Oh, une mise à jour sur cette fic ! Que se passe-t-il ? Je me moque de moi-même et m'excuse du retard accumulé. J'ai cru que je pourrais écrire pendant les vacances et il s'avère que non ! Pas toujours le temps, ni forcément l'inspiration. De plus, je passe mon temps libre à , surtout, lire des fics (en anglais en ce moment) et j'avoue que c'est très prenant.

Je vous remercie pour les reviews, les mises en alertes et favoris !

Je vais maintenant répondre à vos reviews. Sachez qu'à partir de ce chapitre, je répondrais individuellement pour ceux qui ont un compte et toujours sur les nouveaux chapitres pour ceux qui n'en ont pas. Je pense que je vous enverrais un teaser également afin que l'attente soit un peu plus facile…

anayata : Et non, la serveuse n'est pas Tanya. Et non, Edward ne fait pas la tête car finalement il passe du temps avec elle et qu'au début il n'a pas forcément le choix ! :p

calimero59 : Merci beaucoup !

anna-cool : Merci beaucoup, j'espère que tu continueras à la lire et qu'elle te plaira toujours autant !

Blueberry-Pie2 : Merci pour ta review ! 3 J'ai adoré Eclipse ! Pour moi aussi, il s'agit du meilleur film ! J'adore le leg hitch et la demande en mariage ! 3 :p

Sicia17 : Si la serveuse avait attendu 5 minutes de plus, ça n'aurait pas été drôle ! :p

helimoen : Merci à toi ! Voici la suite ! )

lucie10 : Merci beaucoup, ta review me touche ! j'espère que la suite te plaira !

Laliie26 : Merci beaucoup ! Ta review est très encourageante, motivante et j'ai adoré la lire ! :p Tu attends le premier baiser, et bien, j'espère qu'il te plaira ! :p

benassya : Ah voilà, ton Edward et Bella. Pour jasper et Alice, ce n'est pas pour maintenant mais je pense que tu vois juste… :p

shachou : Merci beaucoup, j'espère que ce chapitre le sera aussi !


Chapitre 15 :

POV Bella

Frustrée. C'était le sentiment que je ressentais après avoir été dérangée par la serveuse, Miss-je-me-penche-pour-que-tout-le-monde-profite-de-mon-décoleté.

A voir la tête d'Edward, j'aurais dit qu'il pensait comme moi.

Après le départ de cette stupide, imbécile, arrogante et allumeuse fille, je baissais la tête, gênée par ce qui avait failli se passer.

Edward me plaisait. Comment ne pourrait-il pas plaire de toute façon… ? Il était gentil, attentionné, intéressant, intelligent, beau, sexy. En gros il était parfait. Ca me paraissait d'ailleurs louche. Trop de garçons était comme ça pour arriver à leurs fins et ensuite se débarrasser de vous. Mais au fond de moi, je me doutais qu'il n'était pas comme ça. Je me cherchais juste des excuses pour le repousser.

Je n'avais jamais eu de vrai petit ami. Bon, embrasser Tyler Crowley en première était ma seule expérience physique avec un garçon. D'ailleurs je n'en avais pas gardé un très bon souvenir. Il avait glissé sa langue dans ma bouche trop brusquement. Je n'avais pas réitéré l'expérience. Il m'avait dégouté des baisers… Jacob avait déjà essayé. Mais je ne l'avais pas laissé faire un pas de plus quand je l'avais vu observé observer mes lèvres avec trop d'attention et qu'il avait passé sa langue sur les siennes.

Enfin, j'étais en train de penser à mon « passé » très pauvre alors qu'un garçon magnifique était à mes côtés…

Imbécile !

- Hum , il se racla la gorge. Ca te dirait de trinquer ?

Je rougissais en le regardant, pensant de nouveau à ce qui avait failli se passer.

- Oui, à quoi veux-tu trinquer ?

- Trinquons à cette nouvelle année dans une nouvelle ville, une nouvelle université et des rencontres…intéressantes.

- Et bien je suis d'accord. A tout ça alors ! Je levais mon verre et lui souriais.

On parlait de choses et d'autres sans aborder ce qui avait failli se passer avant que la serveuse ne débarque. On finissait nos verres et on décidait de repartir vers la fac.

Alors qu'on marchait, il effleurait ma main discrètement. Je ressentais encore des sortes de décharges électriques. Légères mais bien assez pour en être perturbée. Mais aussi, pour vouloir recommencer. J'effleurai sa main moi aussi. On continuait comme ça quelques minutes encore jusqu'à ce que je sente sa main glisser dans la mienne. Il me lançait un regard comme pour me demander mon approbation. Je serrais délicatement sa main comme pour lui donner mon accord et un sourire en coin se dessinait sur ses lèvres. Le mien suivit aussitôt.

On arrivait devant mon bâtiment. Le moment de se dire au revoir était arrivé.

- Et bien, bonne soirée Bella.

