L'histoire débute plus loin, si vous ne voulez pas lire ces quelques lignes explicatives !

Genre : Romance/Angst. Et je vous préviens, c'est vraiment glauque par moment !

Pairing : ShikaNaru.

Disclaimer : Cette fanfiction a été traduite de l'originale « Things Never Change » de makura moderski. L'univers de Naruto, quant à lui, appartient à Masashi Kishimoto.

Note du traducteur : Bonsoir tout le monde ! Il est une heure du matin passée ici, et je vais m'atteler à la correction de ce chapitre au moment même où j'écris cette note. Voici donc le dernier chapitre du tome 1 ! Je commencerai la traduction du tome 2 d'ici ce week-end, mais je compte d'abord corriger entièrement le tome 1, car il reste un certain nombre de fautes dans les premiers chapitres. Je remercie Tsubaki-manga-girl, milianneloke, Koyukii-chan, yaoienfoli, bellyna34, An author alone in the dark, Ookami Kistune et kawu93 d'avoir reviewé. Aussi, je dis un énorme merci, de ma part bien sûr, mais surtout de celle de l'auteur original, à tous ceux qui ont suivi et reviewé ce premier « opus » ! Pour être au courant de la publication du deuxième, les inscrits n'ont qu'à m'ajouter en Favorite Author (non non, je ne suis pas du tout en train de me vendre !), et les non-inscrits peuvent visiter régulièrement mon profil =). Sur ce, je vous laisse profiter de ce chapitre, et je vous dis à très vite !

« Tajû Kage Bunshin no Jutsu » = Multi-clonage supra ; « Chôjû Giga » = La Toile aux Monstres Fantomatiques.

Note de l'auteur original : Okay, ne me faites pas de mal ! Lisez le chapitre en entier


Vingtième chapitre : « The Storm » (La Tempête)

Shikamaru n'arrivait pas à croire ce qu'il entendait. Elle annulait les recherches ? Il lui lança un regard noir. Elle n'en avait rien à faire de Naruto. Il ne pouvait tout simplement pas comprendre pourquoi elle était si inquiète pour elle-même alors que le blondin était parti et que son appartement était éclaboussé de sang.

« Et Naruto ?! » s'écria-t-il. « Vous vous en fichez ?! »

« Écoute, petit morveux ! Tu comprends, maintenant, seule la Racine est après Naruto ! »

« Ouais, j'avais saisi, mais ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous abandonnez ! »

« Je croyais que tu étais intelligent. Si je suis renversée, Danzō deviendra Hokage. Sais-tu ce que serait alors sa priorité absolue ? Il donnerait l'ordre à TOUS les shinobi de tuer Naruto. Actuellement, il a une chance de se battre, mais si Danzō devient l'Hokage, plus personne ne pourra l'arrêter. »

« Mais Naruto ! Vous n'envoyez aucun ANBU l'aider ! »

« C'est parce que j'ai déjà une équipe de poursuite en tête, » répondit-elle aussi calmement qu'elle le pouvait.

Shikamaru resta un moment éberlué. Tout allait bien trop vite à son goût. Il était à peine capable de traiter la situation, encore moins d'agir rationnellement. Il tourna la tête quand on frappa à la porte de l'Hokage. Il observa pour voir qui était sur le point d'entrer. Il fixa la porte, attendant anxieusement de découvrir qui elle avait convoqué.

La porte s'ouvrit rapidement, révélant Kakashi, suivi de Sasuke et Sakura. Le surdoué lança un regard interrogateur à sa supérieure, ne comprenant pas pourquoi ils étaient là. Tout de même, ils ne pouvaient être l'équipe de recherche. N'est-ce pas ? Le brun les foudroya du regard lorsqu'ils entrèrent. Leur seule présence dans la pièce le mettait hors de lui, en particulier celle de Sakura. Tout ce qu'il put faire fut serrer les poings pour s'empêcher de la cogner. Il pouvait encore clairement entendre son ton, ce jour-là. Les mots qu'elle avait prononcés étaient encore maintenant enfouis tout au fond de lui.

« Bien, vous êtes tous là, » fit Tsunade, sa maîtrise de soi nouvellement retrouvée.

Sasuke se tenait là, aussi stoïque qu'à son habitude, alors que Sakura était facile à lire. Son visage exprimait de la nervosité. Elle avait dû sentir que quelque chose n'allait pas. Shikamaru fixa la Godaime sans mot dire tandis qu'elle prenait un ton empreint d'autorité.

« J'ai une mission pour vous qua-. » Elle fut interrompue par la protestation du kishi.

« Quoi ! Vous n'êtes pas sérieuse ! Vous ne pouvez pas les envoyer, eux ! » s'exclama-t-il avec affolement, avant de lancer un nouveau regard noir à l'équipe Kakashi.

Ce dernier ainsi que les deux autres furent confus, pour le moins qu'on puisse dire, même si Kakashi et Sasuke ne firent montre d'aucun signe de cette dite confusion. Sakura, cependant, l'exposait à la vue de tous. Aucun d'eux n'était au courant de ce qui était arrivé à Naruto. La kunoichi rose semblait un peu agacée par Shikamaru et le ton qu'il avait employé envers eux.

« J'y ai réfléchi, et je pense que toi et l'équipe Kakashi seraient les plus qualifiés pour une mission de poursuite, » répondit-elle à ce dernier, s'en relever son emportement.

« Vous pourriez envoyer mon équipe après lui, » offrit-il, avec l'espoir qu'elle changerait d'avis.

Sakura observa avec de grands yeux l'échange de propos entre son maître et Shikamaru. Sasuke avait arqué un sourcil, en vérité faiblement intéressé. De la poursuite de qui parlait-il, et pourquoi Shikamaru était si inflexible quant à la non-participation de l'Équipe 7 ? Kakashi observa, sachant déjà de quoi il en retournait probablement.

« J'ai pris ma décision, et si tu souhaites en être, arrête de perdre du temps avec tes contestations puériles ! » gronda Tsunade.

« Ils le savent rien de lui ! » répliqua le génie avec colère.

« L'équipe Kakashi est la meilleure équipe de poursuite que nous ayons en dehors de celle de Kiba, sans mentionner le fait qu'ils soient plus proches de Naruto que ne le sont tes équipiers, et qu'ils ont en conséquence une meilleure idée d'où il tenterait d'aller. »

« Naruto a disparu ?! » les interrompit Sakura.

