus. Rogue grogna.

"Vous avez aussi amené le loup ? Et qui d'autre ?" Il s'assit lentement, grimaçant plusieurs fois. "Oh simplement parfait." ricana-t-il alors qu'il voyait Tonks et Maugrey. Les cheveux Tonks devinrent bleu électrique.

"Vous pourriez être un peu reconnaissant."

"Pour ?"

"Vous avoir tiré de là. Une fois que Voldemort est mort, tout le monde était juste enclin à enterrer toute la forteresse et à l'abandonner. Si Harry n'avait pas suspecté que vous étiez vivant là-dessous ..." fit Maugrey, donnant totalement le crédit à Harry. Harry voulut le frapper, génial, maintenant ils ne tireraient jamais rien de Rogue. Pas avant un million d'années, pas après qu'on lui ait dit qu'Harry Potter l'avait sauvé.

"Il est mort." soupira Rogue, surprenant Harry. Il est réellement mort ?"

"Oui. Très très mort." fit McGonagall. Les yeux de Rogue se fermèrent et il se détendit visiblement avant de les rouvrir et de tirer sur la manche des nouvelles robes que McGonagall avait acheté pour lui. Harry se pencha, il n'avait pas pensé à ce qui arriverait à la marque.

Où la marque des ténèbres s'était trouvée, il y avait une cicatrice blanche de la même forme que le tatouage qu'avait porté Rogue pendant des décennies. Mais la marque était entièrement partie. Harry expira profondément de soulagement en voyant cela. Il n'avait pas vérifié avant quand Rogue était endormi, et il l'aurait dû. Cette marque avait été partiellement crée avec de la magie fourchelangue, il n'aurait pas été impossible que le lien soit transféré à Harry. Et il n'avait même pas pensé à cela avant que Rogue ne vérifie. Imbécile, un véritable imbécile. Il était chanceux que quoique Voldemort ait fait, ça n'ait pas agit de cette façon. Harry s'insulta mentalement pour ne pas avoir pensé à cette possibilité avant alors que l'accès de panique dû à l'action de Rogue disparaissait.

"Par le fait que je ne suis pas mort ni, apparemment, dans une prison, je peux présumer que le portrait d'Albus vous a raconté ce qu'était notre plan ?" fit Rogue.

"Non." fit McGonagall. "Ce satané portrait fait simplement scintiller ses yeux et dit que je devrais te demander."

"Ah." les yeux de Rogue se refermèrent à nouveau. "Et où donc est ce portrait ?"

"Nous sommes dans l'une de mes maisons sécurisée." souligna doucement Harry, évitant délibérément les yeux de tout le monde alors qu'ils rebandait le bandage qu'il avait à la main droite. Il avait trempé la peau dans une solution magique que les soigneurs d'Akren avaient fournis parce qu'ils voulaient un rapport sur comment il réagissait. Ça arrêterait aussi temporairement la douleur que causait la blessure, donc Rahkesh avait décidé que c'était un marché équitable.

"Le portrait d'Albus est ... collé ... au mur de Poudlard." fit lentement McGonagall avec une légère grimace. Rogue ricana de son style typique, mais Harry y perçu de l'amusement. Etrange, il n'avait jamais rien perçu de tel chez Rogue auparavant ... mais peut-être que c'était simplement lui qui n'avait pas été attentif. Il se pencha pour écouter, finalement, finalement, après plus d'un an, peut-être qu'il saurait ce qu'il s'était réellement passé la nuit où son vieux directeur était mort. Non pas que ça importait beaucoup, aussi éloigné d'Harry Potter qu'il l'était maintenant, mais ça n'arrêtait pas complètement la douleur, le besoin de savoir.

