True Blood Tome 2 : Disparition à Dallas

Sookie va chez Janet Fowler pour enquêter sur la mort de Lafayette. Eric vient de sortir Sookie de la maison.

Eric et Sookie

Éric venait de me faire sortir à l'extérieur et m'avais étendue sur le capot de sa voiture. Il faisait attention à ne pas mettre tout son poids sur moi. Je pouvais sentir son excitation, je sentais des pulsations dans le bas de mon ventre qui n'était pas trompeur... Je le désirais si ardemment et Éric devait dû le sentir car il me prit le visage dans sa main et me força à le regarder. J'avais du mal à soutenir son regard.

-Regarde moi Sookie, dit-il doucement.

J'obéis. Ses crocs étaient sortis. J'étais en mauvaise posture si je voulais lui échapper. Je n'arrivais plus à bouger un seul membre, et ce n'étais pas le poids du vampire qui m'en empêchait, je n'avais tout simplement aucune envie de le faire.

Il se pencha vers moi et déposa un baiser sur mes lèvres. Voyant que je n'avais levé aucune objection, il força la barrière de mes lèvres et y enfonça sa langue. Il approfondit son baiser et ma respiration s'accéléra.

-Tu n'as qu'un mot à dire Sookie et je te laisserais en paix...

J'eus un léger mouvement de recule. Je ne voulais pas qu'il arrête, ce qui me fit très peur. Mon petit ami était Bill et celui-ci ne pardonnerait jamais si je n'interrompait pas ce baiser.

-Je ne te prendrais pas de force... Mais laisse moi essayer de te convaincre, laisse moi une chance, murmura-t-il près de mon oreille.

Je fermais les yeux et il comprit que je m'abandonnais à lui. Il prit glissa sa main sous le haut et la glissa dans mon soutien-gorge. Il caressa mon mamelon de son pousse et la réaction de mon corps fût instantanée.

Éric se tourna légèrement sur le côté pour avoir plus de facilité pour me caresser. Sa main libre s'aventura dans mon short. Ses longs doigts expérimentés trouva le point sensible immédiatement. Sous l'effet du plaisir que cela me procurait je mis mes bras autour de son cou pour m'accrocher à lui. Mon bassin décrivait un léger mouvement de va et vient sous les caresses de mon amant.

-S'il te plaît... Éric, le suppliai-je.

-Tu es si belle Sookie.

J'essayais d'aller lui rendre l'appareil, le caresser aussi intimement qu'il le faisait avec moi, mais il me prit les mains qu'il avait libéré de soutien-gorge et me les ramena au dessus de ma tête, m'empêchant ainsi de lui rendre le plaisir qu'il me donnait. Il accéléra le mouvement et l'extase ne tarda pas à venir. Je gémis de plaisir sous lui. Son regard était fixé sur moi et il ne manqua aucun de mes expressions. Lorsque ma respiration devint plus calme, je tournais mon visage vers lui.

-Je croyais que tu me voulais Éric... Alors pourquoi?

-Tu n'as aucune idée à quel point je te veux Sookie... mais je te veux libre et à moi seul.

Il souleva la tête légèrement et se rallongea sur moi et m'embrassa. Ma frustration monta en moi tout d'un coup...

-Eric, j'ai déjà un petit ami et il s'appelle Bill.

-Je sais... chuchota-t-il contre mes lèvres.

-Ravi de te l'entendre dire, dit une voix glaciale que je connaissais très bien.

Je regardais Éric. Il était impossible qu'il ne l'avais pas entendu arriver. J'étais à la fois soulagée et déçue de son arrivée. Je repris vite mes esprits et je cherchais les yeux d'Éric dans l'obscurité, je crus y voir de la tristesse dans son regard. Mais c'était sûrement le fruit de mon imagination. Un vampire ne pouvait pas vraiment ressentir d'émotion en générale, et Éric, encore moins que les autres à mon avis. Je poussais Éric et je me levais pour aller rejoindre Bill...