Chapitre 31 : Retour à la vie

Ce n'était pas un rêve. Il y avait bien eu un coup de sirène venant d'un gros bateau et l'écho des cris des mouettes rieuses.

_ Nous sommes sortis d'affaires. Sourit Ryô à Kenchirô.

Il fit signe de reprendre la route. Umibozû s'occupa de porter Tomoe dans ses bras. Curtis n'aurait pas pu le faire du fait de sa blessure dans son dos... Ré-ouverte suite aux attaques des Ptéranodons... Mick repris Kaori dans ses bras, Miki s'occupa d'aider Jane à marcher et Kazue soutenait Mitsuko sous l'effet d'après coup du choc morale de la blessure.

Une petite demi-heure après ils arrivèrent sur la plage... Chacun souffla un peu avant de se rendre compte de la présence d'un grand navire de guerre dont un des pavillons était celui de la Croix-Rouge. Trop heureux ils en oublièrent la consigne du silence et firent, du moins ceux qui le pouvaient, de grands signes en direction du navire... Lorsqu'ils virent une navette voguer vers eux, ils se firent plus euphoriques. Ryô regarda Kaori en souriant. Elle avait passé un cap difficile et avait frôlé la mort de trop près. Elle était sur le sable, où Mick l'avait déposé et parvenait à se maintenir assise, preuve qu'elle allait mieux. Sentant le regard de Ryô sur elle, sans le voir, elle se tourna vers lui et lui sourit. Il s'approchait et pris place à ses côtés.

_ On va enfin pouvoir rentrer. Dit-elle paisiblement.

_ Oui... Répondit-il avant de se pencher vers elle et de l'embrasser avec volupté.

_ Où est Madame Kawasaki ? Demanda le premier occupant de la navette en descendant à terre.

_ Elle n'est pas en mesure de vous répondre malheureusement. Lui répondit Curtis en la désignant du regard.

Choqué, le responsable fit appeler d'autres navettes de toute urgence, en découvrant au fur et à mesure le nombre de blessés.

_ Y a-t-il d'autres personnes sur l'île ?

_ ... Non... Nous sommes les seuls survivants. Fit la voix grave de Ryô alors à ses côtés, ayant quitté un instant sa partenaire.

L'homme ne l'avait pas vu arriver et sursauta en l'entendant à proximité.

_ Qui vous envois ? Demanda Ryô gravement.

_ La société In-Gen... Ayant perdu tout contact avec madame Kawasaki, la société a décidé d'envoyé des secours... Que s'est-il passé ici ?

_ Bien des choses qui vous sembleraient invraisemblables... Mais nous n'avons pas le temps de discuter ici. Au plus vite nous quittons cette île, au mieux cela vaudra pour tout le monde. Dit Ryô avant que l'écho lointain d'un Tyrannosaurus-Rex ne lui fasse écho.

_ Qu'est ce que ? Fit L'officier devenu livide.

_ Je vous le dirai vous n'y croiriez pas. Fit Ryô à moitié amusé... Le cri ne l'avait pas fait réagir...

D'ailleurs seuls les marins avaient réagit... L'officier, à qui parle Ryô, le regarda et su qu'il aurait ses réponses en temps voulu.

... Bien plus tard, tandis que l'île se détachait à l'horizon et que le soleil se couchait, l'équipe de médecin avait pris en charge tout le monde. Aussi bien les blessés que les personnes non blessées.

Tomoe fut placé en soins intensifs et Kaori demeurait sous surveillance médical encore importante. Surtout du fait des explications des blessures de chacun et de leurs réactions secondaires. Kaori était devenue blême en apprenant qu'elle avait fait un arrêt cardiaque. Un cardiogramme lui fut branché pour surveiller sa fréquence cardiaque. (Elle fut d'ailleurs alitée.) Le reste de l'équipe fut placé dans deux vastes chambres non loin. Suite à la découverte de Miki, Kazue demanda l'autorisation d'emprunter du matériel pour faire quelques analyses de sang à Masami et Kaori. Et ce qu'elle découvrit la frappa. ... (Non, elles n'ont pas d'ADN commun) Elles portaient toutes deux un antigène contradictoire avec l'effet du baume additionné aux effets curatifs et organiques de la feuille. [NdK2 : Je m'excuse auprès de tous ceux qui ont des connaissances en biologie, je n'ai qu'une modeste formation en comptabilité-gestion... donc s'il y a des erreurs ne m'en veuillez pas... après tout c'est une fiction :op) Même si les vertus curatives du baume étaient évidentes, il y avait bien là incompatibilité avec le groupe sanguin O. Kazue avait même fait des tests avec d'autres groupes sanguins et là rien.

