Posté pour la communauté " Juste une phrase ".

Série: Princesse Sarah (Little Princess) – Book/Anime

Pairing: Sarah Crewe / Mlle Mangin (Miss Minchin)

Thèmes : # 03. Les thèmes religieux

Nombre de phrases : 10/50


# 03. Les thèmes religieux

#01 – Paix

La vieille femme s'efforce de se persuader qu'elle a la conscience en paix : le fait de laisser agoniser une enfant solitaire dans un grenier ne remue en elle que la crainte pour la réputation de son collège.

#02 – Croix

Chacune est la croix de l'autre : la plus âgée redoute cette fille insaisissable qui la renvoie à ses propres démons et faiblesses ; la plus jeune souffre dans sa chair et dans son âme des humiliations quotidiennes de la directrice.

#03 – Symbole

Elle l'avait à peine frôlée du regard dans son bureau qu'elle avait déjà compris : cette gamine aux yeux insolents, à la robe coûteuse, sur laquelle un tendre regard de père trop généreux s'attardait ; cette Sarah Crewe représentait le symbole de cette enfance gâtée que Gertrude Mangin abhorrait et jalousait.

#04 – Plaie

Le plus terrible n'est pas le vide de la faim qui creuse ses entrailles, le froid qui gèle ses mains, ou les souliers usagés qui écorchent ses pieds fragiles : la plaie la plus béante est celle ouverte par le mépris et l'injustice dont fait preuve la directrice.

#05 – Bois

Dès le premier jour elles s'étaient affrontées en classe : Gertrude s'était juré de mater cette petite tête de bois : aucun enfant rebelle ne pouvait la défier sans en subir les conséquences.

#06 – Blanc

L'une arborait la blancheur virginale de l'agneau, la candeur immaculée des cœurs purs ; l'autre la pâleur de la haine, la décoloration cadavérique trahissant l'avidité d'une nature égoïste, tournée tout entière vers l'avarice et le profit.

#07 – Vin

Le soir, elle éprouve une méchante satisfaction à se faire amener une collation gourmande par une servante émaciée qui a dîné d'un croûton de pain sec ; son verre de vin a le goût âcre de la vengeance.

#08 – Pâtes

Les élèves, sa sœur, les domestiques ; tous avaient toujours été des pâtes molles entre ses griffes acérées ; ils tremblaient au seul son de sa voix métallique… mais cette gamine… celle-là était différente… dangereuse pour son autorité.

#09 – Sérum

La nouvelle transmise par Maître Barrow agit comme un sérum de vérité sur la directrice : elle peut laisser éclater sa vindicte contre l'enfant, lui arracher son diadème de perles, et lui jeter cruellement à la face sa déchéance.

#10 – Pardon

Sarah ne lui en a jamais vraiment voulu ; avec la lucidité propre à certains êtres, discerner les failles et la petitesse d'esprit de sa directrice ne lui instillait que pitié et ne lui soufflait que pardon ; la plus pauvre des deux n'était-elle pas cette femme sans joie de vivre ?