Son maître baissa les yeux au sol l'espace d'un instant, avant de les relever vers l'équipe Kakashi. Le regard méprisant de Shikamaru se fixa sur la jeune eisei-nin. Il se souvint de la façon dont elle avait répondu à l'annonce de la tentative de suicide de Naruto. Elle n'en avait rien à faire du tout de lui, et avait continué à lui faire des reproches alors même qu'il agonisait.

« Ne faites pas comme si vous vous inquiétiez tout d'un coup ! » Cette pensée était dirigée vers elle en particulier.

Il n'était pas du tout satisfait de cette décision, mais il irait avec eux pour le bien de Naruto. Il devait faire partie de l'équipe de poursuite. Il ne se pardonnerait jamais de laisser cela aux mains de l'Équipe 7. Il ne pensait même pas que l'équipe Kakashi se soucierait assez de Naruto pour vraiment essayer de le retrouver. S'il les accompagnait, il pourrait s'assurer qu'ils le feraient et les forcer à le chercher avec efficacité. C'était la seule raison pour laquelle il irait avec eux.

« Oui », soupira l'Hokage.

« Qu'est-ce qui lui est arrivé ? » demanda son élève, d'une voix nouée par l'inquiétude.

Shikamaru écouta attentivement pour assembler tous les morceaux, car il ne savait lui-même pas tout ce qui s'était produit. Tout ce dont il était sûr était que quelque chose d'affreux était arrivé, et que ce Danzō était derrière. Son esprit s'était finalement suffisamment calmé pour qu'il puisse assimiler l'information.

« Naruto est en ce moment poursuivi par les membres de la Racine de l'ANBU. »

« La Racine ? » questionna calmement Sasuke, n'ayant jamais entendu ce terme auparavant.

« La Racine est une section d'entraînement de l'ANBU dirigée par Danzō et qu'il a personnellement financée. Ses subordonnés n'obéissent qu'à lui seul, » répondit Kakashi, de façon à ce que Tsunade puisse poursuivre.

Shikamaru ne semblait pas comprendre. « Ils sont toujours considérés comme des ANBU, non ? Vous ne pouvez pas tout simplement leur donner l'ordre d'arrêter ? » demanda-t-il.

« Ce n'est pas si simple. La Racine ne m'est pas loyale à moi, mais à « Konoha ». Ils ne prennent leurs ordres qu'auprès de Danzō, et je crains qu'une rébellion à grande échelle ne soit proche, » répondit gravement celle-ci.

« Et qu'est-ce que tout ça a exactement à voir avec Naruto ? » demanda la kunoichi aux cheveux roses, complètement confuse.

Ce n'était pas comme s'il avait possédé un don précieux comme le Sharingan de Sasuke ou le Byakugan de Neji, alors pourquoi en auraient-ils après lui ? Il n'était que l'enfant maudit que personne ne voulait, alors pourquoi lui porterait-on un tel intérêt soudainement ?

« Je pense que tout le monde dans cette pièce est déjà conscient que Naruto est différent, » répondit-elle tristement.

En entendant ces mots, tout le monde à l'exception de Sasuke baissa les yeux au sol. Il avait toujours su que le shinobi blond était différent, mais il n'avait jamais été question de quelle différence il s'agissait au juste, ce qui était resté un mystère entier au vu de la capacité du jeune Uchiha à faire la conversation. Le garçon aux cheveux corbeau commençait à s'agiter, bien que ses traits ne le montraient à peine.

« Jusqu'à quel point le dobe est-il différent ? »

Sakura se tourna pour le regarder, un peu confuse par le fait qu'il ne le sache pas déjà. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais fut coupée par Shikamaru. Ce dernier les fixa intensément avec mépris.

« Vous ne savez donc rien à propos de votre propre équipier ? » cracha-t-il sur un ton glacial.

« Ce n'est pas comme si tu en savais bien plus que nous, » répliqua le garçon aux cheveux noirs.

« En fait-. » Shikamaru fut interrompu par Tsunade, qui voulait en revenir au briefing de la mission.

« Naruto détient en lui le Renard à Neuf Queues, et c'est la raison pour laquelle Danzō le veut, mais je ne peux pas être certaine de son but. Tout ce que je sais est que Danzō a envoyé tous les membres disponibles de la Racine à sa poursuite. »

Les traits stoïques de Sasuke le trahirent, et de la surprise apparut sur son visage. Il s'était toujours demandé comment Naruto l'avait dominé dans la Vallée de la Fin, mais il n'y avait plus vraiment réfléchi par la suite. Il était secrètement heureux que ce dernier ait réussi à le raisonner, bien qu'il ne l'admettrait jamais devant personne. Quitter Konoha aurait été la plus grande erreur qu'il n'aurait jamais faite. Enfin, cela aurait été le cas si les Uchiha faisaient des erreurs…

« Tu ne le savais pas ? » lui demanda Sakura, après avoir remarqué l'étonnement dans son regard.

« Et toi si ? » répondit-il en essayant de ne pas paraître agacé.

« Oui. Tsunade-sama me l'a une fois dit quand je le soignais. C'était nécessaire pour son traitement, mais j'étais tenue sur l'honneur de garder le secret, » répondit-elle en jetant un regard de l'autre côté de la pièce, vers Shikamaru, qui ne semblait pas surpris par la nouvelle.

« Le savait-il déjà ? » se demanda-t-elle en l'observant.

« Votre mission est de trouver Naruto et de le ramener à Konoha. Je ne suis pas entièrement sûre de sa condition actuelle, c'est pourquoi vous allez devoir faire vite. »

« Y a-t-il des indices suggérant que Naruto ait été blessé ? » demanda Kakashi.

« Une quantité considérable de sang a été trouvée dans son appartement, mais nous ne sommes pas sûrs qu'il lui appartienne. »

« Mais si la Racine est après lui, Konoha ne serait-il pas l'endroit le plus dangereux où le ramener ? » intervint Shikamaru, bien plus fort que nécessaire.

« J'y ai déjà pensé et ai fait mes plans en conséquence, » répondit-elle.

Le jeune Nara lança un regard aux trois autres devant lui. Il aurait préféré chercher seul plutôt qu'avec eux. Ils n'en avaient rien à faire, ne serait-ce même qu'un peu, de Naruto, et voir Sakura feindre la compassion était écœurant et enrageant. Il avait envie de l'attraper dans son ombre et de l'étrangler à mort, mais il se retint. S'ils trouvaient Naruto blessé, sa vie pourrait dépendre de ses capacités. Il se renfrogna, mais suivit l'équipe Kakashi en dehors du bureau de l'Hokage.

