-Pourquoi étiez-vous si pressée de quitter la grande salle ? demanda Pomona.

Les étudiants se trouvaient dans les quatre derniers étages de la tour. Minerva et Pomona étaient dans le plus haut, discutant amicalement alors que la plupart des premières et deuxièmes années lisaient ou dormaient.

-Je n'aime pas l'eau, à moins qu'elle ne soit dans mon thé ou dans ma douche, répondit Minerva.

-Pourquoi ?

-Je suis une chatte, dit-elle sur un ton d'évidence.

-Oui…

-Professeurs ! appela un 2ème année Gryffondor, il y a quelque chose qui bouge autour de la tour !

Il était assis sur le rebord de la fenêtre, regardant à l'extérieur. Minerva leva les yeux au ciel et se dressa pour rejoindre le garçon. Elle regarda dans la direction qu'il montrait.

-Ne vous inquiétez pas, Mr Sterlan, ce n'est que Nessy. Il n'est pas dangereux, expliqua-t-elle calmement.

-Vous êtes sûre ?

-Eh bien oui, je ne mentirais pas à un étudiant.

-Comment pouvez-vous l'être ?

-Il est assez célèbre, même chez les moldus.

-Sans oublier le fait qu'elle est écossaise, ajouta Pomona.

-Je ne le suis pas. Je suis irlandaise. Mais mon mari l'est en revanche.

-Albus est écossais ?

-Pourquoi donc penseriez-vous cela ?

-Vous venez juste de dire que votre mari était écossais.

-Et parce que mon mari l'est, cela veut dire qu'Albus l'est aussi ? Vous êtes étrange, Pomona.

-Vous n'êtes pas mariée avec Albus ?

-Est-ce que McGonagall sonne comme Dumbledore pour vous ?

-Non, je pensais que vous utilisiez votre nom de jeune fille…

-Dans ce cas, est-ce que McGonagall sonne Irlandais pour vous ?

-C'est pour ça que je disais que vous étiez écossaise, pas irlandaise. Quel est votre nom de jeune fille de toute façon ?

-Aindiru. Mais je ne vois pas à quoi vous servira cette information. Maintenant, Mr Sterlan, je vous suggère de quitter cette fenêtre et de trouver une autre occupation.

-Oui, M'dame.

Il sauta sur le sol et rejoignit ses camarades. Minerva et Pomona retournèrent s'asseoir.

-Pourquoi penseriez-vous que je suis mariée au directeur ? demanda Minerva.

-Vous voulez vraiment le savoir ?

-Je ne demanderais pas si ce n'était pas le cas.

-Eh bien, pour commencer, vous êtes toujours ensemble.

-Ca ne veut rien dire, je suis sa directrice adjointe.

-Vos alliances concordent et vous passez vos vacances ensemble.

-Nous les passons dans la même maison, pas dans la même chambre. Et pour ce qui est des alliances, c'est le symbole des McGonagall.

-Et pourquoi donc Albus porte le symbole des McGonagall ?

-Simplement parce que sa femme est une McGonagall.

-Il a épousé une McGonagall et ce n'est pas vous ?

-Il a épousé ma belle-sœur, commère.

-Pourquoi passez vous vos vacances ensemble ?

-Nous sommes absents toute l'année scolaire. Mon mari et sa sœur apprécient la compagnie l'un de l'autre. Aucun d'entre nous ne voyais l'intérêt d'acheter une nouvelle maison quand une seule était suffisante.

-Vous ne voyez pas votre mari de toute l'année ?

-Il rend visite de temps en temps. Et pour vous éviter de poser la question, nous quittons à peine la chambre, ce n'est pas étonnant que vous ne l'ayez jamais vu.

Elles restèrent silencieuses un moment. Une première année Poufsouffle les rejoignit.

-Professeur, j'ai faim… J'ai manqué le diner pour réviser et je n'ai rien mangé depuis midi.