"Hé bien c'est à peu près ce à quoi j'aurais pu m'attendre." marmonna Rogue. "Très bien. Albus était mourant. Une mort à petit feu très douloureuse. Quand Drago Malfoy n'a pas pu le tuer, il savait qu'on ferait pression sur le garçon pour qu'il le fasse et qu'il échouerait et serait probablement tué pour son échec. Donc il m'a demandé de le faire. J'avais déjà juré de protéger Drago, donc ça simplifiait les choses. Donc je l'ai tué, j'ai utilisé mon serment de protéger Drago pour me donner la force de réussir. Une meilleure mort que ce qu'il allait avoir. La malédiction qui le frappait n'avait aucune échappatoire, et elle le dévorait vivant." Les mouvements du visage de Rogue semblaient étranges, comme s'il rapportait simplement les évènements. Mais c'était Rogue. Il n'allait pas expliquer ou montrer quelque chose. Encore moins ses sentiments. En fait, l'expression fermée, plus qu'autre chose, montra à Harry combien il regrettait la mort de Dumbledore.

Les yeux de Rogue étaient fixés sur son bras sans marque tandis qu'il attendait une réaction. Un étrange demi-sourire apparut sur son visage avant d'être de nouveau caché. Puis il releva brusquement les yeux.

"Qu'est-il arrivé à Drago ?"

"Il a eu quelques ennuis." fit Maugrey alors qu'Harry lui donnait une petite poussée mentale, ignorant le flash de douleur dans sa main. "Il a observé Voldemort travailler sur son petit plan avec les démons. Voldemort a commencé à l'utiliser comme sujet de test pour l'entraînement des nouveaux dans l'utilisation des malédictions. Finalement Drago s'est échappé, Merlin seul sait comment, seulement pour tomber sur une vampire en chasse, qui a décidé de le sauver des chasseurs de Voldemort, uniquement pour faire de lui son esclave. Pas légal assurément, mais personne n'en parle trop."

Rogue semblait véritablement horrifié, et McGonagall, maintenant assise sur la chaise à côté du lit, lui prit la main.

"Cette vampire, Mirah, est l'une des première dans la recherche sur les dragons. Un peu obsessionnelle à mon avis. Mais elle s'est bien occupé de Drago, l'a aidé à se remettre de ce qu'il avait enduré et l'a pleinement remis sur pieds. Je l'ai vu récemment avec elle quand il a dû témoigner devant le CFVM. Il semblait aller bien." fit Maugrey.

"Aller bien. En tant qu'esclave." fit lentement Rogue dans un grognement furieux.

"Pas la meilleure place pour quiconque, c'est vrai. Mais ça ne durera pas longtemps." fit Maugrey. Harry lui lança rapidement un regard de surprise, il n'avait rien entendu sur le sujet. "La décision de diviser et laisser chaque espèce décider qui aura une place dans les abris signifie que tous les esclaves humains devront être libérés, parce que le leader du Conclave, Mme Stocklir, a insisté pour qu'ils soient aussi considérés. Vous la connaissez ?" Rogue hocha la tête. "Hé bien, elle a amené le Lord vampire à accepter, et les autres évitent de respirer de travers en ce moment, parce qu'il est celui qui choisira quels vampires vivront. Donc ils libèrent tous leurs esclaves humains. Même ceux qui avaient librement choisis de devenir esclave."

"Et Lucius Malfoy ?"

"Mort." fit Maugrey, surprenant de nouveau Rahkesh. "Il s'est lui aussi retrouvé en esclavage chez un vampire. Un personnage particulièrement retors. Je peux juste garantir que ses derniers mois ont été particulièrement affreux. Mais il s'est attiré des ennuis, donc maintenant il est mort."

"Ah." fit Rogue, semblant très satisfait. Harry se demanda s'il avait manqué quelque chose. Il avait toujours pensé que Rogue et Malfoy Senior s'entendaient assez bien. "Et Drago s'est retrouvé avec toute la fortune ? Qu'en est-il de Narcissa ?"

"Elle aussi est morte, elle a disparu et a été retrouvée morte quelques mois plus tard." mentit Maugrey. Harry se sentit un peu soulagé de cela. Personne n'avait besoin de savoir qu'il l'avait utilisée pour détruire un horcruxe. Les seuls qui devaient le savoir le savaient déjà, et il pouvait leur faire confiance pour ne pas dire un mot. Hé bien au moins pendant le prochain millier d'années.