« Shikamaru, attends. J'ai besoin de te parler seul un instant. »

Le concerné se retourna, et ferma la porte derrière lui. Tsunade le regarda droit dans les yeux. Il put voir les larmes y poindre, et cela fit presque se serrer son cœur. De plus, l'intensité de son regard le mettait très mal à l'aise.

« Tu ne lui as pas dit, n'est-ce pas ? »

Il ne répondit pas, et le silence ne fit qu'irriter la sannin.

« Vous les morveux n'avez aucune idée d'à quel point la vie est courte en réalité ! Tu as trouvé celui que tu aimes, et pourtant tu hésites à lui dire ! Tu es un bel idiot, » gronda-t-elle, mais son ton semblait plus blessé que colérique.

Shikamaru ne répondit pas et détourna son regard de sa supérieure, qui pleurait sans retenue en pensant à Dan. Elle savait mieux que la plupart des gens à quel point la vie était véritablement courte. Elle avait perdu son petit frère et l'homme qu'elle aimait lorsqu'elle était plus jeune, et la douleur perdurait encore dans son cœur. Elle n'avait toujours pas guéri de la perte, et ne guérirait probablement jamais. Elle ne pouvait permettre que cette douleur hante Shikamaru.

« Lui diras-tu quand tu l'auras trouvé ?! »

« Bon sang, que devrais-je dire après tout ce qui s'est passé ? » répliqua-t-il à travers ses propres larmes.

« J'ai échoué à le protéger une fois encore ! Je ne mérite pas d'être avec lui… »

« La vérité. »

« Je ne peux pas, plus maintenant… n'est-ce pas ? »

Tsunade saisit le garçon par le col de son haut dans sa colère et son chagrin. La rage et la tristesse étaient évidentes dans ses yeux bruns. Shikamaru la fixa tandis qu'elle ne faisait que serrer plus fort. Ses pieds pendaient au-dessus du sol.

« Tu vas le laisser mourir en croyant que personne ne l'a aimé ?! »

Il se pétrifia en entendant ses mots. C'était vrai. Naruto pouvait mourir de ses blessures, et lui perdait du temps. Si Naruto était sur le point de mourir, il devait au moins savoir qu'il était aimé. Il cessa de résister, et Tsunade le reposa, constatant que ses paroles étaient finalement rentrées. Elle souhaitait que Shikamaru soit le ninja intelligent qu'elle le savait être lorsqu'il sortirait, et c'était la seule façon qu'elle connaissait pour qu'il le soit.

« Va le trouver, et ramène-le, » exigea-t-elle à travers ses larmes, d'une façon proche de celle dont Sakura avait demandé à Naruto de faire revenir Sasuke il n'y avait pas si longtemps.

Le génie acquiesça avec détermination et s'en alla rejoindre à contrecœur l'équipe Kakashi.

~Naruto~

« Je n'arrive pas à croire que ce soit arrivé… Mamie Tsunade, tu m'as trahi ? Je n'ai fait rien d'autre que mettre ma vie en jeu pour le bien d'un village qui m'a toujours haï… »

Des heures avaient passé depuis que Naruto avait quitté Konoha, et le soleil disparaissait lentement. Il était triste, mais plus confus comme il l'était auparavant. Il n'avait plus à retourner à Konoha, ni à le protéger. Il était un criminel recherché, sans espoir d'un avenir heureux. Il était destiné à fuir pour le reste de sa vie, et avait accepté ce fait, même s'il le blessait profondément.

À présent, il devait se préparer à déjouer Konoha et ses forces shinobi. Ils allaient probablement le pourchasser comme ils l'avaient fait quand Sasuke était parti. À l'époque, Tsunade avait envoyé des genin. Ferait-elle la même chose cette fois ? Si elle envoyait les genin, il serait capable de leur échapper, à l'exception de Kiba et Akamaru. Leur odorat était puissant. Kakashi-sensei serait également un problème s'il invoquait Pakkun pour eux en plus. Ils pouvaient même être en train de le rattraper en ce moment même. Il se maudit silencieusement de ne pas y avoir pensé plus tôt.

Il soupira en mettant de côté sa peine. Il aurait le temps de geindre et d'être malheureux plus tard. Là tout de suite, et de quelque manière que ce soit, il devait embrouiller n'importe quel chien ninja qui pouvait être sur sa trace. Son expression faciale était neutre, et ses larmes avaient séché depuis longtemps. Il rassembla son chakra et composa les sceaux nécessaires.

« Tajū Kage Bunshin no Jutsu, » dit-il tout haut d'une voix plate.

Il regarda ses clones apparaître tout autour de lui, miroitant son expression vide. Ils ne souriaient pas ou ne montraient pas même un quart de son énergie habituelle. Ils restaient simplement debout à attendre les ordres de l'original. Il les fit se séparer dans différentes directions et se frotter contre les arbres, dispersant ainsi son odeur. Pendant ce temps, il continua son parcours solitaire à travers la forêt. Il se dirigea au sud-ouest de Konoha, en direction du Pays des Rivières, qui portait bien son nom.

Il braqua son regard sur la rivière. Il savait qu'il pouvait éloigner les chiens en pataugeant dedans. C'était l'automne dans cette région, et la nuit tombait. De rudes rafales de vent soufflèrent sur son corps, mais il s'enfonça quand même dans l'eau glacée. Il eut un halètement creux quand son corps la rencontra.

Elle lui coupa presque le souffle, et son corps se raidit instantanément de froid, mais il continua à la traverser vers le nord-ouest, en direction du Pays de la Terre. Son corps tremblait, et ses muscles étaient douloureux à cause de la force qu'il mettait à marcher contre le courant. Il aperçut une branche le long du rivage, coincée entre des rochers, et l'utilisa pour couvrir sa tête, ainsi il serait moins remarquable des arbres au-dessus.

Il leva les yeux vers la lune en se frayant un chemin dans l'eau. Il la regarda en se demandant pourquoi ces choses lui arrivaient toujours à lui. Avait-il fait quelque chose pour mériter ce sort ? Peut-être avait-il été une personne épouvantable dans une vie passée, et c'était pour cela qu'il devait être la prison du Kyūbi. Sinon, pourquoi le destin l'aurait-il choisi ?

