J'ai traduit le titre de ce chapitre qui à l'origine était "Squeaky Squints and Red, Plastic Slides". "Squeaky qui signifie "aigu" et "squint" qui est l'équivalent américain du surnom des scientifiques "fouine". "Squint" signifie au sens propre "strabisme", beau jeu de mots de la part de l'auteur ;)

Chapitre 4

La gorge de Wendell se serra, il remua nerveusement, "Action ou vérité ?" Bon Dieu, il était exécrable à ce jeu, il n'avait juste pas le coeur à poser des questions personnelles ou faire faire quelque chose de stupide à quelqu'un.

"Ouais, pourquoi pas ?" L'agent insouciant entoura d'un bras désinvolte les épaules de la fouine qui rougissait toujours et le ramena au bureau de Bones. "On a plus d'une heure avant que quelqu'un n'arrive ici." Il ne parvenait pas à lui répondre, il était trop concentré sur le bras chaud autour de lui. Il s'assirent, se faisant face sur le canapé plutôt incomfortable.

Booth souria, "Tu peux commencer."

"Action ou vérité?"

"Eh bien, si on commençait avec verité."

Wendell marqua une pause, "Uhm, quelle est ta... couleur préférée?" Tentative boiteuse, mais il ne voulait pas s'immiscer.

"Un bleu clair, tu sais, la couleur du ciel au matin avant que le soleil ne se lève ? Action ou Vérité." Intéressant, il devrait retenir ça.

"Vérité?" dit-il, fébrilement.

"Quel est ton souvenir d'enfance préféré?" Eh bien, il y avait cette fois où Justin Crinke l'avait embrassé en desous du toboggan rouge en plastique mais il ne pourrait pas vraiment dire ça.

"Il y avait ce week-end, il y a longtemps, mon père était heureux à propos de quelque chose" Wendell s'efforça de se rappeler, se bordant la lèvre, "Je ne suis pas sûr de quoi, mais mais enfin bref, il avait décidé d'aller pêcher, et il m'a emmené. Nous étions dehors au milieu du lac Jorge et il s'était mis debout, avait danséet s'était effondré." Souriant tandis qu'il se rappelait, il continua, "C'était la première et la dernière fois que mon père avait « passé du temps » avec moi, donc c'est mon préféré."

"Je vois..."

"Action ou vérité?"

"Action." Un sourire en coin apparut sur le visage de Booth, ce salaud, il savait que Wendell était mauvais aux actions. Examinant soigneusement le plus âgé, et contempla la pièce pour trouver des idées, il en eut soudain une.

"Je te défie de chanter quelque chose." Il avait entendu que Booth avait chanté à des funérailles et avait été curieux d'entendre sa voix depuis. "Qu'importe la chanson."

"D'accord, je suppose..." Booth tira la langue, le bout dépassant de ses lèvres tandis qu'il se concentrait. Une voix claire de baryton emplit la pièce,

"Where it began, I can't begin to know when,(Où ç'a commencé, je ne peux pas m'imaginer quand)
But then I know it's growing strong.(Mais alors je sais que ça se renforce)
Oh, wasn't the spring,(Oh, ce n'était pas le printemps)
And spring became the summer.(Et le printemps devint l'été.)
Who'd believe you'd come along (Qui aurait cru que tu serais venue)

Hands, touching hands, reaching out (Mains, se touchant)
Touching me, touching you.(Me toucher, te toucher)

Oh, sweet Caroline,(Oh, douce Caroline)
Good times never seem so good. (Les bons moments ne paraissent jamais aussi bons)
I've been inclined to believe it never would." (J'avais tendance à croire que ça ne se ferait jamais)

.

Il s'arrêta, "C'est assez ?" Haletant, la fouine hocha la tête, stupéfait. Booth n'allait pas être la prochaine American Idol, mais il était sans aucun doute au-dessus de la moyenne. "Action ou vérité?"

"Action." Tendant tous ses muscles, il attendit la sentence.

"Je te défie de... porter tes vêtements à l'envers pour le reste de la journée... Allez, tu peux te changer maintenant, ne t'inquiète pas, c'est juste nous." C'était exactement de quoi Wendell s'inquiétait.

"Ici?"

"Ouais, on était tous les deux des mecs, on s'en fiche." Ah, merde. L'homme blond se leva, et se retourna, pouvant ressentir les yeux de l'agent brûlant derrière sa tête. Il déboutonna lentement sa chemise, et la retourna à l'envers. Ce n'était pas trop mauvais, il avait un débardeur en-dessous, donc la seule chose que Booth eut pour se rincer l'oeil fut ses bras musclés. Maitenant pour la partie difficile, ses doigts agiles déboutonnèrent et dézippèrent son pantalon. Il en sortit soigneusement, douloureusement conscient de la présence de son Booth derrière lui. Il se pencha pour saisir le pantalon et le retourner à l'envers également. S'y engouffrant bizarrement, il le remonta et tenta de bien fermer la fermeture éclair de l'intérieur. Ce n'était pas si facile.

"C'est coincé.." Il serra les dents, tirant dessus.

Booth rit, "Besoin d'aide?"

"Non merci..." Wendell rougit, et tira une fois de plus. "Oui!" Il mit le bouton du haut et se retourna vers l'agent. "Voilà."

"Dommage, j'espérais plutôt que tu avais besoin d'une petite aide..."

La fouine couina "Quoi?!"

"Tu vas attraper des mouches si tu ouvres ta bouche un peu plus grand..." Booth se rapprocha, et plaça un doigt sous son menton, fermant sa bouche ouverte. "Bien mieux." Il traça avec son bout de doigt le menton de Wendell, ayant un sourire satisfait comme ça le faisait frissonner. "Maintenant..." Il s'avança encore plus près, et prit avec douceur le visage de sa fouine dans le creux de ses mains, l'amenant plus près du sien. Wendell cligna des yeux lentement et rencontra les lèvres de Booth, avant de s'écarter légèrement. L'agent plus grand eut de nouveau un sourire en coin et le tira vers lui, pressant plus vigoureusement et approfondissant le baiser.

Ils se séparèrent pour respirer et Wendell haleta, "Pince-moi, je rêve." Il sursauta lorsque les mains de Booth trouva ses hanches, le pinçant pour le taquiner.

"Eh bien, eh bien, eh bien, les garçons." Une voix faussement timide le fit s'écarter en sursautant. "Qu'est-ce qu'on a là?"


Vous en voulez plus ? Je suis désolé ça ne dépend pas de moi, vous allez devoir attendre, je ne fais que la traduction ^^