"Quand Voldemort vous a-t-il emprisonné ?" demanda Remus

"Il n'y a pas longtemps. J'ai piégé l'un des autres à saboter une potion qui aurait été utilisée pour forcer l'esprit des gens à accepter la marque des ténèbres. Je ne pensais pas que Voldemort me blâmerait pour cet échec, mais puisque j'étais à la tête du labo, c'était ma faute. L'autre pauvre imbécile a été brûlé vivant." fit Rogue. Il commençait à sembler fatigué. "J'ai eu un avertissement, pas amical, d'un autre mangemort, de combien ils allaient apprécier de me torturer. Donc je me suis enfui après l'une des réunions. Les partisans de Voldemort le désertaient alors constamment, avec autant en fuite, il ne pouvait pas tous nous attraper. J'ai réussi à me cacher jusqu'à il y a une semaine.

"Nous essayons de travailler avec ce qu'il reste du Ministère. Je parie qu'on pourra faire parler le portrait d'Albus maintenant que tu es en sécurité. Et il ne devrait pas être trop difficile d'obtenir que le Ministère te laisse tranquille, tu étais dans un des cachots de Voldemort." fit McGonagall. "J'imagine qu'ils sont trop occupés pour s'en inquiéter de toute façon."

"Vous avez été tenu au courant de l'invasion des démons ?" demanda Maugrey.

"Oui. J'ai appris c'est formidable nouvelle." grogna Rogue. "Est-ce que l'Angleterre construit un abris ?"

"Non." fit McGonagall, "Il n'y a pas assez de monde pour faire avancer les choses."

"Simplement fantastique. Je pense que j'irai voir si l'un des abris qui se construisent a besoin d'aide." soupira Rogue.

"Et pourquoi voudraient-ils de votre aide ?" demanda Maugrey.

"Je suis un expert en magie noire et en potions. Je suis certain que même vous pouvez voir combien cela peut être utile pour préparer des défenses." répliqua Rogue.

"Cependant, je ne pense pas que vous soyez en état d'aller quelque part." fit lentement Tonks.

"Vous êtes le bienvenu pour rester ici aussi longtemps que vous le voudrez." fit doucement Harry. "Je garde simplement cette maison comme un lieu de réunion pratique. C'est confortable, bien fourni et protégé mais personne n'est resté ici plus de quelques heures depuis des décennies. Madame Pomfresh a suggéré quelques jours de repos avant que vous essayez de vous déplacer." Il n'attendait aucune gratitude de la part de Rogue.

"Merci Potter." soupira Rogue, en hochant la tête, choquant tout le monde et les laissant sans voix.

X

Rahkesh se retira lentement de sa méditation, reprenant le contrôle de son corps complètement détendu. Il était allongé à plat sur son dos sur son lit, et Sygra sifflait sa tête levée au-dessus de l'oreiller.

"Sharahak est ici."

Rahkesh bougea les doigts, puis les orteils, la sensation de la magie sur laquelle il s'était concentré s'effaça rapidement. Sa sanguimagie allait bien mieux, mais sa main droite le lançait douloureusement. Dans un état méditatif profond, il ne l'avait pas vraiment senti; Réveillé la douleur le frappa durement. Il s'assit lentement, la magie affleurant sa peau, comme des petites vagues d'éclairs. Rahkesh la fit rentrer à l'intérieur sentit ses flots magiques réagir. Les troubles de sa magie à la main droite s'atténuèrent un peu, et ses ongles de main commencèrent à être douloureux et à le lancer en même temps que les cicatrices en forme d'éclairs qui s'enroulaient autour de son poignet et de sa main.