Il baissa la tête de honte en continuant à marcher en tremblant, espérant qu'il pourrait bientôt sortir de la rivière.

~Équipe Kakashi et Shikamaru~

Kakashi secoua la tête en voyant Pakkun tourner en rond en tentant de retrouver une odeur. En temps normal, le carlin était très efficace en pistage. Celui-ci s'arrêta en face de lui et leva les yeux vers lui en secouant la tête. Sasuke observa avec perplexité les actions du chien. Sakura se tenait là, confuse, et Shikamaru soupira.

« Kakashi, son odeur est éparpillée dans toutes les directions. Je n'arrive pas à mettre la patte sur sa vraie trace. »

« Alors nous allons toutes les suivre, » répondit le jeune Nara avec détermination.

« Plus facile à dire qu'à faire, gamin ! Je n'arrive pas à distinguer une piste d'une autre. C'est comme si un millier de Naruto couraient dans le coin ! »

« Des Kage Bunshin... » murmura Sasuke.

« Connaissant Naruto, je suis certain que c'est ce qu'il a fait, » déclara Kakashi en secouant la tête. « Il doit penser que Konoha l'a trahi, autrement il n'en aurait pas fait autant pour nous empêcher de le trouver. Il sait que je suis le seul à utiliser des chiens ninja, » ajouta-t-il avec gravité.

« Vous croyez qu'il nous fuit ? » demanda doucement Sakura, essayant de comprendre la situation.

« Aucun doute là-dessus. S'il avait des ennuis, il viendrait nous trouver, mais il a fuit, » affirma calmement Sasuke.

« Quoi ?! Tu crois qu'il viendrait vous demander de l'aide ?! » s'écria Shikamaru.

Kakashi ne bougea pas, mais Sakura tressaillit, et Sasuke fixa le brun, qui était presque en larmes. Le jeune Uchiha semblait en colère que ce dernier doute que Naruto viendrait les trouver s'il avait besoin d'aide.

« Bien sûr qu'il le ferait, nous sommes ses amis ! » répliqua la kunoichi rose.

« Quels amis vous avez été… » rétorqua Shikamaru en s'éloignant d'eux. « Il a souffert toute sa vie et vous ne l'avez pas remarqué une seule fois ! »

Le regard plein de culpabilité de Kakashi se braqua sur le sol devant lui, tandis que Sasuke refusait de montrer celle que lui ressentait, ce qui se traduisit par une expression coléreuse sur son visage. Sakura était au bord des larmes tandis qu'elle se souvenait du jour où elle avait découvert que le blondin avait tenté de se tuer.

« Attends ! Ce n'est pas ce que tu crois ! » s'exclama-t-elle désespérément.

« Je me rappelle clairement de ce jour, Sakura. Et tu as une foutue chance que ce soit Ino qui se soit occupée de toi à ma place, » fut tout ce que Shikamaru pût lui dire sans perdre le contrôle.

« Tu penses que ça ne m'a rien fait du tout ? » demanda-t-elle sur un ton blessé.

« Franchement, non. Tout ce qui t'importait était l'état de ton précieux Sasuke. En fait, tout ce qui t'a toujours importé était Sasuke. Tu n'as jamais prêté attention à Naruto ! »

« C-Ce n'est pas vrai ! Tu te trompes ! »

« Ah vraiment ? N'as-tu pas dit que Naruto méritait ce qui lui arrivait, peu importe ce que c'était ? »

« C'était avant de savoir ce qui s'était passé ! » dit-elle, des larmes roulant le long de son visage.

« Ouais, mais ton ton n'a pas changé après que tu l'ais su, n'est-ce pas ? » rétorqua-t-il froidement.

« J-Je ne te croyais pas. J'ai tout simplement pensé que Naruto ne pourrait pas se faire ça sans que personne ne l'ait remarqué. En plus, je n'ai pas pensé que sa vie était en danger à cause du chakra du Renard en lui. Mais, depuis ce jour, je n'arrête pas de me demander s'il l'aurait quand même fait si j'avais été un peu plus gentille avec lui… ou si je… »

« Oh allez, arrête ta comédie maintenant… Tu es une pire actrice qu'Ino. »

Sakura sanglota incontrôlablement en tentant de parler, en essayant désespérément de lui prouver qu'il avait tort. Les choses n'étaient pas comme il les avait dites. Naruto était son ami… Pas vrai ? Au moment de l'incident de l'hôpital, elle était déjà au courant de la présence du Kyūbi en lui. Elle savait aussi qu'il ne mourrait pas si facilement. Associez cela à son déni de sa tentative de suicide, et il semblait alors qu'elle n'en avait rien à faire.

« Laisse-la tranquille maintenant. Tu as raison. Nous sommes tous coupables de ne pas avoir été là, » déclara froidement Sasuke.

« Je doute que tu te sentes ne serait-ce qu'un peu coupable. Je parie même que tu ne le recherches pas sérieusement ! »

« Peu importe. Je n'ai pas de temps pour ça, » cracha l'Uchiha sur un ton venimeux.

Le shinobi aux cheveux corbeau s'éloigna du groupe sans un mot. Il lança un regard noir à Shikamaru en passant à côté de lui, que ce dernier lui retourna avec une intensité tout aussi violente.

« Maudit bâtard d'Uchiha… » marmonna-t-il.

Le concerné s'arrêta net et fit volte-face. Dans ses yeux flamboyaient le Sharingan tandis qu'il fixait d'un air menaçant le brun, qui ne montrait aucune intention de retirer ce qu'il avait dit. Il était prêt à en découdre. Il était peut-être fainéant, mais, quand venait le moment de se battre, il pouvait rapidement trouver de l'énergie.

« Répète pour voir ! » s'écria Sasuke avec colère.

« Vous les Uchiha êtes tous les mêmes. Vous êtes tous des traîtres de la Feuille, et pourtant on vous garantit la clémence. Tu n'as rien fait d'autre que mettre ce village en danger, et on te traite comme un roi. Pourtant, Naruto, qui n'a fait que mettre sa vie en jeu pour protéger cet endroit, a été rejeté pour quelque chose qu'il ne contrôle pas ! »

« Je n'ai jamais demandé à être traité comme ça ! De plus, tu ne sais rien de moi ou de mon clan ! » rétorqua rageusement l'Uchiha. « Concernant Naruto, je savais qu'il était maltraité, mais… » ajouta-t-il calmement.