Masami, à ses côtés suite à la prise de sang et intriguée lui avait demandait ce qu'elle avait trouvé. Tout en sortant du laboratoire elle le lui expliqua. Elle alla ensuite trouver Kaori. Masami en conclut qu'elle en devait plus utiliser du baume sur elle, ni sur Kaori, ni sur une quelconque personne sans lui demander son groupe sanguin. Kazue avait beau lui dire que ce n'était pas le baume en lui-même qui était responsable, mais son action avec la feuille, Masami resta sur ses positions.

Lorsque Kazue et Masami entrèrent dans la pièce, elles trouvèrent, non Ryô à ses côtés mais Mick...

_ Mick ? Fit Kazue dubitatif...

Elle n'avait pas oublié qu'ils s'étaient embrassés, même involontairement. Il se retourna vivement et lui lança un regard plein de tendresse tandis qu'il s'en approcha. Masami alla vers Kaori. Sans crier gare, Mick donna à Kazue un baisé qui en disait long sur ses intentions. Elle ne sut plus où elle se trouvait. Kaori les regarda en souriant. Masami n'osa pas les regarder et rougissait au plus haut point.

_ Faut pas se gêner. Lança Ryô en arrivant...

Il avait toutefois attendu la fin de leur baisé pour se manifester.

_ Tu veux qu'on vous laisse ? Demanda Mick à Ryô.

_ ... Répondit Ryô en le regardant boudeur et s'approchant de Kaori.

_ Me laisser seule avec cette furie ? Ca va pas non ?

En écho à sa phrase il entendit le cœur de Kaori, alors branché, s'emballer. Il la regarda et lui fit un clin d'œil complice avant de venir lui déposer un baisé sur ses lèvres.

_ Ryô...Attention à son cœur... Il est encore fragile tant que les toxines de la feuille sont encore en elle. Lui fit remarquer Kazue suite au deuxième emballement qui avait fait suite au baisé.

Elle expliqua alors sa découverte à Ryô, lui signifiant que Miki l'avait mise sur la voie. Masami s'en voulait et se sentait coupable malgré le fait que Kaori soutienne qu'elle ne pouvait pas le savoir et que ses soins partaient d'un bon sentiment. Masami promit alors de faire tout son possible pour devenir comme Kazue et Mitsuko. Puis elle sortit et alla rejoindre sa famille . Finalement Mick et Kazue allèrent retrouver Miki et Falcon. Et se reposèrent jusqu'au repas du soir qu'ils accueillirent à bras ouvert.

...La traversée jusqu'à Tokyo se passa sans encombre... Tomoe fut transféré dans l'hôpital le plus proche bien qu'elle fut sortie de son coma ... Et la vie repris son cours pour chacun. Comme promis, Ryô emmena Kenchirô dans l'une de ses virées nocturnes et lui raconta leur odyssée.

1 mois plus tard, café Cat's eye, 19H.

L'ambiance était à la fête, il y avait de la joie, des rires, de la musique...

_ CAMPAÏ ! Firent un peu moins d'une vingtaine de personnes dans un même temps tandis que trois petits garnements tournaient autour de la grande tablée en s'amusant avec des figurines de dinosaures.

_ A nous ! Dirent Curtis et Tomoe.

Cette dernière tenait son verre avec sa nouvelle main où l'on pouvait apercevoir une bague de fiançailles à l'annulaire.

_ A ceux qui ont péri pour nous aider. Fit Ryô gravement en pensant au sacrifice de son ennemi, Shinji.

_ A ceux qui nous ont permis de retrouver notre pays. Firent Megumi et Hayato, remerciant ainsi et la Croix Rouge et nos amis. (Même s'ils les avaient déjà remerciés bien avant.)

_ A ceux qui nous ont apporté une nouvelle famille. Dit Kenchirô avec émotion.

_ A nos études. Firent Masami, Sasuke et silencieusement Ryôichi.

Il faut noter que ces trois là s'en sortent plutôt bien et ont rapidement rattrapé leur retard.

_ Aux médecins. Fit Jane, une paire de lunettes sur le nez.

Avant l'incident face au Dilophosaure, elle portait des lentilles. (Bien que cela ne soit pas notifié avant. :op)

_ A nos amis ! Firent Miki, Falcon, Mick et Kazue.

_ Aux amoureux inséparables. Déclara Mitsuko en lançant un clin d'œil à Kaori et Ryô qui s'embrassaient alors.

_ Au Docteur Kawasaki Tomoe, désormais experte en paléontologie. Dit le professeur Johns, signifiant ainsi que la thèse présentait par Tomoe une semaine auparavant était un succès.

Elle-même l'apprit alors à ce moment là et des larmes de joies coulèrent le long de ses joues.

_ Et à la vie. Lança Kaori d'une voix pleine de rire bien qu'une canne soit posée à ses côtés. (Elle était toujours en rééducation pour sa jambe.)

Ce fut une longue soirée pour chacun, et elle se déroula dans la joie et la bonne humeur.

Ils fêtaient non seulement le retour à Tokyo, mais aussi leur retour... A la vie !

FIN