Il commençait à penser que la plume de phénix qui était devenue de la magie pure et avait été pulvérisée à l'intérieur de lui ne lui causait pas autant de dommages. Quand il examinait la blessure, il y sentait à la place une puissante présence protectrice/soignante. Il allait devoir en parler avec Namach et peut-être quelques soigneurs, mais il semblait presque que les restes de la plume de phénix prenaient un peu de sa magie, qui circulait facilement à l'intérieur, et l'altérait pour qu'elle ait de plus grands pouvoirs de guérison, mineurs, très mineurs, mais il pouvait le sentir, ainsi que de la magie vitale. C'était une intéressante contrepartie à toute la magie de mort qu'il avait récemment traversé. Cependant c'était les restes de la plume de phénix qui causaient une partie de la douleur qu'il ressentait. Peut-être que cela serait une contrepartie , une plus grande connexion à la vie, et d'avoir une petite partie de sa magie constamment altérée en énergie de soin liée à la vie, en échange de cela, il ressentirait toujours de la douleur en faisant de la magie avec baguette. Il devait en discuter avec quelqu'un qui s'y connaissait dans ce genre de chose, mais ses instincts lui disaient que ça avait du sens, et qu'il avait raison, et Rahkesh faisait toujours confiance à ses instincts.

"Entre." appela-t-il, se levant et abaissant sans baguette les protections de sa porte. Il n'avait pas monitoré les protections pendant sa méditation, se reposant sur Sygra pour attraper quiconque entrait.

Sharahak entra un moment plus tard. Avançant sur ses quatre membres, la posture naturelle d'un démon, il marchait avec une grâce féline, sa tête cornue arrivant à la poitrine de Rahkesh. Des ailes massives le faisaient paraître bien plus imposant. Rahkesh venait d'allumer les lumières de sa chambre, une vaste rangée de torches - les éclairages magiques étaient un problème pour lui en ce moment et bien sûr les lampes moldues ne supportaient pas la proximité de la magie. Les écailles crème et grises de Sharahak et le cuir de sa peau luisaient sous la chaude lumière des torches. Il semblait considérablement plus alerte et en meilleure santé que quand il était revenu de la réalité des démons.

Rahkesh ne demanda pas comment Sharahak était entré à Akren. En tant qu'allié démon/vampire de la Terre, il avait basiquement la liberté d'aller où il voulait, particulièrement avec Namach se portant garant pour lui. La Directrice n'avait probablement pas protesté quand il avait demandé à rendre visite à Rahkesh. Ni n'avait averti Rahkesh.

"Comment est-ce que te traite le Conclave ?" demanda Rahkesh, métamorphosant sans baguette un canapé pour que le dossier disparaisse - les ailes de Sharahak avaient tendance à le gêner pour s'assoir.

"Très bien." fit Sharahak. "Je n'avais pas réalisé que j'en savais autant sur les démons. Les questions amènent sans cesse de nouvelles réponses que j'ignorais connaître. Est-ce que ça ne semble pas étrange ?"

"Pas vraiment. Tu essayes de décrire quelque chose que tu as vécu pendant un millier d'années, des choses évidentes ou normales te semblent invisibles alors qu'elles sont des informations précieuses pour quiconque n'y a jamais été."

"Et même si j'étais un reclus, je lisais quand même les journaux ... bien qu'ils ne les appellent pas comme ça." acquiesça Sharahak.

"Est-ce que la traduction est difficile ?"

"Oui. Je pense aux choses avec les mots que les démons utilisent, mais je dois trouver des équivalents auxquels les comparer." fit Sharahak.

"Tu restes avec Namach ?" demanda Rahkesh. Sharahak était en effet devenu très loyal et semblait rarement être loin du Lord vampire. Sharahak était plus un suiveur qu'un leader, maintenant qu'il ne pouvait plus vivre aussi indépendamment qu'avant. Mais même s'il formait une sorte d'arrangement avec Namach, le vampire plus âgé n'était pas susceptible de lui demander grand-chose. C'était probablement la meilleure option pour Sharahak pour le moment.