Sakura et Kakashi étaient figés par la scène qui se déroulait sous leurs yeux. Tous les deux furent incapables de dire quoi que ce soit pour stopper le coup qui vint. Shikamaru asséna avec force un coup de poing dans le visage de Sasuke. Sakura haleta, et Kakashi bondit entre les deux avant que les choses ne dérapent. Sasuke se reprit rapidement, mais il l'empêcha de riposter.

« Et une autre scène bien jouée, par l'Uchiha cette fois-ci… Peut-être que vous serez tous les deux dans le show-business dans vos futurs, » déclara sarcastiquement Shikamaru, en lançant un regard à Sakura elle aussi.

« Tss. Tu ne sais absolument rien ! »

Sasuke se remémora le jour où l'entraînement avait été annulé. Le jour où Naruto avait tenté de s'ôter la vie. Sa mine renfrognée sembla s'épaissir.

~Flashback~

Sasuke quitta sa demeure tôt, dans l'espoir d'atteindre le pont avant que Sakura ne parte de chez elle. Les trajets du matin avec elle n'avaient jamais été plaisants pour l'Uchiha, aussi faisait-il toujours un effort consciencieux pour les éviter. L'air du matin était frais, mais, en dehors de cela, c'était une belle journée, même si cela n'importait pas vraiment à quelqu'un qui était fondamentalement une personne pleine de haine et de colère comme lui. Il était à mi-chemin de sa route quand il entendit cette voix.

« Sasuke-kuuuun ! Hé, attends ! » s'écria gaiement Sakura.

Il ne ralentit pas, et pressa même le pas, mais elle le rattrapa malgré cela. Arrivé à ce point, il ne pourrait plus s'en débarrasser, aussi n'essaya-t-il même pas. Il se souvint avoir pensé que marcher avec elle serait à moitié moins pire si elle pouvait juste la fermer pour un moment.

« Comment vas-tu aujourd'hui ? »

« Hm, » semblait être sa réponse à tout.

« Bien alors. Je me porte moi-même comme un charme… »

Après cela, il mit la voix de Sakura en sourdine. Elle continua à parler de choses et d'autres tandis que lui se vautrait dans son apitoiement sur son sort et sa colère, comme d'habitude. Il marchait rapidement, aussi le pont arriva-t-il vite en vue, et la voix de la kunoichi se fit plus forte tandis qu'ils montaient dessus.

« UH… Où est Naruto… quel perdant. Je veux dire, on est arrivé à l'heure, nous, » fit-elle.

Il ne répondit pas, car il savait pertinemment que Naruto avait été là tout ce temps, mais pourquoi aurait-il caché sa présence ? L'Uchiha continua à observer et à analyser la situation. Sa réflexion fut interrompue par les beuglements de Sakura et l'arrivée de Kakashi.

« L'entraînement a été annulé, » déclara ce dernier avec un rictus sous son masque.

Il entendit vaguement Sakura se plaindre que leur sensei abusait, mais son attention était surtout dirigée vers Naruto. Quelque chose semblait vraiment clocher avec lui. L'Uchiha était sur le point de dire quelque chose avant que le blond ne se retourne pour s'en aller.

Il fixa le sang à l'arrière de sa tête, puis se tourna pour s'en aller, pour cependant découvrir Sakura, presque attachée à sa hanche. Il rentra donc avec elle à la place, mais il pensa aux actes de Naruto durant tout le trajet, et même après être arrivé chez lui.

Il ne tint pas longtemps avant de sortir pour « une promenade, » juste près de chez celui-ci. Sa conscience avait eu raison de lui. Il était presque arrivé lorsqu'il tomba sur Kakashi.

« Sasuke, j'ai reçu l'ordre de te prendre avec moi pour une mission. »

~Fin du Flashback~

Sasuke fixa le sol. Sa mine était profondément renfrognée. Il refusait de regarder qui que ce soit. La culpabilité ne ressemblait à rien de ce qu'il n'avait jamais ressenti auparavant. Ce sentiment était plus fort en lui que la haine qu'il avait envers Itachi. Il se sentait affreux. Il aurait dû aller voir Naruto tout simplement dès le début, mais au lieu de cela il avait laissé son orgueil guider ses actions.

« Rien de tout cela n'aura plus d'importance si Naruto est capturé ou tué, » intervint Kakashi.

~Naruto~

« Arrête-toi là, Uzumaki Naruto. Ca a duré assez longtemps, » dit un jeune homme pâle armé d'une épée courte.

Le blond envoya du chakra dans ses mains et ses pieds et grimpa sur l'eau. Il aurait préféré fuir plutôt que de se battre, mais son adversaire semblait décidé. Il dégaina un kunai, un grand fracas résonna dans le ciel, et le flash d'un éclair illumina le champ de bataille. Puis vint la pluie, qui se déversa sur les deux shinobi qui se tenaient en position de combat.

« Qu'est-ce que tu me veux ! » s'écria-t-il à pleins poumons.

« Ce n'est pas personnel, je ne fais que suivre les ordres, » répondit l'autre d'une voix monocorde.

« Et quels sont tes ordres, bon sang ?! »

« L'élimination du Jinchūriki de Kyūbi. »

Naruto baissa les yeux un moment. Quelques mois auparavant, il avait voulu en faire de même. Il avait voulu se suicider, et maintenant il se battait pour vivre, mais pourquoi ? Il ne lui restait plus rien. Il n'avait même plus de foyer, et pourtant, ce désir débordant de vivre brûlait vivement dans ses entrailles. Cela n'allait pas se finir comme ça. Il n'allait pas se laisser tuer ici, et surtout pas par ce type. Il décida à cet instant qu'il mourrait à ses propres conditions et à celles de personne d'autre.

« Et tu crois que je vais juste accepter de mourir ? » grogna-t-il.

« J'avais espéré que tu le ferais, mais il semblerait que tu vas compliquer les choses. »

« T'as foutrement raison, je vais compliquer les choses ! » gronda le blond.

« Quel dommage. Si tu l'avais tout simplement accepté, cela aurait été rapide et sans douleur… » répondit l'homme pâle d'une voix vide.

« Va en enfer ! » s'écria l'hôte du démon à Neuf Queues en se jetant sur lui.

