Disclamer : Rien n'est à moi malheuresement et cela ne me rapporte rien (sauf peut-être un peu de temps avec les perso ? Non. Tant pis)

C'est une courte histoire avec du léger slash donc ce qui n'aime pas. Aurevoir.


Qu'est ce qu'un baiser ? C'est la question qui circulait dans le dortoir des 3ème année de Gryffondors. Deux lèvres qui se touchent ? Des papillons ? Une échange de salive dégoûtant ? Une entrée pour le paradis ? Tous émettent des hypothèses.

Ron a demandé à ses frères. Fred et George ont ricanés, se sont moqués de lui en disant « qu'enfin ronichou rentrait dans le monde des grands. C'est maman qui va être contente. », Percy lui a simplement dit qu'il devrait plutôt se concentrer sur ses études.

Hermione et Harry étant enfant unique ne purent interroger personne. Mais d'autres de leurs camarades rapportèrent que cela avait le goût de citron, de bonbon, que c'était merveilleux ou bien stupide. Des tas de réponses différentes et au final les petits gryffy n'étaient pas plus avancés.

Finalement ils décidèrent de tester par eux-mêmes. Seamus et Dean se lancèrent et trouvèrent cela « Beurk » malgré les rougissements sur leurs joues. Il fut jugé qu'ils ne possédaient aucune expérience et que ce n'est donc pas valable. De nouvelles concertations donnèrent lieu à la solution suivante : il fallait interroger les autres maisons. Mais les poufsouffles étaient bien trop timides et romantiques pour satisfaire la curiosité de nos jeunes griffons, les serdaigles trop sérieux. Il ne restait plus que les serpentards. Le plus courageux des gryffondors fut donc désigné pour leur demander.

Voilà donc notre jeune lion en chasse de réponse et donc de serpents. Il finit par croiser le chef de la maison ennemi. Après les piques de salut habituel il posa donc sa question : « Malfoy, ça fait quoi un baiser ? ». Le blond le regarda surprit.

« Le Grand Harry Potter n'a jamais embrassé quelqu'un ?

Bah non sinon je ne poserai pas la question »

Le Serpentard le regarda d'un air supérieur.

« Bon alors tu m'expliques au lieu de faire le coq. J'suis pressé moi ! »

Cela vexa le serpent et il décida de se venger. Le Gryffondor voulait savoir ce qu'était un baiser et bien il allait lui montrer. Il se tourna vers le petit brun et lui roula une pelle. Et il l'abandonna au milieu du couloir.

Ce qu'il ne savait pas c'est que cette histoire allait ressortir lors d'une soirée arrosée commune à leurs deux maisons l'année de leur dix-sept ans. Beaucoup de rire résultèrent de l'histoire du premier baiser du héros des rouges et or. Plus tard dans la soirée le garçon aux yeux gris rattrapa celui aux yeux verts lorsque ce dernier sortit prendre l'air.

« Que leur as-tu répondu après ?

- Que c'était dangereux et super bon … et que cela avait le goût de chocolat. »


Alors ?