"Pour le moment. J'ai récupéré la plupart des choses que j'avais dispersées dans le monde. J'ai acheté un petit endroit à moi en Inde. Cependant Tristan m'a aidé à m'adapter. Et je considère l'idée de rejoindre ses forces de façon un peu plus permanente." fit Sharahak, vaguement. Les loyautés des vampires n'étaient pas quelque chose dont discuter avec un mortel, même un en qui il avait complètement confiance. Même s'il était maintenant un démon, une partie de Sharahak serait toujours un vampire, et Rahkesh savait qu'il préférait son côté vampire et tendait à garder cette personnalité, même s'il avait été un démon bien plus longtemps qu'il n'avait été un vampire. Rahkesh ne s'en préoccupait pas, il ne comprendrait jamais les arrangements des vampires les uns envers les autres de toute façon et ne s'en préoccupait d'ailleurs pas. "Mais pas comme le reste d'entre eux - étant lié à toi, je ne pourrais jamais être uniquement loyal envers lui, donc ce n'est pas possible." Sharahak regarda de côté et plongea ses yeux dans ceux de Rahkesh. "Ce qui m'amène à la raison de ma visite ; est-ce que tu vas bien, Rahkesh ?"

"Non." fit Rahkesh, s'asseyant et expliquant ses plus récents dommages magiques qui mettaient sa vie en danger. Sharahak écouta patiemment pendant qu'il décrivait ce qu'il s'était passé et comment ça interférait maintenant avec sa magie. Rahkesh termina en demandant. "Comment as-tu su que quelque chose n'allait pas ?"

"Le lien magique que nous partageons n'est pas terriblement puissant." répondit Sharahak, "mais je peux dire qu'il est là, et j'ai senti beaucoup de danger et de douleur de ta part. Ce n'est pas quelque chose que je sens réellement à moins d'essayer. Au lieu de cela j'ai ressenti le besoin de venir vérifier - puisque tu m'as sauvé la vie, le lien est orienté vers la réciprocité et que je te protège. Je ne ressens rien d'habitude, même pendant tes sessions d'entraînement les plus brutales. Quand tu t'es lancé dans ce combat contre les jeunes elfes, je n'ai rien senti. Ces derniers jours, j'ai eu la sensation désagréable que tu avais des ennuis."

"Désolé, je ferais de mon mieux pour bloquer ce lien. Je m'attire tellement d'ennuis que personne ne peut vraiment m'aider. Je fermerais le lien à moins que j'aie réellement besoin d'aide. Bien que même si cela arrivait ... pas d'offense mais je ne suis pas certain que quiconque pourrait m'aider la plupart du temps." fit Rahkesh, un peu embarrassé. Sharahak rit.

"Oui, Tristan m'a tout dit à propos du fait que tu te retrouves continuellement dans des situations extrêmes." fit Sharahak. "Il trouve cela grandement amusant, quand il n'est pas suffisamment énervé pour te botter les fesses. J'ai eu l'impression que c'était un peu éprouvant pour tes professeurs."

"Ils enseignent à Akren." déclara sèchement Rahkesh.

"Oui, et donc ils apprécient le défi que tu représentes bien plus qu'ils ne se plaignent." acquiesça Sharahak.

"J'essaye." sourit Rahkesh. Il se leva et s'approcha d'un de ses coffres, l'un contenant des armes. Il en retira les restes de son bâton brisé, celui qui lui avait été fabriqué par ses amis Chachapoyaros.

"Il a été brisé lors d'un combat peu de temps après que je sois revenu." fit Rahkesh. "Je n'ai pas réussi à le réparer. Sais-tu s'il est possible de le réparer ?"

Sharahak prit les morceaux et les examina silencieusement. Les retournant et traçant les bords avec une griffe. Des étincelles jaillirent d'un bord alors qu'il testait sa magie.

"Oui ... oui, je pense que je peux le réparer." dit-il finalement. "Ils ont été conçus pour être réparables. J'essayerais." promit Sharahak, il glissa les morceaux derrière une aile, dans une petite poche entre ses ailes où elles rejoignaient son corps. "Ça a dû être un sacré combat."