Le garçon blafard bloqua son kunai avec son tantō. Naruto grogna lorsque le métal froid s'enfonça dans son avant-bras et que la sensation d'un liquide chaud coula le long de son bras. Il se projeta en arrière de plusieurs pas en haletant légèrement. La coupure sur son bras n'était pas profonde, juste douloureuse. Le maudit renard la soignerait bientôt.

« Abandonne tout de suite, il n'y aucune chance que tu ne gagnes contre moi. »

« Je ne vais pas renoncer ! Je te ferai ravaler ces mots ! » gronda-t-il avec férocité.

Le jeune Uzumaki réunit ses mains et forma les signes du jutsu des clones d'Ombre. Il cria son intention, et les clones apparurent tout autour du garçon pâle, qui se contenta de sourire. Le tonnerre gronda au-dessus de leur tête, et la pluie ne semblait nullement sur le point de cesser bientôt. Naruto ordonna à ses clones de courir en cercle autour de son ennemi, espérant le rendre confus avec une attaque extérieure, mais avant que son plan ne soit mis en route, les clones furent dissipés par de géants lions noir et blanc.

« Bon sang, c'était quoi ça ?! »

« C'était le Chōjū Giga, » répondit l'homme en décryptant son expression.

« Des imitations d'animaux dessinées ? » murmura-t-il.

« Je n'ai jamais rien vu de pareil… » pensa-t-il.

Les lions dessinés se tenaient près de leur créateur, grondant dans sa direction. Il envoya des clones d'Ombre, comme il ne savait rien de leurs capacités. Ils combattirent et vainquirent plusieurs lions, n'en laissant que des flaques noires. Naruto mit un doigt dedans, le porta à son nez et renifla la substance sombre.

« De l'encre ? »

« J'ai une armée illimitée à mes côtés… Tu vas perdre. »

« Une armée illimitée, tu dis… Et bien, j'ai la même chose. »

« Il doit y avoir une limite au nombre de clones que tu peux invoquer. »

« Pas vraiment. » « Grâce au Kyūbi… » songea-t-il videment la dernière partie.

Il convoqua des milliers de clones, que le jeune homme blafard vainquit avec son tantō et ses créations animales en quelques secondes. Naruto l'observa avec de grands yeux. Il n'aurait jamais imaginé qu'un garçon si maigre et pâle pourrait vaincre tant de clones si rapidement.

« Merde, il est trop rapide. »

La pluie était si dense que le champ de bataille s'effaçait presque. Le blondin avait du mal à distinguer les formes qu'il voyait. Un coup de poing atteignit son ventre, et il réagit en poignardant avec son kunai. Il sentit le sang de l'autre homme et entendit son grognement. Le kunai resta fiché dans son bras, et il ne fit aucune tentative pour l'enlever.

Il leva son tantō, et Naruto sauta rapidement pour l'esquiver, mais la lame entailla sa peau, et, dans son état affaibli, il tomba en arrière et frappa sa tête sur une pierre, puis sombra dans l'eau. La tempête fit que le courant l'emmena rapidement au loin. Le garçon blafard regarda la silhouette sanglante se faire emporter.

~Équipe 7 et Shikamaru~

La pluie avait commencé à tomber, et de rudes bourrasques de vent soufflaient tandis que la tempête parcourait de long en large le Pays du Feu.

Les deux shinobi étaient tombés dans le mutisme après leur presque-affrontement, bien que leur colère envers l'autre ne se soit pas dissipée. Sakura semblait s'être calmée, bien que son visage souillé par les larmes brillait à la lueur de la lune. Le silence fut brisé par un grand hurlement au loin.

Les quatre shinobi se mirent en branle et suivirent la source du cri. Pakkun se tenait là, attendant que Kakashi et les autres le rattrapent. Il semblait débraillé, mais satisfait de lui-même.

« Kakashi. J'ai été capable d'isoler une seule piste menant à la rivière. Partant de là, mon unique supposition serait qu'il voyage par la rivière, et, puisque celui qui a fait cette trace tentait de dissimuler son odeur, je présume qu'il s'agit du vrai. »

« En es-tu sûr ? »

« Oui, je pense que si nous suivons la rivière, nous pourrions être en mesure de remonter sa trace à nouveau. »

Kakashi ouvrit la marche le long du courant de la rivière. Les autres suivirent. Le cœur de Shikamaru battait douloureusement dans sa poitrine. Ils devaient le trouver avant qu'il ne soit trop tard. Il devait dire à cet idiot ce qu'il représentait pour lui !

« Faites attention à la Racine, » ajouta discrètement le jônin.

Ils acquiescèrent tous et ouvrir l'œil, à l'affût de quoi que ce soit de suspect ou de signes que Naruto était passé par là. Shikamaru analysa chaque feuille retournée et chaque brin d'herbe. Il se maudit de ne pas posséder une quelconque sorte de capacités de pistage. Sans son équipe, il était plutôt inutile. Même le jutsu de son clan était inutile sans ses équipiers en renfort. Il fronça les sourcils.

La tempête devenait continuellement de pire en pire, et la visibilité était très mauvaise. Kakashi, qui menait le groupe, s'arrêta subitement, faisant se stopper les autres derrière lui et presque se rentrer l'un dans l'autre dans leur tentative de s'arrêter. Sasuke et Sakura semblaient quelque peu soulagés de faire une pause, mais Shikamaru était livide de colère qu'ils s'arrêtent déjà.

« La tempête empire à chaque minute, nous allons devoir retourner au village et repartir quand elle cessera, » déclara Kakashi d'une voix forte, essayant de se faire entendre par-dessus les vents violents et le tonnerre fracassant.

Sakura savait que leurs corps ne tiendraient pas longtemps par ce temps. L'hypothermie pouvait arriver sans qu'ils ne le sachent, jusqu'à ce qu'il soit trop tard, et cela n'apporterait rien de bien. Sasuke semblait énervé que Kakashi reporte les recherches à cause d'un peu de pluie, ce qui ressemblait en réalité plus à une mousson.

« NON ! On ne peut pas laisser Naruto là-dehors ! Que faites-vous de la Racine ! » s'écria Shikamaru avec colère, bien que les autres l'entendaient à peine.

Kakashi posa une main sur son épaule, et le brun se dégagea violemment. Le jōnin ne s'était pas attendu à ce qu'il accepte une telle familiarité, mais il avait tenté le coup dans l'espoir de le calmer. Il ne s'était jamais imaginé que le jeune homme serait dans tous ses états.

