Note de l'auteur: Bonjour à tous !

Ces OS vont se baser sur les pensées des personnages du jeu par rapport à la Rivière de la Vie. Chacun aura donc son OS, sauf exceptions que je préciserai. Cela sera écrit à la première personne, à la manière d'un POV. A vous de deviner qui est qui !

Je risque certainement de faire des erreurs, cela fait un certain temps que je n'ai pas joué au jeu… Je vous prie de m'en faire part si vous en voyez et de ne pas simplement critiquer mon manque de connaissance ou mes lacunes. Je ne suis ouverte à la critique que si elle est constructive.

Lorsque j'aurai fini de rédiger tous ces OS, je les reprendrai pour y corriger les erreurs que l'on m'a signalées.

Bonne lecture !


Aucun personnage de Square Enix ne m'appartient, de même que les lieux.


Gaïa's Heart


Le Yin et le Yang

Elle... Cœur, conscience de toutes les âmes de Gaïa, lueurs vertes aux chants cristallins, aux cris de détresse éthérés, que je peux entendre lorsque je rêve ou utilise ses joyaux. Parfois, je crois bien que ces âmes me parlent... Oui, je suis capable de les entendre bien que je ne sois pas un Cetra, mais cela reste un phénomène rare. Je ne les écoute pas assez alors que je le devrais.

Je ne sais trop ce qu'elle représente pour moi. Est-ce un endroit où l'on se sent en paix, où l'on est entouré comme dans une chrysalide, ou bien est-ce quelque chose de mortel, qui ronge les veines et brûle nos entrailles, nos os et notre chair ?

Je suis entré plusieurs fois en contact avec sa présence éthérée, si belle, mais ô combien fatale ! Je me suis senti mourir et renaître, comme dans les laboratoires d'Hojo, avec la Mako qui circulait dans mes veines et me brûlait. Je n'imagine pas ce que les soldats de 1ère classe ont pu ressentir, eux qui ont été bien plus exposés que moi… dire que je voulais en devenir un ! Heureusement, mes amis ont été là pour me tirer d'affaire. Ils m'ont montré à quel point je suis cher et précieux à leurs yeux tout autant que l'univers entier l'est aux miens.

La Rivière de la Vie et sa nouvelle Gardienne m'ont rapporté mes souvenirs, m'ont aidé à me retrouver et à me dissocier de Lui, qu'involontairement je n'ai pas voulu laisser partir, à tel point que j'avais accaparé Sa vie… À ce moment-là, une autre personne chère à mon cœur était aussi avec moi et s'est alliée à la Rivière pour me retrouver…

La Rivière de la Vie m'a guéri lorsqu'elle m'a absorbée en elle une seconde fois; elle a mis sa pureté au service de mes doutes et de l'espoir qui scintillait à travers eux. Le Géostigma a quitté ma chair et celle d'autres êtres. Au final, combien de personnes m'ont-elles sauvé ? Il y en a tellement, mais... moi, je n'ai jamais su le faire. Soit elles meurent par ma faute, ou parce que je n'ai pu arriver à temps, soit j'arrive trop tard pour leur épargner un danger…

Cependant, celle qui siège au cœur de la Rivière désormais m'a bien fait comprendre que je devais tourner la page. Avant de chercher à être auprès des autres, il fallait à tout prix que je fasse la paix avec moi-même, que je me batte contre mes démons.

Elle m'y a aidé. D'autres personnes chères à mon cœur m'ont aussi guidé… comme Elle, celle à qui j'ai fait une promesse éternellement renouvelable. Elle, que j'ai blessée en partant m'engager dans le Soldat, à la poursuite d'une chimère… Cette fois, je compte honorer cette promesse, en lui prouvant que je suis devenu fort et que je n'ai pas besoin d'être un Soldat pour compter à ses yeux.

La Rivière de la vie, là où repose Mère… Oui, je l'appelle ainsi, c'est comme cela que je peux la définir maintenant, elle, la nouvelle Gardienne. Elle m'a tellement fait penser à ma mère, à qui j'ai dû causer beaucoup de chagrin. Jamais je n'oublierai ce qu'elle apporte chaque jour. Au final, je crois que la Terre Promise de Sephiroth se trouve en chacun de nous. Cela, il ne l'avait pas compris...

Avant, j'étais tellement obnubilé par mon passé et par celui d'un autre ! Encore un que j'ai abandonné d'ailleurs, en quelque sorte, mais que chaque jour je fais vivre à travers moi et ma mémoire… Lui, il restera bien plus qu'un souvenir, tout comme Mère, tout comme tant d'autres…

Chaque jour, je viens à l'Église. Parfois seul, parfois avec Eux… Nous veillons sur les fleurs qui ont repoussé tout autour du petit lac qui s'est formé lorsque je me suis battu avec Kadaj. L'eau cristalline semble nous sourire et me rappelle que chaque jour, j'honore ma promesse envers Elle bien mieux qu'avant et que cette dernière le sait désormais. C'est pour cela d'ailleurs qu'un bracelet bleu au poignet nous lie, tandis que le ruban rouge que nous portons, nous, les membres d'Avalanche, reste précieusement noué à nos bras, comme un fil conducteur de notre force. Il scelle notre amitié à jamais…