- Bonne soirée à toi aussi. Merci de m'avoir accompagnée cette après-midi, même si mon frère…

Il me coupait la parole en plaquant ses lèvres sur les miennes. Je ne savais comment réagir. Mais sans m'en rendre compte, mes lèvres commençait commencèrent une douce danse au contact des siennes. Le baiser, bien que commençait commencçé d'une manière brusque, se révélait d'une douceur étonnante. Je le sentais s'éloigner de moi. Mes yeux toujours fermés. Je les ouvrais doucement et le regardais. Il me souriait timidement et me scrutait comme s'il attendait une réaction de ma part. Je restais bouche-bée devant son geste. Je ne m'attendais pas à ce qu'il m'embrasse. Pas aussi vite.

- Je suis désolé… je n'ai pas réussi à me contenir…

Il rougissait. C'était la première fois que je voyais ses joues prendre une teinte rose.

- Ne t'excuse pas.

J'étais étonnée par moi-même de réussir à aligner une phrase correcte. Bon, il n'y avait que 3 mots, mais tout de même !

Prise d'un élan de courage ou je ne sais quoi, je m'approchais de nouveau vers lui, crochetais sa nuque et l'embrassais. Je sentais son sourire se former sur ses lèvres, ses mains se posaient posèrent sur mes hanches et notre baiser s'approfondissait. Il glissait sa langue dans ma bouche et je l'acceptais avec plaisir. Nos langues dansaient doucement entre elles, comme si elles faisaient connaissance, elles s'apprivoisaient peu à peu. A bout de souffle tous les deux, nous mettions mîmes fin au baiser. Je lâchais sa nuque doucement. Il enlevais ses mains de mes hanches mais prenait mes mains à la place.

- Bella, souffla-t-il. Je ne sais pas si je vais pouvoir te laisser repartir après ça.

Je gloussais bêtement. Je ressentais la même chose.

- Je crois que je n'ai pas envie de rentrer non plus mais le devoir m'appelle. J'ai mes photos à retravailler.

- D'accord… dit il… dit-il d'une voix basse.

Il portait mes mains à sa bouche et déposais un baiser sur chacune d'elles.

- Bonne nuit ma Bella. Fais de beaux rêves. A demain ?

- Bonne nuit Edward. Oui, à demain…

Et il s'approchait et posais ses lèvres sur les miennes pour un baiser des plus chastes. Il lâchait mes mains et se retournait pour prendre le chemin en direction de chez lui. Je le regardais s'éloigner et il se retournait de temps en à autre en me lançant son sourire en coin et en me faisant un signe de la main jusqu'à ce qu'il ne soit plus dans mon champ de vision. Je me retenais pour ne pas le suivre et demander un autre baiser. Je ne sais pas ce qu'il se passait pour moi mais c'est comme s'il m'avait envoutée…

J'avais des papillons dans le ventre et courrais presque jusqu'à ma chambre pour raconter comme il se doit ce qui venait de se passer à Jess et à Angela si on arrivait à l'avoir au téléphone.

Alors que je racontais mon après-midi à mes deux meilleures amies, elles gloussaient ensemble, s'émerveillaient des moindres petits détails. Elles en arrivaient vite à la conclusion que j'étais en train de tomber amoureuse...

Outch, déjà !

Même pas un mois que je suis là et je tombe sous le charme d'un garçon. Mais quel garçon !

Pendant toute la conversation, Jess avait ouvert un paquet de chips sur le quel je m'étais ruée. Elle m'avait fait m'arrêter me fixant de son air maternel et me disant je n'avais pas besoin de manger autant. Pourtant je ressentais cette faim. Une faim telle que j'avais du mal à m'arrêter. J'étais en train de refaire une crise. Comme avec le gâteau au chocolat quelques jours plus tôt. Elle n'avait pas remarqué ma crise la fois dernière et j'en étais plutôt contente mais là, elle n'était pas passée à côté... La culpabilité m'envahissait d'un coup. Jess raccrochait de la conversation qu'on avait avec Angela.

- Bella, qu'est-ce qui t'arrive ? Pourquoi est-ce que tu recommences à manger autant ? Tu as une crise ?

- Mais non Jess. J'essayais de la rassurer. Tu sais, je n'ai pas beaucoup mangé aujourd'hui, c'est pour ça que je me rue sur les chips.

- Et bien ce n'est pas une raison. Je vais aller nous préparer à manger et ce sera tout. Fais attention à toi ma belle. Tu as réussi à t'en sortir, ne retombe pas dedans.

Sur ses paroles qui se voulaient réconfortantes, Jessica me quitta pour se diriger vers la cuisine commune et nous ramener quelque chose à manger.

Je repensais aux paroles de mon amie. J'avais réussi à m'en sortir ? Je n'en étais pas si sûre… Les crises étaient moins fréquentes mais c'est tout. J'en avais toujours… Souvent c'était à cause du stress. Là, je ne sais pas pourquoi j'avais une terrible envie de manger. Je n'étais pas stressée. J'étais même heureuse de ce qu'il se passait.

