Je m'appelle Pauline. Plus précisement Pauline Marie Yvonne de Saint-Pluvignit. Un nom ne me permetant pas de passer inaperçue, évidament. Mais si toute mon histoire reposait seulement sur les prénoms infâmes qu'avaient choisis mes parents à ma naissance, celle-ci ne serait pas aussi intéressante...

Autant commencer par le début, je pense. Ma famille est l'une des dernières familles aristocrates de France vraiment dignes de ce nom. J'ai 17 ans. Et surtout une réputation de rebelle. Cela dit, c'est juste l'avis de l'empire parental de la maison, ou plutôt du château. Je dois dire qu'ils n'ont pas tout à fait tord. Puisque que je suis la seule petite fille à vouloir les cheveux courts jusqu'à ce que ma mère me l'interdise : elle trouvait ça vulgaire. Ensuite à mes 10 ans, mon oncle me proposa une balade à moto... Même pas la peine d'y penser. Bref, jusqu'au jour de mes 17 ans ma vie fut bien remplie de ce genres de contradictions et d'interdictions.

Pourquoi dis-je « Jusqu'au jour de mes 17 ans » ? Lisez la suite de ce récit... Vous comprendrez.