Bien que l'étudiante ait parlé à Pomona, Minerva remua sa baguette. Un grand plat de sandwiches détrempés apparut. Pomona les sécha d'un coup de baguette. L'irlandaise attrapa quelques épingles dans ses vêtements et les transforma en assiettes.

-Je vais en apporter aux autres.

Elle remplit les assiettes avec des sandwiches et descendit les escaliers. A l'étage en dessous du sien, Silvanus Kettlerburn dormait dans un fauteuil et Charity Burbage jouait à la pioche avec les 3èmes et 4èmes années. Tant qu'elle y était, elle transforma certains meubles en matelas pour que les étudiants puissent dormir. Elle continua son voyage en descendant. Hagrid ronflait sur le sol et Aurora Sinistra racontait des contes aux Poufsouffles de 5ème année. La plupart de ses lionceaux dormaient sur le sol aussi. Elle sourit avec tendresse en prenant soin que personne ne la voit et agita sa baguette. Une couverture magique se déposa sur le groupe. L'étage le plus bas était occupé par Albus et Pompom. L'infirmière semblait contrôler la santé de tout le monde tandis qu'Albus offrait des citrons confits. Elle s'assit à côté de lui.

-Qu'est-ce qui vous amène ici bas, ma chère ? Vous voulez une confiserie ?

-N'importe quoi, Albus. Je pensais simplement que vous pourriez avoir faim. J'ai apporté des sandwichs de la cuisine.

-Comment les avez-vous eus ?

-Je les ai conjurés. Ils étaient détrempés mais Pomona les a séchés.

-Vous auriez pu vous éviter cette peine, dit-il avec un sourire.

-Que voulez-vous dire ?

-N'êtes vous pas maîtresse de la métamorphose ?

-Je ne vois pas où vous voulez en venir.

Elle fronça les sourcils.

-Vous pourriez transformer quelque-chose en nourriture. Des pierres par exemple.

-Soyez sérieux. La nourriture métamorphosée est lourde à digérer et d'autant plus à partir de pierre. De plus, où trouverais-je suffisamment de pierres pour nourrir chaque étudiant ?

-Regardez autour de vous, Minerva. La tour est faite de pierres.

-Bonne idée, comme ça, quand il pleuvra nous n'auront plus de toit sur la tête et nous serons trempés.

Albus pouffa et mangea un autre citron confit. Minerva le regarda avec suspicion.

-Combien en avez-vous mangé ?

-Euh… dix ? essaya-t-il.

-Je dirais au moins le double. Vous savez ce qu'a dit le docteur. Et Moira.

-Ce que Moira ignore ne peut pas lui faire de tort.

-Vous croyez sérieusement que je vais lui cacher ?

-N'oubliez pas que je suis votre boss.

-N'oubliez pas que je suis en charge du travail la moitié du temps parce que vous n'êtes pas là.

-N'oubliez pas que je vous défends lorsque Severus est injuste avec vos lionceaux.

-N'oubliez pas que je suis la meilleure amie de votre femme.

-N'oubliez… Okay, je ne peux pas battre ça.

Ils sourirent.

-D'ailleurs, le personnel pense que nous sommes mariés.

-Comment le savez-vous ?

-Eh bien, Pomona pense que nous le sommes. Et elle est la plus grande commère que Poudlard ait connue. Si elle le pense, tout le personnel aussi.

-Et pourquoi est-ce qu'elle le penserait dès le départ ?

-Je cite : nous sommes toujours ensemble, nous passons nos vacances ensemble et nous alliances correspondent.

-Mais il y a une explication très simple pour cela.

-Oui. Je lui ai parlé de Moira et Teàrlach. Mais elle ne va le dire à personne.

-Pourquoi donc, si elle est une si grande commère ?

-Parce que ça reviendrait à admettre qu'elle s'est trompée dès le début.

Elle se leva.

-Je devrais y retourner. Mr Sterlan est difficile à maitriser.

Elle atteint les escaliers et se retourna.

-Au fait, Nessy danse autour de la tour.