"Ouais." fit Rahkesh. "Sharahak ... est-ce que tu penses que ça vaudrait la peine de contacter les Chachapoyaros - nous sommes les seuls qui savent pour eux. Personne ne les a averti pour les démons, et ils n'ont pas été en contact avec le monde, ou alors ils auraient été au Conclave."

Sharahak considéra cela pendant un long moment. "Oui, ils doivent être avertis, mais Rahkesh, penses-tu qu'ils existent encore ?"

"Oui, je pense qu'ils sont toujours là. Cachés loin du monde." fit Rahkesh. Ne mentionnant pas la lettre de Nicodemus. Les yeux de Sharahak regardèrent une peinture alors qu'il hochait la tête.

"Avertis-les alors, mais soit prudent, s'ils sont aussi bien cachés, ils ne prendront pas bien le fait d'avoir des visiteurs."

Alors que Sharahak partait, Rahkesh se leva et s'approcha d'une petite table à côté de son lit. Posée sur la table était une unique peinture, une peinture dans un cadre en bois. Sygra, Nicodémus et lui-même, souriants et décontractés contre le flanc d'une montagne, et la lettre de Nicodemus lui revint en mémoire. Mon peuple est en sécurité. Nous les avons déplacés vers un endroit à l'extérieur du monde. Je ne crains pas pour leur sécurité. Tous les signes pointent vers un futur remarquablement paisible. Mais j'ai peur pour toi, Rahkesh, j'ai peur de ce qui va arriver au reste du monde.

Il devait prendre une décision. Une qu'il pensait ne pas avoir le droit de prendre. Si les Chachapoyaros étaient effectivement en sécurité et cachés, oui il devait les avertir ... mais sortir leur armée endormie de sa cachette ? Forcer une société cachée à sortir sous la lumière du reste du monde ? La civilisation chachapoyaro était très différente de toute autre. La plupart de leur mode de vie horrifieraient ou au moins choquerait le reste du monde - dans leur société, vous aviez besoin d'une permission pour avoir des enfants et c'était un mode de vie. Rahkesh les aimait ; il les avait trouvés intelligents et heureux avec presque aucun crime commis dans leur société. Très, très avancée en presque tous les domaines.

Quelque chose tira sur les bords de sa vision, appuyant inconfortablement sur son esprit. Rahkesh suivit, sachant ce qu'il allait voir.

Des cris, des cris sans fin à en perdre le souffle. Rahkesh gronda et le Thunderbird se réveilla, prêt à se battre. Les cris devenaient encore plus forts ; et Rahkesh put entendre le battement d'ailes. Du feu passa devant sa vision et de la fumée noire envahit ses narines. Cela faisait mal, l'odeur de la mort dans l'air chaud. De la chair brûlée et du sang bouillonnant.

Une rue pavée émergea, des rivières de sang descendant la rue, du sang franchissant les portes vides et les fenêtres explosées. Les maisons étaient abandonnées, une ville fantôme baignant dans du sang. Du sang sur les troncs des arbres, du sang sur les portes et les marches, se rependant en rivières rouges. Des morceaux de chairs, de peaux et d'intestins étaient charriés dans le sang. Des marques de griffes marquaient les murs des bâtiments. Un bras humain gisait, détaché de son propriétaire, jeté sans précaution dans un escalier.

Des gens criaient, des cris de terreur et les gémissements des mourants. Il aimait ceci, le sang, la riche puanteur de la peur, la soif de sang courait dans ses veines et il rugit, appelant à une autre tuerie. Attends ... Il n'aimait pas ça ... pourquoi ressentait-il cela? Ce n'était pas ses sentiments. Il regardait à travers les émotions et les yeux d'une autre personne ? Cela impliquerait une réelle connexion ... Est-ce qu'il ressentait cela venant de la magie qui l'entourait alors ?