« Nous voulons tous retrouver Naruto, mais nous ne pourrons pas le faire si nous subissons une hypothermie. »

« Vous pouvez partir, mais je ne l'abandonnerai pas ! » lui cria-t-il férocement.

« Personne n'abandonne Naruto ! Nous devons simplement attendre la fin de la tempête ! C'est trop dangereux de continuer maintenant, mais dès que le temps s'éclaircira, nous reviendrons ! » s'exclama Sakura, en essayant désespérément de le raisonner.

« Va te faire foutre ! » cria-t-il à la kunoichi, qui fut très choquée par le choix de ses mots.

« Hé ! » fit Kakashi en saisissant le surdoué, qui était sur le point de s'enfuir.

« Laissez-moi ! Je dois trouver Naruto ! » s'écria celui-ci en luttant contre la prise du jōnin aux cheveux d'argent.

« Tu vas te perdre dans la tempête, ou pire, tu pourrais mourir. Et en quoi cela aiderait-il Naruto ? »

« Je ne peux pas juste m'asseoir alors qu'il est peut-être blessé ou poursuivi ! »

« Tu le dois ! Pour ta sécurité et la sienne. »

« Qu'est-ce que c'est supposé signifier ? » demanda le brun sur la défensive.

« En ce moment, Naruto a peur comme un animal blessé. Je suspecte qu'il nous pense ses ennemis. »

« Il ne me ferait jamais de mal, » répondit sans tarder Shikamaru, mais ses pensées n'étaient pas convaincues par ses paroles.

« Comment peux-tu en être si sûr ? » demanda Kakashi, en resserrant sa prise sur le manipulateur d'ombres.

Ce dernier cessa de se débattre l'espace d'une seconde, et ses yeux se remplirent de larmes. Il fixa la rivière qui se déchaînait près d'eux. Il ne pouvait pas en être entièrement sûr, mais il aimait à penser que Naruto ne le blesserait jamais.

« Je dois essayer. Quel genre d'ami n'essayerait pas ? » murmura-t-il.

Kakashi soupira lourdement. Cela lui rappelait l'attitude de Naruto quand Sasuke était parti. Il ne permettrait pas qu'un autre ne s'enfuie et meure peut-être. Il se sentait toujours coupable de ne pas avoir atteint Naruto avant que lui et Sasuke ne s'affrontent. Malgré que Naruto ait réussi à ramener Sasuke à Konoha, il avait subi de graves blessures, surtout au cœur. Ce combat avait crée une tension qui durerait toujours entre eux deux, même si personne ne l'avait remarquée. Une petite part de Naruto était morte le jour où lui et Sasuke s'étaient battus.

« Je ne crois pas que tu comprennes à quel point Naruto peut être dangereux. »

« Je m'en fiche ! » s'écria Shikamaru, en essayant de se défaire de sa prise.

« Tu devrais ! Comment crois-tu que Naruto se sentirait s'il finissait par tuer son ami ?! »

« Je reste pour le chercher parce que je l'aime, » répondit le jeune homme en sortant un kunai de sa bourse.

Même Sasuke fut choqué par la déclaration d'amour de Shikamaru. Kakashi avait su qu'ils étaient proches, mais amoureux ? C'était déjà une mission difficile pour quelqu'un qui n'était pas son ami, alors que Tsunade envoie son amant ? À quoi pensait-elle ? Le jeune Nara était comme une bombe à retardement.

Avant qu'il ne puisse se servir de son kunai, ce dernier ressentit une forte piqûre dans son cou. Il eut juste assez de temps pour se retourner et voir Sakura, qui tenait une seringue vide dans sa main. Ses yeux s'écarquillèrent quand il comprit, et il entendit le kunai toucher le sol.

« Pénible garce… » grommela-t-il, avant de perdre conscience.

Kakashi le rattrapa avant qu'il ne tombe. Sakura pleurait, et Sasuke n'avait vraiment pas envie de rentrer, mais il n'était pas assez bête pour à nouveau quitter Konoha sans en avoir reçu l'ordre. Il n'allait pas redevenir un ninja hors-la-loi.

« Merci Sakura, » souffla Kakashi.

La kunoichi fit un geste de tête en continuant à pleurer. Elle se sentait mal d'avoir dû sédater Shikamaru, mais cela valait mieux. Kakashi secoua la tête face à la pagaille qu'était devenue cette situation. Cela avait déjà été assez dur avec Naruto qui manquait à l'appel, puis il y avait eu la menace d'un combat à mort entre Shikamaru et Sasuke, une tempête horrible, une confession amoureuse, et un geste traître, le tout en une soirée. Trouver Naruto allait se révéler foutrement impossible, et plus longtemps ils attenderaient, pire ce serait, mais ils devaient rentrer.

Le jônin soupira quand ils pénétrèrent dans le village, et se dirigea droit vers le bureau de l'Hokage. Il avait beaucoup à lui dire par rapport à son choix d'envoyer Shikamaru sur cette mission. Il avait le sentiment qu'elle savait tout de son lien particulier avec Naruto, qu'il ne condamnait pas, mais, concernant la mission, cela compliquait les choses au-delà de la compréhension.

« Sasuke, Sakura, emmenez Shikamaru à l'hôpital et attendez-y-moi. »

« Hai sensei ! »

« Hm, » répondit Sasuke, en soulevant à contrecœur Shikamaru et en le larguant grossièrement sur ses épaules.

« Hé ! Fais attention à lui ! » lui cria sévèrement Sakura.

Le shinobi aux cheveux corbeau se tourna pour rencontrer son regard sérieux, et ajusta le brun dans une position plus convenable dans ses bras, en fronçant les sourcils tout du long. Sakura n'avait jamais crié après lui auparavant, mais son entraînement médical avait fait son effet, et il était plus important que n'importe quel béguin à cet instant. Elle avait beaucoup mûri durant les quelques mois passés, et les amourettes idiotes n'étaient pas si importantes. En revanche, sa carrière en tant qu'eisei-nin l'était.

Ils se dirigèrent rapidement vers l'hôpital, bien qu'il ne fût en aucun cas en danger. Sakura avait utilisé la plus petite dose possible sur lui, et cela avait fonctionné. Elle prit régulièrement son pouls pour s'assurer que son organisme réagissait normalement au sédatif, ce qu'il faisait.