Mais je n'avais jamais eu de vrai petit ami. Pouvais-je appeler Edward comme ça ? Je vendais la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Nous nous étions embrassés… Deux fois. C'est tout. Je me demandais ce que cela changerait dans notre relation. Le stress venait-il de là ? Ne pas savoir ce qui m'attendait ?

J'étais quelqu'un qui prévoyait toujours tout. Je savais où j'allais, comment j'allais faire pour arriver à ce que je voulais. Bien sur, il y a des choses dans la vie qui ne se passent pas comme prévu… Ma mère par exemple…

C'est Jess qui me sortit de mes pensées en entrant dans la chambre avec des sandwichs composés au poulet à ce que je pouvais observer.

J'évitais de me jetais dessus pour ne pas recevoir la foudre de ma meilleure amie.

Nous mangions en silence. Elle m'observait et je n'aimais pas ça. J'arrivais à gérer la crise. Je ne me ruais pas de suite aux toilettes. Mais quand la nuit tomba, je ne pus m'empêcher de m'y rendre.

Je retournais me glisser dans mon lit et fermais les yeux. Je les ouvrais en entendant mon téléphone vibrer sur la table de chevet.

« J'ai hâte d'être demain pour recommencer à t'embrasser. J'espère que tu en as autant envie que moi. Bonne nuit ma Bella. X. E »

Malgré ce qu'il venait tout juste de se passer, je souris à la lecture du message qui me rassurait quant à ce qui se passerait demain entre nous.

« J'ai hâte moi aussi de te retrouver demain matin. Tes lèvres me manquent. Bonne nuit Edward. X. B. »

Je me sentais pousser des ailes et osais lui envoyer ce message. Je m'endormis beaucoup plus facilement.

Je m'étais levée en pleine forme ce matin, ce qui était assez rare les lendemains de crise mais je pense que voir Edward était une motivation assez forte pour être de bonne humeur.

Alors que je me dirigeai vers notre point de rendez-vous, des papillons s'amusaient à occuper mon ventre, comme pour me dire qu'eux aussi étaient stressés…

Quand je le vis, un sourire se dessina sur mon visage. Et bientôt son visage s'illumina aussi.

Je m'approchai lentement, ne sachant pas exactement quoi faire. Comme s'il avait lu dans mes pensées, Edward s'avança vers moi. Une fois l'un devant l'autre, nous nous regardâmes dans le blanc des yeux. Ses yeux étaient d'un vert éblouissant. J'étais happée par son regard, comme hypnotisée. Il posa sa main sur ma joue, elle était très chaude et j'eus l'impression que ma peau irradiait elle aussi. Il avança ensuite son visage vers le mien et posa délicatement ses lèvres sur les miennes. J'étais au paradis… Il recula son visage du mien et je ressentis comme un vide énorme entre nous.

- Bonjour ma Bella. Souffla-t-il.

- Bonjour toi…

- J'espère que ça ne te dérange pas que je sois venue jusqu'à toi pour te saluer comme il se doit.

- Non du tout, d'ailleurs je te remercie. Je regardai derrière lui et vis nos amis nous observer avec le sourire aux lèvres. D'ailleurs je préfère ça.

Il se retourna aussi et me glissa à l'oreille.

- Je n'avais pas envie de t'embrasser devant tout le monde. Ils nous fixent déjà bien assez alors qu'on se trouve à cinq mètres d'eux donc imagine si on était juste à côté.

Et nous nous mîmes à rire ensemble. Il prit ma main et on s'avança vers nos amis toujours dans la même position. Je dis bonjour à tout le monde et quand je saluais Alice, elle m'attaqua presque :

- Toi et moi avons une discussion à avoir. Tu n'y échapperas pas Swan. Tu es la nouvelle petite amie de mon frère et il est de mon devoir de savoir s'il a pris une bonne décision.

Elle me fit un clin d'œil qui me rassura bien que j'étais rouge de honte. Le mot « nouvelle » m'embêtait. Edward avait-il eu beaucoup d'autres petites amies ? A quoi ressemblaient-elles ? Blondes, brunes, rousses ? Surement plus jolies que moi.. Après avoir tergiversé dans mon coin et m'être posée trop de questions pour mon propre bien, il fut temps de vaquer à nos obligations.

Nous partîmes tous en direction de nos cours respectifs. J'embrassais Edward avant de rejoindre Emmett. Comme la veille, on se regarda s'éloigner l'un de l'autre.

- Fais attention Sweety Bells, tu vas te prendre un arbre si tu continues à regarder derrière toi en marchant. Me lança Emmett.

Je me retournais pour le fusiller du regard. Je me jurais que c'était la dernière fois que je regardais Edward s'éloigner ce matin afin que mon camarade de classe cesse de se moquer de moi. Je me retournai donc une dernière fois et quelle ne fut ma surprise de voir Tanya dans ses bras…


Voilà ce chapitre est fini. J'espère qu'il vous a plu. Si c'est le cas, une review me ferait plaisir !