Le ciel était rouge, rouge de feu, de peur et les flammes reflétaient le dessous des nuages noirs de fumée. Le sang avait bon goût, sentait bon aussi, il en voulait plus. Non, c'était faux, l'autre oui. Rahkesh lutta pour retirer son esprit de ce qu'il ressentait, mais il échoua sous les émotions qui le submergeaient et la soif de sang, le besoin de détruire et de conquérir était si puissant qu'il sentait qu'il se noyait dans un océan de guerre. Des battements d'aile dans l'air et des cris de triomphe. La magie se déchaîna ; parcourant les rues, les fenêtres restantes furent pulvérisées et les cris furent entourés de magie. Puis ils se turent.

Rahkesh cligna des yeux, vacillant sur ses pieds. Sa vision revint, seulement pour voir les yeux brillants de Nicodémus le regarder depuis la peinture. Rahkesh prit une respiration saccadée. Les autres Généraux et moi sommes d'accords que dans le cas où les démons envahissent la terre alors il est dans notre intérêt de nous tenir avec le reste du monde contre eux. Si tout le reste échoue, alors nous ne pouvons pas espérer combattre tout seul. Et donc quand les démons se libèreront de leur réalité, nous combattrons avec le reste du monde et espérons que nos forces conjointes seront suffisantes.

Si le jour arrive où il n'y a plus d'espoir de les arrêter, et que les forces de combat qui existent dans ton temps ne sont pas suffisantes pour repousser l'invasion des démons, alors appelle les Xuelhuala. Nos armées endormies reposent dans une ancienne cité cachée loin du monde et de la magie. Pour les atteindre, cherche l'ancienne rivière souterraine qui coule en dessous de l'endroit où les rivières Urubamba et Utcubamba se rejoignent. Suis les eaux de l'une des deux jusqu'à ce que tu atteignes le point où leurs eaux se rejoignent. Tu peux l'atteindre magiquement en dessinant l'insigne des Xuelhuala sur la surface de l'eau. Fais attention, c'est un trajet un peu rude. La cave des diamants rouges.

Les descendants vivants de mon peuple, en présumant qu'ils existent encore, n'ont qu'une connexion au monde. Lors de la nouvelle lune, cherche la rivière Vilcabamba, où elle rejoint l'Urubamba, il y a une caverne souterraine. Je sais que ces endroits sont différents d'où nous étions quand tu nous a rendu visite. Nous sommes en dehors de l'espace normal et la localisation des portails importe peu.

Rahkesh se retourna et alla préparer ses bagages, s'arrêtant, il se retourna, et prit la peinture de sa place sur la table. Avant de faire quoique ce soit, il avait encore une autre lettre à lire. Celle derrière la première, celle qu'il n'avait pas encore lu, ne voulant pas se rappeler de ses amis perdus. Mais maintenant, il devait savoir. Nicodemus, un puissant Général des Xuelhuala, avait choisi de remettre le futur de sa civilisation toute entière entre les mains de Rahkesh. Lui et Rahkesh s'étaient connus pendant à peine un an, et pourtant Nicodemus lui avait laissé la sécurité de son peuple, et le secret pour les trouver.

"Ssygra." appela Rahkesh pour réveiller son familier. "Nous allons retourner rendre visite aux Chachapoyaros."

Ça prendrait quelques jours, et il avait le temps, la prochaine nouvelle lune était dans cinq jours. Il devait se préparer et écrire quelques lettres pour avertir quelques personnes. Mme Stocklir par exemple. Nicodemus lui avait confié la sécurité de son peuple, et Rahkesh ne pourrait pas laisser l'invasion des démons arriver sans les avertir. Il devait au moins cela à Nicodemus. Et, peut-être, juste peut-être, Nicodemus était encore en vie.