~Tour de l'Hokage~

Les yeux bruns de Tsunade débordaient de larmes une fois de plus, et son bureau reposait en morceaux sur le sol. La kunoichi autrefois forte était assise sur le sol, sanglotante lorsque Kakashi entra. Il fut choqué de trouver l'Hokage dans un tel état. Quelque de chose de terrible s'était produit. Ses yeux balayèrent la pièce, et il aperçut un ANBU choqué qui se tenait là.

« Que s'est-il passé ici ?! » lui demanda-t-il en voyant que Tsunade ne parvenait pas à arrêter de pleurer.

« Kakashi-sempai… J'ai des informations qui suggèrent qu'Uzumaki Naruto est mort. »

« Vous en êtes sûr ?! »

« J'en ai peur… J'ai entendu le subordonné de Danzō rapporter qu'il avait tué Uzumaki-san. »

« Et vous êtes catégoriquement sûr qu'il s'agit bien de ses paroles exactes ? »

« Malheureusement, oui. »

« NARUTO !!!!! » hurla Tsunade de sa place sur le sol.

Kakashi regarda l'Hokage brisée, qui avait vu la mort bien trop de fois. Shizune tenait sa silhouette tremblante et versait ses propres larmes durant tout ce temps en essayant de la réconforter du mieux qu'elle pouvait.

« Il allait être Hokage un jour… » sanglota la sannin.

Il se retourna et partit sans un mot. Il était triste de perdre quelqu'un de proche, mais de perdre quelqu'un de si jeune était très bouleversant, même pour les shinobi endurcis par la guerre comme lui.

Il se rendit directement à la stèle commémorative pour rendre visite à Obito et, à présent, Naruto. Il s'agit dans l'herbe devant la pierre, des larmes remplissant ses yeux. Son corps tremblait, et la pluie atteignit finalement Konoha. Il ne tenta pas de se soustraire à elle ou à la tempête imminente.

Il était furieux de ne pas avoir été là pour Naruto une fois de plus, mais il savait que risquer la vie de tout le monde n'était pas la bonne chose à faire. Il était leader de cette escouade, et sa sécurité passait avant la mission. C'était une dure vérité, mais il avait fait le bon choix, même s'il se sentait comme la dernière des merdes.

Des larmes ruisselèrent de son œil découvert et furent absorbées par son masque facial déjà humide. Il se mit à se demander s'il y avait quoi que ce soit qu'il aurait pu faire différemment. Le rapport de mission de celle au Pays de la Brume vint au premier plan dans son esprit. Il aurait dû omettre la partie sur Naruto. Il aurait dû mentir, ou même tout simplement le dire au Troisième Hokage de manière confidentielle. Il n'avait juste pas pensé que cela en arriverait là.

« Je suis désolé, Minato-sensei… Je vous ai laissé tomber, vous… et votre fils, » dit-il à mi-mots.

Il enfouit son visage dans ses mains et pleura durant ce qui sembla être des heures. Le tonnerre grondait dans le ciel, et la foudre éclairait les noms sur la stèle à chaque fois qu'elle frappait. Il essaya de bouger, mais il n'y parvint pas. Il resta assis là, sous la pluie, à ruminer sa culpabilité.

« Kakashi, » fit une voix derrière lui.

Il se retourna, pour découvrir Jiraiya, se tenant dans la pluie et lui tendant la main. Il la refusa, mais se releva de lui-même. Il ne pensait pas mériter une quelconque aide après ce qu'avait subi Naruto. L'expression grave du visage du sannin lui indiqua qu'il avait appris la mort de son élève. Il s'inclina devant lui.

« Jiraiya-sama, je… »

« L'Hokage m'a envoyé te chercher. » Son ton semblait vide.

« Je vois. »

Ils marchèrent en silence vers la tour de l'Hokage. Cela prit du temps, car la tempête avait atteint un point où l'on pouvait à peine voir droit devant soi. Ils y parvinrent finalement. Kakashi marchait devant, suivi par Jiraiya, qui lança un regard à l'extérieur avant de fermer la porte. Tsunade leur fit signe de venir plus près.

Le jônin la regarda avec perplexité, mais il s'exécuta, même s'il s'agissait d'ordres imprononcés.

« Je viens de recevoir des informations des ANBU sous couverture selon lesquelles Danzō serait furieux que son subalterne ait échoué à rapporter le corps de Naruto. »

« Plutôt négligent, pour un membre de la Racine, » déclara Jiraiya.

« C'est exactement ce que j'ai pensé, aussi ai-je ordonné à Inoichi et Ibiki de l'interroger, puis d'effacer l'interrogatoire de sa mémoire. »

« Et donc, que s'est-il passé ? »

« Le membre de la Racine n'a même pas pu confirmer son élimination. Le courant de la rivière a emporté Naruto avant qu'il ne puisse même y jeter un regard. »

« L'a-t-il blessé ? »

« Il prétend avoir avoir touché Naruto avec son tantō, mais il n'en était pas certain. »

« Alors allons récupérer Naruto dans ce cas ! » s'exclama Jiraiya, heureux que son élève soit peut-être en vie.

« Non. »

« Non ? » demandèrent les deux autres, déçus.

« C'est plus sûr qu'il reste mort, » déclara Tsunade.

« Mais pour ses blessures ? » demanda Kakashi.

« Le Renard le soignera, et, à en juger par la description qu'a faite le membre de la Racine, il a évité les points vitaux, » répondit sa supérieure.

« Tu en es sûre ? » demanda Jiraiya.

« Non, mais il s'en portera mieux si tout le monde ici pense qu'il est mort, » répondit son ancienne équipière.

« Et à propos du gosse fainéant… » fit le sennin, en laissant sa phrase en suspens.

Le regard de Tsunade était attristé, mais elle ne pleurait pas. Elle secoua la tête.

« Dites-lui que Naruto est mort. »


Réponse aux reviews :

kawu93 : Tout d'abord, merci beaucoup pour ta review ! Ensuite, heureux que le pairing te plaise. Personnellement, c'est devenu mon préféré depuis que je lis TNC =). Et c'est vrai que cette fic n'est pas très conseillée pour les gens déjà déprimés, mais je préviens bien les lecteurs qu'il y a parfois des passages glauques ^^. Encore merci, et j'espère te revoir au tome 2 !

RETROUVEZ VOTRE NOUVEAU COUPLE PRÉFÉRÉ très prochainement dans « THINGS NEVER CHANGE II », dont je suis également le traducteur ! ET ENCORE UN GRAND MERCI À TOUS !