Un grand merci à ceux quii ont lus et de gros bisous à ceux qui ont pris le temps de poster une review, c'est toujours un plaisir de les lire : de gros bisous à Faellgiec (J'espère que la trad en français a été à la hauteur après ta lecture du chap en anglais), deadal (je ne sais pas si l'auteur a arrêté de poster des chaps ou si l'écrture est juste longue, remarque vu la longueur des chap, ça ne serait pas étonnant!), (je suis ravie que tu ais aimé la fict et ma trad, ça me fait plaisir), Erazial (contente que tu continues à suivre mon travail de traduction), Blacklady (J'espère que Rahkesh va vite trouver un moyen de surmonter ses problèmes de magie parce qu'il va vite en avoir besoin, qui sait, Namach va peut-être être obligé de le transformer en vampire pour régler ça (LOL, il en serait enchanté!), Erika-Malfoy (Namach fera tout pour aider Rahkesh et le garder près de lui, je vois bien Rahkesh devenir bientôt son apprenti, humain ou vampire, ça reste à déterminer même si lui veut rester humain), Yzeute (Le retour de Rogue est surprenant et j'espère qu'il va avoir un rôle dans la suite qu'il ne va pas rester un perso occasionnel qui apparait deux fois dans la fict), Bloody dawn (moi aussi j'espère que Rogue va se bouger le cul et faire ce qu'il faut pour survrire comme le vrai Serpentard qu'il est), OoNakuoO (ça me fait toujours plaisir de recevoir des reveiws d'encouragements de personnes qui me suivent depuis un bon moment, ça me montre que mon travail est toujours à la hauteur, merci)), tsuky black (ravie que tu ais aimé ma trad j'espère que ça sera pareil pour ce chap), kinesike ( ne t'inquiète pas, j'irai au bout de cette trad et de sa suite, j'ai même une ou deux autres fict en vue pour les traduire ensuite maintenant qu'Anarkia est malheureusement arrivé au bout de sa version anglaise), luffynette (merci beaucoup, ravie que ça te plaise), klaude (heureusement que Namach est là pour canalyser Daray parce que sinon bonjour les dégâts!), yayoiinlove (pas de soucis, je 'nai aucune intention d'abandonner la trad, il faut juste être patients mais les chapitres arriver, contente de te faire découvrir les ficts en anglais que je trouve géniales), Nesumi10 (ses pouvoirs sont là mais il a pour l'instant du mal à y accééder, j'espère qu'avec l'aide de Namach ils pourront résoudre rapidement le problème), lettibelly (contente que tu apprécies ma trad), Sahada (à mon avis, dans le futur, Rahkesh sera l'apprenti de Namach, restera-t-il humain ou deviendra-t-il vampire? aucune idée, peut-être n'aura-t-il pas le choix au final), Cline (Contente que tu apprécies mon travail, j'espère que ce chap sera à la hauteur de tes attentes), Ginj51 (là voilà la suite, comme un cadeau de Noël), Necroment70 (Quand il se sera débarrassé des morceaux de son ancienne baguette, avec l'arbre à sang, il s'en fera une nouvelle totalement compatible avec lui, ajouté à ça la plume de phénix en lui ... explosif!), Aliane (Alors pour répondre à tes question, je n'ai pas arrêté la fict, je suis sur deux ficts en même temps donc j'en traduis un chap je le mets à la correction et je le poste puis je fais un chap de l'autre fict, c'est ce qui prend du temps. La deuxième partie de la fict est terminée en anglais et la troisième a quelques chaps de postés même si ça fait un moment que l'auteur n'a rien posté de nouveau. Le titre original en anglais est Changes in a Time of War par Miranda Flairgold) wesker101 (j'espère que tu as aimé ce nouveau chapitre), NRG (Je n'ai pas de rythme de parution particulier, je traduis deux ficts en parallèle et ensuite il faut le temps de la correction avant de poster un nouveau chap, mais ça avance, je ne compte pas abandonner. Je n'utilise pas de logiciel de traduction car c'est vraiment n'importe quoi le résultar, très mauvais et de cette façon j'ai améliorer mon niveau d'anglais ce qui est un plus) et Triskelle sparrow (LOL, sadique la fin, il faut se plaindre à l'auteur, MDR! Je suis contente que tu aimes mon travail de trad, je te remercie. Je n'ai pas de rythme de parution particulier, je poste deux ficts en parrallèle, un chap de l'un ensuite un chap de l'autre).